AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un peu de publicité pour notre jolie Leela qui recherche ses colocataires par ici ! La roulette du rp vous ouvre ses bras , si vous aimez les rp surprises, n'hésitez pas ! Disponibles pour RP ? inscrivez-vous à ki est cho pour rp ?

Partagez
 

 Quand on prend trop de coke, on frôle l'overdose (RYAN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dynah Crowley
Dynah Crowley

Messages :
491
Your rp color :
#
To do list rp :
prénom nom - www
Summary :
Résumé COURT de votre personnage.
Avatar :
Lily Rose Depp - préséphone
Quand on prend trop de coke, on frôle l'overdose (RYAN) Tumblr_inline_oj4dfr5XMp1tae3h3_250
Age :
Vingt deux ans
Status :
Célibataire
Work :
Etudiante en Histoire de l'Art
Sexuality :
Homosexuelle
Hogwarts house :
Serpentard évidemment !
Astrological Sign :
Poisson
MBTI :
Médiateur
Rythme de rp :
Un ou deux en quinze jours
Longueur rp :
Plutôt long je l'admets
Messages : 491 Your rp color : # To do list rp : prénom nom - www Summary : Résumé COURT de votre personnage. Avatar : Lily Rose Depp - préséphone
Quand on prend trop de coke, on frôle l'overdose (RYAN) Tumblr_inline_oj4dfr5XMp1tae3h3_250
Age : Vingt deux ans Status : Célibataire Work : Etudiante en Histoire de l'Art Sexuality : Homosexuelle Hogwarts house : Serpentard évidemment ! Astrological Sign : Poisson MBTI : Médiateur Rythme de rp : Un ou deux en quinze jours Longueur rp : Plutôt long je l'admets
Quand on prend trop de coke, on frôle l'overdose (RYAN) Empty
MessageSujet: Quand on prend trop de coke, on frôle l'overdose (RYAN)   Quand on prend trop de coke, on frôle l'overdose (RYAN) EmptyMar 10 Sep 2019 - 23:47
Quand on prend trop de coke, on frôle l'overdose



Quand on prend trop de coke, on frôle l'overdose (RYAN) Source

Une addiction ! Voilà ce qu'était Ryan pour Dynah. Pas une petite addiction qui passe avec le temps pour finalement disparaître assez rapidement. Non plutôt le genre d'addiction qui créer un manque. Un manque tellement important qu'il finit par créer chez le sujet des hallucinations, des tremblements, des insomnies et tout ce qui va avec... Dynah n'avait jamais été accro à quoi que ce soit. Elle se l'était toujours interdit, que ce soit à l'alcool, à la drogue ou au sexe. Elle n'était pas non plus accro au travail comme peuvent l'être ses parents. Une addiction, c'est la prison. La fin de la liberté. Cette liberté si chère à Dynah. Alors, elle n'aurait jamais pensé quand elle a laissé entrer dans sa vie cette fille, médecin; tout ce qu'elle déteste au passage; extravertie et bavarde; beaucoup trop; qu'elle allait devenir de la cocaïne. Le genre de cocaïne qu'on prend continuellement alors que l'on sait pertinemment qu'on peut y laisser la vie. C'est un peu la sensation que Dynah a lorsqu'elle est avec Ryan. Elles ne sortent pas vraiment ensemble, elles ne sont pas non plus amies et elles n'ont absolument rien en commun. Alors que sont elles l'une pour l'autre ? Question à trois cent mille euros mais question demeurant encore et encore sans réponse. A la base, ce n'était qu'un coup d'un soir. Vous savez le genre de truc qui est censé s'arrêter juste après l'orgasme. On remercie la personne, on lui dit que c'est un super coup et on retourne à sa vie habituelle. C'était ce qu'était censé être Ryan et en fait, ça dure depuis presque six mois. "Ne l'appelle pas, ne l'appelle pas, ne l'appelle pas Dynah sans déconné !" Elle se répétait cette phrase depuis des heures. Pour être tout à fait franche elle se la répétait depuis trois semaines. Depuis que Ryan était absente de sa vie, de son lit et de son téléphone portable. Pourquoi elles s'étaient engueulées déjà ? Ah oui, Ellen, la directrice artistique de Dynah qui selon Ryan est mesquine et néfaste pour Dynah. Voilà Ryan avait fait tout ce que Dynah déteste, elle s'était mêlée de sa vie alors qu'elles n'étaient rien l'une pour l'autre non ? Alors Dynah avait fait du Dynah. Elle lui avait dit que le fait de coucher dans son lit ne lui donnait pas un droit de regard sur ses fréquentations. Quelque chose dans ce genre là. Depuis, silence radio. Ryan égale silence radio, une chose que Dynah n'aurait jamais cru possible tant Ryan parle tout le temps. Même quand elles font l'amour, elle arrive à parler. Mais putain elle lui manque !

Voilà, Dynah l'avait appelé. Trois fois au moins mais pas de réponse. De toute manière Ryan était sans doute à l'hôpital. Comme sa soeur, son frère et ses parents, elle bossait beaucoup trop. Elle attrapa son portable et commença à écrire un SMS à la seule personne qui pouvait l'empêcher de faire ce qu'elle s'apprêtait à faire.
Moi a écrit:
Je suis une conne So', une suicidaire, incapable de se passer du meilleur coup de sa vie. Je veux aller voir Ryan, à l'hôpital je veux dire là où travaille toute ma famille alors que je n'ai pas du tout envie qu'il sache que Ryan et moi...Merde ! Dis moi de ne pas y aller.

En général, Dynah ne faisait pas ça. Elle n'envoyait pas de texto à Sofian pour lui raconter sa vie sentimentale mais d'un autre côté, il était celui qui l'a connaissait mieux. Il savait quoi lui répondre, il savait comment l'empêcher d'y aller. Ou alors il ferait l'inverse. Ce qu'il était tout à fait capable de faire d'ailleurs et à cette pensée elle regretta instantanément son message. Aller à l'hôpital pour voir Ryan n'était pas du tout une bonne idée. Déjà parce qu'elle travaillait mais aussi parce que Dynah risquait de croiser un membre de sa famille, pire sa soeur. Si Lyzianna la voyait à l'hôpital elle allait s'inquiéter ou pire, elle comprendrait pourquoi elle était là ce qui était absolument hors de question. Lyzianna aurait fait une crise cardiaque si elle comprenait ce qui unit les deux jeunes femmes. Vibreur, texto de Sofian.
Sofian a écrit:
N'y vas pas alors.
D'accord, c'était totalement le genre de réponse qui voulait dire qu'elle voulait y aller. Elle connaissait Sofian par coeur et apparemment lui aussi. Il avait pertinemment comprit que même s'il disait n'importe quoi, elle avait bien décidé d'y aller. Après tout, Dynah faisait toujours ce qu'elle voulait.

Même si elle se déplaçait essentiellement en métro, elle ne m'y pas longtemps à arriver à l'hôpital, toutes les lignes du réseau y mènent pour ainsi dire. Elle passa rapidement la porte des urgences et se dirigea vers l'accueil pour expliquer la raison de sa venue ici. Elle pensa d'abord à dire : Je suis sous l'emprise d'une drogue et j'ai besoin d'être enfermée afin d'être traité dans les plus brefs délais. Mais elle opta finalement pour une réponse plus classique. Elle raconta s'être tordue la cheville en montant un escalier. Quelle idiote, elle n'aurait pas pu trouver autre chose, maintenant elle était obligé de boiter tout en se dirigeant vers la salle d'attente des urgences pleine à craquer. Comment pouvait on travailler ici sérieusement ? Même l'odeur était plus que désagréable, ça sentait le détergent et l'eau de javel. "Dynah ? Quelque chose ne va pas ? Tu veux que j'appelle ta soeur ou ta mère ? Je peux..." Et merde ! Le médecin le plus vieux de l'hôpital qui l'avait donc connu quand elle était toute petite venait de faire son apparition. Il fallait qu'elle tombe sur lui. Elle était vraiment poisseuse. "Non, non surtout pas." Déjà que sa soeur risquait de savoir qu'elle était passée si elle mettait le nez dans les dossiers pris en charge ce jour aux urgences. "En fait, je voudrai voir le Dr Newman." Elle avait tenté et elle regrettait déjà. Son interlocuteur sembla interloqué, en même temps Ryan était neurochirurgienne et on ne demandait certainement pas souvent à la voir aux urgences et encore moins pour une cheville...Néanmoins, il eu la délicatesse de ne pas lui poser de question même si cela lui sembla suspect. Elle se demanda pendant quelques secondes si elle devrait le tuer maintenant mais préféra attendre patiemment que Ryan arrive vers elle.

Ses attentes furent récompensées. Ryan arriva et elle était plus belle que jamais. Elle voulu enlever cette idée de sa tête avant de lui sauter dessus dans les couloirs de cet hôpital et lui arracher ses vêtements mais c'était impossible, elle ne pensait plus qu'à ça. Elle se leva et avança vers Ryan, toujours en boitant comme si c'était important pour elle de rester dans son rôle ou peut être n'avait elle pas envie de dire à Ryan qu'elle lui manquait. Après tout, elles ne se disaient pas ce genre de chose toutes les deux. Si Ryan essayait parfois, Dynah coupait court à la conversation. "Je me suis tordue la cheville et..." Elle laissa échapper un léger rire et secoua légèrement la tête. Elle replaça une mèche de cheveu derrière son oreille et regarda de nouveau Ryan se décalant légèrement vers le couloir comme pour être plus tranquille, à l'abri des regards. "Non c'est des conneries. En fait, je voulais m'excuser d'être une conne." C'était déjà un bon début. Elle prit une grande inspiration. Elle n'était pas du genre à faire ça. Que faisait elle d'ailleurs ? Une pseudo déclaration ? "J'aime coucher avec toi. Non en fait j'adore coucher avec toi c'est vraiment..." Okay tout doux. On s'arrête là, avant de joindre l'acte à la parole. "Mais tu n'es pas que ça. T'es...J'en sais rien mais ça me fait chier de plus te voir." Fallait elle qu'elle précise que ce n'était pas seulement pour le sexe ? Non, il valait mieux s'arrêter là. Elle avait déjà fait un gros effort pour aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on prend trop de coke, on frôle l'overdose (RYAN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je pense trop
» Diversification: quand introduire les fruits exotiques?
» Cherche boulot desespérement !!!
» aide sur les Fanions
» Psilocybes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: Yeah I could if i wanted to :: archives :: rps-