-67%
Le deal à ne pas rater :
-67% Lot de 32 piles Philips AAA (4 packs de 4+4)
9.99 € 29.99 €
Voir le deal


Les fleurs rouge tiennent toujours plus de dix jours

Invité
avatar

les fleurs rouges tiennent toujours plus de dix jours | with @Love Bryce


Tu étais tout content de savoir que Love pourrait sûrement retrouver les vidéos et pourrait te les partager. Tu sens, qu’elle a compris que ça t’embarrassais légèrement d’avouer - pourquoi d’ailleurs ? - vouloir voir les extraits parce-qu’elle est présente dedans. Elle respectait tes sentiments, et tu adorais infiniment ce côté là de la jeune femme. Peut-être, était-elle pas réellement comme ça une fois qu’on la connaissait, mais tu avais ce petit quelque chose, qui te persuadais qu’elle était une femme juste, avec son caractère, tu avais bien remarqué lors de votre séance. Pourtant, ça ne t’avais pas choqué, elle avait ses raisons, tu aurais eu du mal à réagir autrement pour être totalement honnête. Je te remercie ! Souffle-tu sans en rajouter, de peur de totalement avouer - enfin - que tu as hâte de voir les fameux extraits.

Mais au delà de cette envie de la voir explorer son jeu télévisé, à la recherche de la première place, à l’instant même, tu sens que ton cœur est prêt à déguerpir. Ce genre de réaction que tu n’as jamais eu auparavant. Tu as bien eu le palpitant à mille à l’heure, mais c’était parce-que tu courrais ! Tu glissais sans t’en rendre compte, ta main sur ton pectoral, cherchant à sentir ton orange vitale, tambouriner pour une raison encore pratiquement inconnue. Alors oui, tu pourrais dire, qu’embrasser n’était pas habituel et te rendait tout chose, mais c’était encore différent. Tu avais l’impression d’être léger, peut-être libéré d’un poids. Oui c’est ça, un poids. Mais mettre un mot sur tout ça, tu ne pourrais le faire. Mais tu comptais sur la jeune femme, pour t’aider à comprendre. Enfin, tu t’emballes, mais ses paroles te font douter ! Comment tu ne pourrais pas considérer ça comme sérieux ? Tu ne peux pas lui en vouloir, vous êtes des inconnus l’un pour l’autre. Mais… J’ai envie de te connaître, Love ! ton regard se pose dans celui de ta partenaire, tu es totalement honnête, tu ne veux pas avoir de mal à exprimer des mots, tu ne veux pas rater quelque chose que tu regretterais plus tard. Je-je ne pourrais pas être plus sérieux qu’à l’instant ! ta main glisse sur l’une des siennes, serrant doucement celle-ci. Je ne sais pas dire pourquoi, maintenant, toi… ? tu es d’une extrême maladresse et ne sais être rassurant, c’est une première fois pour toi. Je veux qu’on prenne notre temps ! Laisse-moi te connaître ! dis-tu, un regard sincère. Tu quittes ton étreinte, pour te lever sans la bousculer. Tu as besoin de t’en défaire, elle risquerait d’entendre ton cœur battre à rompre !

Tu te rends compte à quel point, une personne, une seule, peut changer totalement ce que tu as construit pendant ses trente deux dernières années. Tu es déstabilisé, mais loin d’être déçu d’avoir osé. Hm… Tu veux que je t’aide ? Demandes-tu, ayant conscience de mettre de côté ce moment « intime » mais c’est pour votre bien, vous avez l’air pareil au fond : vous avez besoin de vous apprivoiser. Tu regardes d’un coup d’œil Kojo, pensant fortement, que sans le vouloir il a changé ce petit quelque chose qui n’aurait pas pu sa déclencher aussi tôt sans cette maladresse ! Merci Kojo pensais-tu fortement et sans arrières pensées.

Invité
avatar

@Shin Yung-jae - Au départ, je n'avais pas compris pourquoi Yung-Jae semblait vouloir découvrir le jeu télévisé auquel j'avais participé et puis, petit à petit, ça m'avait parut plus logique. Il aimait voyager et voulait certainement découvrir les paysages australien. "Je te remercie !" Je souriais avant que notre soirée prenne une tournure bien différente du début et surtout déroutante.

Son baiser surprise suite à ma chute, puis ma fuite soudaine dans la cuisine avant de revenir dans le salon pour à mon tour déposer mes lèvres contre les siennes. Tout ceci était tellement irréel que j'avais encore du mal à croire que c'était vrai. Est-ce que s'était le coup de foudre ? Est-ce que j'étais pas simplement entrain de me faire des films sur ce qui venait de se produire ? J'hésitais un instant avant de questionner le coréen pour y voir un plus clair sur tout ceci. "J’ai envie de te connaître, Love ! Je-je ne pourrais pas être plus sérieux qu’à l’instant !" Je sentais sa main se serrer doucement contre la mienne. "Je ne sais pas dire pourquoi, maintenant, toi… ? Je veux qu’on prenne notre temps ! Laisse-moi te connaître !" Je le regards se lever doucement pour s'éloigner un peu de moi. Je laisse mes yeux glisser sur le paquet de farine pour le ramasser et le poser sur la table basse. "...Et si après avoir appris à me connaître ma personne ne te plaît pas ?..." Je secouais légèrement la tête, "Pardon...J'ai toujours du mal à croire qu'on puisse s'intéresser à moi et qu'on est envie de passer du temps avec moi."

Les seuls fois où j'étais tombée amoureuse, les hommes n'avaient fais que me repousser ou me fuir. Alors peut-être que je n'étais pas une personne avec qui on pouvait créer un futur ? Je resserrais mes bras contre moi réalisant que mon manque de confiance était entrain de refaire surface. "...Tu as raison...Prenons le temps..." Je souriais avant de me lever pour attraper le petit corgi, "J'espère que je ne t'ai pas fais mal Kojo ?!" Je déposais ma joue sur le haut de sa tête tout en le serrant un peu plus fort pour me faire pardonner. "Hm… Tu veux que je t’aide ?" Je reposais le petit chien avant de secouer la tête, "Oh non ! Tu es mon invité ! Installe toi, j'arrive." J'avais pris soin de mettre la table avant son arrivé et je repartais dans la cuisine pour récupérer la meat pie et la salade. Je déposais tout sur la table avant de fouiller dans un placard pour sortir un petit bol et mettre de l'eau dedans avant de le poser au sol pour Kojo. "J'espère que ça va te plaire..." Lançais-je à Yung-Jae tout en commençant à découper la meat pie pour lui servir une part.
Invité
avatar

les fleurs rouges tiennent toujours plus de dix jours | with @Love Bryce


Tu n’es pas le seul à avoir des peurs et des appréhensions, et tu le comprends assez vite lorsque la jeune femme semble se replier contre elle-même, avant de s’excuser. Si aux premiers abords, tu aurais tendance à la rassurer, tu sais que ce n’est pas bon de le faire, tu ne peux pas tenir de fausses promesses, et elle ne mériterait pas de subir une trahison si c’était le cas. Cependant… Je pourrais te dire la même chose, ne pense-tu pas ? tu cherches à relever cette petite mèche qui tombe sur ses yeux, la plaçant délicatement derrière son oreille. Je t’apprécie telle que tu es aujourd’hui, je resterais toujours honnête sur ce que je ressens. C’est important lorsqu’on côtoie une personne, de dire quand quelque chose va mal. Et c’est dans ce sens-là, que tu lui as dis ça. Finalement, la décision de prendre votre temps s’impose, et tu en es ravie.

Cette conversation semble un peu hors du temps, tu n’assimilais pas vraiment que votre relation change du tout au tout en si peu de temps. Mais c’était très agréable tout de même, de se sentir différent, voir changé en un instant. Tu remarques que la jeune femme s’excuse auprès de l’animal, action qui te fait immédiatement sourire, une personne qui aime les animaux ne peut être qu’une bonne âme ! Kojo se laisse volontiers serrer, mais émet quand même un petit signal sonore pour montrer son impatience. Ahah, il n’est pas toujours adepte aux embrassades ! Comparé à son propre maître, par exemple ! Mais on s’abstiendra bien de le dire à haute voix. Tu t’étais proposé pour aider à servir, mais elle s’empresse de t’éloigner de la tâche ! Tu fais tout de même ton curieux, en restant pas très loin d’elle, en observant ce qu’elle fait. Tu l’as suivais de nouveau dans le salon, ça sentait tellement bon, de quoi ravir tes narines et dans le futur, tes papilles. Elle vient presque à douter, peut-être pas de ses compétences, mais ça te fais tilter. Je suis persuadé d’aimer, surtout si ça vient de ta part ! Tu l’aides lors du service, et tu prend ta place. Merci Love, pour ce bon repas ! Tu lui demandes si elle veut de nouveau du vin, avant de vous servir. Tu prends enfin ta première bouchée, gouttant son fameux plat Australien. Et étonnamment… C’est très bon, ça t’a mis beaucoup de temps à la faire ? En un instant, tu te dis que tu as de la chance d’avoir à tes côtés une si bonne cuisinière ! Tu aimes les plats coréen ? Demandes-tu, en prenant plaisir à manger ce qu’elle t’a préparé avec délicatesse cette après-midi.

Invité
avatar

@Shin Yung-jae - "Je pourrais te dire la même chose, ne pense-tu pas ?" Je le regardais un instant, il était certains que la situation pouvait aller dans les deux sens et que pour l'heure on ne se connaissait pas suffisamment pour dire quoi que ce soit. Alors pourquoi, il avait fallut qu'on s'embrasse ? Le désir et l'envie avaient été bien plus puissant nous mettant dans une situation qui allait certainement trop vite. "Je t’apprécie telle que tu es aujourd’hui, je resterais toujours honnête sur ce que je ressens." Je hochais la tête, "Moi aussi !" Concluais-je. Il fallait qu'on prenne le temps d'apprendre à réellement se connaître sans se prendre la tête, laisser les choses venir petit à petit pour voir comment ça grandit.

Je me relevais constatant qu'il était clairement temps qu'on entame le repas, j'en profitais pour m'excuser auprès de Kojo d'avoir pu lui faire mal en tombant. Après tout, mes pieds s'étaient pris dans son petit corps. "Ahah, il n’est pas toujours adepte aux embrassades !" Je riais en relâchant l'animal qui filait continuer son exploration tandis que j'indiquais à Yung-Jae de s'installe à table avant que j'arrive pour servir le repas. Au lieu de ça, j'avais le coréen avec moi en cuisine suivi de près par le corgi qui semblait vouloir également goûter mon repas. Je souriais en voyant l'image des deux dans l'encadrement de la porte tandis que j'attrapais le saladier de salade ainsi que le plat de la meat pie.

J'installais le tout sur la table avant de prendre place espérant sincèrement qu'il allait apprécier le repas. "Je suis persuadé d’aimer, surtout si ça vient de ta part ! Merci Love, pour ce bon repas !" Je tendais mon verre avant de boire une gorgée tandis que je le voyais goûter le plat. "C’est très bon, ça t’a mis beaucoup de temps à la faire ?" Je réfléchissais un instant, "Il faut environ une heure et quart pour la faire entièrement." Je souriais satisfaite de savoir qu'il aimait ça et que j'allais à mon tour pouvoir manger le plat. "Ma mère fait ça un peu plus traditionnel...Mais les nouvelles générations en général n'aime pas passer trois heures dans la cuisine." Je riais faisant remarquer que je faisais partie de la nouvelle génération. "J'aime la cuisine, mais je n'ai pas vraiment la patience de passer trois heures aux fourneaux...Sauf pour les fêtes de noël !" Je souriais prenant une nouvelle bouchée.

"Tu aimes les plats coréen ?" J'avalais avant de boire une gorgée de vin, "En réalité, je crois que je n'en ai jamais mangé...Enfin du moins pas des plats traditionnel comme vous pouvez avoir dans votre pays. Je suppose que les restaurants adapte suivant les lieux où ils s'installent...Mais je serais curieuse de pouvoir manger un vrai repas coréen de A à Z et pourquoi pas d'apprendre à cuisiner !" Je lui lançais un clin d'oeil, "Il t'arrive d'y retourner ? Ou la famille de tes parents sont tous ici ?" Je savais qu'il était adopté et qu'il était arrivé lors de son adolescence dans le pays, mais est-ce que ses tantes et oncles avaient suivi le mouvement ? Ou alors il avait encore la possibilité de s'y rendre de temps en temps ?
Invité
avatar

les fleurs rouges tiennent toujours plus de dix jours | with @Love Bryce


Ta maman est restée en Australie ? demandes-tu, curieusement lorsqu’elle vient à en parler. Même si ce n’est pas le sujet premier, ça t’intéresse. Est-ce que le temps de cuisson est baissé, parce-que nous avons la chance d’avoir de meilleurs outils de cuisine, hyper performant, ou avons nous une pointe de flemmardise pour attendre 3h une bonne tarte ? Ouf, une blanc. Tu ris doucement, avant de reprendre. Peut importe, la tarte est délicieuse ! d’ailleurs, tu en reprends encore un bout, prenant plaisir de déguster tout ce qu’elle t’a préparé.

Ce serait intéressant que je te fasse la prochaine fois, quelques spécialités de chez-moi ! Enfin, si ça te dis ? c’est bien la première fois où, le fait d’être en colocation venait à « te gêner », dans le sens où, si tu voulais inviter la jeune femme à la maison, serait-elle d’accord tout en sachant que Jessica pourra être présente également ? Tu l’appréciais énormément, et faire des repas partagés ne t’embêtait pas. Mais ce n’était peut-être pas le cas de tout le monde ; n’y pensons pas, apprécions juste le repas. Je t’apprendrais ce que tu souhaites, avec grand plaisir conclus-tu, en prenant une dernière gorgée du bon vin, prenant désormais de l’eau fraîche, sentant très clairement que quelques verres de plus, et tu pourrais terminer en poirier ! Ce n’était pas ton intention, encore moins devant la brunette. Elle est bien curieuse, sa question te fait réagir. Tu n’as décidément pas l’habitude de parler de toi et de ta famille. Mmmh… Il y a mes grands parents encore en Corée, j’ai aussi des cousines. Elles ne viennent que rarement ici, et… quant aux anciens, ils ne quittent jamais le pays ! Tu souris à la jeune femme, tu apprécies qu’elle t’écoute, tu es d’ordinaire toujours très neutre, mais tu sens, qu’elle te rendrais bien plus heureux que tu ne le pense.

Le repas étant terminé, tu te permets de l’aider à ranger la table, cette fois-ci pas question de n’être qu’un invité. Tu pouvais bien te permettre de mettre la main à la patte. Ce ne sont pas deux assiettes qui vont t’effrayer. Tu essuies les assiettes qui ont étés délicatement lavées par la jeune femme, demandant finalement où le tout se range. Tu invites - c’est fou, sachant que tu n’es pas chez toi ! - la jeune femme à te rejoindre sur le canapé, le temps de digérer, puisque tu as cru comprendre qu’il y aurait le dessert. J’ai cru voir un album photos, tu voudrais pas me montrer quelques jolies photos de toi petite ? questionne-tu, les joues légèrement rosées, entre le taux d’alcool qui est monté progressivement, te laissant - heureux - et ce petit sentiment étrange, de l’avoir à tes côtés, de potentiellement en savoir plus sur sa jeunesse. Lorsqu’elle est de retour à tes côtés d’ailleurs, tu te lances timidement, pour frôler la main la plus proche de Love, lui faisant comprendre que tu ressentais le besoin de t’approcher d’elle.

Invité
avatar

@Shin Yung-jae - La conversation reprenait naturellement comme-ci de rien. "Ta maman est restée en Australie ?" Je hochais doucement la tête, "Oui ma famille est là-bas sauf deux cousines qui vivent ici...Je suis partie sans vraiment risquer de connaître personne." Je riais légèrement "Mais, partir de l'Australie ça fait tellement bizarre, les choses ne sont pas du tout pareil ici et j'ai parfois l'impression de faire des faux pas...Les traditions sont différentes et d'ailleurs le style de bouquet aussi !" Je souriais regardant les fleurs qu'il m'avait apporté et qui trônaient fièrement dans un vase. Je hochais les épaules face à sa nouvelle question ne sachant pas tellement ce qui avait bien pu changer les choses, "A moins que les jeunes travail plus ?!" En tout cas, pour ma part, j'avais l'habitude de m'enfermer dans le travail et d'en sortir que très rarement.

"Ce serait intéressant que je te fasse la prochaine fois, quelques spécialités de chez-moi ! Enfin, si ça te dis ?" Je hochais la tête, "Oh oui ! Se serait avec plaisir ! Je suis tellement curieuse de découvrir cette cuisine, mais faites par quelqu'un du pays !" Je le questionnais d'ailleurs sur sa famille et si, il avait encore du monde là-bas ou si tout le monde était venu s'installer aux USA. " Mmmh… Il y a mes grands parents encore en Corée, j’ai aussi des cousines. Elles ne viennent que rarement ici, et… quant aux anciens, ils ne quittent jamais le pays !" Je lui rends son sourire, "Il faut dire que ça leur ferait un sacré voyage et peut-être que la plus part d'entre eux, n'ont jamais vraiment eu l'habitude de voyager en dehors de leur pays ou même de leur campagne ?" Lorsqu'on refusait de quitter son pays natale, il avait toujours des racines bien trop ancrées pour laisser filer.

Le repas se termine et alors que je m'apprête à indiquer qu'il peut m'attendre sur le canapé, je le vois prendre les assiettes comme-ci il était totalement à l'aise dans mon appartement. On fait la vaisselle ensemble et je me surprends même à me demander si, les couples vivent se genre de choses au quotidien ou si, c'est plus rare une fois les années installées. Je sors de mes pensées alors qu'il me questionne sur les rangements de chaque éléments. Je le vois filer dans le salon et j'apporte le laminghton, un gâteau traditionnel d'Australie que je pose sur la table basse avant de m'asseoir à ses côtés. "J’ai cru voir un album photos, tu voudrais pas me montrer quelques jolies photos de toi petite ?"

Je regards un instant l'album réalisant alors que j'allais remettre le nez sur des photographie de mon frère. Je me lève pour tirer l'album avec la reliure en cuir bleu ciel et je reprends place sur le canapé. J'hésite un instant avant de sentir les doigts de Yung-Jae contre les miens. J'ouvre l'album et je me replonge dans mon enfance. "C'est la maison de famille à Laidley...Ma maman, mon papa, moi et...Mon frère." Je marque un silence en fixant le visage du garçonnet. "Il était fan de football australien...Tellement qu'il aurait rêvé faire une carrière professionnelle...Hélas...Il est décédé en se rendant à un match. Y a eu un accident avec le bus qui devait emmener l'équipe...Mon frère est mort sur le coup..." Je tournais la page où on pouvait me découvrir fusionnel avec lui, "Y a longtemps que je n'avais pas regardé les photographies..." C'était d'ailleurs très étrange comme si, je venais de me réveiller d'un rêve. J'avais l'impression qu'il allait m'envoyer un message pour savoir si ma vie américaine me plaisait, bien que j'étais parfaitement consciente que ça n'allait pas arriver.

J'hésitais un instant avant de poser ma tête sur l'épaule du coréen et de tourner la page. Je me mettais à rire devant les photographies, "J'avais déjà un don certains pour le mannequinat." On pouvait me voir dans une robe trop grande, des lunettes de soleil et des chaussures à talons entrain de prendre la pose face à l'objectif. "J'espère que je suis un peu plus douée maintenant ?!" Je souriais continuant de faire défiler les pages pour faire découvrir mon enfance et une partie de mon adolescence au brun. Il avait d'ailleurs de nombreuses photographies où j'étais dans le jardin entrain de m'occuper des fleurs.
Invité
avatar

les fleurs rouges tiennent toujours plus de dix jours | with @Love Bryce


Tu écoutais attentivement Love t’expliquer sa situation familiale, il faut croire qu’elle n’était pas seule dans le pays, et ça te rassurait de le savoir. Tu ne connaissais pas la jeune femme depuis longtemps, mais tu développais un certain attachement affectif, dont tu n’avais jamais connu un tel, depuis des années ; la dernière personne à avoir toute ton attention, était ta mère adoptive. Je comprend, si tu viens à faire une faute, tu as tout de même une très belle excuse ! C’est déjà courageux de quitter son pays. Conclus-tu, un petit sourire s’installant sur tes lèvres, tu voulais la soutenir sans même t’en rendre compte. Ton arrivée aux États Unis, tu t’en souviens comme si c’était hier. Tu avais eu beaucoup de mal à accepter cette différence culturelle, la plus grande était bien le fait de toucher les gens bien plus facilement, par des accolades ou bien même, certains te faisaient la bise ! Quel concept étrange, que tu as finalement dompté avec le temps, t’étonnant parfois d’en faire une aux personnes les plus proches de toi.

Non, tu as raison dans ton raisonnement ! Mes grands parents sont de la campagne et ne la quitte jamais. Tu ne peux t’empêcher de penser à eux, forcément parler famille te fait remonter tes souvenirs. D’ailleurs, tu as pu très récemment retrouver le nom de certaines personnes de ta famille de sang, celle qui t’a abandonné en même temps que t’es très chers parents. Maintenant, tu t’en fichais un peu plus, prenant seulement en compte le fait que t’es parents adoptifs et tout la famille, t’avait totalement accepté, et que tu te sentais bien plus légitime de ce côté là. Mais tu avais cette sensation étrange, d’avoir peut-être éveillé quelque chose de mauvais en demandant à la jeune femme de montrer des photographies d’elle plus jeune. Tu étais curieux de savoir le pourquoi du comment, mais tu devais surtout la laisser se livrer, si elle n’était pas prête, tu saurais prendre le temps d’attendre pour l’écouter. Enfin, il faut croire que ce fût plus rapide que tu ne pensais, puisqu’elle vint à t’expliquer le drame qui a sévit dans la famille Bryce. Pardonne-moi, pour t’avoir fait remonté tous les souvenirs… tu es très attentif aux photos qu’elle te montre, son frère étant toujours attaché à sa sœur, ils sont très beaux, c’est émouvant d’autant plus quand on sait qu’elle n’a pas pu le voir grandir à ses côtés. Je n’ose imaginer ce que tu peux ressentir. Retour es-tu souvent en Australie pour le saluer ou, ça reste encore trop frais ?

Tu serres légèrement sa main, tout simplement pour qu’elle puisse ressentir à quel point tu es présent en ce moment, prêt à discuter avec elle, tu es ouvert à la discussion. Elle tente de revenir à l’humour, alors tu sais qu’il est temps de ne pas creuser plus que ça, étant conscient des ravages que ça pourrait éventuellement causer. Et encore, tu ne sais que très peu de choses sur elle. Je trouve que tu te débrouillais très bien, tu excelles aujourd’hui ! un flash de cet après-midi te revient, alors que jusqu’ici tu avais été professionnel et n’avait pas penser à son physique, tout te revenait et autant dire, que tu venait de rougir instantanément ! Tu te lèves un peu subitement, prétextant n’importe quoi pour cacher ça, ce n’est clairement pas correcte quand on connaît la raison.
Invité
avatar

@Shin Yung-jae - J'avais déduis rapidement les raisons qui poussaient les anciens à ne pas quitter leur pays, peut-être que je l'avais fais trop rapidement. Mais c'était la logique que j'avais à mes yeux. Ceux d'une autre génération que la nôtre n'avait pas l'habitude de bouger, de voyager, ils n'en voyaient surement pas l'intérêt car, ils avaient tout chez eux. "Non, tu as raison dans ton raisonnement ! Mes grands parents sont de la campagne et ne la quitte jamais." J'aimerais un jour voir cette campagne dont les grands parents de Yung-Jae ne semble pas vouloir quitter. Avait-il une certaine sérénité là-bas ? Quelque chose qu'on ne pouvait découvrir seulement si on avait l'esprit ouvert à ça ?

Soudainement, le jeune homme fut curieux de découvrir la Love petite fille, je savais parfaitement qu'en ouvrant mon album photo, les choses allaient remonter à la surface. J'hésitais un instant avant de finalement me lever pour prendre l'album en cuir bleu ciel. En ouvrant la première page, je tombais immédiatement sur une photographie de famille et j'expliquais au brun le décès de mon grand frère. "Pardonne-moi, pour t’avoir fait remonté tous les souvenirs…" Je secouais doucement la tête, il était parfois nécessaire de se replonger dedans pour se souvenir des bons moments qu'on avait pu passer ensemble. On était très fusionnel et je réalisais qu'on le voyait beaucoup à travers le papier glacé des photo. "Je n’ose imaginer ce que tu peux ressentir. Retournes-tu souvent en Australie pour le saluer ou, ça reste encore trop frais ?" Je haussais légèrement les épaules, "Pour l'instant je vais m'en tenir éloigner...il y a beaucoup de souvenirs douloureux là-bas, mais je pense qu'un jour je retournerais voir mes parents. Pour l'heure, j'aimerais que ce soit eux qui se déplace ici." J'avais quitté le pays pour me reconstruire et repartir de zéro, je savais parfaitement qu'en retournant là-bas ma dépression referait surface et surtout les souvenirs de mon agression.

Je tournais une nouvelle fois la page découvrant avec joie que je tentais déjà à mon jeune âge de faire des photo de mannequin. J'ironisais en demandant à Yung-Jae si j'étais plus douée à présent qu'à l'époque de mon enfance. "Je trouve que tu te débrouillais très bien, tu excelles aujourd’hui" Je souriais légèrement et alors que j'allais tourner la nouvelle page, je le voyais subitement du canapé pour prendre une certaine distance avec moi. Est-ce que j'avais dis quelque chose ? Ou alors est-ce que le fait de m'appuyer contre lui le mettait mal à l'aise ? Ou lui faisait mal ? Je ferme l'album avant de me lever à mon tour plutôt inquiète de cette réaction. "Est-ce qu'il y a un soucis ?" Je penche légèrement la tête tout en m'avançant vers lui pour venir poser ma main sur son épaule. "Tu ne te sens pas bien ?"
Invité
avatar

les fleurs rouges tiennent toujours plus de dix jours | with @Love Bryce


Tu n’avais jamais eu de relation amoureuse. Au grand dam de tes parents, qui t’avaient toujours inculqué le respect et l’amour. Il faut croire, qu’il était temps pour toi de découvrir et de débloquer certaines réactions, que tu n’avais jamais eu jusque là. Tu ne pouvais pas dire clairement être amoureux, mais une graine naissait en toi, et grandissait bien plus vite, de part ton inexpérience auprès de la gente féminine. Tu mens sûrement sur le fait de ne jamais avoir eu de relation, tu as vécu une courte expérience avec une jeune japonaise dans ton école coréenne, et tu avais cinq ans ! Alors, au mieux, tu avais du lui faire un bisou sur la joue et lui prendre la main discrètement à la fin de la récrée. Alors, tu étais un peu honteux de réagir comme un sauvage, lorsque des flashs de l’après-midi vinrent comme un éclair, allumer ton esprit. Il faut te comprendre ma Love, elle était belle. Douce, semblait avoir des connaissances dans des domaines intéressants, est clairement une demoiselle qui te plaît. Et si jusqu’ici tu bloquais ta vision sur le mode « professionnel » t’en souvenir en mode « personnel » était beaucoup plus dérangeant.

Alors, tu tentes de t’échapper alors que la discussion était tournée sur elle, tu as encore plus honte de ne pas suivre l’échange. Tu souffles un coup, prétextant n’importe quoi pour t’en éloigner quelques instants, le temps de redescendre en pression. C’était sans compter sa petite main, qui vient se déposer sur ton épaule et sa voix, soucieuse. Tu sursautes, faisant face à la brunette, les pommettes roses, tu étais un livre ouvert ; toi, le « grand Yung-Jae » qui n’a aucune réaction, aussi neutre qu’une feuille morte, comment tu en est arrivé là ? Aaaah, euh ! Tu tentes de camoufler ta gêne, en passant ta main dans tes cheveux, en souriant, mais tu bafouilles. Au-aucun soucis ! Excuse-moi, je t’ai inquiété ! Chasse-moi toutes ses pensées Shin, la patience est ta meilleure amie. Je crois que je suis le pire garçon sur cette terre ! Souffle-tu, pensées qui s’échappent et finissent par créer un blanc autour de vous. Oops.
Invité
avatar

@Shin Yung-jae - Alors que nous étions entrain de discuter de ma famille devant les photographies contenu dans mon album photo. Je voyais Yung-Jae se lever subitement et s'éloigner. Est-ce que j'avais dis ou fait quelque chose qui lui avait déplu ? Je fermais le livre à la couverture bleu ciel et je me levais rapidement pour poser ma main sur son épaule essayant de comprendre si tout allait bien ou si, il avait un soucis. "Aaaah, euh !" Je penche la tête ne comprenant pas trop ce qui se passe à cet instant. Je sens la gêne du coréen, mais pourquoi ? "Au-aucun soucis ! Excuse-moi, je t’ai inquiété !" Je resserrais l'album photo contre moi et j'enroulais mes bras autour tout en secouant la tête. "Non, ne t'inquiète pas...Mais tu n'as pas l'air d'être en forme ?" Je tentais de déceler ce qui pouvait se produire dans son esprit sans pour autant comprendre.

"Je crois que je suis le pire garçon sur cette terre !" Je le fixe sans dire un mot, pourquoi venait-il de dire ce genre de chose ? Est-ce que je devais comprendre quelque chose ? Je ne pouvais m'empêcher de croire que Dany lui avait demandé de se rapprocher de moi afin de mieux m'humilier par la suite, une sorte de vengeance de ce que je lui avais fais cette après-midi. Est-ce que c'était possible ? "...Je...Je ne comprends pas très bien pourquoi tu dis ça ?" Je sentais mon coeur battre la chamade à l'idée qu'il se soit moqué de moi et que tout ce qui s'était produit ne soit que l'issu d'un plan diabolique.

"C'est maintenant que je suis vraiment inquiète...Ne me laisse pas dans le flou s'il te plaît et explique moi pourquoi tu pense être le pire garçon sur terre ?" Je remarquais alors ses joues rougir, est-ce que s'était de la honte ? Ou de la gêne ? J'étais suspendu à ses lèvres en attendant que le couperet tombe. En même temps, est-ce que je méritais réellement de connaître l'amour ? Il fallait croire que la vie était encore entrain de jouer avec moi. J'espérais simplement que j'étais entrain de me tromper et que Yung-Jae était sincère avec moi et qu'il avait réellement envie d'apprendre à me connaître, j'avais encore envie de pouvoir me lover dans ses bras sans me soucier du lendemain...
Invité
avatar

les fleurs rouges tiennent toujours plus de dix jours | with @Love Bryce


La différence entre, être seul et gérer ses réactions ainsi que ses ressentis - puis, d’être à deux et devoir faire la même chose… mais toujours pour deux : c’est de devoir faire attention à l’autre. En l’occurrence, la jeune femme s’inquiète immédiatement pour toi, tandis que tu te rends compte, que tu la laisse paniquer pour une réaction merdique. Tu tentes petit à petit de te reprendre et de souffler. Ne laisse pas un malentendu briser ce que vous tentez de construire. Sincèrement, excuse-moi… dis-tu avant de te remettre plus ou moins face à elle, au départ tu échappais son regard, mais tu devais être honnête. Tu lui avais promis, n’est-ce pas. Tu sais.. je n’ai jamais voulu de relation qui pouvait s’apparenter à de l’amour entre deux personnes. Involontairement tu laisses quelques secondes de répit avant de reprendre dans ce qui semble être, une explication. Lors de la séance de cet après-midi, je t’ai promis rester professionnel et ne regarder que le strict minimum ! ça, elle doit s’en souvenir ; n’est-ce pas,rare de trouver ce genre d’homme dans les environs ? Je viens de… Aaaaaaah, c’est bien trop dur à expliquer, tu passes ta main dans tes cheveux, étant visiblement l’homme le plus gêné au monde en cet instant, tu plantes ton regard dans le sien, tentant soudainement d’être responsable en faisant attention à tous les critères. Je viens de repenser à ton physique dénudé, et ça m’a fait rougir ! Je suis honteux d’avoir pensé à ça alors que, je t’ai promis, que tu me parlais de ton frère… je m’en excuse si,chèrement ! Voilà qui est fait, tu peux désormais aller t’enterrer ! Tu plonges le visage vers le bas, prêt d’un certain sens, à recevoir une leçon de la part de la jeune femme, en vérité… tu ne sais pas comment elle pourrait réagir !
Invité
avatar

@Shin Yung-jae - Nous étions tranquillement installés sur le canapé et puis soudainement, le jeune homme s'échappe. Je ne comprends pas ce qui est entrain de se produire, est-ce qu'il y a un soucis. Je me lève à mon tour essayant de comprendre, mais les mots qu'il emploi me font soudainement douter, de moi, de lui, de ce que nous essayons de construire sans vraiment comprendre comment nous en étions arrivé là. Je ne peux m'empêcher de croire que tout ceci est un plan orchestré par Dani pour ce que j'avais fais plus tôt dans la journée. En revanche, je ne comprends pas ce qu'il peut gagné en faisant ce genre de chose. "Sincèrement, excuse-moi…" Je le regards en attendant que le couperet tombe, une fois de plus mon côté fleur bleue a prit le dessus et j'ai imaginé qu'un homme puisse s'intéresser à moi. Qu'elle idiote je faisais à croire qu'une âme soeur pouvait être dans ce monde. La vie était encore entrain de se foutre de moi et de me jouer un tour, j'allais encore devoir prendre le temps de me relever. "Tu sais.. je n’ai jamais voulu de relation qui pouvait s’apparenter à de l’amour entre deux personnes."

Et voilà, à présent les choses sont plus clair, j'ai été bien sotte de croire qu'un coup de foudre pouvait arriver. Je redescends soudainement de mon nuage et j'ai l'impression que la chute va faire mal. "Lors de la séance de cet après-midi, je t’ai promis rester professionnel et ne regarder que le strict minimum !" Je hoche la tête ne comprenant plus rien soudainement, est-ce que j'ai loupé un épisode ? Pourtant, j'ai l'impression d'avoir tout suivi des explications. "Je viens de…Je viens de repenser à ton physique dénudé, et ça m’a fait rougir ! Je suis honteux d’avoir pensé à ça alors que, je t’ai promis, que tu me parlais de ton frère… je m’en excuse si, chèrement !" Je penche la tête sur le côté tout en le regardant baisser la tête l'air mal à l'aise et surtout honteux.

"Oh...Je vois..." Je me sens soudainement rougir par cet aveux et je râcle doucement ma gorge, "...Il fait chaud..." Je lâche l'album photo d'une main et la passe sur mes joues. "...Tu sais, je pense que tu n'as pas à rougir de ce genre de pensées...Je fais des photographies de mode et qui sais ce que les autres hommes pensent en me voyant sur le papier glacé." Je posais l'album sur la table avant de poser mes mains sur les joues de Yung-Jae pour lui faire relever la tête et me regarder dans les yeux, "Y a pas mort d'homme et dans le fond...C'est plutôt flatteur et puis, je devrais peut-être, avoir honte d'avoir fait ça pour de l'argent au final." Je haussais légèrement les épaules avant de poser mes lèvres délicatement contre les siennes mes mains toujours sur ses joues. "Est-ce que tu penses toujours que deux personnes ne peuvent avoir une relation qui s'apparente à de l'amour ?" Questionnais-je curieuse d'avoir son avis à présent sur cette question.
Invité
avatar

les fleurs rouges tiennent toujours plus de dix jours | with @Love Bryce


Pourquoi cette impression étrange, qu’un malentendu était entrain de se créer involontairement, te restait sur le cœur ? Tandis que tu cherchais à t’expliquer honteusement, tu voyais le visage de la jeune femme pour qui ton cœur commençait doucement à battre, devenir moins vivant. Tu n’aimais pas ça, tu n’avais pas l’habitude de ce genre de relation et tu ne savais pas comment solutionner la situation. Alors tu avoues, laissant tomber un poids qui venait de te peser quelques instants en arrière, tu avais toujours préféré régler tes soucis rapidement, mais ça restait toujours une épreuve difficile à avaler. La douce voix de Love vient bourdonner dans tes oreilles, surtout lorsqu’elle dit avoir chaud ; ton cœur manque un battement. Elle n’est pas en colère ? Ou bien écœurée ? Ses mains viennent se poser délicatement sur tes joues déjà bien rougies, faisant en sorte que tu relèves la tête pour la regarder. En cet instant, elle semble si forte, si belle, c’est incroyable ! Tu n’y croyais plus, Yunj-Jae, 32 ans persuadé que l’amour n’existait pas, aurait eu le coup de foudre ? Tu ne vois pas d’autre solution, elle te fait passer par mille émotions, tu viens à espérer que ça continuera pour une éternité ! Joueuse, elle vient t’embrasser après t’avoir rassurée. Tu as l’air si bête, mais elle doit le comprendre, tu es coréen - en effet, c’est une excuse pour tout et rien héhé -.

Aaah… souffles-tu, un sourire s’affiche sur tes lèvres, allant chercher à ton tour ses lèvres, tu apprends sur le tas comment réagir, et tu sais qu’en ce moment, elle te donne des ailes ! Tu glisses tes mains dans sa nuque, fermant les yeux et savourant l’instant. Ce goût de revient-y qu’elle porte sur ses lippes, te rend fou. Tu quittes avec peine la chair de la demoiselle, pour la fixer, trop honnête. Tu vas finir par regretter, de m’avoir fait découvrir ça ! dis-tu à ton tour très joueur, tes mains descendant sur ses hanches, pour la rapprocher toujours plus de toi. Tu l’enlaces doucement, t’imprégnant de sa chaleur et de son odeur, te laissant porter par les sentiments plutôt que la raison. Tu lui susurres alors dans l’oreille doucement. Je vais rentrer, autrement tu vas me faire tourner la tête ! Yung-Jae, soyez un gentleman ! Tu embrasses son front, l’air bêta. Tu espères qu’elle ne t’en voudras pas, même si son dessert avait l’air délicieux, tu ne voulais pas en demander trop pour cette première soirée, puis, tu savais à quel point c’était bon de se retrouver ! Mais pour ça, il fallait se quitter. Moins cool !
Invité
avatar

@Shin Yung-jae - En apprenant la raison qui avait poussé Yung-Jae à s'éloigner de moi, je ne pouvais pas lui jeter la pierre. Le fait d'être mannequin m'était mon image dans des situations surement improbable et je préférais de loin ne pas découvrir ce que les hommes ou même les femmes pouvaient faire avec. Après tout, s'était humain à mon sens de désirer quelqu'un pour son physique et son corps, surtout lorsqu'on avait vu une grande partie de la chair. Ce qui était moins humain s'était de forcer la personne, comme j'avais pu en faire les frais il y a quelques années. Cependant, j'avais pris du temps et le travail nécessaire pour passer outre ce genre de pensées. A présent, j'étais sereine avec l'idée qu'on puisse fantasmer sur mon physique, bien que j'avais encore des difficultés à montrer mon corps à n'importe qui, la preuve en était la séance photo un peu plus tôt.

Je posais mes mains sur les joues du coréen pour lui faire redresser la tête avant de poser mes lèvres contre les siennes. Il était hors de question qu'il se sent coupable pour ce genre de pensée. On ne pouvait blâmer personne des pensées qui affluer dans son esprit. "Tu vas finir par regretter, de m’avoir fait découvrir ça !" Je souriais légèrement tandis que je sentais ses mains glisser le long de mes hanches venant créer des frissons le long de ma colonne vertébrale. Le désir était entrain de monter petit à petit dans mon organisme tandis que mon corps était de plus en plus proche de celui du brun. Je sens alors soudainement son souffle contre mon épiderme et je ferme délicatement les yeux me laissant bercer par l'odeur de son parfum. "Je vais rentrer, autrement tu vas me faire tourner la tête !"

J'ouvrais les yeux en hochant doucement la tête, il était surement plus raisonnable qu'on en reste là pour aujourd'hui. "D'accord...On se voit lundi en fin de journée de toute façon." Je souriais légèrement avant de me détacher de son corps, "Oh ! Attends !" J'allais dans la cuisine pour prendre une boite en verre avant de glisser quelques morceaux du dessert que j'avais prévu. Je refermais le couvercle avant de lui donner, "Comme ça tu pourras tout de même y goûter chez toi." Je souriais doucement avant de le raccompagner avec Kojo à la porte de mon appartement, j'agrippais son poignet avant qu'il ne soit trop loin dans le couloir de l'immeuble et je posais une dernière fois mes lèvres contre les siennes. "Rentre bien !" Lâchais-je finalement, en le regardant s'éloigner.

Merci pour ce rp Les fleurs rouge tiennent toujours plus de dix jours - Page 2 151223673 Les fleurs rouge tiennent toujours plus de dix jours - Page 2 2881807329 Les fleurs rouge tiennent toujours plus de dix jours - Page 2 507729297 Les fleurs rouge tiennent toujours plus de dix jours - Page 2 900075052
Contenu sponsorisé