AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un peu de publicité pour notre jolie Leela qui recherche ses colocataires par ici ! La roulette du rp vous ouvre ses bras , si vous aimez les rp surprises, n'hésitez pas ! Disponibles pour RP ? inscrivez-vous à ki est cho pour rp ?

Partagez
 

 All the world is a stage and all the men are merely players feat Aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hazel Difeable
Hazel Difeable

Messages :
807
Your rp color :
#8b5da1
To do list rp :
Aidan - www
Blake - www
Bloom - www
Mia www
Gobe Mouche www
Tom - www
Antek - www
Club de lecture - www
Harriet - www
Malina - www
The Outpost - www
Nael - www
Noah - www

A lancer : * Orion * ciné *Arco


Summary :
Résumé COURT de votre personnage.
Pseudo :
RedrumEm
Multinick :
Azucena , Samara, Dhalia, Siobhan
Avatar :
Taylor Hill @MinnieMe
All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  Nqrk
Age :
20 ans
Status :
célibataire
Sexuality :
hétérosexuelle... sans doutes ? N'ayant pas encore franchi le cap je ne saurais dire en fait
Hogwarts house :
Gryffindor
Astrological Sign :
Sagittaire
MBTI :
INFP The Idealist
Rythme de rp :
Toutes les semaines ou tous les jours si j'ai matière à
Longueur rp :
Plutôt long, plus de 1000 mots, mais je m'adapte selon les attentes de mes partenaires
Messages : 807 Your rp color : #8b5da1 To do list rp : Aidan - www
Blake - www
Bloom - www
Mia www
Gobe Mouche www
Tom - www
Antek - www
Club de lecture - www
Harriet - www
Malina - www
The Outpost - www
Nael - www
Noah - www

A lancer : * Orion * ciné *Arco


Summary : Résumé COURT de votre personnage. Pseudo : RedrumEm Multinick : Azucena , Samara, Dhalia, Siobhan Avatar : Taylor Hill @MinnieMe
All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  Nqrk
Age : 20 ans Status : célibataire Sexuality : hétérosexuelle... sans doutes ? N'ayant pas encore franchi le cap je ne saurais dire en fait Hogwarts house : Gryffindor Astrological Sign : Sagittaire MBTI : INFP The Idealist Rythme de rp : Toutes les semaines ou tous les jours si j'ai matière à Longueur rp : Plutôt long, plus de 1000 mots, mais je m'adapte selon les attentes de mes partenaires
http://99problems.forumactif.com/t818-fly-me-to-the-moon-hazel#7889
All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  Empty
MessageSujet: All the world is a stage and all the men are merely players feat Aidan    All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  EmptyMer 6 Nov - 13:40
La première approchait et cela se ressentait jusqu'en dehors de ce théâtre où, bientôt, le mythique « Rocky Horror Picture Show »  reprendrait vie.  Sur la devanture, les ouvriers s'affairaient pour mieux installer cette enseigne qui, en lettres lumineuses et clignotantes, annoncerait aux âmes errant dans le quartier, le lancement maintenant imminent de ce spectacle maintes fois joué et rejoué. Déjà, les affiches aux couleurs vives avaient été placardées un peu partout en ville et, à chaque fois qu'elle en croisait une la jeune femme ne pouvait s'empêcher de sourire. Parce que cela lui rappelait ces instants de bonheur désormais envolés comme poussières balayées au vent, de la première fois où elle avait vu cette comédie musicale. C'était avec son père. Celui qui, aujourd'hui encore et prêt de trois ans plus tard, ne cessait de lui manquer. Elle ne comprenait pas qu'il soit ainsi parti ! Oh ! Bien sûr, elle en comprenait les raisons ! Une femme qui n'en était plus même une. Une espèce de ventrue qui décorait les fruits de son travail pour mieux les dépenser dans son vice du jeu. Une épouse qui ne l'était plus guère que sur le papier et qui non contente de déserter leur couche, semblait prendre un bien malin et malsain plaisir à détruire la famille que Hazel en venait presque parfois à oublier. Comme si ce bonheur détruit n'était jamais qu'un rêve auquel elle se rattachait pour ne pas sombrer dans la dépression et la folie. Pourtant, non, elle ne l'avait pas rêvé ! Jadis sa vie était douce. Et cette musical en était la preuve. Qu'elle avait été heureuse de voir son père repousser l'un de ses déplacements pour mieux passer la soirée en tête à tête avec sa fille ! Et quelle soirée ! Ils avaient été au restaurant, avait ri de bon cœur en dévorant leurs plats préférés puis, main dans la main, s'en étaient allés regardé ce spectacle. Sa mère, évidemment, avait refusé de venir : grossier et inconvenant selon elle... N'importe quoi ! C'était ce jour là qu'Hazel avait découvert la beauté des planches et la magie du théâtre. La grâce de ces êtres qui, parés de leurs plus excentriques tenues, avaient su faire vibrer son cœur d'adolescente d'une myriade d'émotions. La beauté de ces hommes et de ces femmes talentueux qui permettaient, l'espace d'un instant, de s'évader et de rêver.

Hazel ? Tu viens ? Ils entâment la dernière répétition ! Je croyais que tu voulais voir ton petit chéri de Blackson jouer ?

Lui lança bruyamment, bien trop au goût de la jeune femme, celle vers qui elle se retournait à présent, sourcils haussés et joues rosies. Haussant les épaules comme pour mieux nier ce qui, pourtant, n'était pas dénué d'une pointe de vérité, elle s'était fendue d'un fort peu convaincant

Le jour où tu arrêtera de dire des conneries tu me préviendras ? Que je me prépare parce que, là, tu te surpasses ! Je me fous complètement de ce type !

La petite blonde face à elle qui laissait son regard parler pour elle et dénoncer le fait qu'elle n'était pas le moins du monde dupe des pirouettes de la colombe bien trop innocente. Entraînant celle-ci par la main, riant aux éclats jusqu'à ce qu'elles rejoignent le devant de cette scène où les acteurs étaient déjà en place, elle se vautra sur un siège, invitant d'un geste son amie à la rejoindre. Ce que, évidemment, la trop timide Hazel ne fit pas, préférant le confort sombre des coulisses pour mieux observer ce spectacle dont elle ne se lassait jamais. Là, cachée derrière le lourd rideau rouge, elle se délectait de ces scènes qu'elle connaissait si bien par cœur qu'elle en murmurait la moindre ligne, entonnant même à voix basse chacune des chansons ponctuant la narration. Ses yeux, d'ordinaire comme hantés par la gêne ou la peur, s'illuminaient là et maintenant de leurs plus beaux feux. Oh qu'elle aimait se trouver ainsi, perdue au milieu de ces artistes dont elle admirait à presque les envier le talent ! Et, oui, maintenant qu'elle se retrouvait seule avec elle-même, Hazel pouvait aisément reconnaître s'impatienter de voir entrer en scène celui qui tenait le rôle titre du spectacle. Celui qui la troublait, plus encore par ce talent dont il ne semblait pas même avoir réellement conscience, que par sa beauté pourtant flagrante. Du moins à en juger par toutes ces filles, et ces hommes, qui manquaient de peu de se pâmer quand Aidan venait à les croiser et à leur adresser un mot ou deux. Elle, évitait de le croiser. Bien trop lumineux pour la petite ombre qu'elle se savait trop bien être. Alors, parfois, quand son travail le lui permettait ou que l'occasion se présentait elle l'observait. Ne parvenant pas à comprendre pourquoi cet homme, aux allures et attitudes parfois aussi cavalières que prétentieuses, le troublait autant. Il incarnait tout ce que Hazel détestait chez un être humain : la suffisance et l'arrogance. Il était de ces êtres, bien trop à leur aise en société, qu'elle s'efforçait toujours de fuir tant elle craignait d'être aveuglée et presque brûlée par leur aura si lumineuse. Et pourtant... Pourtant quand, à de si rares occasions qu'elle pouvait les compter sur les doigts de ses deux mains, tous les deux avaient été amenés à échanger quelques mots... Au détour de l'un de ces cafés que la troupe et les employés du théâtre aimaient à prendre ensemble le soir... Alors quelque chose se produisait, faisait fondre les pourtant si dures barrières défensives de la toute jeune femme. Cet homme qui souriait à en faire chavirer plus d'un mais dont, au fond des yeux, elle croyait parfois voire luire tout autre chose. Comme si, lui aussi et malgré toutes les apparences, souffrait. Comme si, en réalité, sa vérité c'était sur scène qu'Aidan la trouvait un peu quand, le reste du temps, il jouait la comédie. Ridicule ? Sans doutes. Après tout que savait-elle, elle, des êtres humains ? Si peu que rien...

Soupirant et riant à voix basse de sa probable et profonde bêtise, elle s'en était retournée à la répétition. Déjà, elle entamait en même temps que les acteurs la chanson, laissant sa voix cristalline et juste égrainer les plus juste des notes. Si elle avait eu un peu plus confiance en elle alors peut-être bien Hazel se serait-elle rendue compte qu'elle possédait réellement une belle voix. Mais, non. Pour elle son être tout entier n'était qu'imperfections et déceptions. Pourtant... Tellement absorbée par son observation, elle ne remarqua pas que depuis quelques instants déjà, quelqu'un se tenait dans son dos. Juste derrière elle. Quelqu'un qui pouvait l'entendre chanter, s'éveiller comme on la voyait rarement le faire au théâtre. Aidan Black, dont l'entrée n'était pas prévue pour cette scène, était lui aussi venu assister à la performance des autres. Et ce ne fut que lorsque, se retournant pour mieux s'enfoncer un peu plus dans les ténèbres relatives des coulisses, qu'elle le vit... ou, plutôt, le percuta de plein fouet. Bien plus sous l'effet de la surprise que sous le choc, la petite ombre aux joues désormais rougies, tomba à la renverse sur ses fesses. Fermant les yeux tandis que ses lèvres laissaient échapper un juron, elle ne les rouvrit que quelques instants plus tard... pour mieux s'empourprer plus encore en voyant celui qui se tenait devant elle paré de son costume de scène.  N'ayant pas même la présence d'esprit de se relever, elle avait seulement pu bredouiller

Je... J'suis désolée... Je... J'pensais pas que tu serais déjà là... Pardon... J'voulais pas me mettre dans ton chemin...

Elle allait se relever et s'empresser de partir quand, sa maladresse prit le dessus, et ses pieds s'emmêlèrent dans les câbles qui traînaient là et que, pas même encore tout à fait relevée, elle chuta de nouveau. Et là voilà à terre, empêtrée dans des fils et ses cheveux retombant en pagaille devant son visage rubicond de gêne. Ou comment, en un instant, passer d'ombre à épouvantail... Décidément il semblait écrit que ce ne serait pas encore aujourd'hui qu'elle se montrerait sous son meilleur jour à celui qui, elle en implora presque le ciel, aurait peut-être la pitié de ne pas se moquer ? Pitié qu'il ne se moque pas ! Ou alors qu'elle meurt foudroyée sur place ce serait encore moins humiliant !

_________________

Let the Sunshine in
by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aidan Blackson
Aidan Blackson

Messages :
232
Your rp color :
#333399
To do list rp :
estebanharry hazeljules
Summary :
Fils d'un ancien joueur professionnel de football américain et d'une femme d'affaire réputée, Aidan est né avec une cuillère d'or dans la bouche. Fils unique, il a été éduqué comme un véritable petit prince ce qui l'a vite fait devenir un enfant capricieux habitué à avoir tout ce qu'il veut tout de suite. Encore maintenant, il ne supporte pas qu'on lui refuse quoi que ce soit. Il fait partie de l'élite new-yorkaise et c'est une fierté pour lui qu'il revendique haut et fort depuis son enfance – faisant ainsi de lui un adolescent populaire dans son école privé car c'est lui qui a toujours organisé les meilleures fêtes dans la villa de ses parents et qui n'a jamais hésité à jeter l'argent de ces derniers par la fenêtre pour se faire apprécier de ces camarades de classe. Au final, il a toujours été adoré pour son argent et non pour la personne qu'il est bien qu'il soit persuadé du contraire. Ses parents ont toujours voulu qu'il fasse des grandes études, prêts à lui payer une prestigieuse université. Mais Aidan a un autre plan : celui de ne rien faire et continuer de dépenser l'argent de ses parents car pour lui, c'est inutile de travailler lorsqu'on est riche. Ce petit ménage dure six ans... jusqu'à ce que ses parents décident qu'il est temps pour lui de prendre son envol et de découvrir ce qu'est la vraie vie car eux n'ont pas construit leur fortune sur le dos des autres. Aidan croit d'abord à une blague mais ses parents refusent de le laisser passer le pas de la porte jusqu'à ce que son comportement change. C'est donc à 24 ans qu'il se retrouve à devoir payer ses propres factures. Persuadé de pouvoir trouver un emploi dans le mannequinat grâce à son nom et sa belle gueule, il tombe très vite de haut et après avoir enchaîné des contrats pas forcément attrayants, il se retrouve à jouer par hasard le rôle de Rocky dans la comédie musicale du Rocky Horror Picture Show. Depuis un an, il se balade donc en slip doré sur scène tout en continuant de jouer le mannequin dés qu'il le peut.
Pseudo :
PARKER (debo).
Multinick :
espen & sohan.
Avatar :
Dacre Montgomery (blood eagle) + poésies cendrées (sign).
All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  Tumblr_inline_oyy7doqA1A1rifr4k_540
Age :
vingt-cinq ans.
Status :
fuckboy.
Work :
joue le rôle de Rocky dans la comédie musicale du RHPS, mannequin à ses heures perdues.
Home adress :
à la recherche d'une colocation.

Sexuality :
hétérosexuel aux dernières nouvelles.
Hogwarts house :
slytherin.
Astrological Sign :
gemini.
MBTI :
entrepreneur (estp).
Rythme de rp :
un rp par semaine.
Longueur rp :
500/900.
Messages : 232 Your rp color : #333399 To do list rp : estebanharry hazeljules Summary : Fils d'un ancien joueur professionnel de football américain et d'une femme d'affaire réputée, Aidan est né avec une cuillère d'or dans la bouche. Fils unique, il a été éduqué comme un véritable petit prince ce qui l'a vite fait devenir un enfant capricieux habitué à avoir tout ce qu'il veut tout de suite. Encore maintenant, il ne supporte pas qu'on lui refuse quoi que ce soit. Il fait partie de l'élite new-yorkaise et c'est une fierté pour lui qu'il revendique haut et fort depuis son enfance – faisant ainsi de lui un adolescent populaire dans son école privé car c'est lui qui a toujours organisé les meilleures fêtes dans la villa de ses parents et qui n'a jamais hésité à jeter l'argent de ces derniers par la fenêtre pour se faire apprécier de ces camarades de classe. Au final, il a toujours été adoré pour son argent et non pour la personne qu'il est bien qu'il soit persuadé du contraire. Ses parents ont toujours voulu qu'il fasse des grandes études, prêts à lui payer une prestigieuse université. Mais Aidan a un autre plan : celui de ne rien faire et continuer de dépenser l'argent de ses parents car pour lui, c'est inutile de travailler lorsqu'on est riche. Ce petit ménage dure six ans... jusqu'à ce que ses parents décident qu'il est temps pour lui de prendre son envol et de découvrir ce qu'est la vraie vie car eux n'ont pas construit leur fortune sur le dos des autres. Aidan croit d'abord à une blague mais ses parents refusent de le laisser passer le pas de la porte jusqu'à ce que son comportement change. C'est donc à 24 ans qu'il se retrouve à devoir payer ses propres factures. Persuadé de pouvoir trouver un emploi dans le mannequinat grâce à son nom et sa belle gueule, il tombe très vite de haut et après avoir enchaîné des contrats pas forcément attrayants, il se retrouve à jouer par hasard le rôle de Rocky dans la comédie musicale du Rocky Horror Picture Show. Depuis un an, il se balade donc en slip doré sur scène tout en continuant de jouer le mannequin dés qu'il le peut. Pseudo : PARKER (debo). Multinick : espen & sohan. Avatar : Dacre Montgomery (blood eagle) + poésies cendrées (sign).
All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  Tumblr_inline_oyy7doqA1A1rifr4k_540
Age : vingt-cinq ans. Status : fuckboy. Work : joue le rôle de Rocky dans la comédie musicale du RHPS, mannequin à ses heures perdues. Home adress : à la recherche d'une colocation.

Sexuality : hétérosexuel aux dernières nouvelles. Hogwarts house : slytherin. Astrological Sign : gemini. MBTI : entrepreneur (estp). Rythme de rp : un rp par semaine. Longueur rp : 500/900.
http://99problems.forumactif.com/t616-i-feel-like-i-m-the-worst-so-i-always-act-like-i-m-the-best-aidan http://99problems.forumactif.com/t921-don-t-do-love-don-t-do-friends-aidan http://99problems.forumactif.com/t922-instagram-ablackson http://99problems.forumactif.com/t923-aidan-s-phone
All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  Empty
MessageSujet: Re: All the world is a stage and all the men are merely players feat Aidan    All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  EmptyJeu 14 Nov - 21:38
C'est la dernière répétition avant la première représentation officielle. Assis dans ta loge, face au miroir qui n'a rien à envier à ceux qui ornaient la villa de tes parents, tu tentes de reprendre tes esprits. Il est rare de te voir stresser ; tu es même certain que ce n'est jamais arrivé auparavant... Du moins, avant de finir dehors de chez toi. Tu vivais ta vie comme tu l'entendais, sans te soucier des conséquences que cela pouvait avoir autour de toi ni même sur qui que ce soit. Il n'y avait que toi, Aidan Blackson. Et voilà où tu en es à présent : à jouer un rôle dans une comédie musicale dont tu n'as jamais entendu parler auparavant. Tu n'aurais pas dû monter sur scène dans les jours à venir alors tu n'as eu aucune inquiétude quant à ce léger détail vue qu'après ton casting, tu as été pris pour être la doublure. Mais le comédien a fini par se blesser et te voilà devant la scène. C'est quelque chose qui devrait te réjouir car n'est-ce pas ce que tu as toujours voulu ? Être regardé, être apprécié, être admiré. C'est ce qui t'a toujours fait vivre jusque-là – peu importe le monde de faux semblants dans lequel tu as été. L'important, c'est d'être reconnu. Mais à cet instant, tu n'éprouves aucune fierté et c'est un sentiment plutôt étrange pour toi. Il est même concevable de dire que depuis que tes parents t'ont mis dehors sans ménagement, tu découvres chaque jour de nouvelles choses. De nouvelles émotions aussi. Te faire tomber de ton piédestal, c'est ce qu'ils ont voulu. Et ils ont réussi. Oh oui, ils ont réussi à la perfection. Car à présent, tu n'as plus rien. Même, tu n'es plus rien. Ton nom ne signifie pas grand chose ici ; tu es même certain que personne n'a fait le rapprochement jusque-là. Cela a beau être un nom connu, tu n'es pas le seul à le porter. Et rien ne peut t'associer maintenant au Blackson. Car un vrai Blackson ne finirait pas dans une foutue comédie musicale,  à se balader dans un slip doré qui te colle beaucoup trop à la peau. Et cette peau... cette peau remplie de paillette comme si l'on ne te voit pas assez. Tu brilles de mille faux, Aidan, et tu n'arrives pas à apprécier un seul instant la vie que tu es en train de mener tandis que tu finis par te lever pour te diriger vers les loges pour attendre ta prochaine scène avec cette boule au ventre qui ne veut pas partir.

Tu n'as pas envie. Mais tu n'as pas le choix. C'est ta vie à présent, c'est ton métier, et surtout ce qui te permet d'avoir de l'argent et de pouvoir payer ce dont tu as besoin. L'argent, sujet encore sensible tant tu n'es pas habitué à devoir calculer quand tu as envie d'acheter quelque chose. C'est fini le temps où tu pouvais te permettre d'acheter des vêtements hors de prix. Et alors que tu marches le long des loges, ton sourire narquois (et même insupportable d'après certains) reprend le dessus. Hors de question de montrer à qui que ce soit ici la moindre de tes failles. Tu vas bien, et tu vas jouer ce foutu rôle à fond, avec tes tripes. Parce que le reste de la troupe a beau ne pas t'apprécier, tu ne comptes pas leur donner la moindre chance de t'écraser. C'est facile pour toi d'avoir l'air sûr de toi et d'être hautain avec les autres car c'est ce que tu es et tu ne peux pas changer l'espace de quelques mois. En même temps, cela te rassure d'une certaine manière. Tu te dois de paraître supérieur peu importe si tu n'as plus les mêmes mérites qu'avant. Tu as besoin de cela pour te sentir un minimum bien même si ce sentiment finit par s'évaporer peu à peu. Et alors que tu avances dans le pénombre du couloir, tu entends une voix féminine chanter. Tes sourcils se froncent car tu connais les voix de chacun de tes partenaires et celle-ci t'est totalement inconnue. Peut-être est-ce la nouvelle doublure de Janet ou d'un autre personnage féminin ? Tu as ta réponse lorsque tu vois la jeune femme à qui appartient la voix de dos. Elle s'appelle Hazel – sûrement l'une des rares personnes ici où tu ne fais pas exprès de ne pas avoir retenu le prénom. Bon, tu lui as déjà fait le coup une fois, au début et contrairement aux autres, elle n'a pas réagi en levant les yeux au ciel ou en te parlant sèchement. Non, elle t'a simplement rappelé son prénom comme si de rien n'était. Alors que toi, tu es le premier à être à deux doigts de la crise de nerf si on oublie que tu es Aidan Blackson. Tu la vois reculer et tu t'apprêtes à l'arrêter mais voilà qu'elle te fonce droit dessus. Si toi tu fais un simple pas en arrière, voilà qu'elle finit les fesses par terre sous tes yeux. L'observant avec un sourcil haussé, tu ne peux t'empêcher de lui lancer un sourire légèrement moqueur. Pas à cause de sa chute, non. Mais parce que tu viens à peine de mettre tes paillettes et voilà qu'elle se retrouve avec la moitié de la joue pailletée à son tour.

« Tu sais, je n'ai pas encore droit au tapis rouge ici alors tu as toujours l'autorisation de te mettre dans mon chemin pour l'instant. Je te préviendrais si jamais je change d'avis. » lui lances-tu avec une pointe de sarcasme dans la voix – sans être sûr qu'elle puisse la déceler. Car lors de vos rares conversations, tu n'as jamais réussi à vraiment situer dans quel monde est la jeune femme. Si elle le fait exprès d'être aussi... elle ou si c'est réellement sa façon d'être. Enfin bon, peu importe. Elle tente de se relever sous tes yeux pour finir une nouvelle fois par terre, enrouler dans les câbles. Maladroite, Hazel ? Le mot n'est peut-être même pas assez fort sur ce coup-là. « Il y a d'autres moyens que de t'enrouler comme ça pour passer un moment avec moi, Hazel. ». Il y a une légère pointe de moquerie dans le ton de ta voix et tu accentues son prénom exprès, presque suavement. Il faut croire que c'est plus fort que toi. Elle est déjà mal à l'aise, tu peux le voir sur son visage et toi tu ne cherches pas à atténuer la chose... bien au contraire. Néanmoins, tu te décides tout de même de te pencher pour l'aider à se sortir de son propre piège dans lequel elle s'est engouffrée sans que tu ne t'y attendes.Toi, tu pensais simplement observer dans un coin la répétition jusqu'à ton entrée. Mais non, il a fallu que tu tombes sur la demoiselle. Alors que tu es en train d'enlever un des câbles, tu te mets à l'observer avec ce même sourire suffisant. Ce sourire qui signifie que tu ne comptes pas lui laisser une seconde de répit. « Ou alors... » ajoutes-tu avant de, sans crier gare, passer un de tes doigts le long de sa joue et de lui montrer celui-ci remplit de paillettes. « … tu as eu une envie soudaine de briller à ton tour ? ». Une phrase remplie de sous-entendus, faisant notamment référence à son petit spectacle de chant de tout à l'heure. Pas certain qu'elle soit réellement consciente du message que tu tentes de lui faire passer mais ce n'est pas le but. Non, là, c'est simplement de jouer un petit peu avec elle. Car tu ne sais jamais de quelle manière elle est capable de réagir, Hazel. Alors tu t'amuses comme tu peux.

_________________
Maybe it is all a test 'Cause I feel like I'm the worst, so I always act like I'm the best.
Revenir en haut Aller en bas
Hazel Difeable
Hazel Difeable

Messages :
807
Your rp color :
#8b5da1
To do list rp :
Aidan - www
Blake - www
Bloom - www
Mia www
Gobe Mouche www
Tom - www
Antek - www
Club de lecture - www
Harriet - www
Malina - www
The Outpost - www
Nael - www
Noah - www

A lancer : * Orion * ciné *Arco


Summary :
Résumé COURT de votre personnage.
Pseudo :
RedrumEm
Multinick :
Azucena , Samara, Dhalia, Siobhan
Avatar :
Taylor Hill @MinnieMe
All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  Nqrk
Age :
20 ans
Status :
célibataire
Sexuality :
hétérosexuelle... sans doutes ? N'ayant pas encore franchi le cap je ne saurais dire en fait
Hogwarts house :
Gryffindor
Astrological Sign :
Sagittaire
MBTI :
INFP The Idealist
Rythme de rp :
Toutes les semaines ou tous les jours si j'ai matière à
Longueur rp :
Plutôt long, plus de 1000 mots, mais je m'adapte selon les attentes de mes partenaires
Messages : 807 Your rp color : #8b5da1 To do list rp : Aidan - www
Blake - www
Bloom - www
Mia www
Gobe Mouche www
Tom - www
Antek - www
Club de lecture - www
Harriet - www
Malina - www
The Outpost - www
Nael - www
Noah - www

A lancer : * Orion * ciné *Arco


Summary : Résumé COURT de votre personnage. Pseudo : RedrumEm Multinick : Azucena , Samara, Dhalia, Siobhan Avatar : Taylor Hill @MinnieMe
All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  Nqrk
Age : 20 ans Status : célibataire Sexuality : hétérosexuelle... sans doutes ? N'ayant pas encore franchi le cap je ne saurais dire en fait Hogwarts house : Gryffindor Astrological Sign : Sagittaire MBTI : INFP The Idealist Rythme de rp : Toutes les semaines ou tous les jours si j'ai matière à Longueur rp : Plutôt long, plus de 1000 mots, mais je m'adapte selon les attentes de mes partenaires
http://99problems.forumactif.com/t818-fly-me-to-the-moon-hazel#7889
All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  Empty
MessageSujet: Re: All the world is a stage and all the men are merely players feat Aidan    All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  EmptyVen 22 Nov - 11:27
Rien qu'une poignée de secondes... Tout juste des filaments de temps... Voilà tout ce qu'il avait fallu à Aidan pour mieux troubler celle qui, toujours au sol, le regardait de ses grands yeux aux couleurs changeantes et avec à ses joues le plus délicat des roses. En son sein juvénile son cœur trop innocent et ignorant s'était mis à bondir pour mieux rugir, à palpiter pour mieux battre la chamade. Si fort qu'elle en eut mal. Si fort qu'elle ne s'en sentit que paradoxalement plus vivante que jamais ! Etait-ce cela que l'on se devait d'éprouver quand... Un roulement d'yeux qu'elle ne put réprimer et un soupir agacé contre sa propre idiotie tandis que ses mains, fébriles, tentaient de remettre un peu d'ordre dans sa longue chevelure. Ses gestes qui, soudainement, se suspendaient quand les premiers mots franchissaient la barrière des lèvres presque toujours moqueuses, du comédien. Et ses sourcils qui se fronçaient pareils à ceux d'une enfant qui aurait tenté de comprendre, de chercher l'ironie derrière des mots qui, déjà, la faisaient rougir plus encore. De gêne ou de colère ? Le doigt, impérieux et accusateur, qu'elle leva alors laissait penser que la seconde solution était la bonne. Déjà ses lèvres se plissaient en une moue boudeuse et en jaillissait cette interjection

  «  Hey ! Je ne te per... »

Hazel était vexée mais, pour la toute première fois, elle s'apprêtait à le laisser entrevoir quand, son regard tombant sur son corps et admirant sa ridicule position elle prit le parti d'en rire. Franchement et de ces notes cristallines qui, doucement et presque gaiement, résonnaient dans l'air des coulisses. Se secouant, elle était demeurée au sol avant que de mimer, de façon si outrancière qu'elle en était comique, une révérence devant Aidan, elle lui avait adressé un clin d'oeil presque déjà complice et, d'une voix qu'elle se surprit à trouver bien audacieuse et un brin enjôleuse avait murmuré, presque susurré

 «  Que sa Majesté Rocky n'hésite pas à me prévenir quand il décidera qu'il préfère que je m'écarte de son royal chemin alors ? »

Elle qui mordillait légèrement sa lèvre inférieure, comme si elle avait hésité, et les mots qui de nouveau lui échappaient, jaillissaient sans qu'elle ait seulement pu les retenir.

«  Mais qui sait ? Peut-être finirais-je par manquer à ton paysage ?  En tous cas toi tu manquerais au mien...» puis, se figeant devant son audace pour le moins inhabituelle, elle avait plissé son petit nez comme pour mieux se fustiger en silence et bredouillé, les yeux baissés «  Je... J'voulais pas... Enfin si mais... En fait non... » grommelant et se frappant le front de sa main pâle elle avait soupiré « Oublies d'accord ? J'ai rien dit ! »

Oh que si ! Et les mots peuvent bien périr mais jamais ils ne s'effacent vraiment. Elle en soupirait encore quand, dans un glapissement étouffé elle avait senti le doigt d'Aidan venir effleurer la peau de sa joue. Qu'avait-il dit là ? Avait-il seulement parlé ? Plus rubiconde que jamais, plus figée qu'une statue antique, la jeune fille regardait les paillettes si étincelantes au doigt du comédien et papillonnait doucement de ses longs cils. Elle tentait encore de se reprendre quand sa langue, décidément vilaine traîtresse en cet instant, murmurait ces quelques mots

«  Briller ? Les ombres ne brillent pas... » pourtant ses yeux étincelaient de leurs plus vifs feux quand, dans un sourire empli d'autant de reconnaissance que de surprise sincères, elle avait murmuré d'une voix douce «  Mais je suis flattée que tu te souviennes de mon prénom Aidan … »

Elle n'en finissait plus de laisser son sourire s'étirer, allait rebondir sur un autre des propos de l'homme quand, sur scène, un cri se fit entendre. Se figeant, la jeune femme laissa son regard se projeter vers cette scène où Janet venait ni plus ni moins de chuter dans un cri strident. Déjà le reste de la troupe se précipitait à ses côtés, tentait de l'aider à se relever... mais en vain. Qu'elle se soit foulé la cheville ou autre, la comédienne ne bougeait pas d'un pouce, se contentant de lancer dans l'air de bien aiguës vocalises nées de la douleur. Hazel se retournait déjà vers Aidan quand, le metteur en scène venait à eux. Regardant l'acteur principal il s'était mis à faire des gestes, des moulinets témoignant de son agacement le plus total. Et les mots qui avaient coulé de ses lèvres figées en un rictus contrarié : Janet s'était apparemment foulé la cheville. Rien de grave, enfin cela ce serait aux secours appelés et déjà en route, de le confirmer... Mais, à priori, elle serait sur pieds pour la première. Mais, en attendant, ils devaient lui trouver une remplaçante pour les répétions et pour la générale. Ce ne fut qu'à cet instant précis que la jeune fille sentit le regard de l'homme glisser sur elle.

«  Toi ! Tu connais tout le spectacle par cœur, non ? »
«  Oui. »

répondit celle qui ne savait pas mentir. Et qui le regretta amèrement quand les mots suivants claquèrent à ses tympans.

«  Et tu chantes ! Je le sais je t'ai déjà entendu quand, cachée dans les coulisses, tu louches sur lui ! »
  «  Hein ? Quoi ? Non mais je... Non mais jamais je n'ai... Oh ! Hé ! Je vous permets pas de ...»

Elle n'eut pas même le temps d'ajouter le moindre mot que, déjà, le metteur en scène l'agrippait pour mieux la remettre sur pieds et la dévisageait des pieds à la tête, haussant un sourcil quand il vit les paillettes qui manquaient à la joue de son acteur mais brillaient si bien à celle de Hazel. La poussant pour mieux la projetant si proche de Aidan qu'elle faillit lui tomber dans les bras il avait gratté son menton à barbe naissante puis avait énoncé sa décision

«  Mouais... Tu feras l'affaire ! Allez ! Tu remplaces Janet ! Au moins pour aujourd'hui ! »

Les yeux de la jeune femme qui s'écarquillaient, manquant de peu de tomber de leurs orbites. Ses joues qui blêmissaient d'un coup et sa bouche qui s'arrondissait avant qu'elle ne tente d'intercéder

«  Non mais non... Non mais j'veux pas ! Je ne peux pas ! Je... Non ! »
«  Allez, allez ! Cesses tes simagrées ! Qui ne rêve pas de monter sur scène hein ? Et puis je ne te laisse pas le choix : où tu files sur cette scène ou je te vire ! »
«  Non mais c'est pas juste ! »
  «  La vie ne l'est jamais la gamine ! » puis alors qu'il se retournait vers Aidan il avait lancé, presque goguenard «  Elle te plaît ta partenaire du jour ? »

Avant même qu'elle n'ait pu réagir, ni encore moins prendre la poudre d'escampette, Hazel se retrouva poussée sur la scène, sous ces projecteurs qu'elle détestait tant ils l'effrayaient. Et, alors qu'elle se retournait vers son partenaire malgré elle elle avait soufflé, tremblante

«  C'est pas toi qui me demandait si je voulais briller ? Voilà ma réponse : non ! Fous moi des paillettes où tu veux et autant que tu veux mais par pitié sors moi de là ! » puis, les yeux implorant elle avait murmuré plus bas encore «  S'il-te-plaît... Aidan... J'ai... trop... peur... Aides-moi. S'il-te-plaît... »

_________________

Let the Sunshine in
by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  Empty
MessageSujet: Re: All the world is a stage and all the men are merely players feat Aidan    All the world is a stage and all the men are merely players  feat Aidan  Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

All the world is a stage and all the men are merely players feat Aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recherche de Stage
» STAGE/VOLONTARIAT ET MISSION DE CAMP CHANTIER EN ETE 2014
» Gestion de groupe et stage filé
» Reconstitution de Pompéi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: far away from home :: the past should stay in the past-