La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

jasbeth x alfred (No words appear before me in the aftermath)

@ Lizbeth Walsh

Lizbeth Walsh
Messages : 919
Pseudo : harleen. / marion
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : le week-end, 1 ou 2 la semaine.
Multinicks : uc --
Avatar : olsen. + lunpand (sign.) code/: nocreativejuiceleft gif/: lonelywolfgifs lyrics:/ ellahenderson & tom grennan
Trigger : sexual assault, child abuse.
Warning : /
jasbeth x alfred (No words appear before me in the aftermath) 89ec9efa23533e93be16418ff744a27b94872212
Age : trente-quatre ans. (20/02)
Nationality : américano-irlandaise
Origins : irlandaise, italienne.
Religion : atheist.
Status : single mom, in a relationship w/ Jasper
Orientation : bisexuelle.
Work : cheffe étoilée @ The Modern in MoMA.
Home adress : brooklyn
Communities : #cours de cuisine du samedi matin
#famille du Dawson circle
#the overkill
#the lift

Summary : Lizbeth est issue d'une famille de trois enfants, une soeur un peu plus âgé et un frère plus jeune qu'elle. La famille s'est étendue avec la fille de Lizbeth âgée de quatre ans, qu'elle a eu alors qu'elle était tout juste séparée du père de la petite. Cheffe étoilée dans le restaurant du Plaza Hotel, elle évolue dans un monde où le machisme est très présent et où elle compte bien remettre à leurs places les hommes qui pensent qu'elle n'a pas sa place dans "leur" cuisine. Très proche de sa famille elle ne supporte cependant pas réellement les crises existentielles de sa mère et la pression que ses parents mettent à son petit frère. Elle tente tant bien que mal de leur faire comprendre qu'il peut bien faire ce qu'il veut, tant qu'il est heureux, elle n'hésite pas à leur dire ce qu'elle pense. Et elle refuse catégoriquement que sa mère puisse garder sa fille de peur qu'elle ne veuille lui offrir une éducation à sa façon et Lizbeth préfère encore que son frère la garde, ou avoir recours à une nounou plutôt que de la laisser à sa mère ou même à son père.
   https://99problems.forumactif.com/#bottom
#
Lun 24 Oct - 20:59
Dernière nuit ici. Lizbeth avait fini tout les cartons et les trois quarts étaient déjà dans leur nouvelle maison à Brooklyn. Tout y était quasiment, mais le matelas, le lit et les plus gros meubles restaient ici, puisque la maison était louée et Lizzie avait convenu de louer la maison meublée. Donc tout les cartons qui étaient amassés dans l'appartement, tout était jouets, vêtements, ustensiles de cuisine, des objets utiles. Lizzie n'avait eu qu'une idée en tête lorsqu'elle avait eu la date de son emménagement à Brooklyn, c'était de passer une dernière nuit avec Jasper et les filles, ici. Mais comme tout bonnes choses ont une fin, c'est en retard que Lizzie se leva, réveillée par les cris des deux petites filles. Elle réveilla Jasper d'un baiser sur l'épaule et ils se pressèrent de se préparer, parce que Roxanne et elle étaient attendus au brunch de Madame Walsh, et Lizzie n'avait pas le droit d'arriver en retard. Parce qu'elle aurait droit à une scène et elle n'en avait pas spécialement envie. Déjà qu'elles avaient laissé en suspens leur appel téléphonique et n'en avait jamais vraiment parler, il ne manquerait plus qu'elle arrive en retard, ce serait la fin du monde. Lorsqu'ils furent prêts, petites comme grands, Lizzie referma la porte de sa maison avec un pincement au coeur. Elle regarda Jasper et y trouva le réconfort qu'elle y cherchait avant de monter dans la voiture de celui qui partageait sa vie dans le plus grand des secrets avant de saisir sa main, dans la voiture, comme pour chercher le réconfort qui lui manquait. Lorsqu'ils arrivèrent devant chez Maman Walsh, Lizzie retira à contre coeur sa main de celles de Jasper et elle déposa doucement ses lèvres contre la joue du brun, mais c'était sans compter Maman Walsh qui l'attendait sur le perron et qui se pressa d'arriver. « Jasper, quel plaisir ! Quel acte chevaleresque que de déposer ma chère fille et mon adorable petite fille ! Entrez donc, si on en a pour cinq, on peut en avoir pour sept ! » Et fière d'elle, sous le regard médusé de Lizzie, Grace Walsh entra dans la maison, Lizzie souffla alors et le regarda « Je suis désolée je n'avais pas pensé à ça... Je ne te force en rien, tu choisis. Je vais y aller avant qu'elle n'hurle à tout va que nous sommes arrivés ensemble, je t'attend à l'intérieur si tu veux venir. » Elle ouvrit la porte du côté de Caroline et l'embrassa sur le front avant de détacher Roxanne et la laisser courir à l'intérieur. Quand Lizzie arriva enfin à l'intérieur, son coeur se serra un peu quand elle vit son frère et elle lui offrit une accolade « Tu aurais pu me prévenir que tu venais ! » le taquina t-elle en lui donnant un coup dans l'épaule alors que Roxanne courut dans les jambes de son oncle « Tonton Alf !!!! » cria t-elle, toute guillerette. Et Lizzie, elle, se demandait bien comment allait se dérouler cette journée, finalement, elle aurait préféré rester au fond de son lit avec Jasper, là où tout allait bien, là où son coeur n'était pas malmené.

@ Invité

avatar
   
#
Ven 11 Nov - 21:52
No words appear before me in the aftermath
'Yeah, on a bad day, still have a great time. Drunk off our face listenin' to "Red Red Wine". We'll be okay, we'll laugh and wе'll cry. On rainy days, you're still my sunshine'
@Lizbeth Walsh @Jasper Halstead
Si la plupart du temps j'ai le travail comme excuse pour esquiver les brunchs trop réguliers, pour aujourd'hui j'ai envie de ce temps en famille comme pour me ressourcer. Ma mère m'a confié que ma soeur serait présente ainsi que ma nièce, et rien que pour ces deux êtres, je ne peux pas me défiler. Elles sont les prunelles de mes yeux. C'est rempli d'impatience que je débarque au foyer familial, impressionné d'être le premier arrivé. Pas que je sois du genre à être en retard, non clairement pas, mais Lizbeth est du genre à être toujours celle qui se pointe en première. La maternelle en fait toujours des caisses avec une énorme accolade, les baisers et les réflexions sur ma mine fatiguée. On discute un peu de mon travail, elle ne peut pas s'empêcher de me conseiller, précisant que si je suis l'un des patrons, c'est aussi pour soulager mon emploi du temps, qu'il faut que j'apprenne à déléguer. Nous n'avons pas la même vision d'un poste de direction mais je n'ai pas envie d'entrer en débat. Surtout quand te voilà. Un calin et un coup dans l'épaule, la routine quoi. Je souris avant de venir déposer mes lèvres sur le sommet de ton crâne "Surprise?" J'en ris et je réceptionne le missile lancé à pleine vitesse dans mes jambes. Évidement, mon buste se penche pour l'attraper et la soulever de terre afin de l'étreindre à son tour. "Voilà la plus belle!" Une attaque de bisous sur ses joues je rajoute "Comment va ma nièce adorée?... Et toi soeurette?" Et si je pensai avoir le meilleur effet d'ébahissement avec ma présence pas déclarée, je me retrouve rapidement dépourvu quand débarque au pas de la porte, Jasper, mon associé.

code by black arrow

@ Invité

avatar
   
#
Lun 12 Déc - 15:53
À la réflexion, ils auraient sans doute dû être un peu plus prudents. Un peu plus discrets, surtout. D'un autre côté, Jasper n'était plus un ado tentant de faire des cachotteries à ses parents et l'idée de cacher sa relation avec Lizzie à qui que ce soit lui déplaisait profondément. Il n'avait pas ce problème avec ses propres parents, tout bonnement parce qu'il n'en était pas suffisamment proche pour leur donner la moindre nouvelle concernant sa vie privée mais il comprenait pourquoi Lizbeth n'avait pas fait étalage de leur histoire auprès de sa propre famille. Si Mrs. Walsh était mise au courant, tout Staten Island le saurait dans l'heure. Et restait l'épineux problème Alfred. Jasper avait beau le côtoyer quotidiennement, il avait soigneusement évité toute mention de Lizzie, sa fille ou du temps qu'ils pouvaient bien passer ensemble, principalement parce qu'il n'était pas certain de savoir comment aborder le sujet ni vraiment comment Al prendrait la nouvelle. Et, certes, il se fichait bien de ce que Mr. et Mrs. Walsh, ses propres parents et le reste du quartier pourraient bien penser mais l'opinion d'Alfred — et son amitié — avait une réellement importance à ses yeux. Et c'était sans compter l'aspect business de leur relation qui nécessitait une certaine dose d'amabilité.

Peut-être qu'il était un brin hypocrite, tout compte fait, mais ça n'avait plus vraiment d'importance, maintenant qu'ils avaient, Lizzie et lui, malencontreusement vendu la mèche en oubliant quelle commère invétérée Mrs. Walsh était vraiment.

C'était presque comique, finalement, la manière dont il se retrouva sur le perron de la mère de sa compagne — sa belle-mère ? ah, non, ne nous affolons pas — tenant sa fille par la main et le bourdonnement de la confusion dans les oreilles. Que faire, fuir ? Trop tard, maintenant qu'il était sorti de la voiture et qu'Alfred, of all people, était arrivé. Sortir un mensonge cousu de fils blancs pour ensuite s'éclipser ? Cette option là aussi paraissait tout à fait inenvisageable. Un rien paniqué, Jasper glissa un bref regard à Lizbeth avant de se tourner pour faire face à Al, ajustant sa prise sur la petite main de Caroline qui était restée miraculeusement silencieuse, Dieu merci. Hey, parvint-il à lâcher après s'être éclairci la gorge, on va pas vous déranger plus longtemps, je déposais juste les filles et, um, maintenant qu'on a dit bonjour, on... on va vous laisser ? Il n'avait pas eu l'intention de terminer sur une question, pas vraiment, mais Jasper n'avait pas reçu le manuel de la Présentation Fort Embarrassante À La Famille Qu'On Connaît Déjà.

@ Lizbeth Walsh

Lizbeth Walsh
Messages : 919
Pseudo : harleen. / marion
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : le week-end, 1 ou 2 la semaine.
Multinicks : uc --
Avatar : olsen. + lunpand (sign.) code/: nocreativejuiceleft gif/: lonelywolfgifs lyrics:/ ellahenderson & tom grennan
Trigger : sexual assault, child abuse.
Warning : /
jasbeth x alfred (No words appear before me in the aftermath) 89ec9efa23533e93be16418ff744a27b94872212
Age : trente-quatre ans. (20/02)
Nationality : américano-irlandaise
Origins : irlandaise, italienne.
Religion : atheist.
Status : single mom, in a relationship w/ Jasper
Orientation : bisexuelle.
Work : cheffe étoilée @ The Modern in MoMA.
Home adress : brooklyn
Communities : #cours de cuisine du samedi matin
#famille du Dawson circle
#the overkill
#the lift

Summary : Lizbeth est issue d'une famille de trois enfants, une soeur un peu plus âgé et un frère plus jeune qu'elle. La famille s'est étendue avec la fille de Lizbeth âgée de quatre ans, qu'elle a eu alors qu'elle était tout juste séparée du père de la petite. Cheffe étoilée dans le restaurant du Plaza Hotel, elle évolue dans un monde où le machisme est très présent et où elle compte bien remettre à leurs places les hommes qui pensent qu'elle n'a pas sa place dans "leur" cuisine. Très proche de sa famille elle ne supporte cependant pas réellement les crises existentielles de sa mère et la pression que ses parents mettent à son petit frère. Elle tente tant bien que mal de leur faire comprendre qu'il peut bien faire ce qu'il veut, tant qu'il est heureux, elle n'hésite pas à leur dire ce qu'elle pense. Et elle refuse catégoriquement que sa mère puisse garder sa fille de peur qu'elle ne veuille lui offrir une éducation à sa façon et Lizbeth préfère encore que son frère la garde, ou avoir recours à une nounou plutôt que de la laisser à sa mère ou même à son père.
   https://99problems.forumactif.com/#bottom
#
Dim 1 Jan - 16:47
Elle avait souvent le coup de téléphone que lui avait passé Mrs Walsh en tête, Lizbeth. Et quand bien même elle compartimentait les divers aspects de sa vie, l'aspect relation amoureuse et l'aspect famille commençait sincèrement à s'affronter. Parce que Jasper, ou du moins ses parents, étaient des amis de la famille et Jasper était aussi le petit ami, partenaire, conjoint, whatever, de Lizbeth et elle savait pertinemment l'étendue des relations qu'avait Jasper avec sa famille, et pourquoi il ne fallait pas que Lizzie vende la mèche à sa mère, mais c'était certainement trop tard désormais. Enfin, peut-être qu'ils devaient rattraper le coup. Elle aimerait savoir ce que Jasper pensait pour ne pas qu'il soit inconfortable, elle aimerait savoir ce dont il a envie pour ne pas agir égoïstement. Mais là n'était pas le souci actuellement, un regard sur son frère, elle lui offrit un sourire franc « Je suis fatiguée, mais soulagée d'avoir enfin légué les clés aux nouveaux locataires. Et toi, frérot ? Tu es tout seul ? » expliqua t-elle avant de s'arrêter une demie seconde en voyant Jasper sur le pas de la porte. Lizzie regarda ce dernier lorsqu'il coula un regard vers elle et elle s'excusa silencieusement avant de soupirer. Elle n'avait pas envie qu'il s'en aille mais elle n'avait pas non plus envie qu'il reste. Parce qu'elle ne savait pas comment se comporter. « Mais non enfin Jasper ! Reste avec nous ! Je l'ai dit, il y en a assez pour tout le monde ! » insista Mrs Walsh en les forçant à entrer, ce qui fit soupirer bruyamment Lizzie. Maman, tu ne vois pas qu'il- Et sa mère lui intima de se taire ce qui fit se renfrogner une Lizzie qui retira vivement le manteau de Roxanne qui ne pipait mot, pour une fois qu'elle avait décidé de ne rien dire, elle avait cette capacité de comprendre le ton des adultes et de savoir quand il fallait qu'elle intervienne ou non. Roxanne restait dans les jambes d'Alfred, avant qu'elle ne s'approche de Caroline pour lui demander si elle voulait aller jouer avec elle, avant qu'elles ne s'éclipsent toutes les deux. Lizzie sentait son corps qui se tendait et son coeur qui battait à tout rompre dans sa cage thoracique mais elle en faisait fi. Elle s'approcha du bar et regarda tour à tour les deux hommes, presque trop sereine de la non présence de sa mère et leur proposa d'une voix mal assurée, toute assurance qui avait décidé de se barrer « Vous voulez boire quelque chose ? Il me semble qu'il reste du whisky hors de prix de mon père, du gin, ou du soft. » Et elle fut interrompue par Grace Walsh qui arrivait avec un plateau remplie de coupe « Du champagne ! Nous avons quelque chose à célébrer ! N'est-ce pas Jasper ? »

@ Invité

avatar
   
#
Sam 18 Fév - 0:10
No words appear before me in the aftermath
'Yeah, on a bad day, still have a great time. Drunk off our face listenin' to "Red Red Wine". We'll be okay, we'll laugh and wе'll cry. On rainy days, you're still my sunshine'
@Lizbeth Walsh @Jasper Halstead
La présence non expliquée et illogique de mon associé provoque un drôle de sentiment en moi, mais clairement loin de me douter une seconde la réelle raison. Je pense d'abord au restaurant, au quelconque souci qui puisse expliquer qu'il se déplace jusqu'ici. En compagnie de sa fille qui plus est. Je suis si perturbé que je ne répond pas à ma soeur, que j'en dépose ma nièce au sol pour la laisser dans mes jambes à défaut de mes bras. Total spectateur de tout ce qui est entrain de se dérouler sous mes yeux, qui jonglent de visage en visage. Alors La bonne soupe n'est pas entrain de prendre l’eau? Parce que Jasper ne semble pas si affolé que ça. Oui il n'est pas à l'aise, je le vois parce que je le connais mais je crois que c'est un constat que même Gilbert Montagné est en mesure de faire. "Ouais je veux bien un truc à boire." N'importe quoi, le premier truc qui te vient parce que vous êtes tous entrain de me tendre et j'ignore pourquoi. Ah bah le premier truc qui apparait c'est la mère et son plateau, présentation digne d'un palace étoilé. Pourquoi tant de cirque? J'attrape une coupe que j'apporte à ma bouche mais, pas le temps d'en prendre une gorgée que je suis coupée par l'allusion d'une chose à célébrer. De quoi Mrs Walsh peut-elle être au courant d'un truc sur la personne que je vois le plus au quotidien, que moi je ne sais pas? "Jas? De quoi elle parle?" Mes yeux noirs sur son visage, impatient "A quoi devons nous trinquer?" Encore naïf de penser qu'il y a réellement un événement heureux, une bonne nouvelle qui va réjouir l'assemblée. Je tente même de sourire, non sans crispation mais on retiendra la bonne intention. Mais je crois qu'au fond, l'instinct se doute que quelque chose ne tourne pas rond.   

code by black arrow

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum