La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !

Three is a charm, two is not the same, I don't see the harm - Gusamee

@ Invité

avatar
   
#
Ven 21 Oct - 20:37
Samir s'ennuyait comme il n’est pas permis de s’ennuyer. Cette convention ne l’intéressait vraiment pas. Entendons-nous : il ne jugeait pas les adeptes de l’univers (des geeks, n’ayons pas peur du terme), bien au contraire. Seulement, il n’avait pas les références des cosplays, ne connaissait pas les exposants, ne nourrissait absolument aucune hype envers quoi que ce soit, de fait il se sentait un peu exclu de l’euphorie générale. Samir se contentait donc de suivre docilement sa copine d’un stand à l’autre, faisant tout son possible pour cacher son emmerdement abyssal et ne pas ternir l’enthousiasme de Janee. Car cette dernière évoluait comme un poisson dans l’eau. Un regard échangé avec elle suffit à lui rappeler pourquoi il consentait à faire la queue des heures, tout ça pour voir des gens dont il ne connaissait même pas le prénom : elle paraissait heureuse et il n’en fallut pas plus lui donner le sourire.

Malgré toute sa bonne volonté, Samir finit par manifester l’envie d’une pause. À force de rester debout, il commençait à avoir des fourmis dans les jambes et il aurait pu tuer n’importe laquelle des créatures costumées autour de lui pour obtenir un thé, un café ou une bouteille d’eau à 10 dollars. Il entraîna donc Janee vers la buvette. Le brouhaha y était moins important et ils purent à nouveau discuter sans se hurler à la figure. « You know I love you honey, but jesus there are so many ner… people in here ! » Pour patienter dans la file, il déroula le flyer sur lequel était inscrit le plan de la convention et le positionna entre eux, de sorte à ce qu’ils puissent lire tous les deux. « Qu’est-ce que tu veux aller voir, après ? »

Relevant les yeux du bout de papier, Samir donna soudain un léger coup de coude à Janee. « Hey, turn around quietly and look… Le gars, là-bas. He’s cute. » Il avait baissé la voix, de façon ridicule, puisque que le type n’avait aucun moyen de les entendre même s’ils discutaient à un volume normal. Samir chercha le regard de sa copine, en sachant déjà qu’elle partagerait son avis. Janee et lui avaient les mêmes goûts en matière d’hommes. Les grands bruns athlétiques – précisément comme l’inconnu à l’autre bout de la salle – les mettaient toujours d’accord. Alors ils avaient pris l’habitude de se les signaler discrètement, sans jamais provoquer une quelconque jalousie : leur couple était trop établi qu’ils ressentent quoi que ce soit de la sorte.

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 27 Oct - 14:45
Auparavant grande adepte des conventions et autres comic cons, Janee a dû revoir ses ambitions à la baisse depuis quelques années. Elle se contente donc d’une visite annuelle, qu’elle attend comme un matin de Noël quand on a six ans. Elle la planifie avec soin, optimise son temps, prépare son cosplay... Et le jour J, alors qu’elle se balade entre les stands, main dans la main avec le pauvre Samir qui n’accepte de l’accompagner que parce qu’il l’aime et qu’elle connaît les techniques infaillibles pour l’amadouer – soyons francs deux secondes -, il semblerait que Janee s’est soudain transformée en gosse émerveillé lors de sa première visite à Disneyland.

Samir cela dit semble moins impressionné. Aussi, lorsqu’il propose d’aller chercher de quoi se désaltérer, la brune, soudain prise d’un élan de pitié, l’emmène avec elle, dans une buvette à l’écart de la foule. A dire vrai, maintenant qu’elle réalise le calme ambiant, elle se prend elle aussi à soupirer de soulagement. Et à la remarque de son copain, elle éclate de rire : « You can say nerds, baby, it’s only a bad word if you want it to be. Plus, I don’t care what you think, you could have stayed home and yet here you are, following Elektra around. So, you know… » Elle lui adresse un rictus empli de malice, le regard pétillant. Sa bouche forme un love you too silencieux. Elle sait qu’il n’est pas tout à fait dans son élément et elle lui est en réalité très reconnaissante de l’accompagner aujourd’hui. Aussi, tandis qu’ils prennent leur place dans la file pour s’acheter à boire, elle dépose un baiser sur sa joue et l’enlace brièvement autour de la taille. Finalement, il lui demande le programme à venir et Janee se penche sur le plan : « Well, je pensais qu’on pourrait v… »

Coupée dans son élan par son petit ami, la conversation devient soudainement très intéressante. Donner leur avis sur les mecs mignons qu’ils croisent ça et là fait partie des activités préférées de la brune qui s’exécute sans broncher, très intéressée. Elle lance un regard discret dans la direction indiquée par Samir, et obligée de se mettre sur la pointe des pieds pour observer quoi que ce soit au vu du géant qui lui bloque la vue, prétend plus ou moins finement chercher quelque chose au loin (et le trouver, sans oublier de pointer du doigt une direction random) avant de reporter le regard sur son copain une fois le jeune homme repéré. Janee se couvre la bouche en gloussant comme une collégienne. « Cute ? Excuse-moi, je crois que ta bouche a pas formé le bon mot chéri. Damn, dude’s hot as hell ! » Grand, brun, carrure athlétique, les détails ont un peu échappé à la community manager qui aurait bien voulu se rincer l’œil un peu plus longtemps, mais les bases sont là : il a tout pour plaire, autant à elle qu’à Samir. « Hey, et si on rendait cette journée un peu plus intéressante pour toi ? », propose-t-elle alors, un air de défi dans le regard. « On attire son attention ? » Après tout, Janee n’est pas jalouse, serait même plutôt du genre partageuse, si vous voyez ce que je veux dire. Et il y a assez peu de chances pour que quoi que ce soit aboutisse au milieu d’une comic con, de toute façon. Un jeu innocent, donc, sans grandes conséquences à attendre. Pas de quoi en faire un fromage.

@ Invité

avatar
   
#
Lun 31 Oct - 16:38
Ce n'était pas la première convention — probablement ni la dernière — à laquelle Gus se rendait seul. Plus jeune, il aurait été trop nerveux, trop concentré sur l'idée, terrible et terrifiante, qu'on puisse le juger sur l'un ou l'autre des costumes qu'il aurait décidé de porter. Il y aurait traîné un ou deux camarades, tout aussi passionnés de random facts obscurs sur Star Trek ou LOTR que lui. Mais Gus n'était plus un adolescent anxieux et le reste de son DnD party l'avait enfin rejoint au royaume de la paternité. La seule différence, c'était que leurs enfants étaient trop jeunes pour rester à la maison, la Switch dans une main, une brique de jus d'orange dans l'autre — ou une cannette de Redbull, parce que Gus était à peu près certain que son fils n'avait pas d'aussi bonnes habitudes alimentaires qu'il aurait aimé le faire croire. Zack avait reçu une invitation, évidemment, mais il était soit trop jeune, soit trop cool pour être vu en compagnie de son paternel au rendez-vous des geeks new-yorkais. Pas qu'il acceptait d'aller où que ce soit ou même de rester dans la même pièce que Gus ces derniers temps mais ce n'était pas le moment de s'apitoyer sur son sort. Pas ici, pas maintenant, pas quand il avait pensé tant de temps à peaufiner son uniforme pour cette occasion précise. Et, certes, il partageait peu de traits avec Captain Christopher Pike mais c'était là la beauté d'être entouré de nerds. Il leur suffisait d'un coup d'œil à l'insigne de Starfleet pour comprendre et, dans le cas des plus extravertis, pour entamer la conversation.

C'était après un débat particulièrement animé sur la dernière saison de Picard que Gus avait décidé de prendre une pause. Il avait beau s'épanouir au contact d'autrui et trouver une indéniable richesse dans la différence d'opinions, entendre un parfait inconnu descendre Sir Patrick Stewart sur nulle autre base que son accent français douteux. Which, fair, but no one trashtalked Jean-Luc Picard on Gus' watch. Il s'était donc éloigné, une bouteille d'eau plate en main, le col de son uniforme jaune éclatant dégrafé, à la recherche d'un petit coin tranquille, loin du bourdonnement constant des conversations. Juste pour une pause, cinq petites minutes de tranquillité avant de refaire un tour avant le prochain panel auquel il avait prévu d'assister. Un coup de fil d'Ainsley était venu chambouler quelque peu ses plans, compromettant son arrivée à l'heure au panel en question. Et, certes, ce n'était pas grave, sa famille prenait aisément la pole position dans l'ordre de départ de ses priorités sans le moindre problème mais la mère de son fils le connaissait suffisamment bien pour sentir son irritation. I'm fine, répéta-t-il pour la troisième fois lorsqu'elle insista pour savoir si tout allait bien, son sourire si clairement distinct dans le ton de sa voix. Après plus de quinze ans d'amitié, il était plutôt difficile de lui cacher quoi que ce soit mais Gus s'était promis de ne jamais lui donner l'impression de ne pas être au centre de ses préoccupations, même temporairement. I'll see you at home, ajouta-t-il avant de raccrocher avec un bref coup d'œil aux alentours. Difficile de ne pas avoir l'impression de croiser des visages familiers quand bon nombre des visiteurs arboraient des cosplays qui avaient bercé une partie de son enfance et de son adolescence, voire de sa vie d'adulte pour certains. Et c'est précisément ce qui attira son attention lorsque son regard passa sur une Elektra. Juste ça, évidemment. Sa mine enthousiaste, peut-être. Rien de plus, bien sûr que non.

(Il nota néanmoins qu'elle était accompagnée et qu'elle avait, de surcroît, particulièrement bon goût, même si son partenaire ne portait pas le moindre costume. Personne n'était parfait après tout, même si ce garçon avait tout du candidat idéal pour représenter le concept même.)

Puisqu'il n'avait plus nulle part où aller avant une bonne paire d'heure, Gus décida de rester sur place un peu plus longtemps, gardant le couple dans sa périphérie. C'était peut-être un peu idiot, un peu égocentrique aussi, mais si il les regardait du coin de l'œil, il avait presque l'impression qu'ils l'observaient. Presque. Maybe he got to the point where loneliness had made him delusional. Naviguer the dating world était suffisamment difficile sans se mettre des bâtons dans les roues de la sorte. Pas qu'il recherchait vraiment une nouvelle relation, pas vraiment, surtout pas ici.

Il avait presque achevé de se convaincre que tout ça était le fruit de son imagination lorsqu'il aperçut le discret coup de coude asséné par Tall, Dark and Handsome à son Elektra miniature, rapidement suivi par un mouvement de la jeune femme dans sa direction. Ah. Gus se redressa, un vague sourire aux lèvres, avant de reporter son attention sur l'écran de son portable. Verrouillée, certes, mais ils étaient trop loin pour s'en apercevoir. The optics were important and he couldn't very well be the weird, lonely weirdo staring at hot people at a nerdy convention, especially if said hot people were looking in his direction. S'il savait se donner le moyen d'obtenir ce qu'il voulait, Gus avait également conscience que parfois, juste parfois, il fallait se faire désirer. Il porta la bouteille d'eau à ses lèvres, avalant gorgée après gorgée lentement, délibérément. Worst case scenario? Il aurait juste l'air étrange. Et dans le meilleur des cas, il repartirait peut-être avec un ou deux numéros. Deux, idéalement.

@ Invité

avatar
   
#
Mer 9 Nov - 22:08
Janee finit par avoir pitié de son pauvre copain, dont les jambes commençaient à fatiguer à force de piétiner dans la foule. Puisqu'elle l'autorisa à employer le mot "nerd", le jeune homme ne se priva pas : « J'avoue que ce cosplay sied à merveille à la nerd que tu es. » Sa petite amie était superbe et Samir le savait mieux que personne. Dire que son costume n'avait pas participé à le convaincre de l'accompagner aurait été mentir, Janee ayant refusé de lui montrer un aperçu avant le jour J. Aujourd’hui, il découvrait enfin la création portée, après avoir vu des bouts de tissus traîner pendant des mois et passé des soirées entières à lire à côté d’une Janee absorbée par sa machine à coudre. À côté, le look de Samir ne faisait pas le poids, malgré une association de couleurs plutôt flatteuse, pour ne pas dire carrément canon. Une tenue davantage adaptée à une après-midi shopping qu'à ce genre d'événement, en somme. Dans la file de la buvette, des créatures bariolées lui jetèrent même de drôles de regards, comme si c'était lui qui avait l'accoutrement le plus bizarre. Non mais franchement. Samir se tortilla, il n’aimait pas être au centre de l’attention. Heureusement, Janee l’accapara et il oublia les gens autour de lui. En réponse à son baiser sur la joue, l'informaticien passa son bras autour des épaules de la brune en riant. Tout n'était pas à jeter dans cette convention, c'était l'occasion de partager un moment ensemble, ce qui se faisait de plus en plus rare, entre le boulot et les cours de Janee.

Très vite, pour passer le temps, le couple s’adonna à l’une de leurs occupations préférées, à savoir : reluquer éhontément de beaux messieurs. Un beau monsieur, en l’occurrence. Sans surprise, Janee tomba instantanément d’accord avec son petit ami, qui s’exclama : « I know right ?! So hot, criminally hot, ça devrait être interdit. » Il était absolument persuadé d’être discret, d’ailleurs Janee jouait super bien la comédie, quelle formidable idée que de pointer la direction opposée. Non, vraiment, impossible que le type les ait surpris, de toute manière il semblait concentré sur son téléphone – Samir se surprit à imaginer qu’il conversait avec un·e hypothétique partenaire mais chassa aussitôt cette idée déplaisante.

Dès que le regard de la community manager s’éclaira, Samir sut que cette convention allait prendre un tournant inattendu. À sa proposition, il rougit violemment. « Hm, je ne sais pas si… » Il s’interrompit. Des résidus de son passé d’enfant timide avaient tendance à refaire surface dans ce genre de situation. Mais vivre avec Janee constituait un bon remède, elle incarnait la dose d’imprévu qui lui manquait au quotidien. En général, après avoir rechigné quelques minutes, il finissait par se laisser entraîner et acceptait de relever les défis lancés par la jeune femme. Ce fut précisément ce qu’il advint ce jour-là. Se ravisant, il hocha la tête. « Ok, c’est d’accord. Le premier qui rapporte son numéro ? » Samir allait devoir remettre la main sur son mojo, ce qui n’était pas une mince affaire. Il invoqua très fort ce séminaire sur le leadership auquel il avait participé, regrettant amèrement de ne pas en avoir écouté un traître mot. Tant pis, il devrait compter sur son charme naturel en priant très fort pour que ça suffise.

Le jeune homme passa en revue ses angles d’attaque. Hélas, aborder l’inconnu en le complimentant sur son cosplay était risqué, car si ledit inconnu commençait à lui parler de l'œuvre culturelle en question, Samir était cuit. Il soupira. Bon, voilà qui réduisait pas mal ses chances, dans un lieu comme celui-ci. Ses yeux se posèrent sur la bouteille d’eau qu’il venait d’acheter et, traversé par un éclair de génie, il la refila à Janee. « Je te laisse ça. Je commence. » Il esquissa un geste pour tourner les talons mais changea d’avis, pivota à nouveau vers elle pour déposer à son tour un baiser sur sa joue. « Love you. » C’est sur ces bonnes paroles qu’il se glissa dans la foule pour se rapprocher subrepticement de Gus. Il avait à la fois l’impression grisante de faire une bêtise et l’assurance que ça n’aurait de toute manière aucune conséquence. Jamais ils ne reverront cet homme de toute manière, pas vrai ?

La nervosité de Samir – qu’il cachait admirablement bien, rapport au séminaire sur le leadership déjà évoqué – ne s’arrangea pas avec le petit manège de Gus. Le brun dut se concentrer pour ne pas fixer ses lèvres du regard et l'aborder le plus naturellement du monde. « Hey, sorry, this place is a mess, I can't find any vending machines. Where did you buy that bottle ? I’m, like, very thirsty.  » L’informaticien avait sorti son plus joli sourire de premier de la classe, impossible donc de savoir si sa dernière phrase relevait du rentre-dedans audacieux ou d’une naïveté infinie. Sauf que Gus avait surpris ses regards en biais l’instant d’avant : facile pour lui de comprendre qu’il s’agissait plutôt de la première option.

@ Invité

avatar
   
#
Dim 4 Déc - 14:20
S'il avait dû parier, Gus aurait misé sur une approche de la petite brune. Peut-être parce qu'elle semblait plus dans son élément, costumée comme elle l'était, plus que son compagnon. Pourtant, c'est face à ce dernier qu'il finit par se retrouver. Et, certes, il aurait perdu son pari avec lui-même mais ça ne ressemblait pas exactement à une défaite. Pas quand il avait sous le nez quelqu'un d'aussi — well. Gus était presque certain de ne pas avoir de type idéal, pas précisément, pas tout à fait mais il était tout aussi sûr que ledit type idéal aurait les traits de ce charmant inconnu. Superficiel ? Peut-être. But he had eyes, fully functional eyes, and he could appreciate beauty in all of its form. That one was clearly exceptional and anyone who disagreed could go run in a field of Lego pieces.

Abaissant sa bouteille d'eau lentement, Gus considéra un instant l'inconnu en silence, l'ombre d'un sourire se jouant aux coins de ses lèvres. As far as opening lines went, that one was not really great, far from it. Cela dit, August, si pompeux et ostentatoire qu'avait pu être l'environnement dans lequel il avait grandi, August restait un garçon simple. Si quelqu'un — or in that case, multiple someones — lui plaisait, il n'avait pas exactement besoin qu'on lui récite du Shakespeare pour être conquis. Que le grand brun ait traversé la pièce et ait ouvert la bouche était, vraiment, le plus gros du travail. La cerise sur le gâteau ? Son apparente difficulté à ne pas fixer sa bouche. Parfait, vraiment. Gus lui offrit donc un grand sourire, forçant sans doute un peu trop le trait de l'innocence. Oh yeah, I bet you are, lâcha-t-il, rebouchonnant son eau avec une mine détachée qui contredisait tout à fait les battements erratiques de son cœur. C'était un peu idiot, probablement les traces laissées par une solitude qu'il n'avait pas choisi, mais il ne se souvenait pas d'avoir été si délicieusement intrigué par une nouvelle rencontre. Ça n'irait sans doute pas plus loin que quelques banalités, peut-être un verre et de la bonne compagnie pour une heure ou deux mais c'était suffisant pour illuminer sa journée. Aussi optimiste qu'il pouvait être, Gus n'était pas la moitié d'un idiot et il était à peu près certain que l'homme qui lui faisait face et la jolie brune qu'il avait quitté un instant plus tôt formait un couple. Dans le meilleur des cas, un couple de nerds en quête de distraction temporaire — which he'd be more than happy to provide, generous guy that he was. Le pire des scénarios ? Leurs inclinaisons ne s'alignaient guère avec les siennes et il rentrerait chez lui avec une anecdote à raconter à Ainsley une fois les oreilles de Zack hors de portée. So, tell me, what's the plan here? reprit-il en se redressant, toujours affable. If I get the pretty boy routine first, what's Elektra's approach gonna be? Your lovely girlfriend over there. Wife maybe? Il baissa une seconde les yeux en quête d'une alliance sans en trouver la moindre trace sur les mains de l'inconnu. Before I say anything else, maybe I should mention that if you two are looking for a bull, that's not me. No offence, of course. To each their own and all that, it's just not exactly my cup of tea and since I'm also very thirsty, well, you should probably know that you'd more than do as my cup of tea and so would she, fit-il, désignant la jeune femme d'un bref signe de tête. Peut-être un peu trop frontal mais après tout, Gus appréciait l'honnêteté et il aurait été un rien hypocrite de sa part de ne pas fournir le moindre effort en la matière.

@ Invité

avatar
   
#
Mer 21 Déc - 22:15
En s’approchant du beau gosse (disons les termes), Samir commença à regretter d’avoir accepté ce défi. Non pas qu’il soit déçu par celui qu’il distinguait de mieux en mieux, loin s’en faut. Seulement, il se sentait paniquer, comme lorsqu’à l’université, son professeur de maths lui demandait d’aller résoudre une équation différentielle au tableau. Il secoua la tête. Ah, qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour impressionner Janee. Arrivé à quelques mètres du jeune homme, il parvint heureusement à se détendre, conscient que la meilleure technique pour séduire était encore de rester lui-même. Et de préparer une catchphrase à faire pâlir de jalousie les meilleurs coachs en séduction de New York.

Samir s'attendait à tout sauf à une répartie de ce genre. Parmi les scénarios qu'il s'était imaginé, figuraient : 1) L'inconnu répond au premier degré à sa question et il revient bredouille auprès de Janee ; 2) L'inconnu se prend au jeu des sous-entendus et un flirt pas si innocent s'engage ; 3) L'inconnu est tristement hétérosexuel et dans cette situation, veuillez vous référer au scénario numéro 1. Jamais Samir n'aurait cru faire face à une honnêteté brute, pas désagréable au demeurant, une fois la stupeur passée. Le grand brun ne se démonta pas, mais ne tenta pas non plus de cacher sa surprise. « So… I guess we're not as discreet as we thought ? » Extrêmement gêné mais pas désolé pour autant, il sourit, conscient que dévoiler sa dentition ne pouvait que lui faire gagner des points de hotness.

Malgré son sentiment d’être un voleur pris sur le fait, il décida immédiatement de dire la vérité. Ni Janee, ni lui n’avaient souhaité la moindre seconde se moquer de l’inconnu. Lui mentir n’était tout simplement pas envisageable. Ils avaient joué, ils avaient perdu, maintenant il fallait assumer et se comporter en adulte raisonnable. Ça tombait bien car ça, Samir savait le faire mieux que personne. « Okay yes, she's my girlfriend and no, we're not into that kind of stuff. The whole story is quite lame actually, we saw a very hot dude and we… Well, you know the rest, I'm here because we were hoping to get your number. » Gus l’avait bien qualifié de pretty boy, il pouvait donc décemment riposter avec un hot dude. Le regard de Samir croisa celui de Gus au moment où ce dernier insinua que leur petit couple ne le laissait pas indifférent. Que Gus trouve Samir à son goût, c’était une chose, mais qu’il les trouve tous les deux à son goût, ça, ça fit de l’effet à l’informaticien. Il sentit son cœur s'accélérer, sa respiration se faire plus difficile. Son regard ne cessait de dévier des yeux de Gus vers ses lèvres et à chaque fois, il était obligé de fournir un gros effort pour le recentrer. Hé oh Samir, focus. Il éclaircit sa gorge qui s’était subitement asséchée. « I must say I didn't expect you to be so... Direct. I'm not disappointed, though. Far from it. » L’assurance de cet homme était charmante (un euphémisme), ça lui plaisait, et il ne doutait pas un seul instant que ça plairait aussi à Janee. Sa propre assurance, par contre, était en train de s’étioler dangereusement. Oh my god, I need to talk to Janee, right now.

Il détacha son regard du visage de Gus et chercha des yeux sa copine à travers la foule, priant pour qu’elle capte son appel à l’aide muet. Heureusement, Janee ne tarda pas à les rejoindre et dès qu’elle fut proche de lui, il passa un bras autour de sa taille. Légèrement hésitant, il expliqua : « This gentleman has understood our… Little game.  » Silencieusement, seulement à l’aide de ses yeux qu’il avait plongés dans ceux de la brune, il tenta de faire passer son message – Help me honey, this wasn't planned and now I'm not sure how to react.

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 29 Déc - 19:01
Janee avait parfaitement conscience de l’effort que fournissait son petit ami en l’accompagnant à la comic con. Loin d’être aussi transporté par la pop culture qu’elle, Samir devait probablement passer, si pas un mauvais moment, au moins une après-midi sous le signe de l’enquête anthropologique. Aussi, lorsqu’ils repérèrent ce charmant jeune homme dans la foule, la brune y vit une occasion en or de rendre cette journée aussi intéressante pour lui qu’elle ne l’était pour elle. Sa proposition de pimenter un peu leur visite au royaume des nerds sembla prendre quelques secondes à faire le tour du cerveau de Samir qui commença par hésiter. Aussi rapidement, cependant, il sembla s’illuminer, et Janee commença par écarquiller les yeux. Après un instant de fausse réflexion, elle tendit la main vers son copain : « Deal. » Il ne se fit pas prier et décida même de partir le premier. Janee sourit, attendrie par la soudaine détermination de Samir. Ce côté premier de la classe qu’elle réussissait à corrompre d’un regard faisait partie de ce qu’elle préférait chez lui. Car dès l’instant où il entrait dans son jeu, il se rendait presque diabolique. « Love you too, good luck. », rit-elle en rangeant la bouteille d’eau qu’il venait de lui tendre dans son sac.

Dès cet instant, elle resta un peu en retrait. Elle s’assit dans un petit coin libre, suffisamment proche pour que Samir puisse la retrouver rapidement, assez éloignée pour pouvoir feindre de pianoter sur son téléphone tout en observant allègrement le petit manège qui se déroulait sous ses yeux. Le cœur de Janee battait la chamade dans sa poitrine, grisée par ce pari ridicule et par l’infime pourcentage de chance que quoi que ce soit aboutisse de ce dernier. Que pouvait bien faire ce Christopher Pike seul à une comic con ? Elle refusait de croire que ce canon passe la journée seul. Aussi, elle se prit à lui imaginer une vie, se demandant quel métier il pouvait bien exercer, où il pouvait bien habiter, et très vite, la brune se retrouva complètement obnubilée par la vision de son Samir lui adressant la parole. Qui diable avait décidé d’augmenter le chauffage dans cet endroit bondé ?

Bien plus vite qu’elle ne l’aurait prédit, son regard croisa celui de son petit ami et elle le devina paniqué. Paniqué ? Peut-être pas. Troublé, peut-être. Dans tous les cas, quelque chose ne se passait pas comme prévu, et Samir l’appelait au secours. Au vu du sourire sur le visage de l’homme qu’ils tentaient ouvertement de draguer, ça ne devait pas être plus grave que cela. Au contraire. Elle adressa un signe de tête à son copain et se leva, prête à voler à son secours. Dans le doute, elle n’hésita pas à travailler sa démarche, ni même à lancer un regard un peu trop langoureux aux deux hommes avant d’embrasser celui qui partageait déjà son lit, une seconde trop longtemps pour que ça soit vraiment innocent. Et à vrai dire, ce n’était clairement pas ce qu’elle avait l’intention de dégager. « You okay, baby ? », demanda-t-elle ensuite en s’accrochant à son bras.

Tous ses doutes furent confirmés en une phrase. He understood their little game, huh ? Un sourire satisfait se dessina sur le visage de la brune tandis que ses yeux virevoltaient entre Samir (dont les mains moites et le souffle court traduisaient son trouble) et le bel inconnu (qui semblait bien plus décontracté, lui, mais pas moins intéressé pour autant). Elle ricana : « Oooh, has he, now ? » Dans sa voix, une pointe de défi. « I see. So, the gentleman’s probably having a good time watching your cute little meltdown. Come on now, babe, don’t be so sweaty, he doesn’t look that bothered by our shenanigans. Are you, though ? », demanda-t-elle cependant en se retournant vers le jeune homme, cherchant la confirmation de ce qu’elle avait déjà deviné. « Or I suddenly got bad at reading rooms, but I’m pretty sure I haven’t. » Après tout, pour ce qu’elle avait derrière la tête, il valait mieux s’en assurer. Le couple n’en était pas à son coup d’essai, mais c’était bien là la première fois qu’ils réussissaient à attirer l’attention de quelqu’un qui avait l’air sur la même longueur d’onde qu’eux – et surtout, aussi rapidement. Ou du moins, Janee pouvait-elle le supposer, au vu du trouble dans lequel était plongé Samir. La brune offrit un sourire radieux à cet inconnu qui semblait un peu plus intéressant à chaque seconde qui passait : « I’m Janee. », se présenta-t-elle. Sans quitter son sourire ni le bras de son petit ami dont elle caressait doucement le dos de la main pour lui indiquer que tout allait bien, elle se mit sur la pointe de pieds. « If you ever wanna stop, just press my hand, alright ? We’ll stop and leave. », lui proposa-t-elle tout bas, accompagnant son murmure d’un baiser sur sa tempe. Puis, une fois assurée que tout allait bien, elle reporta son attention sur le mannequin qui se tenait devant eux et plaisanta : « So, what did you do to my poor Samir ? Besides looking him in the eyes for one second too much. »

@ Invité

avatar
   
#
Mer 29 Mar - 16:58
Si il y avait bien une chose que Gus avait appris à travers ses expériences amoureuses que la société jugeait peu conventionnelles, c'était bien qu'une communication ouverte et sans la moindre équivoque était primordiale. Peut-être que ça enlevait un certain charme à l'art du flirt pour certain·e·s mais il était d'avis qu'il était particulièrement sexy d'entendre ses partenaires — potentiels ou effectifs — établir clairement leurs attentes. Et, de toute manière, il avait assez peu de temps à accorder aux gens qui tournaient un peu trop autour du pot. C'était sans doute un peu hypocrite, parce qu'il s'était lui-même retrouvé dans cette situation délicate, entre confusion et indécision. Gus n'avait pas l'énergie mentale, ni le temps d'ailleurs, d'aider qui que ce soit à se trouver. Si c'était le cas de ce charmant inconnu et sa compagne, ce serait certainement une déception, oui, mais ça ne l'empêcherait pas de dormir la nuit.

Par bonheur, ledit inconnu sembla choisir la voie de l'honnêteté. Gus acquiesça devant les explications teintées de nervosité, hochant la tête avec un sourire amusé. So it was a game then. Sans doute n'aurait-il pas dû être si flatté d'en être l'objectif. Très mauvais pour l'ego, cette affaire. I always find it more, let's say, rewarding to be direct. At least everyone knows where we stand, you feel me? Il haussa les épaules, l'image même de la nonchalance, bien qu'intérieurement il avait tout de l'ado dont le promposal venait d'être accepté. Ridicule, vraiment. Il fallait vraiment qu'il sorte un peu plus souvent et fréquente des gens qui ne se trouvaient pas être la mère de son fils ou le fils en question.

Il s'apprêtait à demander ce que ce charmant garçon et sa partenaire comptaient bien faire de son numéro lorsque cette dernière fit son apparition, répondant clairement à un appel à l'aide qui ne lui avait pas échappé. Maybe it was time to back off then. Gus ouvrit la bouche pour leur faire de vagues excuses et filer quand la petite brune se laissa aller à une démonstration d'affection qui aurait fait rougir une nonne. Et Gus, par la même occasion, pour des raisons bien différentes. Il haussa un sourcil, une fois de plus incapable de retenir son sourire. Ce n'était clairement pas comme ça qu'il avait imaginé son après-midi, ni ses interactions à cette convention mais il n'était pas mécontent que la réalité ait explosé ses attentes, loin de là. Du moins, pas si les choses prenaient la tournure qu'il apercevait au loin. Or was it just some wishful thinking from a rather lonely, 35 years old single dad?

Le rappel de ce qui se passait sous ses yeux — un jeu, rien qu'un jeu entre deux amoureux qui, semblait-il, partageaient des goûts similaires — le rembrunit quelque peu. Son sourire retomba, sa bouteille d'eau allant d'une main à l'autre pour lui donner une forme de contenance. Si sûr de lui qu'il pouvait être, Gus savait aussi pertinemment que son style de vie n'était pas partagé par les masses. Il y avait plus de chances que ce couple d'inconnus l'ait choisi pour un pari idiot mais pas méchant plutôt qu'ils soient réellement intéressés par ce qu'il avait à offrir. And, really, it was fine. It was all about managing expectations and, again, being honest. I'm not quite sure we read rooms the same way, commenta-t-il, but at the very least, I'm flattered, yeah. Il pourrait au moins rentrer chez lui en sachant qu'il n'était pas encore bon à mettre au placard. Avec un peu de chance, il pourrait même faire rire Ainsley. C'était déjà ça.

Il enregistra leurs prénoms avec un bref hochement de tête, rendu curieux — et, il fallait bien l'admettre, un rien envieux — par leur brève interaction juste sous son nez. Rien d'impoli, non, plutôt deux personnes qui se connaissaient suffisamment bien pour savoir quand l'autre avait besoin de soutien. Touchant. Et beau. Et exactement ce que Gus avait pu rechercher dans la plupart de ses relations. Ce qu'il avait su trouver une ou deux fois sans réussir à l'entretenir pour le garder. Mais là n'était pas la question. Il les considéra tous les deux un instant avant de reporter son attention sur la jolie brune — Janee. Technically, I haven't done anything to him. Yet, that is, ne put-il s'empêcher d'ajouter — qui ne tente rien n'a rien and all that. I was just telling your boy that cuckholding doesn't do much for me. Of course, to each their own, I'm not there to kinkshame anyone but I've been informed that's not what you're both into. Which, I guess, brings us to what you're actually into. I know it doesn't sound like first date material but like I was telling Samir here, I think that honesty is the best policy, always. So, if the two of you were actually planning on using my number, maybe we could discuss that over dinner. If not, no harm, no foul, I'll just leave you two to your little game. Gus marqua une pause, fronçant légèrement les sourcils. Again, not trying to kinkshame here but I gotta say, if hitting on unsuspecting nerds is what gets the two of you off, that's a bit cruel. I'm pretty sure the Venn diagram of geeks who would drop on their knees for both anyone rocking that Elektra cosplay and the puppy eyes, preppy IT guy thing is just a full circle. Or maybe that's just me. Eh, who knows, right? Now, that was just sad. And a little bit pathetic.

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum