La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment :
Captive : où acheter le Tome Captive 1.5 en ...
Voir le deal
26.90 €

gossip girl in the breakroom (she said she said crew)

@ Invité

avatar
   
#
Lun 14 Mar - 20:17
Tous les jeudis, j'ai droit à la même chose. L'heure du déjeuner sonne, je me rends dans la salle de pause, mange ce que je me suis préparé la veille au soir, puis rouvre le frigo pour me rendre compte que quelqu'un a tapé dans mon dessert. Pourquoi le jeudi ? Je ne sais pas. Pourquoi toujours dans mon dessert ? Certainement parce que je prépare les meilleurs fromages blancs au fruits, je suppose ? Fruits de saison, avocat et graines en tout genre, un délice pour les yeux ET pour les papilles. Et je suis persuadée que quelqu'un tape dedans, je n'ai juste pas encore trouvé de qui il s'agissait.
Du coup, aujourd'hui, j'ai décidé de me venger, et trouvé une combine pour pouvoir démasquer mon voleur de yaourt.

Comme d'habitude, j'arrive au bureau en avance, et place ma salade de riz et mon bol de fromage blanc dans le frigo, toujours au même endroit que d'habitude, je veux être certaine que le voleur de fromage blanc ne se doute de rien. Je marche vers mon bureau pour allumer mon ordinateur et accrocher mon magnifique impair au porte manteau. Bien sûr, avant de m'asseoir à mon poste de travail, je profite de mon quart d'heure d'avance pour retourner en salle de pause, m'assoir à table et me servir un café dans lequel je rajoute un peu de lait. « Heyyy ! Comment tu vas ? » Je demande à la personne qui arrive à peine quelques minutes après moi. « un café ? » Sans attendre une réelle réponse, je sors une tasse et sert une boisson chaude à ma collègue, parce qu'il n'y a rien de plus sympa qu'une bonne dose de caféine avant de se mettre au boulot.

@ Invité

avatar
   
#
Dim 20 Mar - 21:11
Jess déteste les jeudis. Ce n'est pas encore vendredi, la perspective du weekend - pas qu'elle en prenne toujours, mais c'est un autre débat - n'est pas là pour motiver les troupes. Mais ce n'est pas non plus mercredi, on commence à accumuler la fatigue de la semaine et à se traîner à travers les bureaux. C'est aussi un jour typique pour organiser des réunions, justement car tout le monde est encore au travail. Le mardi et le jeudi, toujours des réunions. Elle en a d'ailleurs une dans un peu plus d'une heure, avec l'illustratrice-graphiste, pour parler de la couverture du numéro de ce mois-ci et de la mise à jour du site. Il y a pire, comme celle de cet après-midi, avec la comptable. Qu'on l'achève.

Elle va avoir besoin de beaucoup de café pour survivre à tout ça. La rédac cheffe n'en est pas à son premier, elle est dans son bureau depuis un petit moment déjà. Elle travaille trop oui, pas la peine de lui rappeler, vous n'êtes pas sa mère, si? La brune se masse légèrement l'arrête du nez puis se lève pour se diriger vers la cuisine, qui n'est pas si déserte qu'elle le pensait.

Jessica sourit largement à sa community manager, lui tendant sa tasse avec gratitude. « Oui, s'il te plaît, j'en ai besoin là. » Elle rit un peu, s'assoit sur le comptoir à côté de sa collègue et amie. Si elle s'entend bien avec toutes ses employées, elle entretient de très bons rapports avec Robin, dont elle apprécie l'énergie et les bonnes idées. Et le sens du style impeccable. « Ca va, juste une journée d'admin aujourd'hui, c'est jamais fun. Tu as été ajoutée à la réunion de tout à l'heure, pour les visuels? Je pense qu'il faut que tu sois là. » Après tout, maintenir une image cohérente sur toutes les plateformes, c'est le B.A.B.A. Jetant un oeil à l'horloge de la salle de pause, la brune ajoute. « Et toi ça va? Tu es là bien tôt! » Non pas que Robin ne soit pas ponctuelle - ou que ses employées aient de horaires très fixes - mais il est rare qu'elle ne soit la seule présente en cette heure matinale.

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 7 Avr - 11:03
Scarlett verrouilla la porte de son appartement, avant d'enfiler sa veste rapidement pour se presser direction le bureau, elle n'avait pas prévu de découcher hier soir et de ce fait, de ne pas avoir le temps de préparer la réunion de ce matin. Mais une chose en entraînant une autre, un verre en entraînant un autre, elle a passé sa nuit à danser une salsa à l'horizontale avec un type très charmant qu'elle a rencontré dans un bar et il ne lui en fallait pas plus pour qu'elle soit agacée ce matin parce que rien ne va. Mais comme elle n'est pas du genre à se laisser abattre la rouquine, elle s'arrêta dans un boulangerie pour prendre des viennoiseries pour ses collègues, et elle s'enfonça dans le métro direction le park avenue plaza. Elle s'évertua à écrire des mails dans la rame bondée, levant les yeux au ciel et grimaçant quand les gens ne faisaient rien d'autre que de la coller et elle sortit bien rapidement pour ne pas avoir à subir les affres d'une foule de new yorkais bien plus pressé qu'elle. Elle salua le réceptionniste de l'immeuble et s'enfonça dans l'ascenseur en soupirant, quand elle regarda l'heure, elle s'intima de ne pas traîner pour préparer cette réunion et elle entra tout de même dans la salle de pause pour voir qu'elle n'était pas la seule early bird à être présente dans les bureaux, elle balança les viennoiseries sur la table avec un grand sourire « Je suis d'humeur généreuse ce matin, servez vous ! » prononça Scarlett avant de se diriger vers la machine à café et se servir une tasse « Je n'avais pas prévu d'arriver si tôt, mais il paraît qu'il y a une réunion à préparer. J'ai été occupée hier soir alors j'ai pas eu le temps de le faire, vous parlez d'une office manager en carton. » prononça t-elle en riant avant de s'installer sur une chaise libre pour boire une gorgée de café « D'ailleurs, je pensais, est-ce que ça vous tente, y'a un concert dans un bar la semaine prochaine, si ça vous dit qu'on couvre l'événement ? Ma fille m'a dit que c'était un groupe prometteur, des jeunes demoiselles qui viennent de Californie, enfin j'en sais rien, je lui demanderais plus de détail si ça vous dit ! »

@ Invité

avatar
   
#
Lun 16 Mai - 17:40
Des bruits de pas dans le couloir, une démarche assurée que je reconnaitrais entre mille. C'est Jess qui arrive en avance, elle aussi. Je lui sers un café alors qu'elle entre dans la salle de pause, et je hausse les sourcils. « C'est la journée d'admin qui te rend dans cet état ? » Parce que son "j'en ai besoin là" me fait m'inquiéter un peu, et surtout parce que je suis bien trop curieuse pour laisser couler au cas où il y a un ragot ou quelque chose dont je ne suis pas au courant. Même si bon, si Jessica venait à me raconter quelque chose, je ne pense pas que j'irais le raconter à tout le monde derrière. J'aime les ragots et les potins, mais pas au point de trahir mes collègues préférés. Ou patrons préférés, parce que techniquement, Jess est ma patronne, pourtant, j'ai plus tendance à la désigner comme "ma collègue" après des clients ou quand je dois compter une anecdote de travail à un ami. On a pas forcément l'habitude d'aussi bien s'entendre avec son patron. « Ouais, t'inquiète pas, ils m'ont ajouté. » La remarque qu'elle me fait ensuite n'a rien d'étonnant, personne n'a l'habitude de me voir arriver si tôt. Là, c'est vraiment pour cette histoire de voleur de dessert. « A toi je peux te le dire... figure toi qu'il y a dans ces bureaux... » je n'ai pas le temps de finir ma phrase que des nouveaux bruits de pas se font entendre dans le couloir. Un autre collègue pointe le bout de son nez. Je fais balancer ma chaise en arrière pour apercevoir la silhouette qui s'approche, afin de vérifier que ce n'est pas l'une des personnes que je soupçonne être mon criminel. Ouf, pas du tout
Il s'agit de Scarlett, notre office manager. Pour autant, je ne reprends pas mon histoire, parce que la rousse nous apporte un sac de viennoiseries et nous dit de nous servir. Alors, je ne me fais pas prier et prends le premier donut que je trouve dans celui-ci. « Merciii, office manager en carton. » Je lui dis, faisant écho au surnom qu'elle semble s'être donnée toute seule. « T'étais occupée à quoi hier soir ? » Je lui demande avant de croquer dans le donut au sucre, adieu la nourriture seine pour aujourd'hui. « Et perso, j'suis toujours partante pour un concert d'un groupe de nana. J'pourrai y aller avec un pote et live tweet le truc, voire même pour avoir une petite vidéo à mettre dans la story insta du magazine avec elles à la fin du truc.  » Je hausse un peu les épaules et prends l'air le plus innocent pour poursuivre et proposer, à moitié sérieusement. « Ou alors on en parle avant, on fait un résumé le lendemain et le soir même on y va toutes les trois et on se met une caisse dans le bar. As you want. »

@ Invité

avatar
   
#
Mer 8 Juin - 13:37
La sollicitude de Robin est touchante et la rédactrice y répond donc avec un sourire reconnaissant. « Ouais, mais t'en fais pas hein, j'ai juste besoin de me réveiller. Puis j'aime pas le jeudi de toute façon. » Elle ne s'étend pas plus sur sa théorie contre ce jour du démon, s'attardant plutôt sur des détails de calendrier. La brune hoche la tête en sachant sa collègue dans la boucle, puis se penche vers elle d'un air conspirateur en l'entendant commencer à raconter ce qui ressemble fort à un potin.

Malheureusement, elles sont interrompues et Jessica aurait sans doute fait la tête si quelqu'un d'autre que son office manager adorée avait fait son apparition. Qui plus avec un sachet de viennoiseries. Elle ne se fait pas prier pour sauter de son perchoir et piocher un pain au chocolat, s'installant à la table. « Merci babe! » Robin questionne alors leur collègue sur sa bonne humeur, ce qui fait hausser un sourcil amusé à la jeune cheffe. Elle connait Scarlett depuis un moment maintenant et a une petite idée de ce qui peut a) lui faire perdre un peu de sa conscience professionnelle et b) la rendre si souriante si tôt le matin. Mais évidemment, elle ne fait pas de commentaire grossier, malgré la tentation. Elle reste la responsable de ce lieu de travail après tout.

«  Pas de panique pour la réunion, c'est surtout pour qu'on se cale toutes et qu'on valide les dernières propositions. No stress. » Patronne avec du savoir vivre mais surtout, patronne sympa. Intéressée par l'événement qu'évoque Scarlett, la brune se penche en avant, sans pour autant négliger son deuxième petit déj. Elle hoche la tête en entendant Robin parler de story insta avec le groupe, appréciant comme toujours les bonnes idées de son équipe.« Yes, un petit truc pour la rubrique "on our radar" ça serait pas mal. Si tu peux me retrouver le nom du groupe Scarlett, je vais me renseigner un peu auprès des freelancers musicos, voir si ça vaut le coup. Et si on le sent bien, je contacterai le management du groupe pour que tu cales un truc avec elles Robin, ça serait cool pour Insta ou Tik Tok » Si Jess n'utilise que peu l'appli vidéo, elle ne vit pas sous un rocher et sait pourquoi elle a embauché une CM un peu plus jeune qu'elle et très à la page.

Avec un sourire en coin, elle ajoute « Cela dit, la perspective de me mettre une caisse avec un tel duo est alléchante, à retenir pour une prochaine fois! » Elle rit plus franchement, imaginant sans mal les dégâts qu'une telle sortie pourrait causer. Sur les autres évidemment, elles ont trop d'expérience dans le monde de la nuit pour ne pas savoir sortir dignement. Jessica sirote son café, puis reporte son attention sur Robin, sans bien contrôler le volume de sa voix puissante « Au fait! C'est quoi que tu voulais me dire quand je suis arrivée ? » Après tout, le travail ne devrait pas entraver un bon potin.

@ Invité

avatar
   
#
Dim 14 Aoû - 18:44
Scarlett ne pourrait jamais trouver meilleur emploi que le magazine et elle était bien contente de ne pas avoir à être mauvaise, ou trop sévère avec ses employées, même si au fond, c'était le travail de Jessica, Scarlett prenait son boulot d'office manager très a coeur surtout quand il s'agissait de ramener des viennoiseries, elle vit dans le regard de Jess qu'elle avait compris et se mit à sourire face à la remarque de Robin « De rien ! et hm, disons que je suis sortie et que je ne suis pas rentrée toute seule. » Pas besoin de faire un dessin, pas besoin de s'imaginer qu'elle a monté une pile de lego avec le brun qu'elle a ramené chez elle. Elle rattrapa tant bien que mal la conversation, attrapa tout de même une viennoiserie qui la ferait faire de l'elliptique vingt minutes ce soir (ou un tout autre sport, ça reste à voir), et elle écouta les propositions de ses collègues, quand Jessica demanda implicitement le nom du groupe, Scarlett sortit son téléphone pour envoyer un message à Romy, et elle se reconcentra sur la conversation. « Je peux toujours trouver un concert pour qu'on se bourre la gueule au bar, moi tant qu'il y a du vin, tout me va. » expliqua Scarlett en avalant une gorgée de café, un sourire amusé sur les lèvres, elle se tourna vers Robin qui semblait avoir été coupé par sa présence, elle se pinça les lèvres et prononça un « Désolée si je t'ai coupé ! » plein de sincérité avant de regarder son téléphone pour voir si Romy ne lui avait pas répondu, 0 réponses. Tant pis. « Alors, est-ce que c'est des potins que tu avais envie de dire ? » s'interrogea Scarlet avant de se tourner vers Jessica « Promis, après je m'y met ! »

@ Invité

avatar
   
#
Lun 19 Sep - 17:09
Parce que j'ai la bouche pleine du donut dans lequel j'ai avidement croqué, je ne peux pas répondre à Jess quand elle me dit que ce serait sympa d'avoir les membres du groupe dans notre insta ou notre tiktok. Pour toute réponse, je me contente de lever le bras en l'air avant de la pointer du doigt pour montrer mon accord. Mais je me dépêche d'avaler la merveilleuse pâtisserie pour pouvoir répondre aux filles quand elles expriment être partantes pour que l'on se bourre la gueule ensemble quelque part. Parce qu'il y a des occasions qu'il ne faut pas louper, et des réponses qu'on ne peut pas décliner. « Mais grave. Vin, gin, tequila, vodka, perso, tout me va. Tant qu'il y a de la bonne musique et pas de mecs lourds qui tentent de nous draguer toutes les secondes. » Une gorgée de café, et je poursuis. « Parce que babes, doutez vous bien qu'avec trois nanas de notre niveau, on va se faire draguer de tous les côtés si on sort ensemble.  » Et je n'ai pas le temps pour ce conneries. Surtout s'il s'agit d'hommes, parce que les rejeter avec un simple "déso, je suis lesbienne" ne marche pas à tous les coups. Par moments, ça ne fait que suciter encore plus leur intêret à cause de leurs fantasmes à deux balles.
Mais Scarlett rebalance le sujet sur le tapis ; les potins. Ou du moins, celui que je m'apprêtais à révéler à Jessica quand elle nous a rejoint dans la breakroom. « Oui ! Alors ! » Je me lève, et fais dramatiquement le tour de la pièce. Je passe ma tête par la porte et regarde le couloir de gauche à droite, pour vérifier qu'on ne nous écoute pas, puis ferme la porte derrière nous. Pour que l'on soit enfin seules. « Ladies, l'heure est grave. Il y a dans ces bureaux quelqu'un qui mange mon fromage blanc toutes les semaines. Et j'ai décidé de trouver de qui il s'agissait. » Je me rassois à ma place, prends quelques gorgées de café avant de continuer. « J'ai élaboré un plan machiavélique. Cette personne va être démasquée aujourd'hui, je vous le dis. » Les jambes croisées, un petit sourire narquois sur mes lèvres et les mains entrelacées, j'agis comme si je suis un véritable géni du mal.

@ Invité

avatar
   
#
Dim 2 Oct - 16:37
Jessica échange un sourire pas très discret avec son office manager, quand celle ci évoque sa soirée en bonne compagnie. Elle ne dit rien de plus, d'abord parce que ça semble être passée loin au dessus de Robin et ensuite parce que ça serait à la limite de ce qui est acceptable en termes de ressources humaines. Si elle veut cultiver un environnement de travail détendu, où ses employées peuvent rire avec elle, la rédac cheffe n'en a pas moins conscience d'être leur patronne et que, dans un milieu comme le journalisme, les frontières peuvent vite devenir très floues. Ce qui l'empêche toutefois pas de planifier une sortie alcoolisée avec les employées en question. Ecoutez, c'est une balance délicate et elle estime que Scarlett est plus que son égale et que Robin est devenue une amie au fil du temps, alors ça n'est pas pareil. Disons qu'elle ne se permettrait pas ça avec n'importe qui et qu'elle sait en qui elle a confiance. Et aussi qu'elle se tiendra à carreaux, en commençant par ne pas mélanger tous les alcools que listent sa community manager avec enthousiasme.

Elle rit un peu, tandis que sa pâtisserie s'émiette sur le sol de la cuisine et répond. « Hum, je crois que le bar LGBT, à l'ange de 3rd et 36th, font des concerts des fois. Et si quelqu'un nous aborde là bas, au moins ce sera personne de relou, en théorie. » Si les espaces queer sont généralement plus safe pour trois femmes seules, on ne sait jamais sur qui on risque de tomber et les hétéros n'ont pas le monopole de l'idiotie, même s'ils font bien semblant.

La discussion revient ensuite aux révélations de Robin et la patronne balaie d'un geste de la main le regard vaguement coupable de Scarlett. Elles ont toutes les deux besoin de savoir maintenant, qu'importe les dossiers qui attendent sur leurs bureaux, cela peut attendre. Jess ne peut qu'éclater de rire devant le sérieux avec lequel la jeune femme leur présente le cas du Fromage Blanc Volé. Autant, elle comprend son agacement, autant la théâtralité de son amie ne peut que l'amuser. Toutefois, la brune reprend une expression plus sérieuse et intriguée, se penchant vers Robin d'un air conspirateur. « Ouh, tu as des suspects? C'est quoi le plan? » Nul doute que la sentence sera terrible et ce serait mérité. On ne pique pas le repas des autres allègrement à She Said, She Said! Peut-être devrait elle le faire inscrire dans la charte intérieure du magazine, même si le paragraphe sur le respect et la bienveillance semble suggérer que voler ses collègues n'est pas bienvenue. Visiblement, ce n'est pas évident pour tout le monde et Jessica soutiendra donc la vengeance de son employée bafouée. Dans la limite de la légalité et du cadre des ressources humaines, bien sûr.

@ Invité

avatar
   
#
Dim 13 Nov - 12:53

Depuis son divorce qui n’en était pas vraiment un, Scarlett prenait plaisir à sortir, quitte à finir seule ou non dans son appartement, mais elle appréciait autant les soirées tisanes, séries avec sa fille que les soirées où elle s’alcoolisait un peu plus que de raison. Et quand sa patronne avait en tête de les faire sortir pour les bienfaits du magazine, la rouquine ne pouvait pas dire non. Elle n’en était pas capable de toutes façons, elle acceptait toujours les sorties entre collègues parce que ça lui faisait du bien, ça lui empêchait de penser et puis, elle appréciait réellement ses collègues pour être hypocrite et accepter sans en avoir vraiment envie. « Je crois que ma fille y ait déjà allé et elle avait bien apprécié sa soirée, donc je suis d’accord pour l’endroit. » expliqua t-elle à Jessica avant de se tourner vers Robin « Et j’ai une arme redoutable à base de remarques acérées pour les gros lourds, mais je ne pense pas qu’on en aura besoin. » rajouta t—elle avec un sourire franc en attrapant une viennoiserie pour croquer dedans avec envie. Il y avait bien autre chose pour lequel vivait Scarlett, c’était les potins. Potins de toutes sortes, bons comme mauvais, savoir qui couche avec qui dans le building à l’aide du barista du café du rez-de-chaussée, savoir ce qu’il se passe chez ses voisins quand ils s’engueulent sur le palier, c’était clairement sa came et une bonne journée commence toujours avec des potins. Scarlett était pendue aux lèvres de Robin et elle la regardait aller et venir dans la pièce, haussa un sourcil quand elle se dirigea vers la porte et elle croisa les bras pour se concentrer sur les propos de la blonde. « QUI ose voler de la nourriture à une collègue déjà ? » Scarlett était assez rigide sur le fait qu’il ne fallait pas voler la nourriture d’autrui, et elle savait que si ça lui arrivait à elle, elle serait bien capable de se venger en trois fois pire, à base de piment dans sa nourriture ou quoi que ce soit d’autre d’indigeste. « Dis nous tout sur ton plan ! Et oui, tu as des suspects ? » demanda Scarlett, corroborant les propos de Jessica avec une lueur amusée dans le regard. « Moi je serais toi, je mettrais du piment dans mon fromage blanc, ou un laxatif. » Efficace, simple. Il ne fallait juste pas se faire avoir. Parce que quand bien même elle était vengeresse et machiavélique, elle serait bien capable d’oublier et de le manger elle-même dans un élan de gourmandise, elle regarda ses collègues tour à tour, se redressant sur son siège « Les laxatifs c’est bien ? Ce n’est pas trop poussé ? » Peut-être que si, peut-être qu’elle les effraierait « On m’a toujours dit que c’était une bonne idée, vous êtes d’accord hein ? » Parce qu’elle n’était pas prête à ce que ces collègues la craignent, quoique. Enfin non.

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum