La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

Salade de fruits, jolie, jolie [PV Juliette]

@ Invité

avatar
   
#
Lun 23 Aoû - 18:43
C'était une étrange visite que Lenny faisait ce jour-là. Les bras chargés d'une corbeille à fruits, décorée de fleurs, le bibliothécaire se balançait légèrement sur ses pieds, planté devant la porte d'un appartement, hésitant à faire savoir sa présence.

Voilà plusieurs semaines depuis que Lenny avait rencontré l'une de ses voisines, @Juliette Rameau, dans des circonstances pour le moins incongrues. Il aurait aimé dire qu'ils s'étaient croisés à la laverie de leur appartement, au café du coin ou dans un quelconque bar, mais leur première interaction significative avait eu lieu à un endroit bien moins banal que cela...

C'était au sein d'un hôpital psychiatrique que Lenny avait croisé Juliette, qu'il ne connaissait que de vue jusqu'alors. Son dernier internement remontait à la fuite de gaz du Oak Appartment Complex, et il avait espéré ne plus avoir à subir cela, même pour un court moment. Malheureusement pour lui, il avait suffi d'un très mauvais concours de circonstances pour se retrouver à nouveau dans l'embarras...

Sa voiture souffrant d'une panne, premier bouleversement de la journée, Lenny avait été obligé de prendre le métro pour aller et revenir au lycée où il officiait. Son téléphone portable avait été volé l'arrachée, alors que Lenny se sentait déjà particulièrement vulnérable à la suite d'une longue journée de travail et d'interactions difficiles avec ses élèves et ses collègues.

Pris par la panique, il avait ensuite raté son arrêt, et s'était retrouvé perdu, anxieux, tremblant, se recroquevillant sur son siège pour essayer de se calmer. Quand une personne s'était inquiétée pour lui, posant une main sur son épaule, Lenny n'avait pas été en mesure de contrôler sa réaction, et l'avait repoussée violemment. Il s'était alors retrouvé maîtrisé par la sécurité, ce qui l'avait plus encore plongé dans la panique, avant d'être pris en charge par les services psychiatriques.

Sans téléphone, trop perturbé pour communiquer, il avait, de surcroît, oublié ses papiers d'identité chez lui, après le stress causé par sa voiture en panne, et il fut donc difficile pour le personnel hospitalier de parvenir à contacter ses proches. Dans le même temps, Lenny avait retrouvé Juliette, un visage familier qu'il ne s'attendait certainement pas à croiser au sein de ce lieu qui le terrifiait.

Il s'était donc raccroché à elle avec la force du désespoir, suivant sa jeune voisine là où il pouvait, parvenant peu à peu à retrouver l'usage de la communication par sa présence rassurante. Il avait lui-même tenté d'être là pour elle, autant qu'il était en mesure de le faire dans son état mental et physique, s'assurant que personne, patient ou personnel, ne vienne lui chercher des ennuis.

Cela avait été l'affaire de quelques jours, jusqu'à ce que l'hôpital parvienne à retracer la famille de Lenny et contacter son tuteur, qui eut tôt fait de la sortir de cet enfer. Pour être tout à fait franc, Lenny s'était inquiété pour sa voisine durant tout ce temps, mais n'avait pas osé franchir le pas pour venir la voir, à l'hôpital ou en-dehors.

Le milieu psychiatrique était un univers particulièrement dur et traumatisant. Lenny préférait généralement se tenir à l'écart de ses formes les plus poussées, des établissements dans lesquels il pensait déjà avoir passé trop de temps. Malgré tout, il se rappelait de la douceur et de la prévenance de Juliette durant les quelques jours qu'ils avaient passé ensemble, et il tenait à la remercier et s'enquérir de son état.

Il lui avait fallu quelques temps pour se remettre de l'évènement, et plus encore pour trouver le courage de se présenter chez la jeune femme. Il la savait chez elle, désormais, et espérait qu'elle serait en état pour le recevoir. Il avait songé à la prévenir au préalable de sa visite, mais n'avait pas su trouver les mots ni l'impulsion pour l'aborder. Il espérait que sa corbeille de fruits saurait l'excuser pour sa maladresse sociale...

Lenny prit une autre inspiration, avant de se décider enfin à toquer, se contorsionnant pour le faire sans pour autant renverser la corbeille à fruits. Lorsque Juliette ouvrit la porte, il lui tendit l'objet un peu brusquement, se dissimulant derrière :

"Bonjour ! Je... C'est moi. Lenny Cooper. Votre voisin."

Il écarta timidement la tête pour croiser brièvement le regard de sa voisine, avant de fixer ses pieds et de marmonner, incertain de la démarche à suivre :

"Je voulais vous remercier, et m'assurer que tout allait bien pour vous. J'espère que vous aimez les fruits."

Il eut un petit rire nerveux :

"Je ne vais pas vous déranger plus longtemps. Je peux partir, si vous le souhaitez."

Juliette l'avait connu presque mutique, à l'exception de sons inarticulés et de quelques mots difficilement articulés, ici et là. Lenny était radicalement différent, hors de l'hôpital. Cela devait probablement être déconcertant... Oh, il aurait vraiment dû la prévenir avant !

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Sujets similaires

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum