La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le deal à ne pas rater :
Pokémon EV06 : où acheter le Bundle Lot 6 Boosters Mascarade ...
Voir le deal

been avoiding everything 'cause i'm a bad friend w/ Tyana

@ Invité

avatar
   
#
Dim 8 Mai - 17:42
I'm so good at crashing in, making sparks and shit but then I'm a bad, I'm a bad, I'm a bad friend. So don't ask me where I've been, been avoiding everything 'cause I'm a bad, I'm a bad, I'm a bad friend.
(creds: emmaofrph, raquelsgifs, chevans)


TW : MENTIONS D'AMAIGRISSEMENT, DE MENTAL BREAKDOWN ET D'IDÉES SUICIDAIRES
C'est avec une impression de déjà-vu que Janet avait quitté l'appartement qu'elle partageait toujours, par le plus grand des miracles, avec Elior et leur fils. Ce n'était, après tout, pas le premier rendez-vous aux airs de règlement de comptes qu'elle avait ajouté à son agenda depuis son retour à New York. Cela dit, à l'inverse du café un peu trop amer qu'elle avait avalé en la compagnie plus amère encore de Wesley Takagi, ce rendez-vous-là, Janet l'appréhendait plus que de raison. Il y avait peu de gens à New York dont l'opinion avait une réelle importance à ses yeux et Tyana était l'une des figures centrales de ce petit cercle très fermé. Et malgré toute l'affection qu'elles pouvaient se porter sans jamais trop s'étendre sur le sujet, Jay doutait que son amie lui pardonne aussi vite que n'avait pu le faire Adrian.

Noyée dans un pull qui appartenait probablement à son mari, Janet gagna rapidement le café où elle avait demandé à Tyana de la retrouver, à deux pas de leur immeuble, où elle avait ses habitudes avant de péter les plombs. Le terme n'était, certes, pas politiquement correct et tout le monde sauf elle semblait s'accorder là-dessus. Pourtant, lorsqu'elle cédait à la tentation de se torturer l'esprit avec une intense session d'introspection teintée de sévère haine d'elle-même, Jay était incapable de visualiser cet événement autrement. Un dysfonctionnement, un bug dans la matrice de son quotidien si bien organisé, une erreur monumentale dans sa vie pourtant si parfaitement orchestrée. Un pétage de plomb en bonnes et dues formes, et encore aujourd'hui, elle ignorait comment s'en remettre ou si elle serait un jour capable de redevenir la personne qu'elle était avant de claquer la porte de son existence sans un mot. Elle arrivait à peine à regarder son fils et son mari dans les yeux, n'avait pas repris contact avec ses parents et même là, plantée devant un café où on l'avait toujours accueilli avec un sourire malgré sa froideur naturelle, elle était incapable d'entrer pour attendre Tyana à une table. La Janet de quelques mois, quelques années en arrière se serait fendue d'un grand éclat de rire cruel devant le piteux spectacle que Jay présentait aujourd'hui, amaigrie par le stress et l'envie sous-jacente d'en finir, si terne, si loin de l'image de l'adulte accomplie qu'elle aimait présenter au reste du monde. Même la honte n'était plus un aussi bon moteur qu'avant. Avant, elle aurait tout fait pour éviter les coups d'œil circonspects et les mines dégoulinantes de jugement. Avant, elle aurait donné père et mère sans hésiter pour protéger cet apparent contrôle sur sa vie. Avant, Janet savait qui elle était ou, du moins, elle savait comment ignorer cette petite voix dans sa tête qui transformait ses doutes en murmures lointains. Et à présent, Jay n'était plus capable de la faire taire, les oreilles bourdonnant de ses craintes.

Malgré le soleil de Juillet et le sweat épais qui noyait sa silhouette décharnée, elle frissonna en levant le nez pour jeter un coup d'œil à l'enseigne du café. C'était presque surréel de se retrouver là, dans cet état. L'envie de prendre ses jambes à son cou était là, tension qui ceignait ses épaules et agitait ses doigts, mais elle resta plantée sur place. Elle n'avait pas fui Takagi et son océan de reproches moralisateurs, alors elle ne fuirait pas non plus Tyana. Accepter ses responsabilités était l'un des exercices que son thérapeute mourrait d'envie de la voir accomplir. Jusque-là, elle n'était pas certaine d'avoir réellement tenté l'expérience. Elior avait été plus tolérant qu'elle ne le méritait, Adam était encore trop jeune pour ce type de conversations, même sa propre sœur n'avait pas jugé utile de lui faire part de son ressentiment, trop soulagée de la voir de retour. Mais Tyana n'était pas Kate, loin de là. Tyana, comme Elior, comme Adrian, aurait mérité un coup de fil, même un simple texto, plutôt que le silence dans lequel Janet s'était enfermée en quittant New York du jour au lendemain. Avec un peu de chance, la clémence de son mari s'était propagée dans l'immeuble et Jay aurait l'occasion de lui présenter des excuses sur le sujet avant de vivre un remake du désastre caféiné dont elle avait fait l'expérience, courtesy of Wesley fucking Takagi. Ce serait différent, certainement. Cette fois, réellement, elle mériterait pareil traitement et elle serait prête à l'accepter. Et si elle se le répétait suffisamment, peut-être qu'elle parviendrait à s'en convaincre.

Elle était encore préoccupée par ce pep talk infernal susceptible de donner un anévrisme à son psy lorsqu'elle aperçut Tyana arriver du coin de l'œil. Livide, la gorge sèche, Janet effectua un quart de tour pour accueillir son amie avec un semblant de sourire. Hey, parvint-elle à souffler à son approche, m-merci d'être venue. Rien ne l'y avait obligée, pas même l'amitié qui les avait unies jusque-là. On est pas obligées d'entrer, ajouta Janet avec un bref signe de la main pour le café derrière elle, on peut juste, je sais pas, marcher. Ou aller ailleurs, je suis pas... Chiante ? Si, probablement que si. On peut aller ailleurs, répéta-t-elle, plutôt que de verser dans l'apitoiement.

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum