La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment : -14%
Console Sony PS5 Slim Edition Standard Blanc et Noir
Voir le deal
474.99 €

illicit affairs (reece)

@ Invité

avatar
   
#
Ven 14 Mai - 21:00
illicit affairs
@reece erwing & sameen ayad
Ça fait quelque temps que ta vie privée s’est trouvée quelque peu révolutionnée en raison d’une personne précise. C’est particulier, un sentiment de légèreté qui ne t’accompagne pas souvent, surtout pas pour une raison étrangère au football. C’est pourtant indéniable, tu te sens de bien meilleure humeur, comme s’il y avait un petit rayon de soleil dans ton coeur. Voir les choses sous un si bon angle est peut-être un peu trop optimiste, mais alors que tu laisses Reece entrer (chez ton père) chez toi, ça t’importe peu. C’est bien la première fois qu’il vient les mettre les pieds comme ça, chez toi, parce qu’en temps normal c’est chez lui que vous vous retrouvez. À l’abri des regards, à l’abri de ton père surtout. Mais cette fois c’est possible, parce que ton père est à Los Angeles et t’as donc la maison pour toi toute seule - si on oublie le personnel qui s’affaire ici et là par moment.

C'est un peu ça le souci au fond. Parce que Reece te rend heureuse depuis que tu l’as rencontré (retrouvé ?).
Mais Reece est un secret avant tout.
S’il n’a jamais mis les pieds dans ta chambre avant aujourd’hui, c’est parce que tu ne peux pas l’inviter quand ton père est là. Parce qu’ils sont amis. Parce qu’il est pas mal plus vieux que toi - un peu trop pour que ce soit facilement expliqué. Ça n’importe peut-être pas tant que ça reste des petites rencontres qui ne veulent rien dire, mais votre relation ne commence-t-elle pas à être sérieuse ? La question se pose, mais tu la chasses tout aussi rapidement qu'elle te traverse l’esprit.

Tu te concentres sur lui à la place. « Je suis contente que tu aies pu venir. » Contente de pouvoir lui montrer un peu plus de toi aussi en le faisant entrer dans ta chambre. Elle ressemble à ce qu’on peut attendre de toi : quelques posters de l’équipe fémine américaine de football, quelques trophées et médailles qui montrent tes accomplissements dans le sport et surtout une pile de livres de droit que tu n’as pas ouvert depuis quelques temps - étudiante sérieuse que tu fais. « Bienvenue chez moi. » Que tu dis en te laissant tomber sur ton lit. Il ne faut pas se mentir, cette chambre, c’est bien la seule pièce qui te représente, le reste de la maison est décorée aux goûts du paternelle.
(c) DΛNDELION

@ Invité

avatar
   
#
Mer 9 Juin - 14:38
Il avait hésité. Plusieurs fois. Depuis cette invitation, il avait failli changer d’avis plusieurs fois. Et puis à chaque fois, il avait repensé à l’enthousiasme dans la voix de Sameen. A chaque fois, il avait imaginé la déception qu’il pourrait lire sur son visage. Alors il s’était convaincu qu’il n’y avait aucun risque. Que c’était normal qu’il découvre enfin son univers. Parce qu’il en avait envie, aussi. Sameen, il veut toujours plus la connaître. La découvrir pour s’attacher encore plus à elle. Il n’y peut rien. C’est plus fort que lui. S’il est trop tôt pour parler d’une relation, et encore moins d’amour, Reece sait qu’elle est spéciale pour lui. Qu’ils partagent quelque chose de rare. Alors la décevoir n’est pas une option. Alors il se retrouve chez elle aujourd’hui.
Ou chez son père, plutôt. Reece est déjà venu ici, à plusieurs reprises. Mais jamais pour suivre Sameen jusqu’à sa chambre. Jamais il n’y aurait pensé avant. Pourtant, maintenant, c’est tout ce à quoi il peut penser. Heureusement, son roman est terminé – le premier jet du moins – alors il a besoin de moins de concentration pour d’autres choses. Parce que la brune s’immisce de plus en plus souvent dans ses pensées, lui tirant toujours un sourire bienheureux. Il est heureux, tout simplement. Et, même si être entre ces murs lui parait quelque peu étrange, il oublie rapidement quand il voit le sourire sur le visage de Sameen. Il oublie tout, dès qu’il la voit. « Et je suis content que tu sois contente. » Il sourit, sincère. Content d’être là… il ne sait pas trop encore. Il lui faudra un peu plus de temps pour s’y habituer. Elle pousse la porte de sa chambre, et Reece y pénètre, observant d’abord le grand lit qui trône au milieu, et sur lequel la footballeuse se laisse tomber. Chambre de footballeuse en effet, en témoignent les affiches sur les murs et les coupes sur les étagères. Tout cela lui ressemble tout à fait. Et même si leurs chambres sont assez différentes, il se dit qu’on y voit chacune de leurs passions.
Son regard retourne vers Sameen, et il sourit avant de se concentrer sur un poster au hasard. Comme s’il analysait son contenu. « En fait, ça peut être plutôt sexy une footballeuse. » Il hausse une épaule, comme s’il venait de le constater, tournant toujours le dos à la brune. Petite pique, qui fera son effet. Depuis les quelques mois qu’ils se côtoient, ils n’ont toujours pas arrêté de se taquiner. Et Reece ne voit pas de raison d’être le premier à arrêter. Au contraire, il préfère être le premier à lancer les hostilités.

@ Invité

avatar
   
#
Lun 14 Juin - 2:40
illicit affairs
@reece erwing & sameen ayad
T’arques un sourcil devant sa réponse. Contente que tu sois contente ? Peut-être devrais-tu être inquiétée par le fait qu’il n’affirme pas être content d’être là tout simplement ou au minimum être content d’être avec toi. Peut-être que tu l’aurais été dans d’autres circonstances, mais pour une fois, tu décides de ne pas te prendre la tête. Reece te rend heureuse et c’est bien tout ce qui compte, même aujourd’hui, surtout aujourd’hui. Tant pis s’il y a une partie de ton esprit qui est consciente que c’est bizarre qu’il soit là pour toi cette fois, que ton père sauterait hors de ses gonds s’il savait. Ça n’importe pas alors que tu l’entraines dans ta chambre. C’est un début qu’il soit content que tu l’es, tu t’assureras qu’il reparte tout simplement contente.

Ou peut-être que tu le chasserais avant tout ça s’il continue sur sa lancée. Oh, tu sais qu’il n’est pas sérieux, qu’il te lance une pique parce que c’est ce que vous faites constamment. « Oh, tu viens vraiment de le découvrir ? » Faussement vexée, tu vends l’émotion sans pour autant la ressentir plus d’un bref instant. Tu sais que tu lui plais, t’as pas à te soucier de toutes les petites piques que vous vous envoyez. Surtout pas quand tu en as toi-même sous la manche. « C’est vrai qu’en comparaison les écrivains font pâle figure. » Après tout quand est-ce que quelqu’un a eu un poster d’un écrivain célèbre sur son mur ? Ça ne doit même pas exister. « Après tout il n’y a même pas d’exemple intéressant. » Pas même l’homme qui se tient dans ta chambre, celui à qui tu adresses ton plus beau sourire. De toute façon, c’est lui qui a ouvert les hostilités, tu fais juste te défendre.

Tu le laisses observer ta chambre en attendant impatiemment qu’i vienne te rejoindre sur le lit. C’est beaucoup de ta personne que tu affiches, que tu lui permets de découvrir. Ça te semble important, nécessaire. Rien de ta chambre ne devrait le surprendre, mais tu ne peux pas totalement ignorer le fait que c’est une nouvelle étape, un pas vers du sérieux. Tu préfères ne pas y penser. « C’est vraiment la seule chose qui te plait ici ? » Oh, tu pêches un peu pour un compliment, mais bon tu peux bien te le permettre, ne serait-ce que pour flatter ton égo.
(c) DΛNDELION

@ Invité

avatar
   
#
Mar 20 Juil - 11:31
Alors qu’il connait déjà l’appartement – mais pas cette chambre en particulier – Reece n’est pas tout à fait à l’aise. Comme l’impression de ne pas être à sa place. Alors il se retrouve à essayer de gagner du temps, à ne pas oser certaines choses, comme au début de leur relation – enfin si on peut parler en ces termes. Il freine un peu les choses, alors qu’il y a bien longtemps qu’il a dépassé la ligne. Mais ici, chez le père de Sameen, ça parait comme une nouvelle étape. Alors, au lieu de la regarder sur son lit, il observe sa chambre et la décoration très sportive qui la compose. Clairement, la footballeuse qui est sur le poster qu’il commente ne lui plait pas vraiment. C’est simplement pour chercher un peu Sameen. Même s’ils savent tous les deux que c’est elle, la sportive qui lui plait. Il se retourne vers elle quand elle retourne sa taquinerie contre lui. C’est sûr que les écrivains ont moins la réputation d’être sexy que les sportifs. Mais Reece pense tout de même faire exception à la règle. Et ce n’est sans doute pas Sameen qui dira le contraire. Sauf dans le cas précis, pour plaisanter. « Ah oui ? Pas un seul exemple ? » Il la connait assez pour savoir qu’elle va essayer de chercher le nom d’un écrivain séduisant, autre que le sien. Mais ça ne le l’empêche pas de jouer, encore et toujours.
Sameen semble moins patiente que lui. Après tout, si elle l’a invité ici, c’est que ça ne la dérange pas et qu’elle veut donc s’adonner à leurs activités habituelles. Ce que Reece a dans un coin de la tête aussi, malgré sa gêne. « Hum… Je sais pas… Je suppose que la couleur des murs est sympa. » Dit-il sans même faire semblant de regarder les murs. Non, ses yeux sont plongés dans ceux de Sameen. Après tout, il est toujours heureux d’être avec elle. Et il ne pense pas que ça changera de sitôt. Il s’approche du lit et pose ses poings sur le lit, de part et d’autre des jambes de la brune. « Donc tu ne m’as pas invité pour mes avis sur la déco ? » Sourire joueur sur le visage, il la dévore du regard. Elle est capable de tout lui faire oublier. Et cette emprise qu’elle a sur lui pourrait lui faire peur, si ce n’était pas aussi délicieux.

@ Invité

avatar
   
#
Mar 3 Aoû - 1:06
illicit affairs
@reece erwing & sameen ayad
Il n'y a rien d'étonnant dans votre petit jeu de provocation et de taquinerie, c'est, après tout, comme ça que ça a vraiment commencé entre vous. C'est pour ça que tu peux soutenir sans aucune gêne qu'il n'y a pas d'exemples resplendissants d'auteur malgré le fait qu'il y a la contradiction à cette affirmation devant toi. Reece sait ce que tu penses vraiment. Le problème, c'est plutôt que t'aurais envie de lui sortir un autre auteur, juste pour le taquiner un peu plus, mais quand la grande majorité de ce que tu lis sont des livres de droit ennuyants écrits par des vieux professeurs... « Pas un seul, malheureusement. » Un haussement d'épaule en prime, l'air de dire que ce n'est pas de ta faute si ce n'est pas un corps professionnel très attirant. « Mais si tu as une exception en tête je peux peut-être être convaincue qu'il y a des écrivains sexy. » Comme lui, définitivement lui.

Ce n'est, après tout, pas pour rien que tu l'as invité chez toi (chez ton père), dans ta chambre. Il y a une raison pourquoi tu attends qu'il vienne te rejoindre sur le lit avec le peu de patience que tu peux trouver en ta personne. Mais à la place, lui il te parle des murs, ce qui ne manque pas de te faire rire. C'est, en soit, l'une des seules choses qui a été contrôlé par ton père. Tu te gardes bien de le faire remarquer cela dit, c'est déjà une situation particulière considérant que vous êtes dans ton domicile familial plutôt que chez Reece, tu préfères éviter de lui rappeler - ou d'y penser toi même. « Pas vraiment, tu sais, j'ai vu ton appartement. » Signe que sa décoration ne t'impressionne pas plus que ça. Tu n'es pas sérieuse, mais ça il doit bien s'en douter. « Je t'ai invité pour quelque chose de plus agréable. » Quelque chose qui entre plus dans vos activités normales, ce qui n'est pas le cas de la critique du décor.
Avant qu'il ne puisse continuer, tu te redresses pour venir placer une main derrière son cou et capter ses lèvres. Ton but est assez évident : le fait monter dans ton lit complètement. « À moins que tu veuilles encore parler déco ? » Tu serais un brin vexée s'il préférait parler de ta chambre plus longtemps, mais bon, en attendant, ça ne t'empêche certainement pas de passer ta main libre sous son chandail. Il n'y a définitivement pas de doute quant à ce que tu as envie de faire avec Reece ici et maintenant.
(c) DΛNDELION

@ Invité

avatar
   
#
Ven 6 Aoû - 16:23
Tous les deux n’ont de cesse de ne jamais avouer complètement leur attirance l’un pour l’autre – alors qu’elle est pourtant plus qu’évidente et qu’ils ne se gênent pas pour y céder. Mais le dire serait sans doute autre chose. Trop sérieux. Même si au fond, le mal est déjà fait. Qu’il se l’avoue ou non, Reece s’est attachée à la footballeuse. Elle le rend heureux et c’est ce qui fait qu’il peut mettre dans un coin de sa tête le petit détail qui le dérange. Alors il ne peut qu’espérer que Sameen ressente un peu la même chose. Parfois il y croit. Mais difficile d’en être sûr quand ils ne font que se chercher sans jamais être complètement sérieux. Ce dont il est tout autant coupable. Mais peu importe. Il est avec elle. Il apprend toujours plus à la connaître et à l’apprécier. Et ils s’entendent bien, sur tous les plans.
Un peu comme des préliminaires, il s’approche du lit tout en continuant de jouer. Il se moque pas mal de la déco de la chambre de Sameen. Tout comme il serait vexé si elle prenait vraiment le temps de s’intéresser à la sienne. Ils ne sont pas là pour ça, et ils le savent tous les deux. « Tu n’as pas dû bien regarder. » Dit-il en approchant doucement son visage du sien. Ils ne se laissent pas vraiment le temps de regarder la déco quand ils sont l’un avec l’autre. Aujourd’hui fait peut-être exception, mais ce n’était pas par réel intérêt. Juste le temps de se faire à l’idée d’être ici, et peut-être d’oublier un peu les circonstances, pour pouvoir simplement profiter. Et c’est ce qu’il fait quand Sameen vient l’embrasser. Il oublie tout le reste. Et non, il n’a aucune intention de continuer de parler déco. Il se moque complètement de la couleur de ses murs. A la limite, celle des draps. Et encore, pas sûr qu’il y prête grande attention. « Quelle déco ? » Il balaie sa question alors qu’il grimpe sur le lit, tout en faisant reculer Sameen. Et il ne tarde pas à trouver ses lèvres pour un baiser passionné alors que sa main pousse contre le dos de la brune pour qu’elle soit au plus proche de lui. Même si leurs vêtements les séparent encore. Mais plus pour bien longtemps.
Et c’est bien entièrement nus et très essoufflés qu’ils se laissent retomber sur le lit. Clairement, le lit sur lequel ils se trouvent n’a plus aucune espèce d’importance pour Reece après ces minutes très intenses. Il nage juste dans le bonheur, et vu l’agitation au niveau du cœur de Sameen, il imagine qu’elle partage la même impression. Qu’il aime voir sa poitrine se soulever au rythme erratique de sa respiration. Elle est belle. Elle est belle tout le temps, mais encore plus à cet instant précis. « Alors … ? » Murmure-t-il entre deux respirations. « Tu as revu ton avis sur les écrivains ? » Ou au moins un. Est-ce qu’il va chercher les compliments ? Un peu. Mais finalement, il en a peut-être un peu besoin, pour se rassurer dans cette relation qui n’en est pas complètement une.

@ Invité

avatar
   
#
Lun 6 Sep - 22:28
illicit affairs
@reece erwing & sameen ayad
Peut-être que t’as effectivement pas bien regarder la décoration chez Reece. Tu devrais la connaitre depuis le temps, mais non, parce que ça a jamais été une grande priorité, ça a jamais été vraiment important. Enfin, disons surtout que vous avez toujours eu d’autres priorités. Comme en ce moment, à vrai dire parce que certaines choses ne changent pas. Certaines choses restent évidentes même si vous n’osez pas les dire de vive voix. Ça n’empêche certainement pas qu’elles crèvent les yeux ces évidences. Surtout alors que ton sourire s’étire contre ses lèvres et que tes mains s’affairent à vous débarrasser des derniers obstacles.
Obstacles qui ne restent pas bien longtemps au travers de votre chemin. Ils sont envoyés plus loin, puis oubliés en moins d’un instant. Il n’y a aucune presse, aucun besoin de bouger après que vous vous laissez tomber sur le lit. T’es bien là, t’es bien lovée contre Reece, le coeur battant et la respiration haletante. Ça ne t’empêche certainement pas de pouffer de rire à la question qu’il te pose. Tu supposes que la réponse peut se deviner - elle est certainement évidente. Peut-être que si tu avais eu le nom d’un autre auteur tu te serais permise de le taquiner un peu plus, mais rien ne te viens en tête… et peut-être que tu ne cherches pas vraiment en fait. « Hmm. Il y a peut-être une exception à la règle oui. » Tu relèves légèrement la tête pour que ton regard croise le sien, juste pour qu’il puisse voir le brillant, l’étincelle de la plaisanterie. « Peut-être. » De toute façon, tu supposes qu’il n’y a pas de doute quant au fait que Reece te plaise, ne serait-ce que physiquement. Oh, bien sur, ton coeur qui se débat dans ta poitrine dit bien plus que ça, suffit de savoir l’écouter.

Mais peut-être que vous devriez écouter ce qui se passe un peu plus loin, hors de ce petit havre de paix temporaire. Ça commence par une porte qui s’ouvre, puis des valises qui roulent sur le plancher. « Sameen ? » Une voix qui s’élève près de l’entrée. Un retour surprise, plus rapide que prévu. Toi tu n’y fais pas attention, pas encore. Tu préfères rester dans le moment présent, avec Reece. « Mais peut-être que j’aurais besoin d’être encore convaincue. » Toujours avec un petit sourire, celui qui indique que t’es pas bien sérieuse. Juste assez pour te donner une raison (inutile) de te relever et venir chercher ses lèvres à nouveau. Et t’en aurais profité un peu plus si ce n’était du fait que ton téléphone se met à sonner, annonçant que tu viens de recevoir un message. Un message que tu aurais ignoré volontiers, sauf que tu en reconnais la sonnerie. « Attends, je dois répondre. » Pas que t’aies envie de le faire, mais tu sais que si ton père t’envoie un message, c’est pour une bonne raison… comme annoncer son retour hâtif peut-être.
(c) DΛNDELION

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum