La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le deal à ne pas rater :
Display One Piece Card Game Japon OP-08 – Two Legends : où la ...
Voir le deal

(liam) we'll be forever so free

@ Invité

avatar
   
#
Dim 25 Sep - 11:11
J'étais passé chez lui en voiture, et on a conduit. On a conduit, la musique à fond, les fenêtres ouvertes malgré le froid qui s'installe petit à petit. On est sortit de la ville, prit une longue route sur laquelle j'ai continué tout droit, sans regarder les panneaux, parce qu'il n'est pas question de se rendre quelque part en particulier cet après midi, simplement de se retrouver, comme au bon vieux temps.

Faut bien se mettre en tête qu'avant, Liam et moi étions inséparables. On ne faisait rien sans l'autre, comme cul et chemise. Si on m'avait posé la question à l'époque, j'aurais répondu qu'il faudrait une catastrophe pour briser notre amitié, un truc avec une ampleur et des conséquences de malade. Pourtant, l'histoire qui nous a séparé semble aussi débile que le plot d'un film de Noël qui passe en boucle sur les chaînes principales. Rien de dingue, en soi, alors pourquoi j'avais eu autant de mal à accepter de voir Liam avec cette fille ce jour-là ? Il semblerait qu'elle n'ai été que la partie émergée de l'iceberg, et qu'il va bien plus loin sous l'eau, cet iceberg.

On passe des heures à rouler, regarder les paysages, s'éloignant de la ville, la musique à fond dans les hauts parleurs de la voiture. Une partie de moi se dit "pas besoin de parler pour profiter du moment" et pourtant. Pourtant y'a une gêne, une tension, quelque chose que je ne saurais pas expliquer. Certainement liée aux non-dits, à cette fierté qui nous bouffe tous les deux. Je finis par m'arrêter sur un genre d'aire d'autoroute où se trouvent des tables de pique-nique et comme une petite forêt, et coupe le moteur. Je sors deux canettes de coca du coffre, et m'assois sur le capot de ma vieille Mercedes des années 80. « T'as soif ? » je demande en lui faisant signe de me rejoindre, parce qu'il est hors de question de boire ou de manger à l'intérieur de mon petit bijou. Une tâche de coca, ça ne pardonne pas sur le sièges. Sur le capot, c'est beaucoup moins grave.

On a la chance d'être en plein soleil, sans lequel le vent frais nous ferait frissonner de la tête aux pieds. « Je ne me suis jamais excusé. » Je lâche alors qu'il s'installe à côté de moi. « De pas t'avoir contacté quand j'ai su. » Je poursuis, les yeux rivés sur ma cannette de soda. « Du coup ben... j'suis désolé. J'ai pas d'excuse. » Et j'ouvre ma cannette pour boire quelques gorgées, sans oser regarder Liam, trop honteux, et même effrayé de ce qu'il va bien pouvoir répondre à ça. C'est peut-être un peu risqué de ma part de lancer cette conversation alors qu'on est au milieu de nul part, à plus de deux heures de voiture de la civilisation, mais c'est trop tard. Les dés sont jetés, et la balle est dans son camp.

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum