La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment : -50%
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + ...
Voir le deal
19.99 €

(wes) helping out a friend goes both ways

@ Invité

avatar
   
#
Sam 25 Mar - 17:22
Il n’était pas rare qu’Eryn propose à ses amis les plus proches de rester boire un dernier verre après la fermeture de l’Overkill, le temps de prendre un peu de leurs nouvelles hors du brouhaha de la foule et sans être sollicitée toutes les trente secondes. Et il n’était pas rare qu’elle retrouve Wes au milieu de ses clients (ni même ailleurs, à vrai dire, puisqu’il n’était rien d’autre que l’un des meilleurs amis de Marley et le mec de l’une de ses meilleures amies). Eryn trouvait le musicien de très bonne compagnie, plus encore depuis qu’il s’épanouissait, et pour être franchement honnête, elle restait persuadée que son bar n’aurait pas survécu plus d’un an et demi sans son aide dans la gestion de la comptabilité – son point faible. Aujourd’hui, elle gagnait suffisamment pour s’offrir les services d’un professionnel et décharger son ami de cette responsabilité, mais elle n’en demeurait pas moins extrêmement reconnaissante de son aide et n’était pas certaine de l’avoir déjà remercié comme il se devait. Il était donc naturel qu’elle lui offre le dernier verre, peut-être même deux ou trois, et elle avait lancé l’invitation l’air de rien, satisfaite qu’il l’accepte.

Après avoir fermé l’établissement, donc, elle les avait servis, lui et ses employés de fermeture, et ils s’étaient installés à la seule table dont les chaises n’avaient pas encore été relevées. Une demi-heure et cinquante centilitres plus tard, Wes et elle se retrouvaient seuls dans le bar, et après quelques dernières banalités échangées, la brune se leva : « T’en veux une autre ? Ou un truc plus fort ? », demanda-t-elle en se dirigeant vers le bar où elle les servit, optant de son côté pour un whisky. Elle en profita pour orienter la playlist vers une sélection un peu plus violente qu’elle s’empressa de commenter à son ami, puis revint à sa place pour trinquer. « Je crois pas t’avoir déjà remercié pour la compta du bar, du coup, ben merci. C’était vraiment cool de ta part. » Elle adressa à Wes un sourire qui illumina l’espace de deux secondes sa resting bitch face, puis continua : « Qu’est-ce que tu racontes, au fait ? Ca va, avec Ann ? » Comme si elle ne savait pas que tout allait plutôt très bien entre lui et sa meilleure amie, elle joua la carte de l’innocence. « Elle m’a dit que t’étais pas loin de sortir un album ? »

@ Invité

avatar
   
#
Sam 13 Mai - 23:09
Wes avait accepté l’invitation d’Eryn avec un enthousiasme des plus sincères. Outre leurs relations communes qui les rapprochaient inévitablement, le musicien appréciait beaucoup la jeune femme. Déjà, parce qu’elle incarnait l’amie rêvée de tout métalleux qui se respecte. Mais aussi parce qu’elle était une chouette fille, dont il respectait les valeurs, tout simplement. Et puis Eryn arrivait dans le top 2 des personnes qu’il valait mieux avoir dans son camp, juste derrière Anneke – Wes ne préférait pas imaginer le sort qui serait réservé au pauvre malheureux qui s’attirerait les foudres de l’une d’elles, ou pire, des deux à la fois.

C’est avec enthousiasme qu’il s’aligna sur le choix de boisson d’Eryn. « Va pour un truc plus fort. » Il l’observa modifier la playlist, un monde de curiosité dans le regard. Non seulement son amie possédait un goût sûr en matière de metal, mais en plus, elle parvenait toujours à dénicher des groupes locaux et inconnus au bataillon, que le bassiste était ravi de pouvoir découvrir et apprécier. « J’aime bien. Comment ils s’appellent ? » Même si Eryn prenait son rôle de jukebox très à cœur, la conversation dévia vite sur ce service rendu par Wes aux premières heures du bar. Aider la brune à la compta de l’Overkill lui avait donné une raison de sortir de chez lui au plus fort de sa dépression. Se sentir utile l'avait un peu aidé. Pour cette raison, il considérait déjà qu’Eryn et lui étaient quittes. Sans compter qu’il était loin d’être un pro : s’il lui restait des réminiscences des cours particuliers de maths auxquels sa mère l’avait inscrit de force, ça ne signifiait pas qu'il ne faisait aucune erreur. Des incohérences, il avait dû en laisser passer des tas… Enfin, l’établissement n'avait pas coulé et il était soulagé d'avoir transmis la responsabilité à un vrai spécialiste. Wes balaya donc son merci d’un geste désinvolte de la main. « C’est normal, c’était juste un coup de main. »

Comme souvent lorsque Wesley se trouvait dans une pièce, le prénom de sa petite amie finit par être prononcé. Son regard s’illumina aussitôt. C’était presque ridicule de le voir s’animer ainsi à la simple évocation d’un prénom. « Come on, fais pas genre que t’es pas au courant ! » Eryn, en sa qualité de meilleure amie d’Ann, était forcément au courant de leurs fiançailles. Le brun éclata de rire avant de déclarer : « Maaais j’aime bien le dire à voix haute, alors s’il te plaît, prends un air surpris : Ann and I are engaged now. » Sans cesser de sourire, il ajouta en haussant les épaules : « Je sais, ça fait bizarre. » Il faut dire que question mariage, personne n’aurait parié sur eux. Mais sa fiancée ne semblait pas s’être contentée de l’annonce de leur mariage imminent. Wes s’agita un peu lorsque le sujet de son album – plus proche de sa sortie que jamais – arriva sur le tapis. « Oh, elle t’en a parlé ? Well, c’est en bonne voie, je suis fier et mort de peur à la fois. Si Ann était pas là, je sais pas si j’aurais eu le courage de me lancer dans le processus d’autoproduction. » Il poussa un léger soupir avant de confier : « Ecrire et composer, c’était la partie la plus fun, c’est maintenant que c’est le plus difficile. »

@ Invité

avatar
   
#
Lun 29 Mai - 20:32
Eryn acquiesça à la commande de son ami et s’empara au vol d’un verre supplémentaire dans lequel elle versa une quantité peu raisonnable de whisky. Lorsqu’elle les ramena tous les deux vers la table où ils s’étaient installés, elle commenta le son qui passait – un petit groupe de death metal de Staten Island qui avait joué à l’Overkill quelques mois auparavant, à vrai dire -, trinqua, pratiqua étrangement bien le small talk durant quelques minutes, puis décida qu’il était temps d’entrer dans le vif du sujet, que Wes balaya littéralement de la main. La brune secoua la tête avec vigueur et accompagna son geste d’un claquement sourd de sa langue contre ses dents : non, elle ne le laisserait pas s’en sortir avec la modestie ce soir. « Tu rigoles ? », s’empressa-t-elle donc de le vilipender. « Ce bar aurait fermé sans ton aide, I swear. » Ou alors, elle aurait dû se contenter de s’enfermer dans son bureau sans jamais voir de client et ce n’était pas tout à fait sa vision du job. Si elle avait ouvert un bar, ce n’était pas pour garder la tête dans les chiffres six jours sur sept. Dans tous les cas, elle ne pouvait pas laisser partir son pote sans avoir été vivement remercié ce soir, et elle avait bien une petite idée du comment.

Avant cela, cependant, elle prit la peine de prendre des nouvelles de sa meilleure amie. Pour être parfaitement honnête, Eryn était parfaitement au courant de ce qui se tramait entre eux – Ann était déjà passée par le bar pour tout lui raconter. Mais l’entendre dire du grand dadet qu’elle avait vu renaître de ses cendres (à vrai dire, quand elle l’avait rencontré, il était plus bas que terre et elle n’imaginait pas un seul instant qu’il en s’agissait pas de son état perpétuel) lui faisait plaisir. Alors, elle l’écouta avec un sourire narquois, puis leva les deux mains, comme démasquée : « Ouais, j’avoue, je le sais depuis un moment. Mais je voulais voir ta face d’ahuri s’illuminer, c’est tout. Worth it. » Elle ricana, puis leva son verre en guise d’excuse silencieuse. « Par contre, je t’arrête tout de suite, y’a qu’à vous que ça fait bizarre. Je te rappelle qu’on vous voit vous tourner autour depuis l’âge de pierre environ, nous. On a débouché le champagne quand on vous a vus vous rouler une pelle. » Dire qu’ils avaient mis du temps à comprendre ce que tout le monde autour d’eux savait déjà était un euphémisme. Ce n’était pas faute pour Eryn d’avoir multiplié les allusions autour de son amie, exagérant l’emphase lorsqu’elle parlait de son colocataire. Mais leurs histoires n’étaient pas ses affaires, et ils avaient fini par y arriver tant bien que mal. Aussi, elle quitta son sourire moqueur. « Bon, ok, j’arrête de me moquer, j’étais pas mieux avec Marley non plus. Point is, I’m happy for you guys, I love you both, and it’s not weird at all. »

Aussitôt, elle retourna le sujet vers ce dont elle souhaitait parler avant que Wes ne quitte l’Overkill ce soir : ses projets musicaux. Et comment elle avait envie de lui donner un coup de main à son échelle. « Evidemment qu’elle m’en a parlé. », acquiesça-t-elle doucement avant de l’écouter religieusement. Quand il eut terminé, elle croisa les bras autour de sa poitrine et se laissa glisser au fond de son siège. « Je suis sûre que tu vas t’en sortir, vous avez des contacts tous les deux, y’a pas de mal à demander un peu d’aide quand on le peut. Et j’ai hâte de pouvoir en écouter un bout quand tu seras à l’aise. » Eryn s’empara de son verre. Une pause dramatique qu’elle n’avait pas prévue mais qui rendait étrangement bien au vu des circonstances. Lorsqu’elle reprit la parole, c’est la cheffe d’entreprise qui avait pris le dessus sur la pote de soirée : « J’avais peut-être un truc à te proposer, d’ailleurs. Je sais que t’étais pas forcément venu pour parler business, mais qu’est-ce que tu dirais d’une release party ? I mean, j’ai envie de te rendre le coup de main et j’y connais rien en production musicale, mais j’ai une infrastructure et un public qui serait demandeur. Donc si ça te dit… »

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum