AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
Vous voulez aider à l'intégration des nouveaux ? geek devenez parrain, comité d'accueil ou chercheur de potins ! Infos par lààà
Des envies de diversité ? love Découvrez les ressources diverses de 99!
Vous êtes un peu paumés ? hidebox Rendez vous sur : www.keskispass.com
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Elsie Dimitriev et Gautier Scott recherchent leur deux colocs Alors go-go remplir ce joli appartement ! keur

Partagez
 

 Personne ne rentre indemne ... personne ! feat. Duncan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Siobhan O'Leary
Siobhan O'Leary

Your rp color :
purple
To do list rp :
Fran - www
Andreas - www
New year's eve www
Aidan && soso www
TC Voisins www
Aimé www
Zach- www
Ross - www
Tony www
Summary :
Je suis une fille bien née et à qui l'existence avait tout offert... J'ai de l'argent à ne plus savoir qu'en faire. Je suis maligne et plutôt bandante dans mon genre. Sauf que je m'ennuyais dans l'existence. Vraiment ! Disons le je me faisais chier ! Du coup mon passage à l'académie militaire et mes années passées sous les drapeaux à servir mon pays m'ont permis d'apprendre deux ou trois choses et de partir à la recherche de celle que je suis vraiment. Aujourd'hui, et depuis trois ans, je suis au service de la population... Mouais, de ma gueule d'abord, de celle de mes frères ensuite et après de la population. Je suis flic. Et franchement ça me plaît bien. Je ne savais pas à quoi m'attendre et j'avoue que ce que je vois me trouble parfois. La guerre c'est violent, brutal mais à la limite je savais à quoi m'attendre. Là... La détresse, la misère ou les bobos des riches ... La vie dans toute sa parfois gerbante vérité je me la bouffe dans la gueule toutes les nuits et j'peux pas nier que ça me fait quelque chose. Hé ! Peut-être que je ne suis pas aussi irrécupérable que certaines langues de pute aiment à le dire ? Peut-être même que derrière ma crasse méchanceté se cache quelqu'un de bien ? Putain mais vous croyez au père Noël ou quoi ? Regardez ma famille et revenez me voir ! Mon jumeau vend son cul et sa queue et mon aîné pense sincèrement sauver des filles en les poussant à vendre leurs chattes ! Bon sang ne saurait mentir et le nôtre, y'a pas à dire : il est bien pourave !
Messages :
2196
Pseudo :
RedrumEm
Multinick :
Azu, Hazel, Sam, Themis et Sophia
Avatar :
JLaw @jenesaispas
Personne ne rentre indemne ... personne ! feat. Duncan Vgg9
Age :
26 ans
Status :
veuve depuis 3 ans mais je me surprends à penser souvent à un certain monsieur bien rigolo
Sexuality :
no label
Work :
NYPD
Home adress :
Oak Complex
Longueur rp :
je m'adapte
Rythme de rp :
aléatoire
Hogwarts house :
Slytherin
Your rp color : purple To do list rp : Fran - www
Andreas - www
New year's eve www
Aidan && soso www
TC Voisins www
Aimé www
Zach- www
Ross - www
Tony www
Summary : Je suis une fille bien née et à qui l'existence avait tout offert... J'ai de l'argent à ne plus savoir qu'en faire. Je suis maligne et plutôt bandante dans mon genre. Sauf que je m'ennuyais dans l'existence. Vraiment ! Disons le je me faisais chier ! Du coup mon passage à l'académie militaire et mes années passées sous les drapeaux à servir mon pays m'ont permis d'apprendre deux ou trois choses et de partir à la recherche de celle que je suis vraiment. Aujourd'hui, et depuis trois ans, je suis au service de la population... Mouais, de ma gueule d'abord, de celle de mes frères ensuite et après de la population. Je suis flic. Et franchement ça me plaît bien. Je ne savais pas à quoi m'attendre et j'avoue que ce que je vois me trouble parfois. La guerre c'est violent, brutal mais à la limite je savais à quoi m'attendre. Là... La détresse, la misère ou les bobos des riches ... La vie dans toute sa parfois gerbante vérité je me la bouffe dans la gueule toutes les nuits et j'peux pas nier que ça me fait quelque chose. Hé ! Peut-être que je ne suis pas aussi irrécupérable que certaines langues de pute aiment à le dire ? Peut-être même que derrière ma crasse méchanceté se cache quelqu'un de bien ? Putain mais vous croyez au père Noël ou quoi ? Regardez ma famille et revenez me voir ! Mon jumeau vend son cul et sa queue et mon aîné pense sincèrement sauver des filles en les poussant à vendre leurs chattes ! Bon sang ne saurait mentir et le nôtre, y'a pas à dire : il est bien pourave ! Messages : 2196
Pseudo : RedrumEm
Multinick : Azu, Hazel, Sam, Themis et Sophia
Avatar : JLaw @jenesaispas
Personne ne rentre indemne ... personne ! feat. Duncan Vgg9
Age : 26 ans
Status : veuve depuis 3 ans mais je me surprends à penser souvent à un certain monsieur bien rigolo
Sexuality : no label
Work : NYPD
Home adress : Oak Complex
Longueur rp : je m'adapte
Rythme de rp : aléatoire
Hogwarts house : Slytherin
http://99problems.forumactif.com/t1499-t-as-le-droit-de-garder-le-silence-mais-a-tes-risques-et-perils#19330
Personne ne rentre indemne ... personne ! feat. Duncan Empty
Sujet: Personne ne rentre indemne ... personne ! feat. DuncanMer 15 Jan - 12:07
Une réunion de vétérans,
Tard le soir,

Mon portable que je regardais, l'oeil maussade et presque brouillé de ces larmes que je refusais pourtant obstinément de verser. Mes doigts qui pianotaient, fébriles, sur cet écran. Un message, pour ce chef, qui me rappelait ni plus ni moins que je ne devais pas, n'avais pas même intérêt à me pointer au preccint ce soir. Il faut dire qu'après mes récents, et derniers d'une liste qui en comportaient malheureusement bien trop d'autres, exploits je ne devais ma survie qu'aux influences, encore une fois, de mon paternel... Je soupirais et, répondais à mon chef, que le message était bien reçu et que je reviendrais, comme convenu, dans une semaine. Un arrêt maladie que l'on m'avait imposé et que je ne maudissais que plus fort encore alors que je me retrouvais devant la porte de ce gymnase où se tenait, ce soir, la réunion. Celle où je détestais me rendre. Celle où, pourtant, je savais avoir plus que jamais besoin d'assister. Mes doigts qui, sans que je m'en aperçoive, venaient effleurer d'une caresse trop légère, cette alliance que je n'arrivais toujours pas à ôter. Et mes yeux qui se fermaient alors que je laissais mon esprit m'échapper et s'envoler voler vers celui qui continuait à me manquer. Chaque jour, chaque heure et presque chaque seconde de ma putain de vie, Kieran était avec moi. Ou, plutôt, e spectre de notre amour, de tout ce que nous avions partagé, me hantait... et me faisait mal à en crever ! Parfois, je ne peux le nier, je le maudissais de m'avoir ainsi abandonnée ! Je le détestais d'avoir, en mourant, emporté la meilleure part de ma personne.

Des voix que j'entends à mes côtés, des silhouettes et des visages que je reconnais. Des anciens militaires qui, tout comme moi, avaient connu le feu, la douleur et l'horreur des champs de batailles. Eux qui, plus que moi encore, portaient à leurs visages burinés, les traces des horreurs endurées et vues. Je les connaissais tous ou presque, prenais toujours le temps d'échanger avec eux ces quelques mots que nous savions tous vains et creux mais qui, aussi cons que cela puisse être, nous faisaient du bien. Au moins, ici, nous pouvions renoncer à faire semblant. Semblant d'être rentrés au pays indemnes quand, tous, nous en avions trop vu pour être demeurés les mêmes. Ici, nous pouvions laisser éclater nos colères, nos rancoeurs et nos insondables douleurs. J'étais artificier, démineur... Autant dire que des corps en lambeaux, j'en avais vu plus d'un... Ceux de ces humains qu'on nous avait désignés comme ennemis et cibles. Ceux de ces frères et sœurs d'armes qui étaient tombés sans que je ne puisse rien faire pour l'empêcher ou même les sauver. Combien de mains avais-je tenues entre les miennes... Combien de derniers souffles avais-je recueillis avant que la mort ne vienne chercher son cruel dû... Combien de paupières avais-je, la rage au ventre, abaissées à jamais... Trop ! Tellement trop ! Je n'avais que vingt-six ans et j'étais déjà usée, morte de l'intérieur... Oui, morte.  

«  C'est qui, lui ? »

Avais-je dit alors que je voyais se pointer une tête que je ne connaissais pas mais qui, pourtant, me parlait. Peut-être l'avais-je déjà rencontré sur un terrain ou sur un autre ? A moins que ce ne soit simplement ce que je lisais au fond de ses yeux qui me parlait ? Certainement. Je reconnaissais chacun de ces signes, presque de ces symptômes que ce type à l'air aussi fermé que paumé, pouvait exposer sans doutes malgré lui. Ici personne ne venait de son réel plein gré. Nous venions parce que ces putains de réunions étaient notre seul refuge. Notre seul endroit où nous pouvions, pendant quelques heures, trouver des gens qui nous comprenaient. Parce qu'ils avaient vécu la même chose que nous. Avisant mon voisin que je connaissais depuis trois ans, je l'abandonnais et allais, sans autre forme de politesse, me positionner devant celui que je saluais en ces termes

«  Salut le nouveau ! Je te donnerais bien mon grade et mon matricule mais on n'est plus à l'armée alors... » une main que je tendis « Je m'appelle Siobhan. » désignant d'un geste du menton les autres déjà présents je demandais « C'est ta première fois hein ? T'inquiètes on est tous passés par là. » je me reculais, consciente que les vétérans n'étaient pas les plus causants des hommes. Je désignais les chaises et le bar installé un peu plus en retrait « Si t'as envie d'assister va poser ton cul personne te forcera à causer si tu veux pas. Je viens depuis mon retour, y a trois ans, j'ai toujours pas pipé un mot ...Moi j'préfère boire alors si t'as pas envie d'être seul ou si jamais t'as juste envie d'une compagne qui te fera pas chier avec ses questions viens me rejoindre, je t'offrirais une bière ! »

Puis je m'étais retirée et dirigée comme je venais de le dire vers le bar. Je savais qu'il fallait du temps pour apprivoiser les âmes trop blessées. J'avais ouvert la porte à ce mec à lui de voir s'il voulait saisir la main que je lui tendais. On l'avait fait pour moi jadis, je rendais la pareille aujourd'hui.

_________________
 
♤  ♡  Be my friend, hold me Wrap me up, enfold me I am small and needy Warm me up and breathe me




ONE TRUE LOVE:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Personne ne rentre indemne ... personne ! feat. Duncan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: Empty chairs at empty tables :: archives :: random-