AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un peu de publicité pour notre jolie Leela qui recherche ses colocataires par ici ! Apparement Arco Ortaloni trouve Gabrielle de Musset très belle /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) 3697710961

Partagez
 

 /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harriet Mayfair
Harriet Mayfair

Messages :
314
Your rp color :
olive
To do list rp :
<3
Summary :
Harriet "Harry" Mayfair est la fille de deux célèbres avocats. Elle passe son diplôme de droits à Columbia et finit, sans grande passion, par rejoindre le cabinet familial. Le problème, avec Harry, c'est qu'elle a dix milles passions différentes, justement, dix milles amours différents, aussi. Elle est fluctuante, inconstante, commence ses journées à onze heures et les termine à deux heures. C'est l'enfant dorée pas tout à fait écervelée, la fille à papa qui vit ses lubies et cède à ses plus petits caprices... Et son obsession du moment, c'est Dynah Crowley, la sœur de sa meilleure amie.
Multinick :
Isra Elaihar
Avatar :
Sophie Cookson par BALACLAVA
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) V34z
Age :
27 ans
Status :
Plus ou moins célibataire (mais pas tellement)
Work :
Avocate
Sexuality :
Pansexuelle
Hogwarts house :
Poufsouffle (parce que cuisines)
Astrological Sign :
Vierge (haha)
Rythme de rp :
1rp/semaine
Longueur rp :
Entre 400 et 800 mots
Messages : 314 Your rp color : olive To do list rp : <3 Summary : Harriet "Harry" Mayfair est la fille de deux célèbres avocats. Elle passe son diplôme de droits à Columbia et finit, sans grande passion, par rejoindre le cabinet familial. Le problème, avec Harry, c'est qu'elle a dix milles passions différentes, justement, dix milles amours différents, aussi. Elle est fluctuante, inconstante, commence ses journées à onze heures et les termine à deux heures. C'est l'enfant dorée pas tout à fait écervelée, la fille à papa qui vit ses lubies et cède à ses plus petits caprices... Et son obsession du moment, c'est Dynah Crowley, la sœur de sa meilleure amie. Multinick : Isra Elaihar Avatar : Sophie Cookson par BALACLAVA
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) V34z
Age : 27 ans Status : Plus ou moins célibataire (mais pas tellement) Work : Avocate Sexuality : Pansexuelle Hogwarts house : Poufsouffle (parce que cuisines) Astrological Sign : Vierge (haha) Rythme de rp : 1rp/semaine Longueur rp : Entre 400 et 800 mots
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Empty
MessageSujet: /! L'apologie de la connasse. (Dynah)   /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) EmptyLun 11 Nov - 17:00
Harry fait la fête. Harry fait la fête tous les soirs, depuis sa dispute avec Lyzianna. Elle n'a pas répondu à un seul message. Elle n'a besoin de personne. Personne pour se reconstruire et personne pour la fliquer. Ouaip, elle va parfaitement bien. Mieux que bien ! Son sourire s'agrandit alors que l'alcool pulse dans les veines. Et la voila qui soulève son verre pour siffle le mec qui chante sur scène. Quoi ? Il chante bien. Il est beau, aussi. Et il regarde dans sa direction. Elle lui retourne un clin d’œil sulfureux. Voyez ? Elle est en bonne compagnie. Toute la compagnie qu'il lui faut pour le moment.

Elle n'a besoin de personne. 

La présence de Dynah n'y changera rien. Hein ? Dynah ? Elle cligne une ou deux fois pour s'assurer que son regard alcoolisé ne l'a pas trop trompée. C'est bien Dynah qui vient de passer la porte. Elle a l'air seule, mais si ça se trouve, elle rejoint une bande de copines. C'est vrai que c'est un bar qu'elle fréquente. T'es con, Harriet. Elle est con, et peut-être que son subconscient est assez con aussi pour la diriger involontairement vers les endroits où elle a passé un peu de temps avec Dynah. Tu t'en fous, Harriet. Ou du moins, elle essaye de se persuader qu'elle s'en fout. En plus le gars de tout à l'heure vient de terminer sa chanson, et il se rapproche de sa table. Parfait, une diversion. Ses pensées pour son (ancienne ?) amante sont violemment chassées, alors qu'elle dirige un sourire éclatant vers sa nouvelle victime.

Il s'appelle Brett, il a vingt-neuf ans, il commence une carrière de coach sportif, il est blond, grand, musclé et presque drôle. Ça devra suffire pour ce soir. Car des flashs intempestifs de Dynah continuent de lui péter à l'esprit. Putain. Sors-la-toi de la tête, Mayfair. Comment ? Elle cherche toujours. Niquer aiderait probablement. Et Brett... Brett est un homme facile (tous les hommes sont faciles), probablement autant que c'est une fille facile. Ils dansent, et elle l'embrasse à pleine bouche, avant de l'entraîner vers les toilettes. Ses mains sont caleuses, ses gestes directifs, mais elle suit chaque mouvement, s'abandonne à l'instant pour oublier le temps. Sa vie, aussi. Sa vie qui tombe en morceaux.
Ils disparaissent dans une cabine pendant vingt minutes. C'est à peu près tout ce qu'il leur faut. Tout ce qu'il lui faut à lui. Harry fera semblant de venir. Mais elle aura quand même aimé la compagnie de Brett. Juste parce qu'il lui aura permis d'oublier vingt minutes.

Ses vêtements sont débraillés, ses cheveux en bataille. Alors que lui est sorti depuis un bout, Harriet reste assise sur la lunette des toilettes et s'allume une clope. Elle ne fume pas, d'habitude. Avec la drogue, c'est peut-être un des seuls vices qu'elle n'a pas, d'ailleurs. Mais elle aime se perdre dans la fumée. Observer les volutes.

La porte est soudainement poussée, presque claquée. Harry sursaute.
BAH OUI. Bien sûr.

« T'as vraiment un problème, meuf. »

C'est toi, qui as un problème, Harriet. Elle n'a pas appelé, pas donné de nouvelle, rien. Depuis que Lyz a coupé les ponts avec elle, Harry a préféré ne plus s'approcher de Dynah. D'autant que leur dernier rendez-vous ne s'est pas exactement bien passé non plus. En fait, elle a même fait pire : depuis Lyz, chaque soir, elle a posté une photo différente d'elle avec au moins un mec et une meuf sur ses réseaux sociaux. Au petit matin, elle postait également la photo d'eux dans un lit. Ouais. Juste pour se prouver que tout allait bien. Tout va bien, Harriet. Ce soir, ça sera la photo de Brett.

« Tu veux quoi ? T'as changé d'avis ? Tu veux ken, pour finir ? Reproche-t-elle, haineuse. » Dynah est splendide, pour ne rien arranger, bien entendu. Et les yeux, complètement désinhibés par l'alcool, reluquent sans se cacher. « Ou t'as finalement réussi à te racheter une conscience en allant tout cracher à Lyz ? » Parce que Dynah a l'air d'aller bien. Pourquoi Dynah va bien ? Dynah n'a pas le droit d'aller bien, alors qu'elle n'est plus qu'une épave. Harry tire une latte pour tenter de se calmer. Mais l'intérieur hurle à lui en péter les tympans. « C'est bon, t'as gagné, Dynah. Je suis misérable. Bravo ! »


Dernière édition par Harriet Mayfair le Lun 11 Nov - 21:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dynah Crowley
Dynah Crowley

Messages :
491
Your rp color :
#
To do list rp :
prénom nom - www
Summary :
Résumé COURT de votre personnage.
Avatar :
Lily Rose Depp - préséphone
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Tumblr_inline_oj4dfr5XMp1tae3h3_250
Age :
Vingt deux ans
Status :
Célibataire
Work :
Etudiante en Histoire de l'Art
Sexuality :
Homosexuelle
Hogwarts house :
Serpentard évidemment !
Astrological Sign :
Poisson
MBTI :
Médiateur
Rythme de rp :
Un ou deux en quinze jours
Longueur rp :
Plutôt long je l'admets
Messages : 491 Your rp color : # To do list rp : prénom nom - www Summary : Résumé COURT de votre personnage. Avatar : Lily Rose Depp - préséphone
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Tumblr_inline_oj4dfr5XMp1tae3h3_250
Age : Vingt deux ans Status : Célibataire Work : Etudiante en Histoire de l'Art Sexuality : Homosexuelle Hogwarts house : Serpentard évidemment ! Astrological Sign : Poisson MBTI : Médiateur Rythme de rp : Un ou deux en quinze jours Longueur rp : Plutôt long je l'admets
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Empty
MessageSujet: Re: /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah)   /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) EmptyLun 11 Nov - 19:17
    Trois semaines que Dynah n'est plus que l'ombre d'elle même. Trois semaines qu'elle ne sort de chez elle que pour aller à la fac; et encore quand c'est vraiment nécessaire; ou chez Nael. Le reste du temps, elle se goinfre devant la télévision à regarder des séries pourries ayant clairement épuisées les bonnes. Même à Eli, elle ne lui a pas répondu. Elle lui avait pourtant laissé un message vocal alarmiste en sortant de chez Lyzianna ce fameux jour. Un message où elle expliquait être un être misérable qui avait absolument tout gâché. Elle n'avait pas jugé nécessaire de lui donner davantage d'explications ou elle n'assumait pas. Bref, Dynah avait beau avoir rêvé pendant des années que sa soeur lui fiche enfin la paix, elle n'avait jamais autant souhaité l'avoir près d'elle que ces derniers temps. Lyzianna ignorait tous ses appels, tous ses textos. C'était terriblement douloureux à chaque fois qu'elle voyait que son portable vibrait mais que ce n'était pas Lyz. Ni sa grande soeur, ni Harriet d'ailleurs. Parce que depuis trois semaines, depuis que Lyzianna savait, depuis que Dynah était sortie de l'appartement de la jolie brune, plus de nouvelles de celle-ci non plus. Enfin si, des nouvelles, Dynah en avait. Dés qu'elle se connectait sur instagram par exemple. Il ne se passait pas une journée sans que Dynah n'assiste au défilé "je couche avec tout le monde" qu'Harriet lui infligeait. Oui parce que c'était pour elle ces photographies non ?! Pour que Dynah se rende compte à quel point elle avait fait une monumentale erreur en couchant avec la soeur de sa meilleure amie. Que cela n'avait mené nulle part sauf à la perte de Lyzianna dans sa, leur, vies. Harriet lui manquait pourtant. Peut être pas autant que pouvait lui manquer sa soeur. C'était différent en tout cas. Quoi qu'il en soit, depuis Harry, Dynah n'avait même pas eu la force de sortir pour tenter de rencontrer une fille, comme le faisait apparemment son ex...? truc.

    Alors ce soir, Dynah avait enfin accepté de sortir avec une amie. Des amis, elle n'en avait pas beaucoup et ces derniers temps, elle les faisait tous fuir. Elle était bien trop occupée à ruminer, pleurer sur son sort et à maudire Harriet Mayfair à tue tête dans son appartement. Pourtant, parfois même en regardant les photos de la jeune femme avec une autre femme ou un homme d'ailleurs, elle ne pouvait s'empêcher de se mordre les lèvres trouvant cette salope de fille magnifique. Songeant presque malgré elle, à ce qu'elles avaient vécu. A ces soirées sexuelles, à ces moments où elles étaient juste complices. Putain Dynah ! Harriet était un poison. Retrouver un semblant de vie sociale était donc une chose importante, surtout si elle ne voulait pas finir seule avec plus aucun contacts autre que Nael bien sûr. Alors elle s'était faite violence et même si elle n'avait pas la moindre envie de rejoindre ses amies en boîte, elle s'était mise sur son trente et un. Cela faisait des jours qu'elle n'avait pas porté une robe. Ce soir, elle avait opté pour une robe noir, se voulant peut être trop sexy pour une soirée entre copines, qui donnait clairement une vue imprenable sur son décolleté. Pourquoi pas après tout ?! Si elle pouvait terminer cette soirée avec une nana dont elle ignorerait absolument tout ; pas comme l'autre conne de Harriet; cela serait un bonus.

    Elle riait. Enfin Dynah arrivait à se détendre. Pour une fois depuis plusieurs jours. Elle riait avec une jeune femme, plutôt jolie sans être étincelante et qui semblait être tout ce qu'il y avait de plus normale. Elle ne ressemblait pas à une connasse assoiffée de sexe et de pouvoir. Et elle n'avait aucun lien avec Lyzianna; ce qui était tout de même un plus. Dynah avait bu plus que de raisons ce soir là mais elle était encore capable d'avaler plusieurs verres avant d'être totalement saoule. D'ailleurs, si elle ne terminait pas la nuit avec cette jeune femme, elle la terminerait saoule. C'était mieux que rien. Au moins, elle pourrait passer une nuit tranquille sans rêver de Lyzianna ou pire fantasmer sur Harriet. Oui, car si son cerveau était très au clair sur le fait qu'elle ne ferait plus rien avec Harriet, son corps lui rappelait régulièrement comment il était en manque des mains de cette fille là. Mais pas ce soir. Ce soir, elle serait tranquille. Elle ne penserait pas à Harriet sauf si...Si elle se trouvait exactement dans le même endroit que la blonde. Putain Dynah t'es trop conne. Oui car c'était une évidence que Harriet serait ici. Harriet était dans tous les endroits avec alcools, musiques et potentiels victimes. Et là, des victimes elle en avait des centaines sous la main. Apparemment, elle avait jeté son dévolu sur un homme cette fois. Tant mieux, moins de risque de jalousie. Non pas de jalousie du tout Dynah. Concentre toi sur cette fille devant toi là.

    Trop tard. Son cerveau n'arrivait plus à écouter la moindre phrase que lui prononçait cette fille. Pourtant quelques minutes avant Dynah riait non ?! Non seulement Mayfair était un poison mais elle était aussi partout. Quand vingt minutes plus tard, elle vit le garçon sortir des toilettes, visiblement satisfait de ce qui venait de se passer là dedans, Dynah faisant abstraction de la nausée que cette scène lui procurait, décida qu'il était temps d'avoir une conversation avec la principale cause de sa vie de merde actuelle. Après tout, elle n'était pas toujours du genre à fuir. Parfois, elle aimait mettre les pieds dans le plat. Merci Nael ! C'était lui qui ne cessait de lui dire d'être honnête, d'affronter la réalité. Aujourd'hui, elle se devait de l'écouter. Elle bafouilla une excuse à la jeune femme et se dirigea vers les toilettes et c'est avec toute la délicatesse du monde qu'elle ouvrit la porte où se cachait Harriet. Elle laissa la jeune femme passer sa colère sur elle; comme si elle avait raison d'être en colère contre Dynah ! C'était Dynah qui devait être en colère pas l'inverse. « Tu veux quoi ? T'as changé d'avis ? Tu veux ken, pour finir ?" Petite allusion à leur dernier rendez-vous à laquelle Dynah répondit par un sourire pour le moins provocateur. Ensuite, ce qui devait arriver, arriva. Lyzianna comme sujet principal. Dynah poussa un soupir mais se ressaisit instantanément. Ne montre pas ta faiblesse à Harry aujourd'hui. Ne surtout pas faire en sorte que Harriet sache qu'elle allait mal. Très mal oui. Car si Harry avait perdu sa meilleure amie, Dynah elle, avait perdue une soeur. Non, ce soir, elle ne laisserait pas Harry prendre le pouvoir sur elle. D'ailleurs, Harriet lui disait déjà qu'elle avait gagné. Tant mieux pauvre conne!

    "C'est vrai que t'est tombée bien bas, tu te les tape dans les chiottes." pas très convainquant. Tu peux mieux faire Dynah. Après tout, Dynah aussi s'était déjà tapé une fille ou deux dans les toilettes d'un bar. On fait avec ce qu'on a sous la main après tout. "Lyzianna l'a su seule, sans que je n'ai eu besoin de lui dire quoi que ce soit." Voilà, ça c'était pour se justifier. Elle n'avait pas besoin de le faire pourtant mais c'était plus fort qu'elle. Elle n'avait pas envie qu'Harriet pense que...Putain mais on s'en fou de ce que Harriet pense. Une petite gifle mentale et Dynah reprenait du poil de la bête. Non ce soir, Dynah ne serait pas le petit jouer d'Harriet qui se laisserait faire docilement, acceptant tous les reproches que celle-ci voudrait bien lui faire. "Et je suis pas plus responsable que toi dans cette histoire. Tu devais savoir qu'elle finirait par le savoir." Et comme pour ne pas montrer au démon en face d'elle qu'elle souffrait aussi beaucoup du manque de sa soeur, elle garda la tête haute et alluma elle aussi une clope qu'elle porta à sa bouche. Au moins, avoir un objet dans la main aiderait peut être à garder un semblant de maîtrise de la situation. Ainsi, Harriet aurait peut être l'impression qu'elle allait bien. "En tout cas, je suis pas étonnée que t'assume rien depuis. Pas un texto, pas un appel pas même un email." La maîtrise n'aura pas duré longtemps. Elle était en train de montrer à la personne en face d'elle qu'elle avait clairement péter un câble de n'avoir aucune nouvelle de sa personne, de sa misérable personne. "Lyz avait raison, depuis le début. Je suis vraiment conne. De toutes les filles de la planète il a fallu que je couche avec celle qui s'est tapée tout New York." souffla t-elle un sourire ironique sur les lèvres qui masquait que très mal la douleur que cela procurait de dire une chose pareille. Oui, Dynah n'était pas capable de cacher plus longtemps à Harriet que ça lui manquait. Ce qui avait existé entre elles même s'il était toujours aussi compliqué de savoir de quoi il s'agissait.

    Dynah recula légèrement, tournant le dos à Harriet pour se regarder dans le miroir des toilettes. Elle réajusta sa coiffure puis se remit un coup de blush sur les lèvres. Elle n'allait pas gâcher sa soirée à cause d'Harriet. Hors de question. Elle avait déjà gâché sa vie, c'était suffisant. Elle avait tout de même le droit à une soirée tranquille. Elle se tourna de nouveau appuyant son corps contre le lavabo derrière elle, mains de chaque côté comme pour éviter de tomber. Se donner du courage avec ce qui allait suivre. "Tu avais déjà décidé mais comme j'aime bien mettre des mots clairs sur les choses..." lui adressa t-elle, en la regardant dans les yeux tentant de faire clairement abstraction du fait qu'elle était magnifique ce soir. Elle est belle, elle est bonne et tu aimerais la baiser là tout de suite. Une nouvelle claque mentale, Dynah ferma quelques instants les yeux comme pour se reconnecter avec la réalité. Ne surtout pas laisser ses pensées divaguées sur l'image du corps nue d'Harry. Non Dynah concentre toi bordel. Un semblant de courage retrouvé, elle décida de poursuivre. "c'est terminé toi et moi, notre relation, nos parties de baises, ce que tu veux... " Oui parce qu'on ne savait toujours pas vraiment ce que c'était. Quelque chose de bon, incroyablement bon mais qui était passé. Cette chose appartenait maintenant au passé. "Mais c'est terminé." souffla t-elle rapidement. Le dire deux fois rendait les choses plus réelles non ?! En tout cas, Dynah avait jugé important de le dire deux fois. Maintenant, elle devait sortir de ses toilettes, très vite. Putain mais pourquoi tu restes là. Elle était comme hypnotisé par la jeune femme et était incapable de prendre la fuite. Pourtant, il le fallait...Il le fallait vraiment.

_________________
Fais de moi ton jouet ou n'importe quoi d'autre. peut m'importe tant que je suis à toi. je te veux entièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Harriet Mayfair
Harriet Mayfair

Messages :
314
Your rp color :
olive
To do list rp :
<3
Summary :
Harriet "Harry" Mayfair est la fille de deux célèbres avocats. Elle passe son diplôme de droits à Columbia et finit, sans grande passion, par rejoindre le cabinet familial. Le problème, avec Harry, c'est qu'elle a dix milles passions différentes, justement, dix milles amours différents, aussi. Elle est fluctuante, inconstante, commence ses journées à onze heures et les termine à deux heures. C'est l'enfant dorée pas tout à fait écervelée, la fille à papa qui vit ses lubies et cède à ses plus petits caprices... Et son obsession du moment, c'est Dynah Crowley, la sœur de sa meilleure amie.
Multinick :
Isra Elaihar
Avatar :
Sophie Cookson par BALACLAVA
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) V34z
Age :
27 ans
Status :
Plus ou moins célibataire (mais pas tellement)
Work :
Avocate
Sexuality :
Pansexuelle
Hogwarts house :
Poufsouffle (parce que cuisines)
Astrological Sign :
Vierge (haha)
Rythme de rp :
1rp/semaine
Longueur rp :
Entre 400 et 800 mots
Messages : 314 Your rp color : olive To do list rp : <3 Summary : Harriet "Harry" Mayfair est la fille de deux célèbres avocats. Elle passe son diplôme de droits à Columbia et finit, sans grande passion, par rejoindre le cabinet familial. Le problème, avec Harry, c'est qu'elle a dix milles passions différentes, justement, dix milles amours différents, aussi. Elle est fluctuante, inconstante, commence ses journées à onze heures et les termine à deux heures. C'est l'enfant dorée pas tout à fait écervelée, la fille à papa qui vit ses lubies et cède à ses plus petits caprices... Et son obsession du moment, c'est Dynah Crowley, la sœur de sa meilleure amie. Multinick : Isra Elaihar Avatar : Sophie Cookson par BALACLAVA
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) V34z
Age : 27 ans Status : Plus ou moins célibataire (mais pas tellement) Work : Avocate Sexuality : Pansexuelle Hogwarts house : Poufsouffle (parce que cuisines) Astrological Sign : Vierge (haha) Rythme de rp : 1rp/semaine Longueur rp : Entre 400 et 800 mots
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Empty
MessageSujet: Re: /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah)   /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) EmptyLun 11 Nov - 20:52
Comme si se taper quelqu'un dans les chiottes avait jamais été une insulte ou un indicateur de mal-être... Ah, oui. Dynah a toujours été tellement sage, c'est vrai. Harry ne prend même pas la peine de répondre, se contente de rouler des yeux comme pour souligner son exaspération. Elle se raccroche de toutes ses forces à ça, à l'exaspération, aux petites attaques minables. Parce que ce qui suit lui fait bouillir les veines et les artères. La colère, rampante et intrinsèque, n'a pas terminé de lui appuyer les capteurs, et Dynah ne fait que les énerver davantage. Elle ne l'admet pas, mais elle est surtout en colère parce que Dynah a raison au moins sur un point : elles sont toutes les deux responsables, à hauteur égale, et sans doute Harry un peu plus que Dynah, même. Elle aurait dû mieux prévoir le coup. Mieux anticiper Lyz. Mieux faire les choses. Être une meilleure personne ? Pourquoi voudrait-elle être une meilleure personne pour quiconque ?... Elle ne pensait même pas qu'une simple histoire de cul irait si loin. Lui ferait perdre sa meilleure amie. Lyz. Son cœur se tord à chaque mention, comme pour lui faire comprendre à quel point elle a été conne. Stupide. Égoïste. Pour changer, haha. Pour faire écho à son rire intérieur, Harry lâche un sourire moqueur. On dirait qu'elle n'en a rien à foutre. C'est le cas. Plus rien ne compte, puisqu'il n'y a plus rien. Ouais. Elles ont raison. Elles ont toutes raisons. C'est une traînée, et une irresponsable.

T'aimes que toi, Harriet, et t'as jamais aimé que toi.

« Parce que toi t'as tellement essayé de me joindre, c'est clair. » Peut-être. Elle ne sait pas bien, elle filtre tous les appels et tous les messages automatiquement, depuis quelques jours. Et puis, soyons honnête, elle n'aurait pas répondu, de toute façon. « Et ça te dérangeait moins, hein, que je me sois tapée tout New York, quand t'étais entrain de jouir. Rétorque-t-elle agacée. » Qu'on lui montre le dos rend les choses plus faciles. Elle n'a pas ce décolleté indécent à portée d'yeux, et pas ce regard qui la fusille. Ouais, sauf que ça dure pas. Evidemment. Et Dynah se retourne. Et elle a envie de la frapper. De hurler. De l'embrasser. De la toucher. De lui faire mal. Tout à la fois. Le sang pulse dans les veines, des tempes au cœur. Ses dents se serrent. Son poing broie la cigarette jusqu'à s'y brûler.

Cette sale bien-pensance l'agace. Surtout chez Dynah. Car Dynah devrait être la dernière à lui donner ce genre de leçon. Elle a presque envie de la prendre dans les toilettes et de la larguer dans la seconde. Pour lui prouver qu'elle ne vaut pas mieux, finalement. Oh, Harry n'est pas dupe : elle est elle-même misérable, ne l'a-t-elle pas dit ? Mais alors qu'on lui balance ça à la gueule... 
La haine tourbillonne. Des images en vrac de morceaux de disputes, de morceaux de baises, de fragments de souvenirs éparses et désordonnés. La voila qui se lève brutalement et plaque un grand coup sa main sur la paroi des toilettes. 

« Franchement... Tu crois que t'es mieux Dynah ?! A t'enfiler la Mayfair pour emmerder ta sœur ? A te brader comme ça à moi ? La plus grande pute de tous les temps, à t'entendre ! Et tu sais c'est quoi, le pire, Dynah ? Le pire, c'est que t'as aimé ça. T'en as redemandé. Et t'en redemandes encore. »

Le pas menaçant, Harry comble rapidement la distance entre elles. Elle colle son corps contre le sien, la coince contre le lavabo. Son regard est dédaigneux, son menton haut. Elle n'en a pas envie. Pas maintenant. Peut-être juste vaguement. C'est surtout pour la faire ployer, la regarder essayer de se justifier encore.

« Parce que sinon, tu te serais déjà barrée. Tu serais déjà retournée draguer la petite nénette que t'espères désespérément pouvoir sauter pour tenter de m'oublier. Termine-t-elle en rapprochant le visage du cou. » Le souffle creuse la carne. « Regarde comme t'en as envie... T'es pathétique. Allez. Qu'est-ce que t'attends ? Une fois de plus, une fois de moins ? Maintenant que j'ai définitivement perdu Lyz, de toute façon, qu'est-ce que ça change, hein ? » Sa main se pose sur la jambe, remonte sous la robe sans demander, ni supplier. Ses lèvres effleurent les clavicules. Et l'espace d'une demi-seconde, la frustration et l'envie surpassent la rage sourde qui hurle aux tympans. Et ça lui fait peur. Alors elle se met davantage en colère. « Je suis qu'une pute, j'ai bien compris ! De toute façon j'ai jamais aimé que moi, c'est tellement évident ! » Elle griffe un peu et s'éloigne aussi brusquement qu'elle ne l'avait coincée contre l'évier. Puis elle se barre. Ouais, elle sort des toilettes sans demander son reste.  
Revenir en haut Aller en bas
Dynah Crowley
Dynah Crowley

Messages :
491
Your rp color :
#
To do list rp :
prénom nom - www
Summary :
Résumé COURT de votre personnage.
Avatar :
Lily Rose Depp - préséphone
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Tumblr_inline_oj4dfr5XMp1tae3h3_250
Age :
Vingt deux ans
Status :
Célibataire
Work :
Etudiante en Histoire de l'Art
Sexuality :
Homosexuelle
Hogwarts house :
Serpentard évidemment !
Astrological Sign :
Poisson
MBTI :
Médiateur
Rythme de rp :
Un ou deux en quinze jours
Longueur rp :
Plutôt long je l'admets
Messages : 491 Your rp color : # To do list rp : prénom nom - www Summary : Résumé COURT de votre personnage. Avatar : Lily Rose Depp - préséphone
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Tumblr_inline_oj4dfr5XMp1tae3h3_250
Age : Vingt deux ans Status : Célibataire Work : Etudiante en Histoire de l'Art Sexuality : Homosexuelle Hogwarts house : Serpentard évidemment ! Astrological Sign : Poisson MBTI : Médiateur Rythme de rp : Un ou deux en quinze jours Longueur rp : Plutôt long je l'admets
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Empty
MessageSujet: Re: /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah)   /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) EmptyLun 11 Nov - 21:58
    Elle aurait dû sortir des toilettes. Elle aurait vraiment dû le faire avant de se retrouver de nouveau là à devoir écouter Harriet Mayfair lui cracher sa haine au visage. Harriet la tenait responsable de sa dispute avec Lyz ?! Très bien. Cela n'était que très peu important finalement. Parce que rien ne l'était vraiment maintenant. Dynah avait tout perdu, peut être plus qu'Harriet dans cette histoire. Tout ça pourquoi ?! Pour une histoire de cul ! Non c'était plus que ça. C'était tellement plus que ça. Seulement, elles n'avaient jamais été capable de mettre un putain de mot sur ce qu'elles vivaient toutes les deux. Ni l'une, ni l'autre. C'était que très peu étonnant pour Harriet; mais Dynah ? Elle savait d'habitude ce que représentait une fille à ses yeux. Si ce n'était qu'une histoire sans lendemain ou une potentielle petite amie. Harriet n'avait été ni l'une ni l'autre mais elle avait été tout cela à la fois. Une délicieuse parenthèse. Tous ces moments avec elle avaient été à la fois doux, brutaux, excitants, tendres. Ils avaient été si bons que même le manque de Lyzianna; un manque terriblement douloureux; ne pouvait l'aider à passer à autre chose. Il le fallait pourtant qu'elle passe à autre chose et cela dés ce soir, en commençant par sortir très rapidement de ces toilettes.

    Qu'essayait elle de faire ? Se prouver que Dynah avait aimé avoir ses mains sur elle ? Et bien c'était le cas et c'était bien ça le problème principal de cette situation. Oui elle avait aimé que la meilleure amie de sa soeur la baise. Peut être qu'au début elle avait même encore plus aimé ça sachant pertinemment que ça ne plairait pas à Lyz. Un nouveau moyen d'emmerder celle qu'elle aimait pourtant tellement mais tellement mal. Harriet voulait l'entendre lui dire. Pourquoi ? Pour qu'elle se sente encore plus puissante. Pour qu'elle ait le sentiment d'avoir gagné à pourrir la vie de Dynah. Non, la blonde n'allait certainement pas lui donner ce plaisir. Un rire nerveux s'échappa de ses lèvres quand Mayfair lui fit constater qu'elle en avait encore envie. Elle voulu d'ailleurs lui répondre quelque chose mais n'eut pas le temps de le faire. Elle avait été déconcentrée, troublée même dans son petit jeu du "je suis plus forte que toi Harriet, moi je vais bien." Raté. Parce que là, alors que le corps de son ex plan cul se collait au sien, elle perdait toute sa confiance en elle. Ce fût rapide, douloureux presque tant c'était emprunt de violence. Dynah se retrouvait maintenant coincée entre le lavabo qui lui faisait déjà mal dans le bas du dos et celle qui avait été autrefois son obsession. Peut être l'était elle encore ?! Bien sûr et c'était le principal problème ! Le souffle d'Harriet dans son cou lui procurait déjà des frissons alors qu'elle aurait terriblement aimé que ce ne soit pas le cas. Elle aurait voulu que pour une fois, son corps et son cerveau soient sur la même longueur d'ondes. C'était raté et Harriet le savait. Le voyait. Elle devait déjà certainement sentir l'envie de Dynah. La blonde serra un peu plus les mains autour du lavabo. Se tenir serait sans doute le meilleur moyen de résister à la tentation de sauter sur Harriet ou alors de lui mettre une gifle. Elle ne savait pas trop ce dont elle avait envie à cet instant précis. Un peu des deux en fait. Elle voulait qu'Harriet la baise, là tout de suite. Mais elle voulait aussi lui cracher à la gueule, lui foutre une gifle et se barrer de cet endroit, de cette ville, de ce monde. Ne plus voir et entendre parler d'Harriet Mayfair. Mais il y avait sa main maintenant. Cette main qui remontait sous sa robe sans avoir attendu qu'on lui en accorde le droit. Dynah ferma les yeux rapidement, cherchant désespérément à se concentrer alors que son corps brûlait déjà, attendant une délivrance qu'il n'avait pas connu depuis trop longtemps maintenant. Tout son être réclamait Harriet. Tout son putain d'être alors qu'elle n'en avait pas envie, pas de manière consentante en tout cas. "Arrêtes..." Il avait été moins franc qu'elle l'aurait voulu. Elle aurait voulu la pousser ou même la gifler pour qu'elle la laisse tranquille. Pourquoi elle ne pouvait pas ? Putain t'es pathétique Dynah, Harriet a raison. Pathétique d'être incapable de repousser celle qui lui avait tant de mal. Incapable de passer à autre chose. T'es une putain d'accro au sexe c'est pas possible! Heureusement, Harriet se recula, permettant ainsi à son corps de retrouver une température normale. Elle avait eu chaud tout d'un coup. Elle souffla rapidement, tentant de reprendre ses esprits alors qu'Harriet sortait déjà des toilettes, rappelant à quel point c'était une pute incapable d'aimer quelqu'un d'autre qu'elle. Oui c'est bien ça connasse !


    La haine s'était emparée d'elle. Elle avait encore une fois laissé Harriet jouer avec elle comme on joue avec une vulgaire poupée. Harriet avait gagné un point. Elle avait réussit à faire en sorte que Dynah se dégoûte. Elle se dégoûtait d'avoir espérer qu'un doigt de cette femme entre en elle alors qu'elle était la raison de l'absence de Lyzianna dans sa vie. Elle se dégoûtait de penser à Lyz à cet instant précis. Elle eu presque la nausée. Tout ça, c'était de la faute de cette conne ! Elle devait payer pour tout ce qu'était devenue la vie de Dynah. Parce qu'elle méritait de le payer. Elle ne mit pas longtemps à la rattraper, elle posa fortement sa main sur son bras pour que celle-ci se retourne. Elle la gifla. Voilà, ça faisait tellement de bien mais tellement mal à la fois. "Vas te faire foutre Mayfair !" La rage atténuée, elle se sentait maintenant encore plus misérable. Elles avaient peut être des points communs toutes les deux finalement. Elle sentie des larmes lui monter aux yeux alors qu'elle n'avait pas du tout envie que celles-ci arrivent maintenant. Ce n'était pas du tout le moment. Pleures pas, putain pleures pas. Elle aurait mieux fait de ne pas lui foutre une gifle, la colère ne se serait pas atténuée comme ça. "Ouais tu m'as fais jouir Harriet et tu sais quoi ?" Il n'était plus la peine de faire semblant, de vouloir le dernier mot. Harriet avait gâché sa vie et finalement, Dynah avait envie qu'elle le sache. "Contrairement à toi je n'ai jamais eu peur de l'admettre ou besoin d'aller voir ailleurs pour me prouver que t'étais qu'une histoire de cul!" Non parce qu'elle n'en était pas qu'une histoire de cul justement. Pour Dynah, elle avait été plus que ça. Et malgré tout, il semblait évident qu'elle l'était encore. Sinon, pourquoi ces putains de larmes aux bords des yeux ? C'était aussi pour cette même raison qu'elle avait tout avoué quand Lyz lui avait posé la question. Parce qu'elle ne pouvait plus cacher cela à sa soeur. Cacher une histoire de cul c'était facile. Cacher quelque chose de plus, c'était trop difficile.

    Une larme tomba sur sa joue. Et voilà, trop tard. Il était fort à parier qu'Harriet n'aurait pas pitié d'elle, bien au contraire. Elle lui montrerait encore une fois à quel point Dynah était faible et à quel point, elle, était forte. Harriet Mayfair gagnait toujours finalement. "Si ça peut te rassurer à moi non plus elle ne me parle plus..." souffla t-elle, les dents crispées. Il ne servait plus à rien d'essayer de lui cacher mais cela restait tout de même douloureux à admettre. Douloureux à dire à voix haute parce que Lyzianna était sa grande soeur, sa mère de substitution. Son monde entier en fait et sans elle, elle n'avait plus rien du tout. "Et c'est ta faute! Ta faute pas la mienne..." hurla t-elle à Harriet. La colère revenait et ça faisait du bien. C'était tout de même mieux que de se sentir aussi pathétique ou misérable. C'était mieux que tout finalement parce que ça lui permettait d'être là avec Harriet pour une bonne raison. Non pas pour la baiser ou juste parce qu'elle lui avait terriblement manqué mais pour l'engueuler. L'engueuler d'être responsable de tout ça. Les larmes coulaient maintenant. Tant pis, elle se dégoûtait déjà, ce n'était pas un problème si elle devait aussi dégoûté Harriet. "Parce que si t'avais été une putain de fille respectable, elle en aurait rien eu à foutre que je sois avec toi." Non elles n'étaient pas ensemble mais c'était presque pareille non ? En tout cas, Dynah l'avait déjà imaginé c'est vrai et ce n'était pas un problème que Mayfair le sache maintenant. C'était trop tard. Trop abîmé. Trop dégueulasse. Les larmes ne cessaient plus alors il ne savait à rien de se donner d'avantage en spectacle. La porte juste derrière elle donnait sur un petit extérieur. C'est là qu'elle irait se réfugier. Fumer une clope. Non dix. Pour oublier qu'elle était pathétique et qu'Harriet avait beau l'être tout autant qu'elle, elle était toujours autant attirante. C'était ça la putain de vérité.


_________________
Fais de moi ton jouet ou n'importe quoi d'autre. peut m'importe tant que je suis à toi. je te veux entièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Harriet Mayfair
Harriet Mayfair

Messages :
314
Your rp color :
olive
To do list rp :
<3
Summary :
Harriet "Harry" Mayfair est la fille de deux célèbres avocats. Elle passe son diplôme de droits à Columbia et finit, sans grande passion, par rejoindre le cabinet familial. Le problème, avec Harry, c'est qu'elle a dix milles passions différentes, justement, dix milles amours différents, aussi. Elle est fluctuante, inconstante, commence ses journées à onze heures et les termine à deux heures. C'est l'enfant dorée pas tout à fait écervelée, la fille à papa qui vit ses lubies et cède à ses plus petits caprices... Et son obsession du moment, c'est Dynah Crowley, la sœur de sa meilleure amie.
Multinick :
Isra Elaihar
Avatar :
Sophie Cookson par BALACLAVA
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) V34z
Age :
27 ans
Status :
Plus ou moins célibataire (mais pas tellement)
Work :
Avocate
Sexuality :
Pansexuelle
Hogwarts house :
Poufsouffle (parce que cuisines)
Astrological Sign :
Vierge (haha)
Rythme de rp :
1rp/semaine
Longueur rp :
Entre 400 et 800 mots
Messages : 314 Your rp color : olive To do list rp : <3 Summary : Harriet "Harry" Mayfair est la fille de deux célèbres avocats. Elle passe son diplôme de droits à Columbia et finit, sans grande passion, par rejoindre le cabinet familial. Le problème, avec Harry, c'est qu'elle a dix milles passions différentes, justement, dix milles amours différents, aussi. Elle est fluctuante, inconstante, commence ses journées à onze heures et les termine à deux heures. C'est l'enfant dorée pas tout à fait écervelée, la fille à papa qui vit ses lubies et cède à ses plus petits caprices... Et son obsession du moment, c'est Dynah Crowley, la sœur de sa meilleure amie. Multinick : Isra Elaihar Avatar : Sophie Cookson par BALACLAVA
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) V34z
Age : 27 ans Status : Plus ou moins célibataire (mais pas tellement) Work : Avocate Sexuality : Pansexuelle Hogwarts house : Poufsouffle (parce que cuisines) Astrological Sign : Vierge (haha) Rythme de rp : 1rp/semaine Longueur rp : Entre 400 et 800 mots
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Empty
MessageSujet: Re: /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah)   /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) EmptyLun 11 Nov - 22:42
Harry ne s'attendait pas à ce qu'on la suive, à ce qu'on la pourchasse en lui hurlant dessus. Elle ne s'attendait surtout pas à recevoir une baffe dans la gueule. Des gens regardent, des gens entendent, des gens se rassemblent. Putain.

« Bah vas-y, donne-toi plus en spectacle ! »

Elle déteste ça, qu'on la regarde. Ou elle déteste qu'on la regarde pour ces raisons, en tous les cas. Laver le linge sale en public, il n'y a rien de plus désagréable. Est-ce qu'elle l'aurait écouté autrement ? Sans doute pas. Et les spectateurs curieux lui bloquent le passage, l'empêchent de se défiler. Elle doit affronter son regard, sa présence, ses pleurs. Evidemment, maintenant, elle va passer pour la méchante...

Elle pleure, Harriet.
Dynah pleure ?

Harry paraît soudainement se connecter à la réalité. Mais la colère la domine et dicte des paroles venimeuses. Tu n'aimes que toi, Harriet, on s'en tape, de Dynah. On s'en tape, de la meuf qui lui jette tout sur le dos. On s'en tape de la meuf à cause de qui c'est arrivé. On s'en tape de la meuf qui croit qu'elle peut réveiller des sentiments. On s'en tape ! On s'en tape parce qu'elle l'a bien dit, c'est terminé ! Alors pourquoi tu as mal, Harriet ? Putain. Ça cogne contre les côtes à lui en transpercer la peau. Sa respiration se saccade. Et si le mal-être s'infiltre par tous les pores de sa peau, son visage et sa posture ne laissent rien paraître. Harriet Mayfair est toujours l'invincible, l'indifférente enflure qui aime et abandonne aussi vite. T'aimes que toi, Harriet.

« C'est ça, ton problème, Dynah ! Bordel ! De prendre cette histoire de cul pour quelque chose que ça n'a jamais été ! Si je couche avec d'autres gens, c'est parce que j'en ai envie, voila tout ! Ce n'est pas pour te prouver ou pour me prouver quoi que ce soit ! Reviens un peu sur terre : j'ai toujours fait ça, pourquoi ça aurait été différent avec toi ? Tu comprends, ça ? J'aime baiser, point ! »

Et heureusement, finalement, que Lyzianna ne lui parle plus non plus. Ça aurait été le comble que leur relation fraternelle aille pour le meilleur alors que Lyz l'a allègrement jetée, elle... Sur le coup, Harry est juste à se dire que bien fait pour sa gueule. Elle n'a pas envie de s'encombrer de remords, ou de choses de la sorte : ça serait s'achever elle-même. Au fond, pourtant, elle sait à quel point leur famille est précieuse, à quel point les sœurs sont intimement liées... Elle arrive même à imaginer quel point ça doit faire mal.

Mais c'est qu'on a le culot de te blâmer, Harriet. Allume-la.

« Evidemment, tu veux non pas non plus dire que je t'ai forcée, pendant qu'on y est ?! Faut être deux pour coucher, je te signale ! Tu savais qui j'étais et ce que j'étais, quand on s'est rencontrées ! Quand tu m'as aguichée ! C'est TOI qui est venue me voir, TOI qui a voulu qu'on baise ! Assume au moins tes putains de responsabilités ! » La voix tonitruante balance les mots comme des lames de couteau. Elle ne pleure peut-être pas de manière visible, mais les larmes sont bel et bien là, à couler du cœur et des artères. Pour Lyz. Pour Dynah. Pour toutes ces relations gâchées. « Tu dis que je fuis, mais c'est toi qui fuis, Dynah ! Tu sais faire que ça, courir et te dédouaner, alors qu'en fait, tu vaux pas beaucoup mieux... » Les gens sifflent, les gens rient, les gens prennent des photos. Les gens sont cons. Mais parce qu'ils sont là, Harry ne s'autorise toujours pas à pleurer. Elle garde la face, elle sourit même, moqueuse, entre deux éclats de rage. Elle ne se moque pas tellement de Dynah... Plutôt d'elle. « C'est ça, casse-toi ! Prouve que j'ai raison, vas-y ! »

Peut-être que t'aurais mieux fait de n'aimer que toi, Harriet.
Revenir en haut Aller en bas
Dynah Crowley
Dynah Crowley

Messages :
491
Your rp color :
#
To do list rp :
prénom nom - www
Summary :
Résumé COURT de votre personnage.
Avatar :
Lily Rose Depp - préséphone
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Tumblr_inline_oj4dfr5XMp1tae3h3_250
Age :
Vingt deux ans
Status :
Célibataire
Work :
Etudiante en Histoire de l'Art
Sexuality :
Homosexuelle
Hogwarts house :
Serpentard évidemment !
Astrological Sign :
Poisson
MBTI :
Médiateur
Rythme de rp :
Un ou deux en quinze jours
Longueur rp :
Plutôt long je l'admets
Messages : 491 Your rp color : # To do list rp : prénom nom - www Summary : Résumé COURT de votre personnage. Avatar : Lily Rose Depp - préséphone
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Tumblr_inline_oj4dfr5XMp1tae3h3_250
Age : Vingt deux ans Status : Célibataire Work : Etudiante en Histoire de l'Art Sexuality : Homosexuelle Hogwarts house : Serpentard évidemment ! Astrological Sign : Poisson MBTI : Médiateur Rythme de rp : Un ou deux en quinze jours Longueur rp : Plutôt long je l'admets
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Empty
MessageSujet: Re: /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah)   /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) EmptyMer 13 Nov - 10:16
    Elle se donnait sûrement un peu en spectacle oui mais ce n'était pas volontaire. Elle avait mal, très mal et elle n'était plus capable de le cacher plus longtemps alors tant pis si le reste du monde devait aussi s'en rendre compte. Ce n'était pas non plus un problème si le monde entier savait quelle connasse était Harriet Mayfair et quelle idiote était Dynah. Car oui, Harriet avait raison sur un point : Dynah savait pleinement ce qu'elle faisait quand elle avait décidé de se laisser draguer par une sérial-loveuse. Elle était pleinement consciente qu'en baisant avec la meilleure amie de sa soeur, elle risquait de le payer très cher et de ne pas nécessairement pouvoir revenir en arrière. Dynah s'était aussi rendue compte que Harry devenait plus importante pour elle. Et elle avait laissé cela se produire, n'essayant même pas de mettre un terme à cette histoire ou encore de poser des mots. Clarifier les choses avec Harriet. De toute façon, il n'y avait apparemment rien à dire de la relation qu'elles avaient entretenue. D'après, la jeune femme en face d'elle, Dynah n'avait été rien de plus qu'une histoire de cul. Très bien. Dynah avait sans doute été stupide d'espérer avoir été plus que ça. Pourtant, elle en avait eu l'impression. T'es trop conne Dynah!

    Alors qu'elle tournait le dos à Harriet, s'apprêtant à quitter cet endroit; du moins pour un moment, le temps de fumer un paquet de clope; la voix de Mayfair raisonnait dans ses oreilles. "C'est ça casse toi, prouve moi que j'ai raison." Dynah fuyait oui. A quoi bon rester ? A quoi bon continuer de se faire du mal ? Elle souffrait déjà suffisamment comme ça. Elle avait tout perdu. Sa soeur, ce qui revenait à dire qu'elle avait perdue son monde entier. Maintenant, elle même perdu Harriet qui avait au moins le mérite d'être une distraction attrayante. Une parenthèse agréable dans cette vie merdique. La main sur la poignée de la porte qui devait la conduire à l'extérieur, Dynah hésita. Un instant, puis deux. Elle se retourna vers Harriet et plongea son regard dans le sien quelques secondes. Harry était si...Si belle. Si attirante. Si excitante. Si froide aussi. Elle ne semblait pas toucher par tout ceci. Dynah passa rapidement sa main sur son visage, finit les larmes. La colère était revenue. Plus qu'une chose avait de l'importance, frapper Harriet encore et encore. Ou alors, l'embrasser ! Oui, parce que là, au milieu de la foule qui riait d'assister à un spectacle aussi intéressant qu'une dispute "conjugale" surtout entre deux nanas; de quoi exciter les adeptes des lesbiennes; Harriet semblait sortir de lot. Semblait plus attrayante que toutes les autres. Dynah l'avait dans la peau, c'était une évidence. "T'as raison. J'étais pleinement consciente de ce que je faisais et j'en ai toujours enive..." Putain Dynah non fais pas ça. Lâchant la poignée de la porte, elle s'approcha d'un pas rapide et serein d'Harry, se jetant sur elle. Posant ses mains de chaque côté de son visage pour venir écraser ses lèvres contre celles d'Harry. Putain ça lui avait manqué. Leurs langues se livraient un combat délicieux. Dynah aurait voulu que ce moment dur longtemps. Plus que ça même. Elle avait envie de mordre Harry, de lui faire aussi mal qu'elle lui faisait mal. D'ailleurs, ce baiser avait un goût amer alors Dynah détacha ses lèvres de celles de cette sorcière; se rappelant tout d'un coup qu'elles n'étaient pas seules. Putain Dynah, t'as gagné, ils prennent des photos. Si c'était posté sur internet, ce qui risquait de l'être à cette époque où tout devenait un scoop, les deux jeunes femmes allaient encore empirer leur cas. Reprenant ses esprits après ce baiser qu'elle avait un peu trop aimé, qui lui avait un peu trop manqué; elle attrapa Harriet par le bras, l'entraînant dans les toilettes. Retour à la case départ.

    "Dégagez!" adressa Dynah aux deux jeunes femmes qui se refaisaient une beauté. Etrangement, elles s’exécutèrent. Il faut dire qu'à cet instant précis, le visage de Dynah transpirait bien toute la haine et la colère qu'elle ressentait au fond d'elle. Une colère dirigée tout d'un coup plus vers elle même que vers Mayfair d'ailleurs. Elle lâcha le bras de la brune pour venir s'asseoir sur la paroi où se trouvaient les vasques, son dos contre le miroir. D'un geste rapide, elle passa sa main dans ses cheveux avant de remonter doucement sa robe. "Baises moi !" Les mots étaient clairs et sans équivoques. Oui, Dynah en avait envie. Elle avait envie de sentir de nouveau les doigts d'Harriet en elle. Elle avait envie de jouir parce que Harry était bonne, trop sexy, trop attirante. Et que Dynah était faible. L'être le plus faible qui existait dans ce monde. Plus elle regardait Harriet, plus elle avait envie d'elle. Mais bien sûr, plus elle se détestait. Elle se détestait de désirer cette salope narcissique qui n'aimait qu'elle. "Je veux que tu me baise Harriet puisque de toute façon c'est tout ce que je n'ai jamais été pour toi. Un putain de plan cul." Bah oui Dynah, tu croyais quoi ? C'était douloureux à admettre, presque trop. Dynah ne valait rien de plus que les autres nanas qui étaient passées dans la vie d'Harry. Elle était comme toutes les autres. Et elle était tout aussi pathétique, attendant de se faire baiser par celle qui avait réussir à faire d'elle une pute. Oui, Harry avait fait de Dynah son égale. Elles étaient pareilles. "Prends moi comme tous les autres que tu baises tous les soirs. Fais moi jouir et ensuite je disparais de ta vie." C'était comme ça que ça se passait après tout. Un orgasme et hop, au revoir ! Le garçon de tout à l'heure en était la preuve vivante. Comme ça que fonctionnait Harriet et comme cela qu'elle fonctionnerait toujours. Il n'y avait pas de place pour les sentiments. Ni pour ceux de Dynah, ni pour ceux des autres. Harriet n'avait pas de coeur, c'était l'explication la plus probable. Sa robe était maintenant assez haute pour laisser entrevoir sa petite culotte. Putain Dynah qu'est ce que tu fou ? lui hurlaient ses pensées. De toute façon, Dynah était convaincue qu'Harry ne le ferait pas...Ou elle voulait s'en convaincre. "Ah, tu pourras même prendre une photo de moi pour Instagram avant si tu veux." Une façon de rappeler à la brune que Dynah avait vu chacune de ses photos se maudissant d'en être exciter, s'imaginant à la place de l'une ou de l'un.

    La main de Dynah passa sous sa petite culotte. Elle avait toujours envie de faire mal à Harriet, de la frapper mais elle avait aussi terriblement envie de toucher son corps. Parce qu'elle avait perdue toute dignité. Parce qu'elle était en manque de la brune, en tout cas son corps. Son esprit lui, il la haïssait. Il la détestait de ne pas réussir à la détester d'avantage d'ailleurs. Salope Harry ! Quoi qu'il était difficile de ne pas se demander si la plus salope des deux n'était pas Dynah là tout de suite. "Alors qu'est ce que tu attends ? T'as gagné Harriet, j'suis accro." De toute façon c'était ce qu'elle attendait non ?! Gagner ? Avoir le pouvoir. Elle l'avait maintenant et Dynah lui montrait sans retenues ! Oui, Harriet aimait qu'on soit à ses pieds. Elle aimait rendre les autres dingues. Elle avait réussit son coup avec la plus jeune des Crowley. Peut être que c'était un défi pour elle aussi finalement. Se taper la soeur de sa meilleure pote. Même si les larmes de Dynah ne coulaient plus, il n'était pas difficile de lire sur son visage toute sa tristesse. Elle n'était pas aussi douée que sa soeur pour cacher ses émotions. Et penser à Lyzianna alors qu'elle avait la main dans sa petite culotte était encore plus douloureux que tout le reste. Lyz aurait détesté sa soeur à cet instant précis. Enfin, elle la détestait déjà de toute façon. "Tellement accro que le fait d'avoir perdu ma soeur ne m'a même pas sevrer..." souffla t-elle doucement. C'était la pathétique vérité. Alors pourquoi Harriet restait là ? Pourquoi elle ne la laissait pas seule, à se caresser la chatte ?! Dynah avait perdu et Mayfair gagné. Elle pouvait sortir d'ici et aller baiser des autres filles, fantasmant sur le pouvoir qu'elle avait réussit à créer avec la petit Crowley.

    Dynah se dégoûtait plus que Harriet la dégoûtait finalement. Retirant la main de son intimité, la laissant entrevoir par la même occasion, elle appuya sa tête contre le miroir, visage relevé et ferma les yeux. De toute façon, il était plus simple de ne plus regarder Harriet. Son regard était de la kryptonite. "Allez...Enlève moi le peu d'amour propre qui me reste." Oui, Harriet devait le faire. Elle devait la baiser pour ne pas la laisser dans cet état. Elle devait s'abaisser au niveau de Dynah. Etre aussi pathétique qu'elle. Lui montrer qu'elle n'était qu'un putain de plan cul et que Lyzianna avait raison depuis le début.

_________________
Fais de moi ton jouet ou n'importe quoi d'autre. peut m'importe tant que je suis à toi. je te veux entièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Harriet Mayfair
Harriet Mayfair

Messages :
314
Your rp color :
olive
To do list rp :
<3
Summary :
Harriet "Harry" Mayfair est la fille de deux célèbres avocats. Elle passe son diplôme de droits à Columbia et finit, sans grande passion, par rejoindre le cabinet familial. Le problème, avec Harry, c'est qu'elle a dix milles passions différentes, justement, dix milles amours différents, aussi. Elle est fluctuante, inconstante, commence ses journées à onze heures et les termine à deux heures. C'est l'enfant dorée pas tout à fait écervelée, la fille à papa qui vit ses lubies et cède à ses plus petits caprices... Et son obsession du moment, c'est Dynah Crowley, la sœur de sa meilleure amie.
Multinick :
Isra Elaihar
Avatar :
Sophie Cookson par BALACLAVA
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) V34z
Age :
27 ans
Status :
Plus ou moins célibataire (mais pas tellement)
Work :
Avocate
Sexuality :
Pansexuelle
Hogwarts house :
Poufsouffle (parce que cuisines)
Astrological Sign :
Vierge (haha)
Rythme de rp :
1rp/semaine
Longueur rp :
Entre 400 et 800 mots
Messages : 314 Your rp color : olive To do list rp : <3 Summary : Harriet "Harry" Mayfair est la fille de deux célèbres avocats. Elle passe son diplôme de droits à Columbia et finit, sans grande passion, par rejoindre le cabinet familial. Le problème, avec Harry, c'est qu'elle a dix milles passions différentes, justement, dix milles amours différents, aussi. Elle est fluctuante, inconstante, commence ses journées à onze heures et les termine à deux heures. C'est l'enfant dorée pas tout à fait écervelée, la fille à papa qui vit ses lubies et cède à ses plus petits caprices... Et son obsession du moment, c'est Dynah Crowley, la sœur de sa meilleure amie. Multinick : Isra Elaihar Avatar : Sophie Cookson par BALACLAVA
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) V34z
Age : 27 ans Status : Plus ou moins célibataire (mais pas tellement) Work : Avocate Sexuality : Pansexuelle Hogwarts house : Poufsouffle (parce que cuisines) Astrological Sign : Vierge (haha) Rythme de rp : 1rp/semaine Longueur rp : Entre 400 et 800 mots
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Empty
MessageSujet: Re: /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah)   /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) EmptyMer 13 Nov - 15:38
Le baiser est inattendu, à la fois doux et amer. Si elle y répond, c'est par habitude plus que par envie. La peau brûle. Tout l'intérieur brûle. Pas de désir, ou pas tant. Plutôt parce que le contact lui fait mal. Parce que Dynah devient toxique pour elle, et que l'urgence de s'en éloigner apparaît de plus en plus comme une évidence. D'ailleurs, Harry ne suit dans les toilettes que pour éviter de faire face aux gens, là dehors, qui n'ont pas perdu une seule miette de ce que Dynah s'échine à leur offrir. Harry ne veut pas de ça. Elle ne veut pas d'histoires, pas de presse, et pas d'amants vengeurs. C'était bien, entre elles... Comment ça a pu terminer comme ça ?

Et Harry l'observe, l'observe se dévergonder seule. C'est toi, qui as fait ça, Mayfair. C'est ton influence. Une flamme d'envie brûle toujours dans le fond des pupilles. Dépouiller le corps lui ferait un bien fou. Mais le mal-être qui accompagnerait l'acte en échange... Rien que l'imaginer dissuade tout de suite les mauvais instincts. Elle ne veut pas de ça. Elle ne veut pas de cette relation là, se figure-t-elle. Alors que veux-tu, Harry ? C'est pas toi, qui voulais du cul pour du cul ? Son cœur manque d'exploser à l'intérieur de la cage thoracique. Les larmes ont coulé sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte. Elle ne sait pas non plus depuis combien de temps elle a arrêté de respirer, mais le souffle est court, chaotique. Qu'est-ce qui est entrain de lui arriver, bordel ? Ça fait un mal de chien. Et les sanglots se mettent à gronder dans la trachée. Les pleurs strient les joues. Ses paumes se plaquent contre ses propres tempes, tandis que les doigts se crispent.

« T'as rien compris, putain ! Crie-t-elle de moitié. » Les yeux fusillent la silhouette débraillée de Dynah. « C'est ce que ta sœur a essayé de t'expliquer, ce que t'aurais dû comprendre et intégrer par toi-même depuis un bail... J'te mérite pas, ok ?! Et tu m'mérites pas. Pas parce qu'on est trop différentes, ou que Lyz est dans l'équation. Mais parce que tu l'as dit toi-même : si j'avais été une putain de fille respectable, elle en aurait rien eu à foutre qu'on soit ensemble. Je suis une sale race ! Ça changera pas. Je changerai pas, pigé ?! J'en ai pas envie. Pour personne. Et même si je t'aime bien, Dynah, même si ouais, d'accord, y avait peut-être un truc entre nous, je changerai pas ! Je serai toujours Harriet Mayfair l'amoureuse de l'amour ! Et ça me va très bien. » Elle rigole nerveusement, ouvre grand ses bras pour les rabattre. Elle est en colère, bouillonnante, triste. Très triste. La réalisation la frappe. C'est quelque chose qui ne l'a jamais effleurée jusqu'à présent : elle n'est probablement pas faite pour la monogamie, pas faite pour rentrer dans une case, ou dans les schémas pré-construits de la société.

« Le sexe... Ce n'est que du sexe. Il faut que tu comprennes que ça n'a pas d'importance. Pas pour moi... Ce n'est pas intime, exceptionnel ou privé. C'est satisfaisant et nécessaire. C'est primaire. Et c'est ce qui me blesse le plus, dans ma rupture avec Lyz : elle n'a pas l'air d'avoir compris non plus ; pire, c'est qu'elle se permet de juger, alors qu'elle est pas mieux... Explique-t-elle la voix semi-brisée. » Les corps sont des corps. Mais au-delà de ça, a-t-elle passé des soirées entières avec d'autres de ses amants ? A-t-elle rigolé avec quelqu'un d'autre ? Ce sont ces moments là, qui devraient être importants. Et maintenant, ces instants sont ruinés. Pollués par trop de drames et d'attentes. On ne devrait jamais rien attendre de Harriet Mayfair. « Je vais sortir. Et si tu choisis de me suivre, tu ferais mieux d'être prête à recevoir la putain d'injonction. » 

Elle a promis. Elle ne recommencerait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Dynah Crowley
Dynah Crowley

Messages :
491
Your rp color :
#
To do list rp :
prénom nom - www
Summary :
Résumé COURT de votre personnage.
Avatar :
Lily Rose Depp - préséphone
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Tumblr_inline_oj4dfr5XMp1tae3h3_250
Age :
Vingt deux ans
Status :
Célibataire
Work :
Etudiante en Histoire de l'Art
Sexuality :
Homosexuelle
Hogwarts house :
Serpentard évidemment !
Astrological Sign :
Poisson
MBTI :
Médiateur
Rythme de rp :
Un ou deux en quinze jours
Longueur rp :
Plutôt long je l'admets
Messages : 491 Your rp color : # To do list rp : prénom nom - www Summary : Résumé COURT de votre personnage. Avatar : Lily Rose Depp - préséphone
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Tumblr_inline_oj4dfr5XMp1tae3h3_250
Age : Vingt deux ans Status : Célibataire Work : Etudiante en Histoire de l'Art Sexuality : Homosexuelle Hogwarts house : Serpentard évidemment ! Astrological Sign : Poisson MBTI : Médiateur Rythme de rp : Un ou deux en quinze jours Longueur rp : Plutôt long je l'admets
/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Empty
MessageSujet: Re: /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah)   /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) EmptyJeu 14 Nov - 0:38
    Pathétique, misérable, ridicule. Tous ces mots pouvaient décrire parfaitement le comportement de Dynah actuellement. Elle se sentait sale, de se dévêtir de la sorte, de demander un acte sexuel à une fille qui se fichait éperdument d'elle. Oui, car c'était évidemment le cas. Peut être qu'il y avait beau avoir quelques larmes aux bords de ses yeux, cela ne signifiait rien du tout. En tout cas, ça ne signifiait certainement pas que Dynah avait de l'importance. Sinon pourquoi restait elle de marbre ? Mayfair était un monstre. Elle voulait juste que Dynah se sente encore plus mal et bien c'était réussit. Elle avait gagné. Le pire c'est qu'elle se faisait passer pour la méchante de l'histoire. Dynah ne la méritait pas ? A ces mots, Dynah se redressa d'un bond, rebaissant sa robe. De toute manière, il était évident qu'elle ne se ferait pas baiser ce soir. Ou en tout cas, pas par Harry ! Le coup du « tu mérites mieux que moi », tout le monde connaît ça. C'est une façon plus ou moins habile de se débarrasser de quelqu'un. Très bien, le message était plus que clair. A quoi bon écouter la suite ? Elle aurait mieux fait de se barrer rapidement de ces toilettes mais aussi de cette boîte. Harriet Mayfair avait bien gâché sa soirée de toute façon.

    Non cette fois, Dynah ne pleurerait pas. Pourtant elle en avait envie. Véritablement envie. Harriet l'avait blessé et elle s'était auto-blessée aussi en se rabaissant de la sorte devant une femme qui n'en avait rien à faire de sa gueule. Toi aussi Dynah tu t'en fou de sa putain de gueule ! Mytho. Nael lui avait dit qu'il s'inquiétait de la place qu'était en train de prendre Harry dans l'esprit, dans le cœur et dans le lit de Dynah. Elle n'avait pas écouté. Répétant sans cesse qu'elle savait ce qu'elle faisait et qu'elle gérait. Putain t'as rien géré du tout ce soir par contre. Non, car les trois semaines qui venaient de s'écouler avaient été douloureuses. Parce que Dynah n'avait plus rien. Elle n'avait plus ces moments magiques avec Harry et elle ne pouvait pas non plus aller voir sa sœur pour s'effondrer dans ses bras, manger des pizzas en s’engueulant avec elle. Ses disputes avec Lyzianna ne lui avaient jamais autant manqué. Juste l'amour de sa sœur lui manquait en fait. Et tout ça, c'était de la faute d'Harriet et de la sienne aussi. Elle n'avait rien fait pour empêcher que tout ceci n'arrive.

    Dynah n'écouta même pas ; ou alors pas vraiment attentivement ; le discours d'Harriet sur le sexe et ce que cela signifiait pour elle. De toute façon, elle connaissait déjà ce qu'elle allait dire. C'était toujours le même discours. Peut être que Dynah avait trop espérer être importante pour la brune. Peut être que dans le fond, Harry n'avait pas tord quand elle disait haut et fort qu'elle n'aimait jamais personne et que rien ne comptait d'autre pour elle que le sexe. Si elle voulait convaincre Dynah, c'était réussit. Non, elle ne suivrait pas Harriet. C'était terminé. Elle avait gagné...Casse toi Dynah ! Oui pour une fois dans cette soirée, elle écouterait la petite voix dans sa tête. Elle réajusta convenablement sa robe et passa devant Harry pour quitter ces toilettes avant elle. « Adieu Harriet... » souffla t-elle sans prendre la peine de regarder la jeune femme. Oui, c'était bel et bien terminé cette fois et son ton n'était même plus colérique. Il était juste terne. Dynah était éteinte de toute façon et ne pensait plus qu'à une chose : oublier Mayfaire, oublier sa dispute avec Lyz, oublier tout. Se réfugier chez Eli ou Nael.


TERMINER

_________________
Fais de moi ton jouet ou n'importe quoi d'autre. peut m'importe tant que je suis à toi. je te veux entièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Empty
MessageSujet: Re: /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah)   /!\ L'apologie de la connasse. (Dynah) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

/!\ L'apologie de la connasse. (Dynah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: Yeah I could if i wanted to :: archives :: rps-