AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un peu de publicité pour notre jolie Leela qui recherche ses colocataires par ici ! La roulette du rp vous ouvre ses bras , si vous aimez les rp surprises, n'hésitez pas ! Disponibles pour RP ? inscrivez-vous à ki est cho pour rp ?

Partagez
 

 family first (halvorsen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Siv Halvorsen
Siv Halvorsen

Messages :
125
Your rp color :
crimson
To do list rp :
Esp - www
Alix - www
Summary :
Résumé COURT de votre personnage.
Pseudo :
skorps / maïlys
Avatar :
aly michalka (jenesaispas merci merci ♥)
family first (halvorsen) 1568546605-tumblr-or6u8jyarq1vivin4o1-500
Age :
vingt-six ans
Status :
lonely
Home adress :
still looking for one

Sexuality :
hétérosexuelle
Astrological Sign :
vierge
Rythme de rp :
1 rp / 3 semaines
Longueur rp :
300-500 mots en ce moment
Messages : 125 Your rp color : crimson To do list rp : Esp - www
Alix - www
Summary : Résumé COURT de votre personnage. Pseudo : skorps / maïlys Avatar : aly michalka (jenesaispas merci merci ♥)
family first (halvorsen) 1568546605-tumblr-or6u8jyarq1vivin4o1-500
Age : vingt-six ans Status : lonely Home adress : still looking for one

Sexuality : hétérosexuelle Astrological Sign : vierge Rythme de rp : 1 rp / 3 semaines Longueur rp : 300-500 mots en ce moment
http://99problems.forumactif.com/t455-people-always-leave-siv http://99problems.forumactif.com/t454-siv-petites-questions
family first (halvorsen) Empty
MessageSujet: family first (halvorsen)   family first (halvorsen) EmptyJeu 19 Sep - 23:26
@Espen Halvorsen

HRP:
 

La semaine était passée à la vitesse de l'éclair, et nous étions déjà vendredi de nouveau. Je gardais constamment un oeil sur l'horloge. Ce n'était pas dans mes habitudes de compter mes heures au bureau, mais le vendredi midi faisait exception. Je n'étais pas forcément pressée d'y aller, mais je ne pouvais pas me permettre d'être en retard. Laisser mon frère et mon père en tête à tête était un risque que je n'étais pas encore prête à prendre. Ce repas tous les trois était notre tradition hebdomadaire, l'un des rares moments que l'on passait en famille maintenant qu'on ne vivait plus ensemble, et je ne voulais pas le perdre. Je savais que si cette tradition s'arrêtait je continuerais à les voir, séparément, je n'allais pas les perdre. Mais ils allaient se perdre, eux. Aucun des deux ne ferait l'effort de réparer leur relation et plus le temps passerait, plus ils s'éloigneraient ; et qu'ils l'admettent ou non, ils en souffriraient. Ils avaient besoin de temps. Mais pour le moment ces deux-là n'étaient pas prêts à avoir une conversation sans médiateur, il était donc essentiel que je sois la première arrivée. Sans compter que je n'étais pas entièrement convaincue de leur capacité à préparer un repas correct en mon absence. Ils étaient pourtant tous deux adultes et donc théoriquement capables de subvenir à leurs besoins primaires comme se nourrir. Malgré tout, ça me rassurait de savoir qu'au moins une fois par semaine ils avaient un repas fait maison et incluant des légumes frais - et ça me permettait de me sentir utile. Dès que l'aiguille s'arrêta sur la demi, je refermais donc mon dossier et traversais la ville pour rejoindre la maison familiale. J'avais généralement du mal à laisser de côté le travail, à arrêter d'y penser, à ne pas prendre de notes sur de nouvelles idées ni ramener des papiers à la maison. La famille était sans doute la seule chose qui comptait plus à mes yeux.

Sans surprise, j'étais la première arrivée. Le silence de la maison, maintenant bien trop grande pour mon père seul, me serrait un peu le cœur. Je rejoignis la cuisine sans attendre, sans m'attarder sur les photos, les souvenirs. Je voulais oublier, je voulais avancer sans réellement passer par l'étape du deuil. Je nettoyai des courgettes et entrepris de les couper en parfaites petites rondelles, fines et homogènes. J'étais encore à l'oeuvre lorsque la porte d'entrée me fit sursauter. Le deuxième enfant arrivait. Le petit dernier. Qui commençait à être grand, même si je ne l'acceptais pas toujours. C'est difficile de voir grandir les gens proches de nous. Peut-être que c'était pour ça que papa avait tant de mal à accepter ses choix. Espen était adulte, il avait déjà vingt-et-un ans même s'il passait une bonne partie de son temps à se comporter en enfant. Il était à mes yeux capable de décider pour lui-même, même si ses choix faisaient parfois peur pour lui. Il choisissait d'emprunter une voie risquée pour poursuivre ses rêves, c'était courageux en soi - ou stupide si on écoutait notre père. J'espérais qu'il arriverait à les atteindre, mais dans un tel milieu on ne peut jamais être sûr, alors je m'inquiétais. Sans compter qu'il avait tellement de gentillesse, de rêves et de naïveté. Je ne voulais pas qu'il se perde dans le show-business, si un peu plus de maturité ne lui ferait pas de mal, je ne voulais pas qu'il ait à se protéger, à se faire une carapace jusqu'à perdre sa bienveillance et son optimisme naturels. On avait pris des chemins assez opposés dans nos vies. J'avais toujours planifié la mienne au millimètre: mes études, mes relations, ma carrière; jusqu'à ce que l'imprévisible arrive et terrasse une bonne partie de mes plans. Je m'étais retrouvée à vingt-cinq ans, célibataire et vivant de nouveau chez papa. Ils avaient eu besoin de moi, j'avais eu besoin d'eux aussi même si je ne l'avais pas admis. Je sortis de mes pensées en entendant les pas de mon frère s'approcher, l’accueillant, un sourire sur les lèvres. Je ne voulais pas qu'il voit mon inquiétude, ma tristesse; pas ici, pas aujourd'hui; alors comme d'habitude je mettais un masque, cachant mes émotions derrière un sourire. « Hey, Esp. Comment s'est passée ta semaine ? »

_________________


when you lose someone it stays with you always reminding you of how easy it is to get hurt

family first (halvorsen) 191024095901400780
Revenir en haut Aller en bas
Espen Halvorsen
Espen Halvorsen

Messages :
294
Your rp color :
#333399
To do list rp :
sivdynahmaten #2event
Summary :
Espen est né à Oslo, en Norvège, où il a passé les cinq premières années de sa vie avant de déménager à New-York avec ses parents et sa grande soeur grâce à son père qui a eu une opportunité en or pour son entreprise. Depuis tout petit, il pratique la danse qui est plus qu'une passion pour lui et il rêve d'en faire son métier. Il n'a jamais été très bon à l'école, toujours à parler avec ses camarades, à faire le casse-cou à la récré... Pour faire plaisir à son père, il a tenté de faire une année de droit mais ça a été un échec total. Suite à cela, il a enchaîné les petits boulots par-ci par-là histoire de prouver qu'il peut être indépendant mais son argent finit dans des figurines et des comics. Il a perdu sa mère il y a maintenant deux ans, en août 2017, chose qui l'a énormément affecté et qui l'affecte encore maintenant. Sa relation avec son père s'est dégradé et il a décidé de quitter la maison familiale pour être totalement indépendant et mettre toutes les chances de son côté pour réaliser son rêve. Son rêve ? Devenir danseur à Broadway. Aujourd'hui, il vit en colocation dans le Queens car il n'a clairement pas les moyens de se payer un loyer à lui tout seul et il refuse de demander de l'aide à son père. Pour subvenir à ses besoins, il travaille au cinéma du Queens et à côté de cela, il enchaîne les castings de danse.
Pseudo :
PARKER (debo).
Multinick :
aidan & sohan.
Avatar :
Tom Holland (cosmic light) + old money. (sign).
family first (halvorsen) 1b09b82c2db86d754a10e76a61d6961e2659d2c2
Age :
vingt-et-un ans mais encore un gamin dans son comportement.
Status :
célibataire et pas doué.
Work :
employé au cinéma du queens, enchaîne les castings de danse.
Home adress :
en colocation dans le queens avec andreas et aiden.

Sexuality :
gay.
Hogwarts house :
hufflepuff power.
Astrological Sign :
virgo.
MBTI :
inspirateur.
Rythme de rp :
un rp par semaine.
Longueur rp :
400/900.
Messages : 294 Your rp color : #333399 To do list rp : sivdynahmaten #2event Summary : Espen est né à Oslo, en Norvège, où il a passé les cinq premières années de sa vie avant de déménager à New-York avec ses parents et sa grande soeur grâce à son père qui a eu une opportunité en or pour son entreprise. Depuis tout petit, il pratique la danse qui est plus qu'une passion pour lui et il rêve d'en faire son métier. Il n'a jamais été très bon à l'école, toujours à parler avec ses camarades, à faire le casse-cou à la récré... Pour faire plaisir à son père, il a tenté de faire une année de droit mais ça a été un échec total. Suite à cela, il a enchaîné les petits boulots par-ci par-là histoire de prouver qu'il peut être indépendant mais son argent finit dans des figurines et des comics. Il a perdu sa mère il y a maintenant deux ans, en août 2017, chose qui l'a énormément affecté et qui l'affecte encore maintenant. Sa relation avec son père s'est dégradé et il a décidé de quitter la maison familiale pour être totalement indépendant et mettre toutes les chances de son côté pour réaliser son rêve. Son rêve ? Devenir danseur à Broadway. Aujourd'hui, il vit en colocation dans le Queens car il n'a clairement pas les moyens de se payer un loyer à lui tout seul et il refuse de demander de l'aide à son père. Pour subvenir à ses besoins, il travaille au cinéma du Queens et à côté de cela, il enchaîne les castings de danse. Pseudo : PARKER (debo). Multinick : aidan & sohan. Avatar : Tom Holland (cosmic light) + old money. (sign).
family first (halvorsen) 1b09b82c2db86d754a10e76a61d6961e2659d2c2
Age : vingt-et-un ans mais encore un gamin dans son comportement. Status : célibataire et pas doué. Work : employé au cinéma du queens, enchaîne les castings de danse. Home adress : en colocation dans le queens avec andreas et aiden.

Sexuality : gay. Hogwarts house : hufflepuff power. Astrological Sign : virgo. MBTI : inspirateur. Rythme de rp : un rp par semaine. Longueur rp : 400/900.
http://99problems.forumactif.com/t349-let-s-dance-espen http://99problems.forumactif.com/t408-i-wish-that-i-could-be-like-the-cool-kids-espen http://99problems.forumactif.com/t438-instagram-esphlvrsn http://99problems.forumactif.com/t439-espen-s-phone
family first (halvorsen) Empty
MessageSujet: Re: family first (halvorsen)   family first (halvorsen) EmptyMer 25 Sep - 12:51

w/ @siv halvorsen

Vendredi. Il est temps pour toi de quitter ton appartement pour te rendre jusqu'à la maison familiale où ton père et ta sœur doivent t'attendre vue l'heure. En même temps, tu n'es pas connu pour ta grande ponctualité – et disons le clairement, tu redoutes à chaque fois ce fameux repas où tu n'as plus envie de te rendre depuis bien longtemps. Depuis que ta mère ne fait plus partie de ce monde, en fait. Tu n'en vois pas l'intérêt car à tes yeux, tu n'as plus grand chose à dire à ton père. Si tu continues d'y aller, c'est pour faire bonne figure et parce qu'il y a ta grande sœur. Et elle, elle n'a pas à se retrouver dans vos histoires car avec ton père, vous êtes incapables de communiquer correctement depuis deux longues années maintenant. Pas pour autant qu'il y a des disputes, non. Simplement que l'ambiance peut vite être tendue si un sujet abordé par ton père ne te plaît. Il suffit d'une simple question, parfois anodine, et tu te te braques. C'est plus fort que toi et le pire dans tout cela, c'est que tu es incapable de changer de comportement face à lui. Mais tu fais des efforts, principalement pour Siv même si tu n'as pas besoin de ce fameux repas du vendredi midi pour la voir. Tu t'estimes heureux d'avoir une relation aussi saine avec elle, une relation fraternelle que tu n'échangerais pour rien au monde. Elle est la personne la plus importante à tes yeux, peu importe vos différences.  Peut-être qu'au fond, elle ne comprend pas ton envie de vivre de la danse – tout comme ton père qui n'hésite pas à te le dire. Mais elle, elle ne t'a jamais fait une seule réflexion à ce sujet. Tu as bien conscience que tu aurais mieux fait de suivre son chemin, de prendre exemple sur elle et d'entrer dans l'entreprise familiale. Mais elle, c'est une vocation. Toi, tu n'aurais été qu'un boulet accroché aux pieds de ta famille là-dedans. Siv a toujours été la plus intelligente d'entre vous et tu l'avoues sans aucune honte. Elle a réussi et tu l'admires pour cela. Quelque part, tu espères réussir comme elle... mais dans un tout autre domaine.

C'est à la fois avec joie à l'idée de voir ta grande sœur et appréhension de te retrouver face à ton père que tu te rends jusqu'au domicile familial après environ une heure de transport en commun qui t'ont paru être une éternité. Tu ouvres la porte sans toquer, mauvaise habitude que tu gardes du temps où tu vivais encore ici. Dans tous les cas, ton père ne t'a jamais demandé de rendre la clé et tu te doutes bien qu'il ne compte pas le faire. Il a beau avoir certains côtés qui te dérangent depuis la mort de ta mère, tu sais que tu as toujours ta place ici... peu importe ce qui se passe. Une chance d'avoir une famille aussi aimante et soudée que les Halvorsen, bien que le drame qui vous a touché a changé trop de choses. Boule au ventre qui s'évapore quand tu entends la voix de ta sœur et que tu entres à la cuisine, apercevant uniquement cette dernière. « Hey Siv' ! ». Soudain, c'est un grand sourire qui illumine ton visage. Sourire qui s'efface quand tu aperçois des... légumes. Mot banni de ton alimentation depuis que tu vis seul. Pas que tu n'aimes pas cela. Simplement qu'à chaque fois que tu essayes de cuisiner dans ton appartement, cela se finit en catastrophe ambulante donc tu restes sur des plats simples et pas vraiment équilibrés. « Tu comptes faire des hamburgers aux courgettes, c'est ça ? » que tu lui lances avant de laisser un sourire taquin reprendre place sur ton visage. A peine quelques secondes que tu es là et tu as déjà envie de l'embêter un peu. A sa question, tu te contentes de hausser les épaules. « Toujours pareil, tu sais. J'suis un vrai adulte maintenant, j'entre dans la routine... comme toi et papa. ». Tu  es loin d'être sérieux quand tes mots, du moins au sujet de Siv. Ton père, tu l'as toujours vu se lancer corps et âme dans son travail. Ta sœur aussi accorde une place importante à son emploi et quelque part, c'est normal. Mais elle sait s'amuser aussi, tu le sais mieux que personne vue le nombre de fois où tu l'as embarqué dans tes bêtises. « D'ailleurs, il n'est pas censé être là ? » que tu demandes en parlant de ton père. Tu préfères avoir sa réponse avant de t'imaginer qu'il n'a pas pu venir à cause d'un empêchement au travail. Ce ne serait pas la première fois.

_________________
rollercoaster
Now I'm running and I can't stop anywhere I go. I think about it everyday and night I can't let go. Man, I'm never the same. We were shot gun lovers, I'm a shot gun running away.
Revenir en haut Aller en bas
Siv Halvorsen
Siv Halvorsen

Messages :
125
Your rp color :
crimson
To do list rp :
Esp - www
Alix - www
Summary :
Résumé COURT de votre personnage.
Pseudo :
skorps / maïlys
Avatar :
aly michalka (jenesaispas merci merci ♥)
family first (halvorsen) 1568546605-tumblr-or6u8jyarq1vivin4o1-500
Age :
vingt-six ans
Status :
lonely
Home adress :
still looking for one

Sexuality :
hétérosexuelle
Astrological Sign :
vierge
Rythme de rp :
1 rp / 3 semaines
Longueur rp :
300-500 mots en ce moment
Messages : 125 Your rp color : crimson To do list rp : Esp - www
Alix - www
Summary : Résumé COURT de votre personnage. Pseudo : skorps / maïlys Avatar : aly michalka (jenesaispas merci merci ♥)
family first (halvorsen) 1568546605-tumblr-or6u8jyarq1vivin4o1-500
Age : vingt-six ans Status : lonely Home adress : still looking for one

Sexuality : hétérosexuelle Astrological Sign : vierge Rythme de rp : 1 rp / 3 semaines Longueur rp : 300-500 mots en ce moment
http://99problems.forumactif.com/t455-people-always-leave-siv http://99problems.forumactif.com/t454-siv-petites-questions
family first (halvorsen) Empty
MessageSujet: Re: family first (halvorsen)   family first (halvorsen) EmptyVen 1 Nov - 5:40

HRP:
 

« Hey Siv' ! » Esp me lançait en entrant dans la pièce, avec un sourire lumineux et contagieux, mais éphémère : la vue de ce que je préparais suffit à l'effacer quelques instants de son visage et il n'attendis pas pour partager son avis sur la question. « Tu comptes faire des hamburgers aux courgettes, c'est ça ? » « Donc tu arrives encore à les reconnaître ? Impressionnant pour quelqu'un qui voit si peu de légumes. » Je lui répondis en prenant un air faussement étonné. Il savait très bien à quoi s'attendre en venant. Chaque semaine, je préparais un repas assez équilibré mais suffisamment attractif pour qu'il soit mangé - ce qui n'était pas une tâche facile, surtout lorsque l'on tentait de maintenir une certaine diversité. Et chaque semaine l'un ou l'autre commentait sur la présence de légumes. Ça faisait partie de notre tradition, maintenant. Peut-être le seul point de ce repas sur lequel Espen et papa pourraient se mettre d'accord - je devrais peut-être tenter de l'exploiter un jour, d'ailleurs. « Mais je t'assure que tu survivras à ta dose hebdomadaire de légumes verts. Même sans les déguiser en burgers. » Je laissais ma voix dériver légèrement vers le condescendant avec cette dernière remarque, tout en lançant la cuisson des courgettes - en fines rondelles et non burgers. En légèrement plus de vingt ans, notre relation avait évoluée, certes, mais ça ne nous empêchait pas de se comporter encore constamment comme des enfants lorsque l'on était ensemble. Je n'étais pas sûre que le plaisir d'embêter son frère ou sa sœur disparaisse un jour, quelle que soit la maturité et l'âge de la personne.

Laissant de côté le sujet de la nourriture pour le moment - même si je ne doutais pas que des remarques reviendraient au moment d'ingérer les dites courgettes, il répondit à ma question sur sa semaine d'un haussement d'épaules. « Toujours pareil, tu sais. J'suis un vrai adulte maintenant, j'entre dans la routine... comme toi et papa. » Sa formulation me donnait envie de rire, mais je me retenais. Je ne voulais pas le blesser, et puis il n'avait pas tord dans le fond. Il était adulte, officiellement, légalement, physiquement. Mais quel adulte ressentirait le besoin de le dire ainsi à voix haute ? Sans doute était-ce juste moi qui avais besoin d'un peu de temps pour m'habituer à l'idée qu'il n'ait plus quinze ans. Je ne relevais pas la fin de sa phrase, même si à mes yeux il y avait des destins bien pires que de finir comme notre père et moi. Esp avait des rêves et projets différents, et il était adulte comme il tenait à le souligner. Je n'aurais pas eu le temps de justifier nos choix de carrière de toute façon, Esp rebondissait déjà sur l'absence de papa. « D'ailleurs, il n'est pas censé être là ? » me demanda-t-il avec une accusation à peine voilée. On était vendredi et chez lui, biensûr qu'il était censé être là. « Il avait une réunion à l'autre bout de la ville, ce n'est pas sûr qu'il se libère à temps. » Je commençais à répondre avec précaution. Le terrain était incroyablement glissant lorsqu'il s'agissait de ces deux-là. « Tu sais que s'il le pouvait, il serait déjà là. Ça pourrait m'arriver aussi... » Je prenais naturellement sa défense, comme d'habitude, me sentant obligée de justifier son absence. Pas que je prenne partie pour l'un plus que l'autre, juste une tendance générale à argumenter pour celui incapable de le faire lui-même. « Et puis un repas juste entre nous, c'est bien aussi, non ? » Je lui demandai avec un sourire. Je ne voulais pas m'étendre sur le sujet de papa avant son arrivée, et ma tentative de distraction était clairement peu subtile mais au moins était-elle honnête. Ça me faisait plaisir de passer du temps avec Esp et peut-être serait-ce l'occasion d'aborder des sujets un peu plus personnels qu'en présence du paternel.

_________________


when you lose someone it stays with you always reminding you of how easy it is to get hurt

family first (halvorsen) 191024095901400780
Revenir en haut Aller en bas
Espen Halvorsen
Espen Halvorsen

Messages :
294
Your rp color :
#333399
To do list rp :
sivdynahmaten #2event
Summary :
Espen est né à Oslo, en Norvège, où il a passé les cinq premières années de sa vie avant de déménager à New-York avec ses parents et sa grande soeur grâce à son père qui a eu une opportunité en or pour son entreprise. Depuis tout petit, il pratique la danse qui est plus qu'une passion pour lui et il rêve d'en faire son métier. Il n'a jamais été très bon à l'école, toujours à parler avec ses camarades, à faire le casse-cou à la récré... Pour faire plaisir à son père, il a tenté de faire une année de droit mais ça a été un échec total. Suite à cela, il a enchaîné les petits boulots par-ci par-là histoire de prouver qu'il peut être indépendant mais son argent finit dans des figurines et des comics. Il a perdu sa mère il y a maintenant deux ans, en août 2017, chose qui l'a énormément affecté et qui l'affecte encore maintenant. Sa relation avec son père s'est dégradé et il a décidé de quitter la maison familiale pour être totalement indépendant et mettre toutes les chances de son côté pour réaliser son rêve. Son rêve ? Devenir danseur à Broadway. Aujourd'hui, il vit en colocation dans le Queens car il n'a clairement pas les moyens de se payer un loyer à lui tout seul et il refuse de demander de l'aide à son père. Pour subvenir à ses besoins, il travaille au cinéma du Queens et à côté de cela, il enchaîne les castings de danse.
Pseudo :
PARKER (debo).
Multinick :
aidan & sohan.
Avatar :
Tom Holland (cosmic light) + old money. (sign).
family first (halvorsen) 1b09b82c2db86d754a10e76a61d6961e2659d2c2
Age :
vingt-et-un ans mais encore un gamin dans son comportement.
Status :
célibataire et pas doué.
Work :
employé au cinéma du queens, enchaîne les castings de danse.
Home adress :
en colocation dans le queens avec andreas et aiden.

Sexuality :
gay.
Hogwarts house :
hufflepuff power.
Astrological Sign :
virgo.
MBTI :
inspirateur.
Rythme de rp :
un rp par semaine.
Longueur rp :
400/900.
Messages : 294 Your rp color : #333399 To do list rp : sivdynahmaten #2event Summary : Espen est né à Oslo, en Norvège, où il a passé les cinq premières années de sa vie avant de déménager à New-York avec ses parents et sa grande soeur grâce à son père qui a eu une opportunité en or pour son entreprise. Depuis tout petit, il pratique la danse qui est plus qu'une passion pour lui et il rêve d'en faire son métier. Il n'a jamais été très bon à l'école, toujours à parler avec ses camarades, à faire le casse-cou à la récré... Pour faire plaisir à son père, il a tenté de faire une année de droit mais ça a été un échec total. Suite à cela, il a enchaîné les petits boulots par-ci par-là histoire de prouver qu'il peut être indépendant mais son argent finit dans des figurines et des comics. Il a perdu sa mère il y a maintenant deux ans, en août 2017, chose qui l'a énormément affecté et qui l'affecte encore maintenant. Sa relation avec son père s'est dégradé et il a décidé de quitter la maison familiale pour être totalement indépendant et mettre toutes les chances de son côté pour réaliser son rêve. Son rêve ? Devenir danseur à Broadway. Aujourd'hui, il vit en colocation dans le Queens car il n'a clairement pas les moyens de se payer un loyer à lui tout seul et il refuse de demander de l'aide à son père. Pour subvenir à ses besoins, il travaille au cinéma du Queens et à côté de cela, il enchaîne les castings de danse. Pseudo : PARKER (debo). Multinick : aidan & sohan. Avatar : Tom Holland (cosmic light) + old money. (sign).
family first (halvorsen) 1b09b82c2db86d754a10e76a61d6961e2659d2c2
Age : vingt-et-un ans mais encore un gamin dans son comportement. Status : célibataire et pas doué. Work : employé au cinéma du queens, enchaîne les castings de danse. Home adress : en colocation dans le queens avec andreas et aiden.

Sexuality : gay. Hogwarts house : hufflepuff power. Astrological Sign : virgo. MBTI : inspirateur. Rythme de rp : un rp par semaine. Longueur rp : 400/900.
http://99problems.forumactif.com/t349-let-s-dance-espen http://99problems.forumactif.com/t408-i-wish-that-i-could-be-like-the-cool-kids-espen http://99problems.forumactif.com/t438-instagram-esphlvrsn http://99problems.forumactif.com/t439-espen-s-phone
family first (halvorsen) Empty
MessageSujet: Re: family first (halvorsen)   family first (halvorsen) EmptyMer 20 Nov - 11:22
hrp:
 


w/ @siv halvorsen

Dans un geste très mature, tu te contentes de tirer la langue à ta grande sœur quand elle te fait comprendre que tu n'échapperas pas aux légumes aujourd'hui. Mais l'ambiance légèrement enfantine que tu as lancé est vite mise de côté quand le sujet de ton père arrive dans la conversation. Comme à son habitude, Siv le défend. Et sûrement qu'elle a raison de le faire, car il n'est pas là pour le faire lui-même et tu es persuadé de toute façon que tu n'es pas prêt de le voir aujourd'hui. Mais c'est une nouvelle excuse qui s'ajoute et encore une fois en rapport avec son travail. Alors certes, être à la tête et dirigé une entreprise multinationale n'est pas un métier facile du tout et tu en as quelque peu conscience mais ce n'est pas une raison. Quel est l'intérêt d'être son propre patron s'il n'y a jamais de temps libre pour sa famille ? Il est évident que tu ne te rends pas réellement compte de la charge de travail que cela demande pour que ton père soit en arrivé là – et surtout des sacrifices qu'il a dû faire comme quitter son pays natal. Mais toi, c'est ainsi que tu vois les choses et tu n'es pas prêt de changer d'avis. Il devrait être là car il est en droit de décider de ses propres horaires et surtout de ses propres réunions. Avec l'influence qu'il a, il aurait très pu décaler cette soit disant réunion à l'autre bout de la ville. Tu ne devrais pas être étonné, pourtant cela te blesse quelque peu que ton père ne soit pas présent. Tu as beau ne pas réussir à communiquer avec lui depuis la mort de ta mère, tu n'as pas pour autant envie de ne plus l'avoir dans ta vie. Au final, c'est un tas de sentiments totalement contradictoires que tu as à l'égard de ton père et tu n'es pas capable de les gérer pour le moment. « Mais toi, je n'ai pas besoin d'un jour particulier dans la semaine pour te voir. T'as toujours trouvé du temps pour moi. Pour nous. ». Par nous, tu entends votre famille. Famille désarticulée, famille encore en deuil. Il manque peut-être votre mère à présent mais tu la comptes quand même. Il suffit de voir les photos accrochées au mur. Elle est toujours là, avec vous. Et c'est sûrement méchant ce que tu viens de balancer pour ton père, insinuant sans état d'âme que tu ne le vois pas en dehors de ce fameux vendredi. La preuve, il a contacté Siv pour la prévenir qu'il ne viendrait pas mais toi ? Zéro message, zéro appel.  Mais s'il avait pris la peine de le faire, tu lui aurais trouver autre chose à lui reprocher. C'est ainsi que les choses fonctionnent depuis deux ans maintenant. « Mais bon, il y en a au moins eu un de nous deux qui a été averti. C'est déjà pas mal. » ajoutes-tu avec une amertume que tu ne peux plus cacher. Tu ne facilites pas la vie de ta grande sœur en agissant de cette manière. Ce n'est pas à elle de se retrouver mêler à vos histoires et pourtant, tu balances ce genre de phrase sans même t'en rendre compte. « Désolé, j'arrête. J'suis chiant. ». Jusqu'à quand ? Bonne question. Car quelques secondes plus tard, te voilà de nouveau à poser une question à ta sœur. « Mais toi, t'avais pas besoin d'y aller à cette réunion ? ». Tu as beau avoir refusé de travailler dans l'entreprise familiale, Siv en fait partie et ton père l'a toujours mis sur un piédestal. Normal après tout, tout le monde sait que ce sera à elle de reprendre l'entreprise en temps voulu. Alors tu espères juste qu'elle n'a pas raté cette réunion histoire de ne pas vexer encore plus l'imbécile que tu peux être par moment.

_________________
rollercoaster
Now I'm running and I can't stop anywhere I go. I think about it everyday and night I can't let go. Man, I'm never the same. We were shot gun lovers, I'm a shot gun running away.
Revenir en haut Aller en bas
Siv Halvorsen
Siv Halvorsen

Messages :
125
Your rp color :
crimson
To do list rp :
Esp - www
Alix - www
Summary :
Résumé COURT de votre personnage.
Pseudo :
skorps / maïlys
Avatar :
aly michalka (jenesaispas merci merci ♥)
family first (halvorsen) 1568546605-tumblr-or6u8jyarq1vivin4o1-500
Age :
vingt-six ans
Status :
lonely
Home adress :
still looking for one

Sexuality :
hétérosexuelle
Astrological Sign :
vierge
Rythme de rp :
1 rp / 3 semaines
Longueur rp :
300-500 mots en ce moment
Messages : 125 Your rp color : crimson To do list rp : Esp - www
Alix - www
Summary : Résumé COURT de votre personnage. Pseudo : skorps / maïlys Avatar : aly michalka (jenesaispas merci merci ♥)
family first (halvorsen) 1568546605-tumblr-or6u8jyarq1vivin4o1-500
Age : vingt-six ans Status : lonely Home adress : still looking for one

Sexuality : hétérosexuelle Astrological Sign : vierge Rythme de rp : 1 rp / 3 semaines Longueur rp : 300-500 mots en ce moment
http://99problems.forumactif.com/t455-people-always-leave-siv http://99problems.forumactif.com/t454-siv-petites-questions
family first (halvorsen) Empty
MessageSujet: Re: family first (halvorsen)   family first (halvorsen) EmptyVen 6 Déc - 17:00

« Mais toi, je n'ai pas besoin d'un jour particulier dans la semaine pour te voir. T'as toujours trouvé du temps pour moi. Pour nous. » Contrairement à papa. Il ne le formula pas à voix haute, mais le sous-entendu était clair. Un sourire tendre, compatissant et désolé étirait mes lèvres. Je réalisais bien combien c'était difficile pour Esp aussi cette distance qui existait entre eux. J'espérais qu'un jour les choses évolueraient vraiment. Que les rancœurs passées s'effaceraient doucement pour laisser place à de nouveaux souvenirs, plus heureux, plus sains. « Mais bon, il y en a au moins eu un de nous deux qui a été averti. C'est déjà pas mal. » « Je n'étais pas été tant avertie. J'ai juste plus d'occasions de le croiser et un accès à son emploi du temps... » Notre père était un paradoxe de la communication. Il gérait des clients, des années de bonnes relations, mais était incapable de nous envoyer un simple sms. La culpabilité, probablement. L'écrire serait reconnaître qu'il n'est pas là, alors qu'il devrait. « Il ne devait pas finir si tard, mais on ne contrôle pas les clients... » Je lui cherchais des excuses, biensûr, mais je n'avais pas tort non plus. Sans le vivre, je pense qu'on ne réalise jamais entièrement la complexité de gérer des clients, qui ont souvent des attentes élevées et des moyens de les communiquer bien à eux. « Désolé, j'arrête. J'suis chiant. » Je ne relevai pas son commentaire, m’abstenant de confirmer ou infirmer ces propos. Je comprenais d'où venait toute son amertume même si j'espérais qu'un jour il passe au-delà. Quand bien même j'aurais préféré qu'il m'en préserve. Je savais qu'elle n'était pas réellement dirigée contre moi, mais certains commentaires piquaient tout de même. La jalousie, surtout. J'avais conscience de la meilleure relation que j'entretenais avec notre père - même si elle était très loin de parfaite, et probablement assez différente de l'idée qu'Esp s'en faisait. Mais Espen avait la mémoire courte. Il avait du temps devant lui pour améliorer sa relation, réparer tout ce qui s'était brisé entre eux. Moi je n'en avais pas, je n'en avais plus. Parce que j'avais beau être revenue à la maison, je n'avais jamais réussi à avoir cette . Quand ils étaient ensemble, tout semblait couler de source entre eux, sans efforts. Alors que j'avais encore l'impression de marcher sur des œufs. Plein de petits œufs de vieux conflits non résolus qui explosaient à la surface, au détour de remarques à l'apparence innocente, et qui maintenant ne trouveraient jamais de conclusion. « Mais toi, t'avais pas besoin d'y aller à cette réunion ? » Chassez le naturel, il revient au galop, c'est ça l'expression, non ? La question me tira en tout cas de mes réflexions et je me concentrai à nouveau sur mes gestes. Un repas était plus facile à gérer. « Je ne suis pas à la tête de l'entreprise, moi. » Ce qui me laissait une plus grande liberté dans ma charge de travail - bien qu'il était contre ma nature de partir tôt ou d'envisager des pauses repas de plusieurs heures - à part en présence de clients biensûr. Le vendredi était ma seule exception. Mais je le rattrapais toujours sur mon vendredi soir. Ou occasionnellement, mon samedi matin. Et si j'appréciais de m'impliquer dans de plus en plus de projets, il y en avait quelques uns pour lesquels je n'avais aucune hâte. Cette réunion en faisait parti. J'étais bien mieux ici - d'autant plus quand l'humeur d'Esp aura un peu évoluée. Avec un peu de chance, le nourrir aiderait. « Tu mets la table ? Ça va bientôt être prêt. », je lui demandai avec un sourire. Ca me rappelait l'époque pas si lointaine où devoir mettre la table ou vider le lave-vaisselle provoquaient d'immanquables débats, d'un haut niveau intellectuel à base de : "mais c'est son tour !", "mais je l'ai déjà fait hier!" et "c'est pas juste". « Et puis comme ça tu pourras me parler des autres hommes dans ta vie, plutôt que de papa... »


_________________


when you lose someone it stays with you always reminding you of how easy it is to get hurt

family first (halvorsen) 191024095901400780
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

family first (halvorsen) Empty
MessageSujet: Re: family first (halvorsen)   family first (halvorsen) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

family first (halvorsen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: neighborhoods :: staten island :: prince's bay-