La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le deal à ne pas rater :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : où l’acheter ?
Voir le deal

Rainy days (Solveig)

@ Invité

avatar
   
#
Mer 16 Nov - 12:53
S’il y avait bien une chose à laquelle Clara rechignait par-dessus tout, c’était les rendez-vous administratifs. Et déménageant dans une nouvelle ville avec en plus une nouvelle vie d’adulte à construire, ils étaient légion. Elle avait donc cet après-midi son premier rendez-vous dans sa nouvelle banque. Un entretien de routine cependant obligatoire qui apparemment allait de pair avec l’ouverture de son compte. Elle avait dû demander à pouvoir quitter son travail une heure ou deux afin de s’y rendre et espérer être ensuite débarrassée de cette ennuyeuse formalité.

L’entretien n’avait en effet rien eu de particulier, mais elle ressentit tout de même un immense soulagement en quittant le bureau du conseiller. Une étape de faite, une chose dont elle n’avait désormais plus à s’occuper. Mais en sortant de l’immeuble qui abritait la banque, voilà qu’une averse monumentale s’abattait désormais sur Manhattan. En quelques secondes à peine elle fut trempée et une sensation humide au niveau de son pied gauche lui indiqua que malheureusement la semelle de sa chaussure s’était encore décollée - il allait falloir qu’elle pense à en racheter de nouvelles -. Alors qu’elle avait eu l’intention de marcher jusqu’à la bouche de métro, elle décida de faire une petite exception sur son budget et prendre un taxi pour retourner au travail au plus vite. Ayant commencé depuis relativement peu de temps, elle se voyait bien mal déjà accumuler les retard.

Elle héla un taxi, puis un autre, et encore un autre, sans aucun succès. Tous lui passaient devant comme si elle était absolument invisible. Elle brandit sa besace au-dessus de sa tête pour tenter de se protéger tant bien que mal de la pluie, se maudissant de ne pas avoir songé à prendre un parapluie avec elle. Elle était à peu près sûre qu’elle attendait maintenant depuis un bon quart d’heure, autant dire qu’elle était presque certaine d’être en retard à présent.

Alors qu’elle commençait sérieusement à désespérer, elle aperçut enfin un taxi s’arrêter à sa hauteur. Malheureusement ce n’était pas pour elle, mais pour une jeune femme qui ouvrit la portière et une enfant qui déjà se précipitait à l’intérieur. Parce qu’elle avait froid, qu’elle était trempée, et à ce stade complètement désespérée, elle ne réfléchit pas et se dirigea vers la brune. « Excusez-moi… est-ce que je pourrais monter dans le taxi avec vous ? C’est le premier qui s’arrête depuis un moment et je dois absolument retourner travailler… » Elle devait avoir l’air sacrément pathétique avec ses cheveux gorgés d’eau et ses vêtements qui lui collaient à la peau, son sac au-dessus de la tête pour un résultat franchement médiocre. Mais en vérité elle aurait pu pleurer, supplier, juste pour être enfin au chaud sur la banquette arrière de ce maudit taxi.

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 24 Nov - 2:59
– Je pense qu’on devrait aller au zoo et acheter une belle peluche lion à Aleks.
– Ah oui ? Et tu es certaine qu’on ne pourrait pas en trouver ailleurs qu’au zoo, n’est-ce pas ?
– Tout à fait sûre.

L’aplomb d’Ellie me surprend toujours plus, les jours filent mais ne se ressemblent guère avec une petite fille comme elle.

– Donc, si je te suis bien : nous allons être obligées d’aller au zoo pour faire plaisir à Aleks, c’est bien cela ?
– V’oui.
– Et cela n’a absolument rien à voir avec le fait que tu veuilles aller au zoo parce que Louis y a été la semaine dernière avec sa grand-mère, n’est-ce pas ?

Je lui enfile sa capuche tandis qu’Ellie nie d’un signe de tête assuré. Heureusement que je ne suis pas née de la dernière pluie sans quoi je pourrais presque croire en ce mensonge tant elle semble sûre de ses convictions. D’ailleurs, la pluie étant évoquée, je n’arrive pas à croire qu’il nous tombe encore une de ces terribles averses sur le coin du nez.

– Je suis désolée de te dire ma puce que ça ne sera pas pour aujourd’hui. Allez, vite, voilà notre taxi !

A peine est-on entrées dans le véhicule qu’une tête apparaît de nulle part. Une tête particulièrement trempée, d’ailleurs.
La demande de la jeune femme me prend de court si bien que je ne sais pas quoi répondre. Mais c’est évidemment sans compter sur Ellie, toujours vive, qui dit oui à la dame qui ne perd pas un instant avant d’entrer dans le taxi avec nous.

– Eh bien, visiblement…bienvenue, dis-je non sans observer dans quel état se trouve la jeune femme près de nous. “On vous dépose où ?”

Ma question semble prendre le chauffeur de court car il se tourne vers nous, l’air dépité.

– Eh, j’ai votre course de programmée, je ne vais pas faire le tour de la ville, non plus !
– Vous serez payé à hauteur du kilométrage, monsieur.

Ma seule réponse suffit à le calmer.

@ Invité

avatar
   
#
Dim 25 Déc - 18:13
Elle savait qu’elle abusait sans doute, mais à vrai dire elle était si désespérée que le simple aval de l’enfant lui suffit à se glisser dans le taxi. Elle poussa un profond soupir de soulagement, trop heureuse d’être à l’intérieur du véhicule chauffé et repoussa en arrière ses longs cheveux mouillés. C’est lorsque l’inconnue s’adressa à elle qu’elle prit conscience de ce qu’elle venait de faire, et surtout de l’impolitesse de son attitude. Elle se tourna vers elle et la dévisagea, soudain atrocement gênée. Elle répondit néanmoins à la question. « Downton Manhattan, si ça ne vous ennuie pas trop… » Et sa gêne ne fit bien sûr qu’augmenter lorsque le chauffeur manifesta son mécontentement, plus encore lorsqu’il fut assuré qu’il serait payé. « Oh je paierai le supplément bien sûr. Et vous pouvez me déposer où ça vous arrange. » Hors de question qu’elle laisse une inconnu payer pour elle, alors même qu’elle s’était imposée dans son taxi.

Elle s’enfonça dans le siège de la voiture, tandis que le chauffeur démarrait. Mais rapidement, elle se sentit observée par l’enfant qui ne cessait de la dévisager comme une créature curieuse. Clara leva ensuite les yeux sur la femme qui devait vraisemblablement être sa mère - bien qu’elle n’aime pas faire de supposition sur ce genre de choses.- « Je m’excuse, je me rends compte que je me suis un peu imposée… Je vous promets, je ne suis pas du genre à monter dans les taxis des gens, c’est juste qu’avec ce temps… et j’avais très peur d’être en retard au travail. Je viens de commencer et je ne vous cache pas que je cherche encore à faire bonne impression… » Comme toujours lorsqu’elle était gênée, son débit de parole était particulièrement élevé et elle avait bien du mal à finir ses phrases. Elle conclut d’un petit rire embarrassé.

C’est la gamine qui mit fin à son supplice avec un aplomb comme seuls peuvent en avoir les enfants. « Comment tu t’appelles ? » Quelque peu surprise sur le moment, la brune se reprit offrit un sourire radieux à la petite. « Clara Reed. Et toi? Enfin, vous ? » Elle regarda de nouveau sa compagne de taxi, espérant ne pas avoir trop contrarié cette dernière.


@Solveig Lazzari

@ Invité

avatar
   
#
Lun 20 Fév - 11:07
Prochaine leçon de vie pour mademoiselle Elizabeth…ne pas parler à des inconnu(e)s comme si elle les connaissait depuis deux ans. Je suis littéralement bouche bée en voyant la petite dialoguer avec cette étrangère comme s’il s’agissait de la chose la plus normale au monde. Son comportement en viendrait presque à me faire douter quant à savoir si c’est son comportement très ouvert ou le mien, très fermé, qui est dans le vrai. Je ne suis pourtant pas la seule à qui on a enseigné de ne pas parler aux gens qu’on ne connait pas, si ? Cela semble pourtant si facile pour la petite. Elle a l’air heureuse de rencontrer quelqu’un de nouveau et ne se pose visiblement aucune question quant à savoir si cela pourrait potentiellement la mettre en danger ou non. Quel danger, me dirait-on, alors que nous sommes dans un taxi. Je ne saurai même pas le dire. J’imagine que le temps et l’ambiance étrange dans laquelle nous vivons me laisse toujours imaginer le pire.

Ce qui devrait encore plus me choquer ? Le fait que cette jeune femme trempée jusqu’à l’os réponde aux questions d’une enfant sans même y réfléchir à deux fois. Ne se dit-elle pas qu’elle risque de divulguer des informations compromettantes sur sa propre existence ? Ou est-ce simplement moi et mes habitudes d’avocate qui me bride ?

– Elle, c’est Soli. Moi c’est Ellie.

Je suis presque soulagée qu’elle ne donne pas nos prénoms complets. Évidemment, la jeune femme du nom de Clara comprendra d’elle-même que ce ne sont pas noms prénoms exacts mais elle aura au moins un aperçu.

– Qu’est-ce que vous faîtes dans la vie ?

Je n’ose pas croire que c’est moi, Solveig Lazzari, qui vient de poser cette question. Depuis quand en ai-je quelque chose à faire de ce qu’il se passe dans la vie des autres professionnellement parlant ? Ellie serait-elle en train de me refiler son pouvoir étrange d’altruisme ? Oh, sa mère doit être si fière de là où elle est. Nul doute qu’elle est en train de rigoler à gorge déployée.

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum