Le deal à ne pas rater :
Coffret Collector Zelda Tears of The Kingdom : où l’acheter ?
149.99 €
Voir le deal


(m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination

Reagan Schuyler
Reagan Schuyler
To do list rp :
en cours | Debbie, Lewis

à venir | Wes (the strip club extravaganza)
Summary :
Benjamine d'une fratrie de deux enfants, Reagan a grandi à Boston dans une famille catholique. La séparation désastreuse de ses parents en 96 et son besoin irrépressible de validation la confinent dans son rôle de funny fat friend qui, ironiquement, lui permet de déployer ses ailes lorsqu'elle fait ses premiers pas dans le standup à seize/dix-sept ans. Accro à l'adrénaline de la scène et influencée par son petit-ami de l'époque, elle s'installe à New York dans l'espoir de faire décoller sa carrière. Il lui faut alors plusieurs années et un premier rôle au cinéma pour réaliser qu'elle est coincée dans une relation toxique. Après la rupture, elle renoue avec son père, parti vivre en Irlande plusieurs années plus tôt, et rencontre l'agent qui la suivra pour la majeure partie de sa carrière. En 2005, alors âgée de vingt-deux ans, elle intègre le Saturday Night Live. S'en suit une décennie extrêmement chargée professionnellement parlant, au point où Reagan se perd dans les projets et étouffe petit à petit. Son burn out signe la fin de ses jours heureux chez NBC et le début d'une traversée du désert qui dure trois longues années. Ce break lui permet non seulement d'entamer une thérapie mais de réévaluer ses choix. Plus épanouie, plus calme aussi, Reagan se consacre désormais à des projets qui lui font du bien : un podcast traitant de fat acceptance, un livre et un contrat avec Netflix. Sa vie personnelle connaît, certes, bien moins de succès mais se reconstruire ne se fait pas en un jour et elle est tout à fait prête à prendre le temps qu'il faudra (moodboard ; playlist)
Date d'inscription :
26/08/2019
Messages :
1957
Pseudo :
nocreativejuiceleft, Julia
Player's pronoun :
she/her
Rythme de rp :
le weekend uniquement
Multinicks :
Janet (ft. Kristen Stewart), Jasper (ft. Chris Evans), Devalekha (ft. Simone Ashley), David (ft. David Bowie), Gigi (ft. Rihanna), Gus (ft. Regé Jean Page) et Parker Jane (ft. Megan Fox)
Avatar :
Lizzo, @l'étrangère (av.), @carolinesburner (profile pic), @beyonce-knowles-carter (gifs), @Lizzo (lyrics)
(m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination E83f80a99198b86110b6a59efbc61087
Age :
39
Nationality :
American
Origins :
African-American
Religion :
Catholic
Status :
single and ready to mingle (but only for a couple of nights, let's not be hasty and commit to anything)
Orientation :
bi bi bi til the day she dies
Work :
standup comedian, SNL royalty, actress, podcast host
Home adress :
Queens, Oak Complex, the Poppy building
Communities :
Drive Safe (donatrice), The Outpost (habituée) et les Habitants du Oak Complex
Trigger :
feu/incendie/immolation, parents manipulateurs/abusifs, fausse couche
Warning :
bodyshaming et grossophobie, dépression, dépréciation de soi
To do list rp : en cours | Debbie, Lewis

à venir | Wes (the strip club extravaganza)
Summary : Benjamine d'une fratrie de deux enfants, Reagan a grandi à Boston dans une famille catholique. La séparation désastreuse de ses parents en 96 et son besoin irrépressible de validation la confinent dans son rôle de funny fat friend qui, ironiquement, lui permet de déployer ses ailes lorsqu'elle fait ses premiers pas dans le standup à seize/dix-sept ans. Accro à l'adrénaline de la scène et influencée par son petit-ami de l'époque, elle s'installe à New York dans l'espoir de faire décoller sa carrière. Il lui faut alors plusieurs années et un premier rôle au cinéma pour réaliser qu'elle est coincée dans une relation toxique. Après la rupture, elle renoue avec son père, parti vivre en Irlande plusieurs années plus tôt, et rencontre l'agent qui la suivra pour la majeure partie de sa carrière. En 2005, alors âgée de vingt-deux ans, elle intègre le Saturday Night Live. S'en suit une décennie extrêmement chargée professionnellement parlant, au point où Reagan se perd dans les projets et étouffe petit à petit. Son burn out signe la fin de ses jours heureux chez NBC et le début d'une traversée du désert qui dure trois longues années. Ce break lui permet non seulement d'entamer une thérapie mais de réévaluer ses choix. Plus épanouie, plus calme aussi, Reagan se consacre désormais à des projets qui lui font du bien : un podcast traitant de fat acceptance, un livre et un contrat avec Netflix. Sa vie personnelle connaît, certes, bien moins de succès mais se reconstruire ne se fait pas en un jour et elle est tout à fait prête à prendre le temps qu'il faudra (moodboard ; playlist)
Date d'inscription : 26/08/2019
Messages : 1957
Pseudo : nocreativejuiceleft, Julia
Player's pronoun : she/her
Rythme de rp : le weekend uniquement
Multinicks : Janet (ft. Kristen Stewart), Jasper (ft. Chris Evans), Devalekha (ft. Simone Ashley), David (ft. David Bowie), Gigi (ft. Rihanna), Gus (ft. Regé Jean Page) et Parker Jane (ft. Megan Fox)
Avatar : Lizzo, @l'étrangère (av.), @carolinesburner (profile pic), @beyonce-knowles-carter (gifs), @Lizzo (lyrics)
(m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination E83f80a99198b86110b6a59efbc61087
Age : 39
Nationality : American
Origins : African-American
Religion : Catholic
Status : single and ready to mingle (but only for a couple of nights, let's not be hasty and commit to anything)
Orientation : bi bi bi til the day she dies
Work : standup comedian, SNL royalty, actress, podcast host
Home adress : Queens, Oak Complex, the Poppy building
Communities : Drive Safe (donatrice), The Outpost (habituée) et les Habitants du Oak Complex
Trigger : feu/incendie/immolation, parents manipulateurs/abusifs, fausse couche
Warning : bodyshaming et grossophobie, dépression, dépréciation de soi

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

https://www.ivegot99problems.com/t6868-these-aren-t-tears-this-is-the-ocean-these-aren-t-fears-this-is-devotionhttps://www.ivegot99problems.com/t6973-recherches-de-reagan-janet-jasper-devalekhahttps://www.ivegot99problems.com/t6949-instagram-thatfunnybitch
danielft. oscar isaac
me, myself and i
âge : la quarantaine, let's say entre 42 et 47 ans
nationalité : américain
ethnie/origines : d'origines gualtémaltèques et cubaines (à modifier si tu choisis un autre fc parmi la liste ci-dessous, pour plus de renseignements : le petit dico du militant + whitewhasing)
orientation : bisexuel, pansexuel, hétérosexuel, il est au moins attiré par les femmes
occupation : humoriste, comédien et head writer du Saturday Night Live
quartier : Manhattan, il a pu conserver l'appartement acheté avec son ex malgré un divorce houleux et des négociations musclées
qualités : énergique, sociable, charismatique, créatif
défauts : têtu, bavard, cynique, revenchard
groupe : Fit Hot Guys Have Problems Too ou Just Small Daddy Issues
communautés : l'Outpost (sans doute comme habitué), peut-être le Gotha (où il aurait pu entrer via son ex), toute addition supplémentaire est la bienvenue
and my creator
Hello, hello, hello cutie
Merci d'avoir cliqué (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 176241234 installe-toi, prends un cookie, sirote un thé, parce que je suis très bavarde et j'avoue, je suis un peu étalée encore, oops.
L'HISTOIRE le background est relativement libre donc tu peux rajouter tout ce que tu veux. Idem pour la chronologie, en dehors de l'arrivée à SNL en 2005 (ce qui m'amène au point suivant #smoothtransition).
SNL Daniel est un vétéran du Saturday Night Live et je l'imagine un peu comme le daddy cool des lieux Arrow il a l'expérience, l'amour du métier et l'habitude du rythme particulier (d'ailleurs, hop, petit article qui détaille le déroulé d'une semaine traditionnelle). Je te laisse le soin de choisir quand exactement il a pu devenir headwriter, peut-être que ça fait un moment, peut-être que c'est tout récent et qu'il s'est raccroché à ça après le divorce (et nouvelle transition What a Face ).
L'EX tu peux en faire un pl, un scénario, ne pas la développer, bref j'attends rien de particulier, je n'exige rien non plus. Même si ce détail peut paraître superflu au personnage, il me paraît important de le garder, parce que non seulement ça a eu (et continue d'avoir) une influence sur le lien Daniel/Reagan mais c'est aussi la raison pour laquelle ça va pas fort pour lui récemment.
LIEN je vais parler uniquement de Reagan parce que, well, c'est mon scénario et mon perso, et puis à l'heure actuelle c'est aussi le seul lien ohpardon je te promets pas un endgame romantique, parce que je préfère évaluer la situation au feeling quand j'écris avec des personnes que je ne connais pas très bien. Sans compter que franchement, je peux entrevoir toutes les possibilités avec ces deux-là à l'heure actuelle. Ils peuvent s'engueuler de façon irréconciliable (is that even a word? le correcteur de Chrome a l'air de penser que oui) et sortir chacun de la vie de l'autre, continuer de se voiler la face un moment, mettre les points sur les i, se sauter dessus après s'être gueulés dessus, bref tous les bails sont sur la table. Bien sûr, on en parlera avant (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 176241234
AVATAR j'aime Oscar parce qu'il a ce petit côté pretty boy who could get wild in 0.5 second dans ma tête Arrow vraiment, pour moi, Daniel c'est ce mec canon qui en plus est drôle et a réponse à tout, un combo qui pourrait être insupportable mais it works for him. Cela dit, je suis ouverte à la négociation, promis, et j'ai d'ailleurs compilé une petite liste de fc alternatifs. ATTENTION, si je suis ouverte à la discussion, je suis toutefois catégoriquement opposée à un changement pour une personnalité blanche. Du coup, les fc alternatifs : (rangés par ordre alphabétique, sans préférence particulière) Adam Rodríguez (1975), Anthony Mackie (1978), Arjun Rampal (1972), Chiwetel Ejiofor (1977), Craig Robinson (1971), Daniel Dae Kim (1968), Daniel Henney (1979), Danny Pino (1974), Dino Morea (1975), Dwayne Johnson (1972), Edi Gathegi (1979), Fawad Khan (1981), Gael García Bernal (1978), Gong Yoo (1979), Hyun Bin (1982), Idris Elba (1972), Jamie Foxx (1967), Jang Hyuk (1976), Jason Momoa (1979), Ji Sung (1977), Jo Jung Suk (1980), Jocko Sims (1981), Ju Ji Hoon (1982), Kaan Urgancıoğlu (1981), Kim Jae Wook (1983), Kumail Nanjiani (1978), Lee Dong Wook (1981), Lee Joon Gi (1982), Leslie Odom Jr. (1981), Mahershala Ali (1974), Malcolm-Jamal Warner (1970), Morris Chestnut (1969), Naveen Andrews (1969), Ricky Whittle (1981), Rahul Khanna (1972), Riz Ahmed (1982), Sendhil Ramamurthy (1974), Shemar Moore (1970), So Ji Sub (1977), Sterling K. Brown (1976), Trevor Noah (1984), Sung Hoon (1983), Will Smith (1968). Toute autre suggestion est la bienvenue. Bien entendu, si tu choisis l'un ou l'autre de ces messieurs, il faudra ajuster certains petits détails en conséquences (je pense notamment à l'ethnie/aux origines et l'âge). Again, pas fermée à la discussion, vraiment, si tu es plus à l'aise avec un autre fc, go for it bby (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 3974363061
ACTIVITÉ/HORS RP rien de plus que ce que demande 99 de ce côté-là, on est chill par ici, tout le monde a une vie, un job et/ou des études prenantes et plein d'autres trucs à gérer, donc ne t'en fais pas si tu es pas un as de la gâchette rpgique, c'est tout à fait ok like personnellement, je rp en français (mais j'avoue j'ai le réflexe du franglish et puis les dialogues en anglais me viennent plus facilement), j'ai tendance à écrire plutôt long avec Reagan mais j'attends pas des réponses de la même longueur (jsp si c'est clair??? mais en gros écris ce que tu veux, ce que tu peux et ce qui te plaît).

DES BISOUS (si consentis) et puis je t'attends de pied ferme mais avec bienveillance (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 647304444
that's my story
And it started like this... Bout-en-train insolent, Daniel rit de tout, oui, mais surtout de ce qui le blesse, une forme de thérapie qui paraît lui réussir, quoi qu'en disent ses parents qui auraient sans doute préféré qu'il fasse un métier un peu plus sérieux. C'est vers l'humour et la comédie qu'il se tourne, très jeune. Quelques bonnes rencontres et un soupçon de chance le propulsent sur le devant de la scène quand il intègre le cast du Saturday Night Live en 2005. Sa carrière décolle et bien vite, il devient la coqueluche des talk shows. Chacun de ses spectacles est un succès, ses rares apparitions au cinéma sont des choix savamment étudiés et maîtrisés, et il tombe même amoureux d'une actrice rencontrée sur un tournage. Tout semble lui sourire et ce, pendant plusieurs années, mais son mariage bat rapidement de l'aile. Après plusieurs tentatives pour recoller les morceaux, il finit par réaliser que sa femme n'est pas une adepte de la fidélité. S'en suit un divorce long et difficile, étalé dans les médias. Si Daniel, aujourd'hui divorcé depuis quelques mois, semble s'en amuser devant ses ami·e·s et les caméras — au grand dam de son ex-femme qui n'apprécie plus guère son sens de l'humour — il n'a toutefois pas digéré cette trahison qui a sérieusement ébranlé sa confiance en lui et en autrui.
and that's ours
reagan schuyler THE "WHAT IFS" AND "SHOULD HAVES" WILL EAT YOUR BRAIN
Qu'ils veuillent bien l'admettre ou non, Daniel et Reagan ont toujours eu une amitié des plus ambiguës. Ils ont commencé ensemble à SNL et leur alchimie à l'écran comme en session d'écriture n'est pas passée inaperçue. Et bien qu'ils s'en soient toujours amusés, ils n'ont jamais franchi la moindre limite. Ou, du moins, pas physiquement. Il y a eu des occasions ratées, oui, des regards appuyés et des blagues partant un peu trop loin après le verre de trop à l'une ou l'autre des wrap parties qui clôturaient chaque semaine de travail mais ils n'ont jamais sauté le pas, malgré des sentiments bien présents. Un manque de courage, peut-être, et un timing toujours mauvais, pour sûr. Ils ont toujours eu une bonne raison de ne pas se donner une chance, sans jamais tout à fait écarter la possibilité qu'il puisse, un jour, se passer quelque chose. Cette absence de limites claires a fini par avoir raison de leur amitié, laquelle avait pourtant survécu aux années et même au départ de Reagan de SNL. Elle a fini par prendre conscience que rien, pas même le mariage de Daniel, ne pourrait l'empêcher de céder à la tentation si ils continuaient sur cette pente glissante. Elle a pris ses distances, doucement mais sûrement, et Daniel, préoccupé à l'époque par ses problèmes de couple, n'a pas réalisé tout de suite ce qui se passait. C'est une fois son divorce prononcé qu'il s'est aperçu que Reagan avait quitté sa vie et l'incompréhension a vite laissé place à la colère, d'autant qu'il sait parfaitement que c'était son mode opératoire de rupture à l'époque où ils travaillaient ensemble. Et il faut bien admettre que la voir si épanouie et manifestement heureuse quand sa propre vie a des airs de champ de ruine n'aide pas spécialement à tourner définitivement la page.
lukas wright you got a friend in me
Daniel a rencontré Lukas au Gotha il y a un moment déjà. À l'époque, il était toujours marié, toujours dans l'ignorance des infidélités de sa chère et tendre également, et il n'avait aucun mal à se faire des amis de tous horizons. Il faut être honnête, sur le papier, Lukas et Daniel n'ont pas grand-chose en commun mais leurs vécus et leurs personnalités très différentes n'ont pas empêché le courant de passer. Au point où Daniel s'est tourné tout de suite vers Lukas pour quelques recommandations en matière de PR lorsque son publiciste l'a lâché au moment de son divorce. Une période compliquée et Daniel sait qu'il n'a pas brillé par sa bonne humeur ni sa fiabilité en matière d'amitié à ce moment-là. Pourtant, il a pu compter sur Lukas et même si ils ne passent pas exactement leur temps à s'envoyer des fleurs, Daniel a bien conscience qu'il lui faudra trouver les mots le remercier.
aickel davies but first let's take a selfie
Daniel est une figure connue du petit écran et même si il a arrêté de faire attention aux coups d'œil de fans plus ou moins discrets, il ne peut pas toujours les ignorer. Comme, par exemple, lorsqu'il s'est retrouvé dans le même ascenseur qu'Aickel il y a quelques temps, après une visite à l'improviste ratée à Reagan. Et, il l'avouera volontiers, si il s'est décidé à engager la conversation, c'était surtout pour éviter l'inévitable demande de selfie après une journée tout à fait pourrie. Curieusement, échanger quelques minutes avec le jeune homme lui a changé les idées après avoir trouvé porte close chez son amie et le hasard a voulu que sa tentative suivante se termine dans des circonstances similaires. Un début de running gag qui n'a pas manqué d'amuser l'humoriste qui a fini par passer une bonne demi-heure à papoter sur le palier avant de s'éclipser en promettant de repasser pour ce fameux selfie qu'Aickel s'est finalement décidé à demander, un peu timidement peut-être mais surtout très poliment. Une promesse un peu vide, a priori, mais que Daniel a bien l'intention de tenir malgré tout.
a-dore, echocsofu, eternalroleplay (gifs) andthesunrisesagain (avatar)
Invité
avatar

(m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 3697710961


j'espère que le pseudo et la bouille te conviennent ? (et surtout que tu voudras bien de moi) (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 4055768160
Reagan Schuyler
Reagan Schuyler
To do list rp :
en cours | Debbie, Lewis

à venir | Wes (the strip club extravaganza)
Summary :
Benjamine d'une fratrie de deux enfants, Reagan a grandi à Boston dans une famille catholique. La séparation désastreuse de ses parents en 96 et son besoin irrépressible de validation la confinent dans son rôle de funny fat friend qui, ironiquement, lui permet de déployer ses ailes lorsqu'elle fait ses premiers pas dans le standup à seize/dix-sept ans. Accro à l'adrénaline de la scène et influencée par son petit-ami de l'époque, elle s'installe à New York dans l'espoir de faire décoller sa carrière. Il lui faut alors plusieurs années et un premier rôle au cinéma pour réaliser qu'elle est coincée dans une relation toxique. Après la rupture, elle renoue avec son père, parti vivre en Irlande plusieurs années plus tôt, et rencontre l'agent qui la suivra pour la majeure partie de sa carrière. En 2005, alors âgée de vingt-deux ans, elle intègre le Saturday Night Live. S'en suit une décennie extrêmement chargée professionnellement parlant, au point où Reagan se perd dans les projets et étouffe petit à petit. Son burn out signe la fin de ses jours heureux chez NBC et le début d'une traversée du désert qui dure trois longues années. Ce break lui permet non seulement d'entamer une thérapie mais de réévaluer ses choix. Plus épanouie, plus calme aussi, Reagan se consacre désormais à des projets qui lui font du bien : un podcast traitant de fat acceptance, un livre et un contrat avec Netflix. Sa vie personnelle connaît, certes, bien moins de succès mais se reconstruire ne se fait pas en un jour et elle est tout à fait prête à prendre le temps qu'il faudra (moodboard ; playlist)
Date d'inscription :
26/08/2019
Messages :
1957
Pseudo :
nocreativejuiceleft, Julia
Player's pronoun :
she/her
Rythme de rp :
le weekend uniquement
Multinicks :
Janet (ft. Kristen Stewart), Jasper (ft. Chris Evans), Devalekha (ft. Simone Ashley), David (ft. David Bowie), Gigi (ft. Rihanna), Gus (ft. Regé Jean Page) et Parker Jane (ft. Megan Fox)
Avatar :
Lizzo, @l'étrangère (av.), @carolinesburner (profile pic), @beyonce-knowles-carter (gifs), @Lizzo (lyrics)
(m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination E83f80a99198b86110b6a59efbc61087
Age :
39
Nationality :
American
Origins :
African-American
Religion :
Catholic
Status :
single and ready to mingle (but only for a couple of nights, let's not be hasty and commit to anything)
Orientation :
bi bi bi til the day she dies
Work :
standup comedian, SNL royalty, actress, podcast host
Home adress :
Queens, Oak Complex, the Poppy building
Communities :
Drive Safe (donatrice), The Outpost (habituée) et les Habitants du Oak Complex
Trigger :
feu/incendie/immolation, parents manipulateurs/abusifs, fausse couche
Warning :
bodyshaming et grossophobie, dépression, dépréciation de soi
To do list rp : en cours | Debbie, Lewis

à venir | Wes (the strip club extravaganza)
Summary : Benjamine d'une fratrie de deux enfants, Reagan a grandi à Boston dans une famille catholique. La séparation désastreuse de ses parents en 96 et son besoin irrépressible de validation la confinent dans son rôle de funny fat friend qui, ironiquement, lui permet de déployer ses ailes lorsqu'elle fait ses premiers pas dans le standup à seize/dix-sept ans. Accro à l'adrénaline de la scène et influencée par son petit-ami de l'époque, elle s'installe à New York dans l'espoir de faire décoller sa carrière. Il lui faut alors plusieurs années et un premier rôle au cinéma pour réaliser qu'elle est coincée dans une relation toxique. Après la rupture, elle renoue avec son père, parti vivre en Irlande plusieurs années plus tôt, et rencontre l'agent qui la suivra pour la majeure partie de sa carrière. En 2005, alors âgée de vingt-deux ans, elle intègre le Saturday Night Live. S'en suit une décennie extrêmement chargée professionnellement parlant, au point où Reagan se perd dans les projets et étouffe petit à petit. Son burn out signe la fin de ses jours heureux chez NBC et le début d'une traversée du désert qui dure trois longues années. Ce break lui permet non seulement d'entamer une thérapie mais de réévaluer ses choix. Plus épanouie, plus calme aussi, Reagan se consacre désormais à des projets qui lui font du bien : un podcast traitant de fat acceptance, un livre et un contrat avec Netflix. Sa vie personnelle connaît, certes, bien moins de succès mais se reconstruire ne se fait pas en un jour et elle est tout à fait prête à prendre le temps qu'il faudra (moodboard ; playlist)
Date d'inscription : 26/08/2019
Messages : 1957
Pseudo : nocreativejuiceleft, Julia
Player's pronoun : she/her
Rythme de rp : le weekend uniquement
Multinicks : Janet (ft. Kristen Stewart), Jasper (ft. Chris Evans), Devalekha (ft. Simone Ashley), David (ft. David Bowie), Gigi (ft. Rihanna), Gus (ft. Regé Jean Page) et Parker Jane (ft. Megan Fox)
Avatar : Lizzo, @l'étrangère (av.), @carolinesburner (profile pic), @beyonce-knowles-carter (gifs), @Lizzo (lyrics)
(m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination E83f80a99198b86110b6a59efbc61087
Age : 39
Nationality : American
Origins : African-American
Religion : Catholic
Status : single and ready to mingle (but only for a couple of nights, let's not be hasty and commit to anything)
Orientation : bi bi bi til the day she dies
Work : standup comedian, SNL royalty, actress, podcast host
Home adress : Queens, Oak Complex, the Poppy building
Communities : Drive Safe (donatrice), The Outpost (habituée) et les Habitants du Oak Complex
Trigger : feu/incendie/immolation, parents manipulateurs/abusifs, fausse couche
Warning : bodyshaming et grossophobie, dépression, dépréciation de soi

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

https://www.ivegot99problems.com/t6868-these-aren-t-tears-this-is-the-ocean-these-aren-t-fears-this-is-devotionhttps://www.ivegot99problems.com/t6973-recherches-de-reagan-janet-jasper-devalekhahttps://www.ivegot99problems.com/t6949-instagram-thatfunnybitch

↑ moi et my two braincells quand j'ai vu ton message (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 3906856619

ALORS DÉJÀ, c'est un grand oui sur le fc, j'aime profondément Jesse, super ravie de le voir sur un forum et encore plus pour Daniel, ohlala cutie et évidemment le pseudo me convient parfaitement et tu es tout à fait la bienvenue ici, surtout avec ce personnage que j'attends littéralement depuis une éternité puppy puppy il a connu plusieurs versions et la dernière postée ici est pas tout à fait à jour parce que j'ai pas updaté/retrouvé des liens actifs, je crains, I'm so sorry, mais on est une petite communauté super soudée et on m'a déjà chuchoté dans les oreilles qu'on te ferait un accueil digne de ce nom, et qu'il y aurait aucun souci pour combler les liens manquants (parce que les scénarios sont sensés en avoir un en plus du créateur·ice, bref je m'égare Arrow ). MERCI MILLE FOIS D'ÊTRE LÀ, d'avoir choisi Dan, je reviens, je vais me noyer dans mes feels (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 2022337191
Invité
avatar

ouf, trop soulagée d'être acceptée (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 2958767705
j'avoue que ça m'arrange que le perso n'ait pas été pris parce que ça fait un petit moment qu'il me fait de l'œil leelaaaa no problemo pour les liens (promis, je ne te dénoncerai pas) et si jamais tu avais prévu des changements concernant l'histoire ou l'évolution de daniel, n'hésite surtout pas à me le dire saluut
je vais maintenant tâcher de ne pas vous décevoir, tes feels et toi excited
Reagan Schuyler
Reagan Schuyler
To do list rp :
en cours | Debbie, Lewis

à venir | Wes (the strip club extravaganza)
Summary :
Benjamine d'une fratrie de deux enfants, Reagan a grandi à Boston dans une famille catholique. La séparation désastreuse de ses parents en 96 et son besoin irrépressible de validation la confinent dans son rôle de funny fat friend qui, ironiquement, lui permet de déployer ses ailes lorsqu'elle fait ses premiers pas dans le standup à seize/dix-sept ans. Accro à l'adrénaline de la scène et influencée par son petit-ami de l'époque, elle s'installe à New York dans l'espoir de faire décoller sa carrière. Il lui faut alors plusieurs années et un premier rôle au cinéma pour réaliser qu'elle est coincée dans une relation toxique. Après la rupture, elle renoue avec son père, parti vivre en Irlande plusieurs années plus tôt, et rencontre l'agent qui la suivra pour la majeure partie de sa carrière. En 2005, alors âgée de vingt-deux ans, elle intègre le Saturday Night Live. S'en suit une décennie extrêmement chargée professionnellement parlant, au point où Reagan se perd dans les projets et étouffe petit à petit. Son burn out signe la fin de ses jours heureux chez NBC et le début d'une traversée du désert qui dure trois longues années. Ce break lui permet non seulement d'entamer une thérapie mais de réévaluer ses choix. Plus épanouie, plus calme aussi, Reagan se consacre désormais à des projets qui lui font du bien : un podcast traitant de fat acceptance, un livre et un contrat avec Netflix. Sa vie personnelle connaît, certes, bien moins de succès mais se reconstruire ne se fait pas en un jour et elle est tout à fait prête à prendre le temps qu'il faudra (moodboard ; playlist)
Date d'inscription :
26/08/2019
Messages :
1957
Pseudo :
nocreativejuiceleft, Julia
Player's pronoun :
she/her
Rythme de rp :
le weekend uniquement
Multinicks :
Janet (ft. Kristen Stewart), Jasper (ft. Chris Evans), Devalekha (ft. Simone Ashley), David (ft. David Bowie), Gigi (ft. Rihanna), Gus (ft. Regé Jean Page) et Parker Jane (ft. Megan Fox)
Avatar :
Lizzo, @l'étrangère (av.), @carolinesburner (profile pic), @beyonce-knowles-carter (gifs), @Lizzo (lyrics)
(m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination E83f80a99198b86110b6a59efbc61087
Age :
39
Nationality :
American
Origins :
African-American
Religion :
Catholic
Status :
single and ready to mingle (but only for a couple of nights, let's not be hasty and commit to anything)
Orientation :
bi bi bi til the day she dies
Work :
standup comedian, SNL royalty, actress, podcast host
Home adress :
Queens, Oak Complex, the Poppy building
Communities :
Drive Safe (donatrice), The Outpost (habituée) et les Habitants du Oak Complex
Trigger :
feu/incendie/immolation, parents manipulateurs/abusifs, fausse couche
Warning :
bodyshaming et grossophobie, dépression, dépréciation de soi
To do list rp : en cours | Debbie, Lewis

à venir | Wes (the strip club extravaganza)
Summary : Benjamine d'une fratrie de deux enfants, Reagan a grandi à Boston dans une famille catholique. La séparation désastreuse de ses parents en 96 et son besoin irrépressible de validation la confinent dans son rôle de funny fat friend qui, ironiquement, lui permet de déployer ses ailes lorsqu'elle fait ses premiers pas dans le standup à seize/dix-sept ans. Accro à l'adrénaline de la scène et influencée par son petit-ami de l'époque, elle s'installe à New York dans l'espoir de faire décoller sa carrière. Il lui faut alors plusieurs années et un premier rôle au cinéma pour réaliser qu'elle est coincée dans une relation toxique. Après la rupture, elle renoue avec son père, parti vivre en Irlande plusieurs années plus tôt, et rencontre l'agent qui la suivra pour la majeure partie de sa carrière. En 2005, alors âgée de vingt-deux ans, elle intègre le Saturday Night Live. S'en suit une décennie extrêmement chargée professionnellement parlant, au point où Reagan se perd dans les projets et étouffe petit à petit. Son burn out signe la fin de ses jours heureux chez NBC et le début d'une traversée du désert qui dure trois longues années. Ce break lui permet non seulement d'entamer une thérapie mais de réévaluer ses choix. Plus épanouie, plus calme aussi, Reagan se consacre désormais à des projets qui lui font du bien : un podcast traitant de fat acceptance, un livre et un contrat avec Netflix. Sa vie personnelle connaît, certes, bien moins de succès mais se reconstruire ne se fait pas en un jour et elle est tout à fait prête à prendre le temps qu'il faudra (moodboard ; playlist)
Date d'inscription : 26/08/2019
Messages : 1957
Pseudo : nocreativejuiceleft, Julia
Player's pronoun : she/her
Rythme de rp : le weekend uniquement
Multinicks : Janet (ft. Kristen Stewart), Jasper (ft. Chris Evans), Devalekha (ft. Simone Ashley), David (ft. David Bowie), Gigi (ft. Rihanna), Gus (ft. Regé Jean Page) et Parker Jane (ft. Megan Fox)
Avatar : Lizzo, @l'étrangère (av.), @carolinesburner (profile pic), @beyonce-knowles-carter (gifs), @Lizzo (lyrics)
(m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination E83f80a99198b86110b6a59efbc61087
Age : 39
Nationality : American
Origins : African-American
Religion : Catholic
Status : single and ready to mingle (but only for a couple of nights, let's not be hasty and commit to anything)
Orientation : bi bi bi til the day she dies
Work : standup comedian, SNL royalty, actress, podcast host
Home adress : Queens, Oak Complex, the Poppy building
Communities : Drive Safe (donatrice), The Outpost (habituée) et les Habitants du Oak Complex
Trigger : feu/incendie/immolation, parents manipulateurs/abusifs, fausse couche
Warning : bodyshaming et grossophobie, dépression, dépréciation de soi

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

https://www.ivegot99problems.com/t6868-these-aren-t-tears-this-is-the-ocean-these-aren-t-fears-this-is-devotionhttps://www.ivegot99problems.com/t6973-recherches-de-reagan-janet-jasper-devalekhahttps://www.ivegot99problems.com/t6949-instagram-thatfunnybitch
Daniel is all yours, promis (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 199075109 et du coup aucun changement, il fallait juste que je me mette à la chasse aux liens mais en vrai, le personnage existe depuis tellement longtemps dans ma tête/la vie de Reagan, même en background, que je pourrais pas changer quoi que ce soit à ce qui est écrit en haut (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 3906856619 après je suis tout à fait ouverte à des ajouts et tout, vraiment, je veux que tu te l'appropries et tout, juste j'avais pas prévu de modifier quoi que ce soit au scénario, simplement d'enlever les deux liens, bref je radote mais je suis si contente que tu sois là (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 3974363061 ma boîte à mp (ou mon Discord si tu préfères) est 100% ouverte si tu as besoin et je sais pas si tu es déjà passée ou pas mais je suis sûre que tu auras plein, plein de visites dans ton sujet de présentation d'idées (c'est un passage obligatoire et ça ouvre la porte à une bonne intégration à notre bande de joyeux lurons). J'arrête de m'étaler cette fois, ça y est (m) OSCAR ISAAC ; honest feelings and bad timing make the most painful combination 3906856619
Contenu sponsorisé