AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un peu de publicité pour notre jolie Leela qui recherche ses colocataires par ici ! Apparement Arco Ortaloni trouve Gabrielle de Musset très belle (Donnie) Seuls contre tous  3697710961

Partagez
 

 (Donnie) Seuls contre tous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
(Donnie) Seuls contre tous  Empty
MessageSujet: (Donnie) Seuls contre tous    (Donnie) Seuls contre tous  EmptyVen 30 Aoû 2019 - 23:24
Elle dansait comme une folle sur la piste de danse, l'alcool coulant à forte dose dans ses veines. Elle le sentait mais elle s'en foutait au contraire, elle aimait cela. Dansant aux milieux des hommes, leurs faisant croire monts et merveilles alors qu'elle allait s'éclipser par une sortie sans jamais rien donner en échange. Les manipuler elle aimait cela, elle aimait faire croire qu'elle allait donner des choses à ses hommes. Elle regarda un homme avec un sourire le caressant au niveau du torse avant de partir, faisant croire qu'elle allait aux toilettes. Elle prit la porte de sortie de la boîte de nuit, avant d'embrasser doucement le videur pour le remercier de lui donner toujours le moyen de sortir, il doit s'imaginer qui aura un jour le corps de la princesse, alors qu'il n'aura rien, même pas un acte rapide dans les toilettes de sa boite. L'air frais lui frappa le visage, il faisait bon dehors, il faisait meilleurs que dedans. La robe qu'elle portait était trop courte pour cette jeune femme, elle était trop décolletée et pourtant elle s'en foutait la môme. Elle bouffait sa jeunesse, elle bouffait la vie pour mieux crever. Ce soir elle voulait jouer, voulait montrer qu'elle aussi pouvait foutre la merde où elle passait.

Les talons claquaient sur le bitume de la ville, elle marchait sachant très bien où elle allait. Elle leva la main pour prendre un taxi, le peu d'argent qu'elle avait dans son sac allait servir à cela. Le taxi roulait doucement et les yeux du chauffeur s'attardait sur les jambes de la jeune femme, enfin il arriva. Sortant doucement elle le remercia en claquant la porte et faisant un doigt d'honneur. Elle monta les marches et frappa chez Donnie, ce soir elle avait envie de le voir, ce soir elle voulait le pousser à bout "C'est moi" Elle venait de dire cela avec une voix chaude, elle se mit contre le mur, retirant sa veste pour laisser apparaître sa robe."J'ai froid toute seule". Elle regarda son visage dans un miroir, elle fit enfin un sourire quand la porte se mit doucement à s'ouvrir "Je pensais que j'allais devoir frapper chez ton voisin pour passer une bonne soirée". Dit-elle en montrant de la tête la porte du voisin, elle l'avait déjà vu c'était un jeune d'un trentaine d'années, de quoi lui plaire à la môme.

@Donnie Wals
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
(Donnie) Seuls contre tous  Empty
MessageSujet: Re: (Donnie) Seuls contre tous    (Donnie) Seuls contre tous  EmptyDim 1 Sep 2019 - 20:01
@solveig hunter - seuls contre tous

C'est un de ces soirs où Donnie n'est pas de sortie. Ils sont rares, c'est vrai. Généralement, il est toujours dehors. Mais ce soir, il n'avait pas envie. Il n'est pas du genre non plus à regarder la télé, Donnie, alors il l'a juste allumée pour avoir un bruit de fond. Un charabia qu'il n'écoute même pas. Des infos qui passent, mais Donnie s'en fiche de tous les malheurs du monde. Celui qui l'importe, c'est le sien. Ceux des autres et même de la planète, il s'en contrefout. Donnie ne laisse aucun enfant ici de toute façon. Puisque Houna n'est plus là. Sinon, peut-être encore que la terre aurait un intérêt pour lui. Aujourd'hui, ils peuvent bien tous se faire engloutir par un tsunami géant qu'il ne s'en inquièterait pas. Il n'y a plus rien à perdre, chez lui. Il se plonge dans un coma sensoriel le rendant immortel. Le genre de sensation qui lui procure le même effet que s'il avait pris un rail de coke, de bonne coke. Mais Donnie ne se drogue pas, pas faute d'avoir essayé, jamais accroché voire même plutôt effrayé par cet aspect. Il préfère la bouteille, au moins l'alcool lui donne une infime impression de mieux contrôler sa descente aux enfers. Et quelle descente, les amis.

Ce soir, il a envie de penser à Houna. Son sourire, sa voix, son rire. La façon dont elle avait de plisser le nez quand quelque chose la contrariait. Il arrivait toujours à briser la glace, à force de la taquiner, même si ses yeux lui lançaient des éclairs. Elle finissait toujours par se dérider, à abandonner son air vexé. Il finissait toujours par la faire rire et ça, c'était son petit pouvoir à lui. Même quand elle était triste, même après sa première - et seule - rupture. Quel connard ce gars aussi, Donnie serait bien aller lui casser les dents à cet ado de mes deux. Mais bon, il s'était retenu. Houna ne voulait pas qu'il s'en mêle, il se souvient. Parce que c'était « ses oignons ». Et personne ne devait s'immiscer de trop près dans sa vie privée. Il sombre, doucement. Il n'a pourtant bu qu'une bière mais il est saoul de souvenirs, de ces réminiscences acides qui font les dures soirées. Celles qui sont pénibles, celles qui sont douloureuses. Il soupire et caresse North qui, soudainement, se met à aboyer furieusement. Nouveau soupir, cette fois d'agacement. Qui donc vient le déranger maintenant ? Il jette un coup d'oeil é l'heure, s'aperçoit qu'il est presque deux heures du matin. Il a sûrement dû s'assoupir entre deux rêves semi-conscients. Il voit encore Houna, pourrait presque la toucher.. Mais son image s'efface bien trop rapidement, les sens de Donnie la rappelant au passé. La ramenant vers la mort et lui, vers cette vie qu'il a eu si souvent envie d'abandonner lui aussi. Il entend une voix diffuse de l'autre côté de la porte, ne comprend même pas les mots, ne reconnait pas la voix non plus. Il s'étire et prend son temps pour aller jusqu'à la porte, North sur ses talons, prêt à dévorer l'intrus si son maître le lui ordonne. Mais quelque chose cloche. Le malinois ne semble pas stressé, la surprise passée qu'on ait toqué à la porte. Merde. Donc c'est quelqu'un que Donnie connait. Et soudain, il a une vive idée de qui il s'agit... Il ouvre la porte, découvrant Solveig derrière. Visiblement déjà bien lancée - façon polie de ne pas dire qu'elle a l'air carrément bourrée. Et cette vision d'elle le fout hors de lui. En plus, ce soir, Donnie n'est pas d'humeur. Il a l'impression de tomber face à Houna complètement dévergondée. Et cette illusion le met mal à l'aise. Surtout quand Solveig finit dans son lit. Plus malaisant, il n'y a pas. Il croise les bras et la dévisage, froidement. Ben vas-y, je t'en prie. Il la fixe de façon un peu méchante. Mais je crois qu'il est de sortie. Peut-être que tu peux l'attendre dans le couloir, si t'es venue jusqu'ici pour ça. Il s'appuie à l'encadrement de la porte, avisant sa robe sous sa veste, ne laissant filtrer aucune réaction pourtant. Elle espère l'allumer, mais à cet instant, il décide de la recadrer à ce qu'elle est : une sale gamine qui est en train de foutre toute sa vie en l'air. Et il déteste ce comportement hautain qu'elle utilise avec lui - et sûrement pas qu'avec lui - comme si elle se croyait au-dessus de tout le monde. Sûrement une technique de défense, dirait un psy. Mais Donnie n'est pas psy, lui il bosse avec les bêtes et sait se montrer parfois aussi agressives qu'elle. Il finit par soupirer et s'écarte pour lui laisser le passage libre. Peut-être parce que ça le ferait vraiment chier qu'elle finisse la nuit avec son voisin, en vérité. Tu peux rentrer, en attendant. Sinon, tu vas juste crever de froid. Mais j'te garantis pas une bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
(Donnie) Seuls contre tous  Empty
MessageSujet: Re: (Donnie) Seuls contre tous    (Donnie) Seuls contre tous  EmptyDim 1 Sep 2019 - 23:02
Elle n'aurait jamais du venir ici, non elle aurait du rester dans cette boite de nuit, rester au milieu de la foule pour mieux se perdre et toujours tomber plus bas sans jamais remonter. Pourtant elle est là, devant cette porte qu'elle connait tant, cette porte qu'elle déteste tant, cette porte qu'elle a envie de casser des qu'elle se retrouve devant. Pourtant ce soir elle frappe doucement, ce soir elle veut plaire, ce soir elle veut s'en prendre plein la tronche. Elle voit le temps passer et la porte qui reste fermer, les souvenirs remontent, car quand elle le voit, les souvenirs sont aussi présents. La porte doucement s'ouvre pour laisser un ours apparaître, son ours, l'ours qu'elle aime autant qu'elle peut haïr. Sourire sur son visage, visage de démon, palpitant qui bat fort "tu ne veux pas te joindre à nous?". Provocation, toujours dans la provocation, toujours plus loin, toujours plus fort. Elle était ainsi la petite môme, elle ne savait pas s'arrêter, enfin elle n'a jamais su. Elle suivait l'exemple de sa mère, elle se paumait chaque jour un peu plus dans ce monde, elle n'arrivait jamais à remonter et trouver toujours le moyen de tomber plus bas comme ce soir. Le voisin elle s'en tape, enfin elle avait envie de passer une bonne soirée alors pourquoi pas avec lui? Non elle se mentait à elle-même, ce soir elle voulait être avec Donnie et seulement Donnie mais l'avouer était trop simple, et rien n'était simple avec Solveig. Elle regarde de nouveau la porte du voisin, avant de poser son regard charmeur sur le jeune homme, enfin il pourrait être son père et pourtant elle aimait le séduire, elle aimait lui plaire et le rendre fou. Elle penche sa tête et fait un petit sourire avant de soupirer "Vraiment! Tu oserais me laisser toute seule dans ce couloir ? Tu sais pas qui peut passer et si il m'arrive quelque chose tu t'en voudrais toute ta vie". Doucement elle rigole de plus belle, l'alcool lui fait dire n'importe quoi et la fait réagir n'importe comment, elle veut juste poser ses fesses, juste oublier oui oublier. Pourtant la réalité la rattrape. Grand sourire sur son visage, elle l'embrasse doucement sur la joue avant de laisser tomber son manteau sur le sol du couloir pour se rendre dans le salon, elle pose doucement ses fesses dessus et ses yeux se posent sur l'appartement, elle a le coeur qui bat vite, car les souvenirs remontent, elle sait plus où elle est, elle sait plus où elle gardait la jeune Houna. Houna sa princesse, Houna la gamine pour qui elle était prête à tout sur cette terre. Elle secoua la tête, il ne fallait pas qu'il puisse voir ses failles "Je passe jamais une bonne soirée avec toi je te rassure, mais j'avais plus envie de danser ce soir, trop de mecs dans cette boîte. Je ne savais pas avec lequel rentrer". Elle se redressa pour aller vers le frigo, elle l'ouvrit et prit la première bouteille d'alcool, l'ouvrant doucement pour en boire directement une gorgée "Que faisais Donnie ce soir?". Elle garda la bouteille à la main, avant de s'approcher de lui et lui caresser doucement le dos, elle savait jouer, elle savait rendre fou les gens. Regardant autour d'elle, elle s'approcha de la chaîne de musique, pour en mettre se foutant de l'heure ou des voisins, elle se déhancha doucement tout en le regardant "Tu viens danser ? ". Elle voulait danser seulement avec lui, pas avec des tonnes d'hommes autour d'elle, voulant oublier la boîte et l'alcool l'aider. Elle fit un grand sourire tout en lui demandant de venir, elle le voulait ce soir et c'était mal, trop mal et pourtant rien ne pouvait la retenir plus maintenant, plus ce soir

@Donnie Wals
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(Donnie) Seuls contre tous  Empty
MessageSujet: Re: (Donnie) Seuls contre tous    (Donnie) Seuls contre tous  Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

(Donnie) Seuls contre tous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonjour à tous
» Bonjour à tous
» salut tous voir cette multiplication Russe
» Bonjour à tous
» Bonjour à tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: Yeah I could if i wanted to :: archives :: rps-