La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : la prochaine extension ...
Voir le deal

(ross) I’ll keep you safe under skies big and dark

@ Invité

avatar
   
#
Mer 21 Juil - 21:13
Leja est rentrée épuisée du café, c’est Daisy qui lui a promis que tout se passerait bien, qu’elle pouvait rentrer et que si jamais, vraiment, ça n’allait pas au café, elle l’appellerait. Sur le chemin du métro, elle se tient contre le mur et elle a l’impression que la terre tourne et tourne encore. Une main sur sa bouche, elle se presse jusque son appartement et elle s’enferme. Elle déteste être malade, elle déteste se sentir si faible. Alors elle rentre, allume la bouilloire et elle attend qu’elle ait terminé de chauffer avant de mettre un sachet de thé et verser l’eau bouillante au dessus, elle s’enroule dans son plaid après avoir ouvert les fenêtres et elle allume la télévision, à moitié affalée dans son canapé. Elle ne voudrait affoler personne Leja, mais elle envoie un message à sa soeur qui devait passer au café, pour lui dire qu’elle a un empêchement et qu’elle peut passer demain. Et elle envoie un message à Ross, elle ne s’attendait pas à ce qu’il rentre, elle ne s’attendait pas à ce qu’il rapplique dès qu’il lui en sera possible. Elle l’aime Ross, vraiment. Elle a mis du temps avant de s’en rendre compte, mais il a réussi à se frayer un chemin à travers ses peurs et ses angoisses. Il a réussi à devenir la plus importante personne de sa vie, elle aime quand il la rejoint en pleine nuit, quand il vient se glisser dans les draps et qu’elle se réveille à ses côtés. Un jour, peut-être, ils franchiront le pas d’habiter ensemble, mais c’est encore compliqué. Peut-être que ça cassera tout, peut-être qu’ils se détesteront s’ils habitent ensemble. Elle ne veut pas ça, Leja. Leja elle veut continuer à l’aimer jusqu’à ce qu’ils deviennent vieux et qu’ils finissent en maison de retraite. Elle voudrait que tout dure éternellement, mais est-ce que ce sera vraiment le cas ? Elle n’en sait rien. Elle ne veut pas y réfléchir, c’est trop dur de parler du futur alors qu’il est incertain, c’est dur pour Leja de se projeter avec une personne qu’elle aime autant. C’était le cas avec Joshua et on voit tous comment ça a terminé. Quand elle se réveille, elle ne peut s’empêcher de courir s’enfermer une nouvelle fois dans la salle de bain et elle s’allonge sur le carrelage de la salle de bain, et attend. Elle attend que ça passe et qu’elle puisse se lever sans avoir l’impression que la terre est en train de tourner. Quand c’est enfin bon, elle se lève et réchauffe son thé devenu froid à cause de sa sieste et elle entend les clés dans la serrure. Elle aurait presque envie de pleurer de savoir que Ross vient d’arriver. Quand il arrive dans le salon, elle se colle à lui et fond dans ses bras « Je suis au bout de ma vie. » avoue t-elle, en soupirant. « Je te jure que ça fait des années que j’ai pas été aussi malade que ça. Je suis sûre que c’est le resto qu’on a commandé hier, je t’avais dit que je le sentais pas. » Et elle se love contre lui en posant sa tête contre son torse « Je t’embrasse pas, je veux pas que tu attrapes ma maladie. »

@ Invité

avatar
   
#
Lun 2 Aoû - 18:58
il était censé s'occuper du lost planet aujourd'hui. il était censé devoir gérer une grande partie de l'administration, s'occuper des factures, prendre des nouvelles des employés pour ensuite retrouver leja, partager un bon petit plat et surement passer la nuit chez elle. c'était censé être son plan, c'était noté dans son agenda au milieu des rendez-vous avec ses patients. mais, comment aurait-il pu garder son sérieux, rester concentré en sachant sa femme seule et malade ? il aurait passé tout son temps à demander de ses nouvelles, lui envoyer des vidéos drôles pour lui remonter le moral. ce n'est que deux heures qu'il pourra rattraper à un autre moment durant la semaine, ce n'est que partie remise et heureusement espen est toujours présent pour lui rendre service en cas de besoin. associé assez compréhensif pour ne pas poser trop de questions et au contraire.. le sortir du bar avec un coup de pied au cul. malgré la réticence de leja, ross décide quand même de passer faire deux, trois courses. plusieurs jus de fruits, de quoi manger si jamais la faim lui revient et de quoi préparer à bon petit plat assez léger. bref, tout pour faire en sorte qu'elle ne manque de rien. ross décidé même de louer son film préféré pour la combler un maximum et faire en sorte que cette journée soit moins terrible à ces yeux.

lorsqu'il ouvre la porte, ross est très loin de l'imaginer aussi pâle et surtout aussi émue de le retrouver. il en ferait presque tomber les courses lorsqu'elle vient se blottir contre lui sans prévenir. « tu as su dormir un peu ? » qu'il demande en venant tendrement embrasser son front, profitant qu'elle se décolle légèrement pour retirer sa veste et déposer les courses. « je passerais y faire un tour pour trouver le cuisiner de ce restaurant. parce que visiblement mon avis sur uber à convaincu personnes. » bien que pour lui.. tout semblait divinement bon et qu'il en garde toujours un meilleur souvenir que sa femme. « parce que tu crois que j'ai peur d'être malade ? » qu'il lui demande sérieusement avant de venir attraper timidement ses lèvres. il voudrait pas non plus la rendre mal à l'aise si ce n'est pas ce qu'elle veut. « je sais que tu ne voulais rien mais, je t'ai apporter deux, trois trucs. au cas où tu aurais faim ce soir, cette nuit, demain, quand tu veux, je m'occuperais de tout. » même si ross n'est pas un expert en cuisine et que généralement c'est un endroit qu'il évite.. il a envie de prouver à leja qu'il est totalement capable de s'occuper d'elle ou d'un foyer. qu'ils ne seront pas toujours obligés de commander lorsqu'ils habiteront ensemble.. « et pour le moral je pense que ma présence doit déjà énormément jouer. » il se jette un peu des fleurs ross mais, c'est dans l'unique but de décrocher un petit sourire. « eeeet, j'ai ramener ça. » son film préféré qu'il agite sous ses yeux comme un enfant content de sa surprise. enfin.. en espérant qu'il puisse réellement avoir de quoi se réjouir.

@ Invité

avatar
   
#
Mar 17 Aoû - 8:58
Alejandra Wiley ne souhaitait pas le moins du monde inquiéter son mari, elle ne voulait pas l'inquièter outre mesure mais elle se demandait bien ce qui pouvait clocher chez elle. Il n'était pas rare qu'ils commandent de la nourriture dans ce restaurant, mais aujourd'hui, ou plutôt hier, tout avait été différent. Leja avait fait en sorte de finir son repas mais avec bien du mal et elle regrettait aujourd'hui. Elle aurait voulu ne pas quitter son lieu de travail, mais force est de constater qu'elle y avait été forcé. Quand Ross arriva, elle vit en son mari, son salut en quelques sortes parce qu'il était là pour elle, pour s'occuper d'elle et elle n'attendait que ça. Qu'il la rejoigne, et qu'il soit là, au cas où, ça n'allait vraiment pas. Elle secouait la tête quand il lui demandait pour son sommeil avant de répondre « Oui, j'ai fait une sieste. Mon thé est devenu froid. » boude t-elle un peu en se calant un peu mieux dans les bras de Ross. Elle le regardait alors, tandis qu'il retirait sa veste, avant de récupérer un oreiller qu'elle plaçait tout contre elle. Elle détestait être malade Leja, c'était indéniable et si ça pouvait passer pour qu'elle retourne travailler demain, ça l'arrangerait grandement. Elle rit un peu et prolonge ce baiser en entourant la nuque de son mari de ses bras « Hm, non, mais peut-être que tu avais des choses de prévu et que tu ne voulais pas être interrompu par la maladie. » explique t-elle en haussant simplement les épaules. Des larmes commencent à baigner ses yeux quand Ross lui montre ce qu'il a acheté et son coeur se gonfle instinctivement de bonheur parce qu'elle sait que c'est lui qui lui fallait depuis tout ce temps. « J'avoue que j'ai pas faim la, parce que j'ai l'impression que rien ne pourrait passer mais merci. » prononce t-elle en passant une main dans ses cheveux. Et les yeux se mettent à briller plus fort quand elle voit son film préféré, elle tape alors dans ses mains et lui laisse une place pour qu'elle puisse se lover contre lui. Elle se sent invincible entre ses bras, elle se sent éternelle tout contre lui. Cette sensation qui ne partira sûrement plus jamais. Alors qu'elle attrape son téléphone pour pouvoir vérifier que tout se passait bien au Meow Parlour et demander à Daisy, si elle avait bien nourri tout les chats et si elle n'avait pas été embêté par un client un peu trop pénible, mais au lieu de ça, il fallait qu'elle clique sur une application qui est tout autre -ça l'apprendra à ne pas ranger correctements ses applis dans son téléphone- et l'image qui se tient en face d'elle, lui tire un frisson. Elle relève alors la tête vers Ross, et s'humidifie les lèvres « Est-ce que- Est-ce qu'on s'est toujours bien protégés ? » demande t-elle, de but en blanc, comme ça. Parce qu'elle a besoin de savoir. Parce que ça tourne trop dans sa tête là et elle ne sait pas comment elle va faire pour réfléchir convenablement.

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 26 Aoû - 22:47
ross n'aime clairement pas voir sa femme dans cet état. il voudrait pouvoir trouver les mots, des gestes capables de lui enlever toute cette souffrance, toute cette douleur mais, il se retrouve complètement impuissant. ross à donc opté pour la nourriture, pour les films, par sa présence en espérant que ce soit un petit quelque chose capable de lui redonner le sourire -même l'instant d'un court instant- il ferait n'importe quoi pour alejandra, c'est surement ça l'effet de l'aimer comme un fou. « ne t'inquiète pas pour ça, je vais t'en refaire un. » parce qu'il n'est plus question que sa femme lève le petit doigt pour la moindre chose. ross compte bien la chouchouter maintenant qu'il est avec elle. quitte à prendre congé ou repousser des rendez-vous pour ne pas devoir la laisser seule. « je m'en fiche complètement de mes rendez vous ou de mon planning.. rien n'est plus important que toi. » qu'il lui avoue sans avoir peur d'être complètement vulnérable avec elle, bien conscient qu'il place une totale confiance en leja et qu'elle pourrait lui briser le coeur comme aucunes autres femmes. à côté il réalise que sa relation avec maude n'était pas aussi saine et stable qu'il le pensait à l'époque. avant de s'installer tranquillement à côté de sa femme, ross va ranger la nourriture au frigo avant de venir plonger dans le canapé lui volant une nouvelle fois un baiser. il connait ce film par coeur à force d'avoir accepter une centaine de fois de le regarder mais, qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour elle ? augmentant légèrement le volume, il a l'impression de sentir son cerveau lâcher lorsqu'il entend cette question s'échapper de ses lèvres. « hein ? » leja ne vient pas de lui demander ça, c'était surement une.. il tourne la tête vers sa femme, espérant qu'elle laisse échapper un petit sourire ou un rire mais, tout ce qu'il trouve en l'observant c'est son regard sérieux, bien trop sérieux. « tu.. je.. » est-ce qu'ils ont toujours utiliser un moyen de contraception ? oui ? non ? c'est confus même si ross connait bien la réponse à cette question. « je vais chercher un truc à boire. » ce qui est stupide parce que tout est sur la table et que dans la précipitions il se cogne le petit orteil contre la table basse ce qui lui donne envie de s'arracher la tête. « oh mais, c'est bête tout était déjà sur la table. » c'est surement le stress qui l'emporte et c'est stupide.. ce n'est pas comme si leja était n'importe qui. prenant une longue inspiration il se replace à ses côtés, sa main posée sur la sienne. « tu penses que.. tu penses que ça pourrait être ça ? » ils n'ont pas été très intelligents toutes les fois où ils ont eu envie l'un de l'autre. ça apprendra ross de ne pas pouvoir résister au charme de sa femme. « je pense que la réponse à la question que tu attends est... non.. » non est une réponse qu'il aurait aimé ne pas lui donner mais, leja ne l'aurait certainement pas cru autrement de toute façon. « et tu.. fin techniquement nous sommes mariés depuis longtemps mais, pas ensemble depuis.. bref c'était pas le but mais.. tu en penserais quoi ? » qu'il lui demande un peu nerveux. ils n'avaient encore jamais eu l'occasion d'avoir ce genre de conversation jusqu'à aujourd'hui, pas même durant leurs anciennes relations. est-ce qu'elle veut des enfants ? mieux encore avec lui ?

@ Invité

avatar
   
#
Ven 27 Aoû - 21:24
Trouver quelqu’un qui comme Ross abandonnait ses obligations pour venir s’occuper d’elle, Alejandra n’y avait jamais pensé, elle n’avait même jamais penser que ce serait possible que quelqu’un soit aussi attentionné que Ross. Et pourtant, pourtant il l’était, il était quelqu’un qui prenait soin d’elle et elle ne pouvait pas faire autrement que l’aimer un peu plus chaque jour. Elle aimait se réveiller avec lui, n’avoir qu’à traverser un couloir pour savoir qu’elle allait le retrouver et pouvoir se perdre dans ses bras. Elle aimait cette sensation inédite qu’il lui procurait à chaque fois qu’il posait ses mains sur elle, à chaque fois que ses lèvres parcourait la peau de son cou, de sa nuque ou même de ses épaules. Il avait réussi à lui faire comprendre qu’elle était jolie et qu’elle n’avait pas besoin de grand chose pour le faire sourire. Et rien que pour ça, elle ne le remercierait jamais assez. Jamais les mots ne seraient assez fort pour décrire ce qu’elle ressentait pour lui, jamais les mots ne seraient assez importants pour lui dire ce qu’elle ressentait, ce qu’elle avait voulu cacher pendant tout ces longs mois. Tout ces mois à faire croire que rien ne se passait dans son coeur et dans son esprit, mais il fallait dire que tout était chamboulé dès qu’elle pensait à lui, elle aurait dû le sentir. Elle aurait dû le voir venir mais c’était arrivé progressivement, sans qu’elle ne demande rien. Les larmes lui baignaient les yeux déjà quand il lui avait annoncé qu’il lui referait un thé mais quand il lui disait qu’elle était la plus importante des choses dans sa vie, son coeur se gonflait de bonheur et elle sentait sa lèvre qui tremblait, signe qu’elle allait bientôt se mettre à pleurer. « Arrête, tu vas me faire pleurer… » avoua t-elle, avec un petit sourire mi-heureux, mi-triste. Elle n’arrivait pas à se contrôler et elle avait l’impression qu’une fois que les vannes seraient ouvertes, elle ne ferait que pleurer. Elle essaya de se concentrer sur son film mais c’était peine perdue. Ce qu’elle avait vu sur son téléphone la terrifia, est-ce qu’elle avait oublié ? Non. Elle n’avait pas oublié. Elle, non. Elle déglutit tandis que Ross semblait perdu et elle le regardait qui se levait, est-ce qu’elle venait de tout casser ? Est-ce qu’elle venait de tout briser entre eux ? « Ross… » murmura t-elle, elle voudrait lui dire de se calmer, lui dire que tout irait bien. Que ce n’est rien. Que ce n’est peut-être pas ça. Ça ne peut pas être ça. « Je… J’en sais rien. » avoue t-elle, en entrelaçant leurs doigts et en soufflant un peu pour éviter que la crise d’angoisse ne monte. Elle se doutait bien de la réponse mais l’entendre se matérialiser dans ses oreilles lui faisait étrange, tellement étrange qu’elle se demandait bien si elle n’était pas en train de rêver. Elle savait pertinemment qu’ils ne s’étaient pas protégés tout le temps, et puis Alejandra était contre la pilule et toutes les substances qu’on pouvait se mettre dans le corps, elle comptait sur les préservatifs et visiblement ils n’avaient pas été foutus de se protéger correctement. La question de Ross était tout a fait légitime et Alejandra sentait que son coeur la cognait un peu trop fort. Elle n’avait jamais réfléchi. « je… Je n’ai pas- jamais, réfléchi à la chose… Mais tu, tu me fais du bien et puis, je sais que je veux finir ma vie avec toi et personne d’autre, alors je veux un enfant avec toi, bien évidemment. » expliqua t-elle, nerveuse. Avant de réfléchir et de se souvenir qu’elle a un test de grossesse dans son meuble de salle de bain. « Attend moi. » rétorque t-elle, alors qu’elle se lève en se tenant au canapé parce que la terre tourne trop vite. Elle lit la notice au moins trois fois, fait ce qu’il y a à faire et elle attend, elle attend avec une impatience certaine, un peu angoissé par cette situation et quand les deux barres s’affichent, elle laisse tomber le test et se tient au lavabo. Elle sort de la salle de bain et regarde Ross qui est toujours dans le canapé, le film sur pause comme si le temps s’était arrêté et elle s’assoit en face de son mari, son meilleur ami, l’homme de sa vie et toutes les qualifications qu’on pourrait lui donner pour le prendre dans ses bras et rester silencieuse un instant avant de se reculer pour déposer ses lèvres contre celles de Ross « On va avoir un bébé. »

@ Invité

avatar
   
#
Ven 19 Nov - 13:55
c'est complètement nouveau pour ross. à aucun moment il s'imaginait avoir ce genre de conversation dans sa vie. lui-même pas assez mature à certains moments ça lui semblait presque impossible d'inspirer cette envie à quelqu'un. avoir un bébé est un projet de vie qu'il n'avait encore jamais abordé dans sans anciennes relations, pas même avec maude ou peut-être que c'était tombé sur la table sans qu'il n'ai envie de s'investir ou de donner son opinion là-dessus. il aimait maude, pendant un temps il était heureux avec elle mais, pas assez.. ce n'était pas la même forme d'amour, ni le même bonheur qu'il éprouve aujourd'hui. pas le genre d'amour qui lui donne constamment envie de sourire, qui lui donne envie de tout claquer pour quelqu'un. il ne l'aimait pas comme il aime alejandra.. du plus profond de son coeur, jusqu'au fond de ses tripes. c'était surement écrit depuis le début entre eux, depuis leur première rencontre. leur premier sourire et leur premier câlin "platonique" peut-être que cette haine pour ses ex petits-copains n'était qu'une forme de jalousie, pour crier au monde entier qu'il voulait être avec elle.. tout ce temps perdu à se chercher pour ne pas se retrouver, tout ce temps qu'il aurait pu passer dans ses bras et avec elle. si ross doit regretter quelque chose c'est de ne pas avoir eu le courage d'admettre plus tôt ce qu'il ressentait pour celle qu'il considérait uniquement comme sa meilleure amie. « tu voudrais un enfant avec moi ? » peut-être que pour elle ce ne sont que des simples mots.. mais, c'est la première fois qu'il ressent ce genre de sentiment. une dose de bonheur si intense qu'il a l'impression que son coeur va exploser une bonne fois pour toute. et ross n'a même pas le temps de lui dire que c'est ce qu'il veut aussi, que si ce n'est pas maintenant qu'ils auront tous le temps pour être heureux et construire leurs vies ensemble. qu'il est décidé à tout faire pour la rendre heureuse qu'elle lui demande d'attendre. qu'est-ce qu'il est censé faire ? dire ? il doit envoyer un message à son frère pour partager la peut-être nouvelle ? il joue nerveusement avec ses doigts, n'ose même pas regarder la télévision ou faire quoi que ce soit. l'attente est si longue qu'il à l'impression d'être dans ce canapé depuis une éternité ross. et lorsqu'il la voit revenir, il ne la quitte plus du regard, essaye de comprendre uniquement dans son regard la réponse à cette question fatidique. est-ce que.. ? et sans comprendre pourquoi, ni comment il rattrape une nouvelle fois sa femme dans ses bras, l'embrassant de toute ses forces, de tout son être. « vraiment.. c'est vrai ? on va avoir un bébé ? » qu'il redemande comme pour être sur de lui, pour être certain que ce n'est pas son imagination, encore moins un rêve. et quand alejandra hoche une nouvelle fois la tête, il sent un énorme poids s'échapper de sa poitrine. « on va avoir un bébé ! » maintenant c'est presque une certitude, ils vont construire une famille tous les deux, ross n'aurait pas pu être plus heureux. « je t'aime, je t'aime plus que tout. » alors, qu'il pose ses lèvres un peu partout sur son visage. « tu m'as pas laissé le temps de te répondre mais.. je ferais n'importe quoi pour toi, absolument n'importe quoi tellement je suis fou de toi et.. » il marque une certaine pause en venant remettre une mèche de ses cheveux derrière son oreille. « tu es la seule personne avec qui j'ai eu envie à ce point de faire ma vie et je n'aurais pas pu espérer mieux dans ma vie. » mieux aurait été impossible tellement c'est déjà parfait.  

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 30 Déc - 0:24
Ils n’avaient jamais parlé d’avenir, ni même de futur tout les deux, c’était une chose qui lui faisait peur à Leja, peur qu’il se lasse d’elle, qu’il en est assez de vivre dans deux appartements séparés, même l’un en face de l’autre, peur qu’il ne trouve quelqu’un d’autre qu’elle. Les diktats des relations passées qui sont bien ancrées en elle, les motifs de ruptures avec ses anciens petits amis étaient qu’elle n’était pas assez, qu’il fallait qu’elle soit plus et elle n’avait jamais réussi à trouver de juste milieu. Alors aimer quelqu’un comme Ross qui lui fait voir que la vie est belle, qui lui fait voir que la vie vaut la peine d’être vécue, ça l’effrayait, mais elle n’avait (étrangement) pas peur du futur avec lui. Parce qu’elle savait que c’était lui, et que ça serait toujours lui. Qu’importe ce qu’ils feraient, ils se retrouveraient toujours. Éternellement. Elle serait sienne pour toujours, qu’importe ce qu’il ferait, s’il voulait partir, elle le laisserait partir, mais elle ne retrouvera jamais quelqu’un qu’elle aimera comme elle aimait, comme elle aime Ross. A la question de son mari, elle hocha positivement la tête et sourit un instant, elle ne voulait pas qu’il pense qu’elle disait ça pour du vent. Elle ne voulait pas qu’il pense qu’elle disait cela pour du vent, ce n’était pas le cas. Elle était sincère. Elle voulait un enfant avec lui et ça ne changerait pas. Ce serait peut-être la seule personne qu’elle aimerait plus que Ross, le fruit de leur amour. Alors quand elle avait réfléchi qu’elle était peut-être enceinte, que c’était peut-être l’une des raisons pour laquelle elle avait été si malade ces derniers jours, elle espérait grandement ne pas lui faire de faux espoirs. Parce qu’elle ne supporterait pas de voir la déception dans les yeux de son mari, ce serait sûrement bien trop compliqué à supporter. Les secondes s’étirent, inlassables, quand elle attend le verdict et elle tomberait presque quand elle voit que c’est positif. Ils vont avoir un enfant. Un bébé. Un petit être issu de leur amour. Elle ne voulait pas crier victoire trop vite mais elle ne pouvait pas s’empêcher de le lui annoncer, de toutes façons, il ne l’aurait pas laisser filer si elle ne lui avait pas donné une réponse. Quand il répétait son affirmation, Leja secouait positivement la tête avant de se mettre à pleurer, des larmes de joie qui ruisselaient sur ses joues alors qu’elle l’écoutait parler. Et elle riait en même temps qu’elle pleurait quand il l’embrassait. « Je t’aime si fort… » murmure t-elle en soufflant un peu, pour reprendre sa respiration,  et elle l’embrassait encore en essuyant les larmes le long de sa joue. « Je ne sais pas… Je ne sais pas de quoi le futur sera fait, mais j’ai l’impression que c’est un signe. » Elle se blottissait contre lui en souriant « Un signe qu’on ne sera plus jamais séparé, qu’on sera éternellement ensemble. Il m’en a fallu des casseroles mais tu es ma plus belle histoire, la plus belle chose qui ait pu m’arriver. Et jamais, Ô grand jamais, je ne voudrais que tu te lasses de moi, que tu en es assez de moi.. de nous? Tu es mon évidence, et c’est ça qui fait que ce qu’on a est beau. » C’était étrange pour elle de parler pour deux. « Et je suis sûre que tu feras un super papa. » conclut-elle en l’embrassant une nouvelle fois.

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum