La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment : -20%
-20% sur le Lot de 2 écrans PC GIGABYTE ...
Voir le deal
429 €

tout oublier. (angelica)

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 18 Nov - 11:11

n'existe pas sans son contraire qui lui semble facile à trouver, le bonheur n'existe que pour plaire je le veux enfin je commence à douter d'en avoir vraiment rêvé est-ce une envie parfois j'me sens obligée -- @Angelica Flores 



C’est la saison de l’automne,
le temps où les feuilles tombent,
le temps des secrets,
les vérités amorcées,
celles qui continuent d’effrayer,
c’est la saison de l’automne,
et le début des amours qui s’effondrent.


Fin de la journée, début de soirée. La femme d’affaires quitte l’entreprise avec un brin de retard, habitude constante de l’âme vouée au travail. Une inspiration qu’elle prend, quand elle retrouve la brise rafraîchissante. Les effets de l’astre solaire encore savourés, les halos de lumière viennent caresser la douceur de ses traits. Elle a enfin fini de travailler, vient la récompense tant espérée. Cette soirée, c’est avec une nouvelle amie qu’elle va la passer, une âme croisée depuis des années, mais avec laquelle elle s’est beaucoup plus récemment rapprochée. Angelica, la poupée Angelica, qui l’a touchée lors de ce shooting partagée ; si chamboulée, si bouleversée qu’elle a réussi le doux miracle de pousser l’inapprivoisable Jade à l’approcher ; à la réconforter ; à l’écouter ; au point de créer, le plus naturellement du monde, une amitié que personne n’aurait préméditer. L’héritière se dit qu’un moment entre amies ne lui fera pas de mal, surtout pas en ce moment avec le chaos que devient sa vie sentimentale. Passer d’une relation légère et sans complication à cette situation, cette position, qu’elle ne souhaite à personne, entre deux hommes. Jamais, elle n’aurait pu croire qu’il lui arriverait une chose pareille, Jade. Âme trop farouche pour capter l’intérêt du sexe opposé, trop bosseuse pour même s’y intéresser, elle a connu l’exception avec Hassan, d’abord dans des rencontres éparses, internationales, et puis, ici à Manhattan, quand il a emménagé dans la même ville que Jade. À lui, vient s’ajouter celui qui n’était censé être qu’un employé, celui qui n’est qu’un employé. Mais les sentiments se sont bousculés, les émotions se sont enchaînées, au point qu’elle ait l’impression soudain de perdre à la fois l’amour et l’amitié. Pour elle qui ne voulait surtout pas se torturer l’esprit, dans ce qu’elle assimilait à quelque chose d’aussi futile, qu’un petit-ami, elle se rend compte que ces tumultes prennent de la place dans sa vie. Trop pour qu’elle puisse faire comme s’ils n’existaient pas ; trop, pour ne pas essayer de faire le vide autour de soi. Besoin de s’éclairer, besoin de s’aérer ; elle se dit qu’un dîner avec Angie sera le moyen parfait. L’occasion aussi de prendre de ses nouvelles, savoir ce qui se passe dans son existence, sûrement tout aussi prenante que la sienne. Elles ont convenu ensemble de se retrouver chez la belle brune. C’est avec une bouteille de vin, bien sûr un grand cru, qu’arrive la princesse ; et également un dessert, bien qu’elle n’y touchera sûrement guère, elle qui a dangereusement moins d’appétit encore en ce moment qu’à son habitude, mais ne s’en préoccupe. Elle sonne à la porte, plus qu’heureuse de la soirée en approche, le sourire qui arrive instantanément quand elle se retrouve face à son hôte. – Coucou toi. qu’elle la salue chaleureusement, une étreinte amicale l’accompagnant. À peine avec elle que, déjà, elle se sent bien. Cette soirée, c’est exactement ce qui lui fallait, elle le savait, elle en a la confirmation désormais, heureuse de l’avoir à ses côtés.

(c) calaveras.

@ Invité

avatar
   
#
Mer 22 Déc - 20:05
Petit déjeuner avec Shawn et Teddy, j’aime beaucoup ça. Ça commence la journée en douceur et de façon joyeuse. Même si, je dois l’avouer, je trouve Teddy un peu plus distant avec Shawn et ça m’attriste. Pourquoi ce changement d’attitude de ça part ? Est-ce parce qu’il veut être loyal avec Lorenzo, son papa qu’il vient de découvrir, donc il ne veut pas être trop proche d’un autre homme ? Surement, ça pourrait être logique. Je laisse aller les choses, me disant que Teddy a simplement besoin de retrouver un équilibre dans sa vie avec cette nouvelle découverte, donc j’attends tout en faisant attention à son comportement. J’ai peur de ne pas remarquer une bombe à retardement en Teddy avec cette vérité révélée sur Lorenzo et Karl, donc je préfère rester attentive. Surtout que je remarque très bien que Karl manque beaucoup à Teddy. Et à moi il me manque beaucoup. Ça me fait tellement bizarre de ne plus vivre chaque jour dans la même maison que lui. De l’entendre râler pour tout et pour rien. Même de le ramasser derrière lui, ça ma manque. Mon meilleur ami me manque et je ne pensais pas que ça allait être si dur de le savoir si loin. Je m’étais tellement habitée à le savoir non loin de moi, à quelques portes de la pièce où j’étais depuis si longtemps que… les réflexes que j’ai d’aller le voir lorsque ça ne va pas ou que j’ai quelque chose à lui montrer ou lui demander, ça me sert le cœur. J’espère finir par m’y habituer, car c’est horrible ce manque. Ma désintoxe était presque moins pire. Et c’est la même chose pour ma meilleure amie. Elle me manque. Nos soirées ensembles me manquent. Je croyais que c’était génial que mes deux meilleurs amis soient ensemble, mais en fait… c’est horrible puisque j’ai l’impression d’avoir perdu les deux en même temps. Je ne peux pas aller voir l’un pour me plaindre d’à quel point l’autre me manque et de lui demander de me changer les idées puisque les deux me manquent et les deux sont partis ensemble. Et moi je me retrouve dans ce grand penthouse seule avec Teddy alors que je l’ai toujours partagé avec Karl. Le point positif au moins, c’est que je me sens moins mal d’inviter Shawn à la maison. On passe donc bien plus de temps ensemble. Je lui ai même donné une clé pour qu’il puisse venir quand ça lui plait, genre en finissant un chiffre de nuit. Je peux donc aller dormir sans l’attendre et me réveiller pour me glisser dans ses bras lorsqu’il me rejoint. Je la lui ai donnée après notre dispute, lorsqu’il est rentré des heures plus tard. Je voulais lui montrer que c’est lui que j’aime et que le fait que je ne lui ai rien dit pour Teddy, ce n’était pas parce que je ne lui faisais pas confiance, mais bien que ce fût qu’une erreur de ma part.

La journée est passée vite entre aller porter Teddy à l’école ce matin, le montage que j’avais à terminer pour une collab et le tournage d’une vidéo. Pour ce dernier point, j’ai fait d’une pierre deux coups puisque j’ai décidé de tourner une vidéo d’idées d’amuse-bouche alors que je voulais en préparer pour la soirée que j’allais passer avec Jade ce soir. Donc, je gagne du temps ! En plus, je prends de l’avance sur mon planning de vidéo de noël. Je finalise les petits détails lorsque la sonnette retentit. Aussitôt, j’arrête tout et me dirige vers la porte toute souriante.

- Salut ! Contente que tu sois là.

Répliquai-je en lui rendant son étreinte. Puis, je la laisse rentrer en lui débarrassant les mains pour qu’elle puisse enlever son manteau. Je ne peux m’empêcher de zieuter ce qu’elle a apporté.

- J’ai déjà hâte au dessert moi ! Et le vin, j’ai hâte d’y goûter, tu nous as gâté. On l’ouvre maintenant ou on attend un peu ?

Dis-je en allant vers la cuisine pour mettre le dessert au frais et même chose pour le vin si on attend, sinon je vais sortir deux coupes.

- J’ai préparé des encas, je crois qu’on peut facilement dîner avec ça. Mais je peux cuisiner un vrai repas ou on peut commander aussi. Bref, on a pleins de choix.

Moi heureuse et surexcitée par la perceptive de la soirée en compagnie de Jade ? Pas du tout ! Ok… peut-être un peu. Ça fait longtemps que je n’ai pas passé une soirée avec une amie. Une vraie soirée heureuse. En fait, depuis que Dgee est partie eu Europe avec Karl. Et même peut-être avant l’accident de Karl. Donc, oui, je suis vraiment heureuse de cette soirée. Je vais en profiter un maximum, ça c’est certain. Pas de téléphone, pas de réseaux. Juste Jade et moi. Question on continue à apprendre à se connaître pour vrai.

@ Invité

avatar
   
#
Sam 15 Jan - 11:00

n'existe pas sans son contraire qui lui semble facile à trouver, le bonheur n'existe que pour plaire je le veux enfin je commence à douter d'en avoir vraiment rêvé est-ce une envie parfois j'me sens obligée -- @Angelica Flores 


Il y a de ces amitiés qui paraissent évidentes. Les mêmes centres d’intérêts, les mêmes passions, tout pour s’entendre. Angelica, elle aurait pu être de celles-là. Mais cela n’a pas été le cas. Des années, c’est ce qu’il a fallu aux deux jeunes femmes qui pratiquent pourtant le même métier, pour se rencontrer. Vraiment se rencontrer, pas seulement se contenter de se croiser, pas seulement froidement se saluer, sans vouloir en savoir plus que les préjugés, les on-dits qui ont pu se laisser échapper. Des années, c’est ce qui leur a fallu, et ce shooting organisé. Peut-être qu’une séance banale n’aurait même pas suffi. L’héritière Monroe n’a pas l’habitude de sympathiser avec ses collègues, distance de rigueur, elle garde plus ou moins volontairement ces barrières. Non, il aura fallu qu’elle découvre une Angelica en pleine détresse, pour oser faire un premier pas vers elle. Comme si, le fait de la découvrir vulnérable lui avait donné le courage d’ôter ses propres réserves quant aux âmes qu’elle croise, particulièrement, dans le cadre de son travail. Elle s’est laissée aller, Jade, elle a osé se révéler, par la même occasion, telle qu’elle est. Loin de la princesse de glace que certains s’amusent à décrire, elle a été à son écoute, attentive. Comme une amie. Angie aussi, ce jour-là, s’est confiée comme une amie.

Et c’est ce qu’elles sont devenues,
sans prévenir,
des véritables amies.

Plusieurs rencontres se sont succédé, consolidant ainsi leur amitié. De telle sorte que pour cette soirée, aucune appréhension n’est éprouvée. C’est naturellement que la belle brune arrive chez son acolyte. Elle commence à connaître le chemin par cœur, comme elle connaît les goûts de son hôte. Un paquet entre ses mains, en plus de cette bouteille de vin, c’est donc avec un enthousiasme certain que la femme d’affaires appuie sur la sonnette. Tout comme Angelica qui apparaît, rapidement, à la porte d’entrée. Sourire partagée, les corps brièvement enlacés, les deux âmes heureuses de se retrouver. – Contente aussi d’être là. Je te remercie pour l’invitation. qu’elle pense à la remercier, avant de pénétrer dans la demeure qu’elle connaît. Le manteau ôté, elle en profite aussi pour offrir à son amie ce qu’elle a emmené. Cette dernière paraît plutôt heureuse, tout comme elle, sa question déclenche un sourire sur ses lèvres. – Pourquoi attendre ? l’interroge-t-elle avec malice. Jade, elle ne boit pas si souvent d’alcool, peut-être un verre de temps en temps, quand l’occasion s’impose. Mais cela ne fait pas partie de ses mœurs, des habitudes de ses géniteurs. Son père s’octroie un peu de scotch quand il signe un énorme contrat mais sa mère, elle, n’en boit absolument jamais. Mais elle a bien besoin, ce soir, de se détendre. De s’aérer l’esprit autant que le corps loin de tous ses tourments. Suivant l’habitante des lieux jusqu’à la cuisine, elle la laisse s’occuper du dessert tandis qu’elle s’empresse, elle, de récupérer deux coupes de vin. Attentive aux propositions d’Angie, elle n’a pas besoin de beaucoup réfléchir, avant qu’elle ne décide. – Oh, je suis sûre que ça peut largement suffire. Au pire des cas, on se rabattra sur le dessert ou on cuisinera à deux. Elles ont plein d’options possibles. Mais la jeune femme n’est pas connue pour son immense appétit. Alors si Angelica pense que ce qu’elle a préparé pourra suffire, elle n’en a pas le moindre doute de son côté à vrai dire. – Tu as besoin que je t’aide à faire quelque chose ? Dis-moi. elle lui propose son aide, bien qu’en cuisine, elle ne soit pas d’un grand soutien. Mais elle veut mettre toutes les chances de leur côté, pour passer une excellente besoin. Elle en a tellement besoin en vérité.


(c) calaveras.

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 27 Jan - 22:10
Je pourrais clairement regretter toutes ces années où, Jade et moi, nous nous étions simplement croisées sur un plateau. Sans se parler. Restant camper sur les idées et préjugées qu’on avait déjà sur l’autre. Je pourrais le regretter puisque, finalement, Jade est une fille géniale lorsqu’on passe par-dessus son air froid et l’image de la fille inaccessible puisque bien trop meilleure que toi. Elle reste tout de même un peu réservée, mais si ça fait parti de sa personnalité, moi ça ne me dérange pas. Je suis capable de parler pour deux sans aucun problème. Mais, le plus important, c’est qu’elle est une amie formidable. Je la pas connais énormément puisque ça ne fait pas longtemps qu’on a commencé à réellement se parler, mais si ce n’était pas le cas, elle ne serait pas venu me voir pour m’aider le jour de notre vraie rencontre, non? Et même au bout de quelques rencontre après cette journée-là, je peux confirmer qu’elle est une amie formidable lorsqu’on prend la peine de la connaître réellement. Lorsqu’on va au-delà de l’image qu’elle ou les médias renvoient. Mais, ça me va comme ça, je me sens privilégier de connaître la vraie Jade. Donc je profite de ce sentiment. Je commence même à avoir envie de faire des vidéos avec elle pour ma chaine, ça prouve que notre amitié grandit de plus en plus.

Alors, ce soir, il n’y a aucun stress, aucune appréhension, juste de la joie et une impatience de retrouver mon amie. Je ne peux donc qu’être heureuse d’entendre la sonnette retentir dans le penthouse. Je ne perds pas une seconde pour aller lui ouvrir. Une accolade plus tard, je la laisse entrer en lui débarrassant les mains pour qu’elle puisse enlever manteau et bottes.

- Tu viens quand tu veux, ma porte te serra toujours ouverte.

Je tiens à préciser une nouvelle fois. Mes amis sont toujours les bienvenues chez moi, peu importe l’heure de la journée. Puis, je regarde le désert qui me donne très envie et la bouteille de vin qui ne peut pas être autre chose qu’excellent. Un rire m’échappe lorsque Jade réplique « pourquoi attendre » lorsque je lui demande si on ouvre la bouteille maintenant ou un peu plus tard.

- J’avoue ! Pourquoi attendre. Et si on en manque, j’en ai d’autres ici et une chambre d’amie alors on peut commencer dès maintenant.

Lui dis-je en lui faisant un clin d’œil. Ça va faire du bien de pouvoir relâcher la pression avec une bonne bouteille de vin et une bonne amie. Rien de mieux pour tout oublier et changement le mal de place. Depuis que j’ai Teddy, je bois plus aussi souvent qu’avant. Après tout, avec le groupe de mes meilleurs amis, on était souvent sur le party, donc l’alcool coulait tout aussi souvent à flot. Mais, j’ai tout arrêté dès le moment où j’ai su que j’étais enceinte et j’ai été tellement soulagée de savoir que Teddy n’avait rien malgré l’alcool que j’ai bu boire au tout début de ma grossesse, sans savoir que j’attendais un enfant. Je m’en serais tellement voulu sinon. Puis, lorsque mon fils est né, j’ai été raisonnable à ce niveau-là. Comme son père était dans un autre pays, je l’avais toujours avec moi, donc je ne pouvais pas faire le party n’importe quand. Mais, ce soir, Teddy est chez son père, donc je vais en profiter. Je file à la cuisine avec Jade pour mettre le dessert au frais et, pendant que Jade sort deux coupes, j’ouvre la bouteille en lui proposant les choix pour le repas du soir. Je rempli les deux coupes en l’écoute me répondre avec un grand sourire sur les lèvres.

- J’aime bien l’idée de se rabattre sur le dessert alors on fera ça. À la tienne ma chère amie !

Je tends ma coupe vers elle pour faire un toast avec elle pour signer le débout d’une belle soirée. Alors que je prends une gorgée du vin, délicieux au passage, je secoue la tête pour lui signifier que je n’ai pas besoin d’aide avant de prendre la parole.

- Tout est fait, il ne manquait plus que toi. J’ai profité de préparer tout ce qu’il fallait pour ce soir en filmant une vidéo pour noël, donc tout est bon. Alors maintenant, il ne reste plus qu’à passer au salon où plusieurs assiettes d’amuse-bouche se trouvent avec nos coupes et notre bouteille et de passer une excellente soirée à papoter entre amies. Beau programme n’est-ce pas ?

Un grand sourire sur les lèvres, j’attrape ma coupe et la bouteille de vin avant de prendre la direction du salon où je m’installe sur un coin du canapé laissant l’autre à Jade. Rien de mieux qu’un coin de canapé pour être confortablement assise sans être trop droite.

@ Invité

avatar
   
#
Mar 8 Mar - 20:35

n'existe pas sans son contraire qui lui semble facile à trouver, le bonheur n'existe que pour plaire je le veux enfin je commence à douter d'en avoir vraiment rêvé est-ce une envie parfois j'me sens obligée -- @Angelica Flores 



Temps passé,
temps gâché,
à écouter ceux qui (les) jugeaient,
plutôt qu’à se parler,
plutôt qu’à se rencontrer.

Elles sont  victimes d’un monde où courent les jugements, où les avis des uns et des autres sont forgées avant même les rencontres. Elles auraient pu l’éviter, c’est dommage, elles ont perdu un temps infini à se passer de cette belle amitié. Mais Jade, elle réagit avec pragmatisme à ce constat. D’abord parce qu’elle a l’habitude de garder ses distances, avec les gens, elle se doute bien qu’en agissant de cette façon, elle passe à côté de certaines relations. C’est le revers de la médaille, quand on est une influenceuse à renommée nationale, voire internationale. Elle se doit de se protéger, sinon, il y a déjà longtemps qu’elle aurait pu couler. Mais elle se dit aussi que, peut-être, Angelica est arrivée dans son existence au meilleur moment. Quand elle commence à s’ouvrir, tout doucement, à se laisser aller face à ceux qui l’entourent. Particulièrement grâce à Hassan. Et puis, il y a Wyatt. Ils ont, chacun à leur façon, poussé la femme d’affaires dans ses retranchements, ils l’ont poussée à omettre la princesse de glace pour laisser place à ses émotions, ses sentiments. Avec Angie, leur amitié est encore toute récente, et pourtant, elle a déjà la sensation d’être plus proche d’elle qu’elle ne l’aurait été il y a un ou deux ans. Elle n’aurait peut-être même pas accepté cette invitation, à l’époque, où seul son travail avait de l’importance. Mais elle apprend, Jade, elle apprend à lâcher du lest, pour se libérer, pour trouver un équilibre dans une vie toujours (trop) mouvementée.

Avec elle, c’est facile,
Angelica est une femme magnifique,
à l’aura tout aussi magique.

Elle a cette douceur, ce naturel, cette spontanéité qui fait du bien à la maniaque du contrôle. Il suffit d’entendre les mots énoncés si simplement mais que, pourtant, l’héritière n’a pas entendu souvent. – C’est vraiment adorable de ta part. qu’elle affirme, avant que la discussion ne se poursuive. Dessert et vin offerts à son hôte, elle l’invite à ouvrir le breuvage sans attendre. Sourire amusé qu’elle esquisse, elle contemple son amie. Jade, elle n’est pas connue pour son habitude à faire la fête, si bien qu’elle peut vite être pompette, mais quelque chose lui dit que cela lui ferait du bien, un soir, de se sentir plus légère. – C’est une information très importante à savoir, ça. loin d’être opposée, à l’idée de se laisser aller. La princesse s’offre le droit et le temps de respirer, fut-il le temps d’une soirée. Peut-être aussi qu’elle a besoin d’oublier, se détendre un peu de tout ce qui est dernièrement arrivé. Comme si elle lisait dans ses pensées, la belle brune lui tend une coupe bien remplie pour trinquer, à elle. -  À nous, même, je dirais. Aux influenceuses qui apprennent à se connaître pour de vrai. lance-t-elle avec un tendre sourire sur les lèvres. Parce que, c’est vrai, elle est si heureuse de la connaître. Angelica est une femme incroyable, talentueuse, pleine d’énergie, toujours le mot pour la faire sourire. Les soirées qu’elle passe en sa compagnie, elles sont devenues précieuses à sa vie. Toast terminé, elle déguste une gorgée, tout en écoutant les précisions de son acolyte de la soirée. En parfaite maîtresse de réception, elle a tout organisé, si bien qu’elles n’ont plus qu’à se détendre et profiter. – Wow, quelle organisation, tu m’impressionnes. elle la complimente avant de la suivre jusqu’au canapé. Elles s’installent confortablement, verres toujours en main, avant que Jade n’entame naturellement la conversation. Car c’est devenu ainsi entre elles, naturel. – Tu sais que je n’ai même plus le temps de faire de vidéos en ce moment ? Entre la préparation de la Fashion-Week et tous les aléas que je dois gérer, j’ai l’impression de délaisser mes abonnés. car il est difficile, le métier d’influenceuse, quand les cordes s’ajoutent à un même arc. Elle a enchaîné les projets, elle a ouvert des entreprises, des marques, des univers entiers qui portent son nom, Jade. Mais ses premières amours restent ses fans, c’est à eux qu’elle doit tout ce qu’elle a, elle n’aime pas l’idée de les mettre de côté, même s’ils la suivent toujours dans ses projets, elle a besoin d’être présente pour eux également. – Et toi, comment vas-tu en ce moment ? Et Teddy ? elle s’enquiert, prend de ses nouvelles, a besoin de s’assurer que tout va bien. Puis, ces soirées, c’est aussi l’occasion de se retrouver, rattraper le temps passé, à ses côtés.

(c) calaveras.

@ Invité

avatar
   
#
Lun 11 Avr - 17:58
Trop contente de trouver une nouvelle amie en Jade, je ne peux pas être autre chose qu’enthousiaste à la perspective de cette soirée. Ça fait un petit moment que je n’ai pas pu faire une soirée entre amie. En fait, depuis que Dgee est partie en Europe avec Karl, la plupart de mes soirées étaient avec Teddy et quelques fois Shawn se rejoignait à nous. Des soirées en famille, c’est bien. J’adore, mais… c’est loin d’être la même chose. C’est surement pour ça que je suis si heureuse de cette soirée qu’on a planifié Jade et moi. Et c’est surement pour ça que, sans même y penser, je lui dis qu’elle peut venir quand elle veut, que ma porte serra toujours ouverte. C’est bien moi ça, parler avant de réfléchir. Mais, au moins, c’est la pure vérité. Je serais toujours là pour mes amis. C’est alors avec un doux sourire que je lui réponds.

- Et c’est la simple vérité.

Je me doute que ce n’est pas tout le monde qui agit comme ça avec leurs amis et je crains de comprendre que Jade n’a pas eu souvent d’amis comme ça et je trouve ça vraiment dommage. Sans Karl, je ne sais pas comment j’aurais pu passer à travers de mon enfance et de mon adolescence. Et sans Dgee, je ne sais pas ce que j’aurais fait sans une amie fille qui est vite devenue comme une sœur pour moi. Sans Tony et les deux premiers, je ne sais pas comment j’aurais fait avec Teddy. Honnêtement, sans ami aussi proche de moi, ma vie serait totalement différente. Je n’aurais pas cette deuxième famille si soudée. Alors si je peux lui faire goûter à ce genre d’amitié sincère, je n’en suis que plus ravie ! Je ne peux m’empêcher de rigoler doucement à sa phrase. En effet, information très importante. Je suis aussi très contente que cette idée lui plaise puisque ça veut dire qu’on n’aura pas à se retenir et à être raisonnable. On pourra tout simplement se laisser aller et profiter.

- Info primordiale en effet ! C’est notre soir, donc aucun stress, on profite simplement !

Sur cette promesse, je vais à la cuisine avec une trop grande bonne humeur pour la soirée. Mais j’en avais besoin moi aussi de ce genre de soirée relaxe à simplement profiter et penser à moi ! Puis, l’instant d’après je trinque avec Jade jusqu’à ce qu’elle me reprenne pour proposer un meilleur toast que j’approuve d’un signe de tête.

- Carrément mieux ! À nous qui sommes passées par-dessus l’idée préconçue qu’on n’avait !

Un grand sourire sur les lèvres, je trinque, puis j’en bois une gorgée. Délicieux ! Comme toujours lorsque Jade choisis le vin en fait. Elle s’y connait vraiment et ce n’est pas moins qui vais m’en plaindre ! À nouveau je rigole lorsqu’elle complimente mon organisation pour la soirée. C’est vrai que je suis très organisée et… peut-être même un peu trop controlfreak sur l’organisation.

- Merci ! J’ai toujours aimé être organisée et… avec le groupe, lors de tournée ou même en dehors des tournées, j’organisais beaucoup de choses. Je n’ai jamais pu m’empêcher de donner mon avis, j’aidais à toutes les sphères pour le groupe. Et lorsqu’on rentrait, je devais avoir une bonne organisation pour Karl, avec sa maladie chromosomique, pour qu’il mange à de bonnes heures et qu’il se couche à des heures raisonnables. Et avec tout ça, j’avais les réseaux sociaux du groupe et les miens à gérer. Puis, Teddy est arrivé. En bref, j’ai toujours dû avoir une organisation hors pair pour tout faire. Puis, j’aime ça alors ça facilite le tout !

Je ne peux m’empêcher d’extrapoler à ce sujet. Malgré le temps qui est passé, ça me manque la vie de tournée. C’était une belle époque. Très épuisante, mais forte agréable. En parler, ça me ramène de beaux souvenirs. Et des souvenirs flous aussi je dois l’avouer. Puis, installée confortablement sur le canapé, je l’écoute me confier qu’elle n’a plus le temps de faire des vidéos.

- Tes abonnés comprennent. Puis, tu n’as qu’à faire de temps en temps une story insta pour leur donner signe de vie avec une petite photo de ta vie et le tour est joué pour les périodes plus intense. Sinon, tu utilises tes périodes plus occupées pour faire des vidéos. Par exemple, pourquoi ne pas faire une série de vidéos sur la préparation de la Fashion-Week ? Ça pourrait être fort intéressant pour tes abonnés. Bien sûr, tu ne montres pas tout pour ne pas tout dévoiler, mais pour montrer tout ce que tu as à faire à côté. Je peux t’aider si tu veux, le groupe est sur pause présentement puisque Karl et Dgee sont en Europe, donc il n’y a plus de répétitions. Et maintenant que Lorenzo est de retour, je n’ai pas toujours Teddy avec moi. En tout cas, ça me fera plaisir de t’aider. J’ai même déjà quelques idées qui germent en tête. Sinon, on peut faire un live sur ton compte insta en mangeant et en buvant le vin très délicieux que tu as apporté. Ils pourront te poser des questions et tu pourrais faire une mise à jour sur ta vie puisque ça fait longtemps que tu ne l’as pas fait. T’en penses quoi ?

Voilà ! Je trépigne déjà d’excitation face à toutes les idées qui germent dans ma tête. C’est bien grâce à ça que malgré, les années qui me séparent du début de ma chaîne, je ne manque pas d’idées. J’en ai une nouvelle que 10 autres suivent.

- Ça va bien pour moi. Pour Teddy aussi. Il est aux anges d’avoir appris que Lorenzo était en réalité son père. Ils sont inséparables, c’est beau à voir. Ça fait plaisir de le voir si heureux après tout ce qu’on a traversé pendant la dernière année. J’avais peur qu’il ne retrouve pas un vrai sourire. Avoir rencontrer Lorenzo, je crois que ça lui fait un peu oublier toute l’histoire avec Karl et… je crois qu’on pouvait pas rêver mieux à l’instant.

Un doux sourire se dessine sur mes lèvres en repensant à Teddy tellement heureux de retrouver Lorenzo ou de simplement être avec lui. Je pourrais être jalouse de le savoir si enthousiaste de retrouver son père, d’avoir peur de perdre ma place, mais non. Il mérite tout le bonheur du monde mon fils. Et je n’ai pas peur de perdre son amour. Puis, ça me permet de ne pas trop pensé à ma relation avec Shawn qui est... effrayante ? par moment. Ou à Lorenzo...

@ Invité

avatar
   
#
Mar 26 Avr - 20:37

n'existe pas sans son contraire qui lui semble facile à trouver, le bonheur n'existe que pour plaire je le veux enfin je commence à douter d'en avoir vraiment rêvé est-ce une envie parfois j'me sens obligée -- @Angelica Flores 



L’alcool et l’apéritif,
un brin de musique,
et surtout une bonne amie,
tous les ingrédients réunis,
pour passer une soirée magnifique,
une soirée avec Angie.

Elles ont trinqué, un peu plaisanté, mais surtout consolidé ce qui devient une forte amitié. Elle le sait, Jade, qu’elle pourrait venir chez son amie, même au beau milieu de la nuit, elle l’accueillerait sans réfléchir, même avec plaisir. Ce n’est pas tant le temps qu’elles ont passé ensemble qui compte, même si, indéniablement, il a son importance. C’est le tempérament si doux, si gentil d’Angelica, celle qui lui fait entrevoir, sans un mot, qu’elle sera toujours là. Rares sont les amitiés dans la vie de l’héritière, moins encore de la part de ceux qui font le même métier qu’elle, ceux qui s’apparentent trop facilement à des adversaires. Ce n’est pas pareil avec elle. Angie, elle a dépassé cette limite. Cette frontière établie. La preuve étant, elles discutent ensemble, en toute insouciance. Peu à peu, à son contact, Jade aussi change. Elle devient plus ouverte, plus encline à la découverte.

À comprendre l’autre et à lui faire confiance.
À lui offrir aussi sa présence.

Le sourire en coin, alors qu’elle écoute la jeune maman, elle n’est pas surprise par les paroles qui sortent de ses lèvres. Angelica, elle a une vie tellement remplie, par son métier, par son entourage, par son fils. Il n’est pas surprenant de l’entendre louer les louages d’une bonne organisation. – Je suis comme toi, j’ai besoin de savoir que chaque chose se déroule comme il faut, que tout est en ordre. Mais j’ai moins de mérite que toi, avec un enfant, ce doit être encore plus compliqué de trouver le temps pour tout. avoir un enfant n’est pas quelque chose que la princesse envisage pour le moment. Mais elle sait, tôt ou tard, l’envie viendra. Elle est ancrée en elle, dans ses veines, dans ce qu’elle a eu grâce à son père et sa mère, ce qu’elle a envie d’offrir à son tour à un enfant qui sera le sien. Seulement elle a encore trop de projets, trop de désirs à réaliser, trop de voyages à profiter. Et Hassan, aussi, dont elle veut profiter. La belle finit par sortir de ses pensées, la conversation se poursuit justement sur ce temps dont elle peut parfois manquer.

L’impression, ces derniers temps, que tout s’est accéléré,
avec tout ce qui a pu se passer.

Angie, pourtant, a bien des idées, pour l’aider dans cette volonté de ne pas négliger ceux qui ont fait d’elle ce qu’elle est. Attentive autant qu’admirative, devant toutes les idées qui jaillissent, l’influenceuse finit par laisser échapper un petit rire. – Wow, mais où trouves-tu toutes ces idées ? elle la taquine, mais c’est un compliment aussi. Si occupée, souvent, dans des projets de grande envergure, Jade doit parfois jongler entre eux et ses fans, entre ce qui l’a fait connaître et ce qu’elle veut dans l’avenir pour elle. Très emballée, pourtant, elle reprend rapidement. – Sincèrement, j’adore toutes tes idées, je ne sais même pas par quoi commencer ! Je vais y songer, pour la Fashion Week. C’est ce que je trouve de moins évident, en réalité, de jongler entre ce qui nous a lancés et tous les projets… enfin, je ne vais pas m’en plaindre, je sais que c’est une chance. En tout cas, c’est très gentil, et je trouve que ton idée d’un live en buvant du vin est super, on devrait la faire un peu plus tard, mais ensemble ! quand l’alcool sera monté, certainement, une idée que n’apprécierait absolument pas son agent, assurément.

Mais elle se sent bien, elle se sent légère,
il y a longtemps qu’elle n’a pas fait la fête,
Jade, pour de vrai, sans se préoccuper de rien.

Portant sa coupe jusqu’à ses lèvres, la poupée boit une gorgée du fameux vin, tout en prenant auprès d’Angie de ses nouvelles. Un tendre sourire qu’elle esquisse, la femme d’affaires ne tarde pas à dire. – Oh, c’est génial… je suis contente pour lui. Et toi, ça va ? Comment est-ce que tu le prends ? Et… avec Lorenzo ? ce doit être compliqué pour elle. Lorenzo reste le père de son fils. Et puis, il y a Shawn aussi. Elle doit être prise entre deux feux, entre les émotions d’hier et celles d’aujourd’hui, entre ce qu’elle ressent elle-même et ce que ressent Teddy.

(c) calaveras.

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 26 Mai - 20:56
À peine la soirée à commencer que je me sens déjà plus calme et… juste mieux ! À peine commencer qu’on voit déjà la base d’une amitié solide entre nous. Il y a même des rires qui se sont déjà fait entendre. Il y a cette atmosphère légère, insouciante et juste plaisante qui a déjà pris toute la place. Plus de stress, plus d’inquiétude, juste deux amis qui n’ont pas d’autres obligations que de passer une belle soirée entre potes. Avec en prime du vin et des amuses bouches.

Je ne peux m’empêcher de parler beaucoup lorsqu’elle se met à parler d’organisation. J’adore tout ce qui est organisation et heureusement avec la vie que je mène parce que je sais pas ce que je ferais sinon ! Entre le groupe, leur réseaux sociaux, les miens, youtube, Karl, Teddy… J’ai du rapidement me faire une organisation hors pair pour réussir à tout faire dans les temps !

- Je trinques à nous, les controlfreak !

Je ne peux m’empêcher de dire en rigolant. Une fois que nos coupes se sont entrechoquées, je bois une gorgée amuser avant de reprendre la parole.

- Teddy est un ange alors c’est moins dur que pour certaines mamans j’en suis certaine. Puis, j’ai beaucoup d’aide aussi. Karl s’occupait énormément de Teddy alors je pouvais passer une journée à faire du montage sans me soucier de quoi que se soit en dehors du repas du midi et du soir. Le nombre de prises que j’ai dû refaire parce qu’ils venaient m’embêter, mais mes abonnés adoraient ça puisque ça faisait de beaux bêtisiers ou des moments amusants pendant mes vidéos. Puis, je pouvais compter aussi sur Tony et Dgee pour m’aider avec Teddy. Et même mes parents une fois qu’ils ont passé par-dessus la déception que j’aie un enfant hors mariage avec un homme qui n’était même pas à mes côtés. Bref, j’ai eu beaucoup de chance d’être bien entourée puisque je n’ai pas vraiment vécu ces difficultés.

Un doux sourire se dessine sur mes lèvres à penser à cette famille de cœur que j’ai eu la chance de trouver. Je ne sais pas à quoi ma vie ressemblerait sans toutes ces personnes et je ne veux même pas me l’imaginer puisque j’ai l’impression que c’est un peu ce qui a commencé à se passer entre le mariage de Karl et Dgee et leur voyage en Europe. Au moins, mon frère est de retour et il ne semble pas vouloir repartir puisqu’ils se sont enfin avouer leur sentiment avec Khaled, c’est sombre idiot qui ne voyaient pas que l’autre était fou amoureux de l’autre. Et mes parents semblent de moins en moins déçu de mes choix de vie. Surtout mon père en fait. Il est complètement gaga de son petit-fils aussi.

Comme une évidence, la conversation tourne vers le manque de temps pour tout faire. Je connais ça, ces périodes où tous les projets arrivent en même temps, ce qui fait que tu n’as pas le choix de laisser tomber les trucs moins importants, comme les réseaux sociaux. Faire une petite story semble être une si grosse affaire que… tu la laisses tomber pour te concentrer sur les projets plus « important ». Avec l’expérience, j’ai appris et développé des trucs pour ne pas négliger Instagram ni Youtube. Trucs et astuces que j’ai partagé à l’instant à Jade dans leur format « résumé ». À sa question, je ne peux empêcher de rigoler moi aussi.

- J’en ai aucune idée. J’ai juste besoin de trouver une idée qu’un dizaine d’autres suivent. C’est comme un éboulement d’idée. Ça m’a sauvé bien des fois depuis le début de ma chaîne.

Peut-être que je trouve toutes ces idées parce que j’ai arrêté de me mettre la pression à devoir faire des vidéos ou des storys ou autres ? Que je prends encore plaisir à tourner une vidéo ou à échanger avec mes abonnés ? J’aime voir que j’ai réussi à emballer Jade, cependant, avec mes idées et ça se transparaît dans le sourire qui se dessine sur mes lèvres.

- Merci ! Si tu veux, on peut regarder ça demain à tête reposer et sans alcool pour faire un brouillon de planification pour voir par quoi tu pourrais commencer et comment faire ? J’ai quelques vidéos d’avance sur ma chaîne, donc je peux très bien prendre quelques jours pour t’aider si ça peut te faire plaisir et t’aider réellement à voir comment jongler avec tout ça. Et ça me fait plaisir, pour vrai. Parfait alors ! Tu veux l’annoncer maintenant pour que tes abonnés soient prêts ? Ça va faire boule de neige et je suis certaine que beaucoup de tes fans vont attendre le moment avec grand impatience. Je pourrais même faire une story sur mon compte.

Oui encore et toujours des idées avec beaucoup trop d’enthousiasme face à ce qui se prépare pour ce soir ! Et oui, je sais, on n’était pas supposé faire du boulot ce soir, mais… est-ce que ça peut vraiment être considérer être du boulot lorsqu’on a autant de plaisir juste à l’idée de se live ? Je ne crois pas moi. En plus, ça risque d’être encore plus amusant comme live puisque nos coupes descendent vite ces vilaines. Pour ne pas en manquer, je les remplis à nouveau et en prend déjà une nouvelle gorgée. Il est vraiment très délicieux, c’est fou !

Je ne peux pas ne pas sourire en revoyant dans ma tête à quel point Teddy est heureux à chaque fois qu’il voit Lorenzo. Ils se sont tellement rapprochés vite, je ne pouvais pas rêver mieux. Mais, mon sourire se fane quelque peu à ses questions alors que mes joues rougissent quelque peu. Voulant le cacher un peu, je prends une autre gorgée de vin voulant faire disparaître se rougissement sans grand succès.

- Je ne peux pas être plus heureuse que je ne le suis de voir Teddy et Lorenzo enfin réunis comme ça. C’est ce que je voulais depuis 6 ans seulement… je m’imaginais ça à trois et non à trois mais séparer… Alors… passer du temps les trois ensembles est autant merveilleux que… cruel… Comme une torture… Voir Lorenzo si proche, mais sans pouvoir agir avec lui comme avant son départ, c’est… une vraie torture… J’ai jamais pu oublier Lorenzo, c’est pas pour rien que j’ai fréquenté personne pendant presque six ans… Puis là… On a fêté l’anniversaire de Teddy que tous les trois puisque Lorenzo était en Europe pour la coupe d’Europe et… et Teddy a fini par s’endormir et… la torture était trop grande et on a succombé à nos désirs…

Et voilà, c’est dit pour la première fois. Je n’avais encore jamais dit que j’avais fait l’amour avec Lorenzo il y a quelques mois. Depuis juillet. Depuis 5 mois. Je n’ai rien ne dit à personne sur ça alors que ça fait 5 mois que ça s’est produit. Je crains tellement la réaction de Shawn s’il l’apprenait… Après tout, sa crise lorsqu’il a appris par un sms de Lorenzo que ce dernier était le père de Teddy m’a valu un nouveau téléphone, du moins un nouvel écran et une nuit remplie d’inquiétude puisqu’il n’est pas rentré de la nuit. Alors qu’est-ce que ce serait s’il apprenait que je l’ai trompé avec Lorenzo ? Qu’est-ce qu’il ferait ? Jusqu’où il irait ? Je sens mes joues chauffées à cette révélation et j'ose même plus regarder Jade dans les yeux. Je suis horrible. J'ai trompé mon petit-ami. À peine j'ai terminé de parler que je bois une grosse gorgée de ma coupe.

@ Invité

avatar
   
#
Ven 1 Juil - 13:25

n'existe pas sans son contraire qui lui semble facile à trouver, le bonheur n'existe que pour plaire je le veux enfin je commence à douter d'en avoir vraiment rêvé est-ce une envie parfois j'me sens obligée -- @Angelica Flores 



C’est tellement agréable de lâcher prise.
Oublier ses responsabilités, ses engagements, ses préoccupations, le temps d’une soirée. S’autoriser à respirer. Profiter. Se contenter de savourer un moment d’amitié. Elle est heureuse que ce soit avec Angelica, sans doute qu’elle le lui doit. La femme d’affaires n’est pas habituée à initier de telles soirées. Mais, intérieurement, elle se le promet ; la prochaine fois, c’est elle qui l’invitera. Pour le moment, les deux amies choisissent de trinquer. Le toast de la belle brune lui déclenche même un rire amusé. – Aux control-freak. qu’elle confirme, sourire malice sur les lippes. C’est vrai qu’avec leur métier, elles sont presque forcées à devoir tout organiser, tout préparer au millimètre près. D’autant plus pour celle qui a aussi un enfant à élever. En découvrant un peu plus sur son amie, Jade apprend qu’elle est bien entourée par sa famille, celle du sang et celle qu’elle s’est choisie, ils l’aident à s’occuper de Teddy. – C’est génial que tu sois si bien entourée, qu’ils soient là pour toi, et pour lui. De manière générale, je trouve quand même que c’est remarquable, la façon dont tu prends tout de front. parce qu’on lui a toujours dit, à elle, qu’il valait mieux se focaliser sur sa carrière. Elle l’a tant fait qu’elle a négligé le reste. L’amour, assurément. Ses amis, parfois, également. Avant de faire véritablement la connaissance d’Angie, elle n’avait même qu’une seule véritable amie, Jules. Hassan, aussi, mais Hassan, il représente tellement qu’il est difficile de le qualifier d’une seule façon. Il n’empêche qu’en la côtoyant, l’influenceuse se rend aussi compte qu’il est possible de cumuler plusieurs rôles, plusieurs fonctions.

C’est une belle leçon.

Elle n’aurait sans doute pas été prête à l’entendre,
il y a encore quelques temps,
mais elle change, tout doucement,
elle évolue, d’une bonne façon.

Buvant une gorgée de son verre, elle écoute Angie avec une attention certaine, avant d’esquisser un sourire en coin. – Je veux bien te croire. C’est ce qu’on appelle avoir la flamme. quelque chose qui ne s’invente pas, on l’a ou on ne l’a pas. L’habitante des lieux va même plus loin que ces propositions d’idées, elle l’invite à les exécuter, à ses côtés. – Tu sais que je paie mon assistante pour ça ? Mais c’est adorable comme proposition, peut-être que ça ne me fera pas de mal de me replonger dans le bain « comme avant ». elle réfléchit à haute voix, Jade, car il est vrai qu’elle a atteint un tel niveau de notoriété, même auprès des professionnels, qu’elle en a quelque peu perdu sa liberté première. Elle peut encore choisi ses contenus, ses projets. Mais elle a toujours toute une équipe pour tout superviser. Vérifier à ce que tout soit parfait. S’engager avec son amie, même dans un innocent live sans prévenir, elle ne l’a pas fait depuis une éternité à vrai dire. C’est sans doute pour cette raison également que l’offre est si tentante. – Tu sais quoi, je vais faire ça tout de suite ! son smartphone, jamais bien loin, qu’elle prend entre ses mains, elle enclenche rapidement son application pour lancer une petite vidéo en direct. Elle se met à parler devant l’appareil, laisse même le loisir à son public de voir Angelica, avant de leur expliquer qu’elles attendent leurs questions, pour y répondre un peu plus tard au moment de leur dégustation. Quelques minutes suffisent, elle laisse le net agir de ses pouvoirs magiques.

Et, en attendant, se focalise sur Angie.
Angie qui remplit à nouveau les coupes déjà vides.

L’héritière n’a pas tant l’habitude de boire à outrance mais le vin sait lui réussir, elle se sent juste plus légère, plus apte à profiter de leur petite fête. N’en est pas moins apte à tendre l’oreille, se faire amie attentive auprès de la belle. Elle n’imaginait pas tout ce que vivait Angelica, elle sait qu’elle a eu une période assez noire, mais à cet instant, c’est tout son équilibre qui semble vacillant. Silencieuse jusqu’à la fin, Jade la laisse livrer tout ce qu’elle ressent en elle, la laisse parler à cœur ouvert. Ce n’est que lorsqu’elle paraît avoir fini, cette culpabilité grandissante qui se devine, qu’elle pose sa main sur le bras de son amie. – Oh ma belle… c’est compréhensible, il y a tellement de choses qui vous relient. elle ne la juge pas. Jade, elle a bien des défauts, mais elle ne juge jamais, personne. Peut-être car elle a essuyé les jugements toute son existence. Aussi car elle a un cœur plus grand que ce qu’elle laisse entrevoir au reste du monde. – Qu’est-ce que tu crois que ça signifiait ? Tu crois que… tu l’aimes toujours ? car c’est cela, la question primordiale. Est-ce qu’il s’agit de deux ex qui ont simplement craqué en souvenir du passé, ou est-ce l’amour qui ne s’en est jamais allé, qui tout doucement renaît ? Est-ce qu’elle aime toujours Shawn, ou est-ce qu’elle n’a jamais oublié Lorenzo ?

(c) calaveras.

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum