La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
-42%
Le deal à ne pas rater :
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable 14″ (via ODR 50€)
319.99 € 549.99 €
Voir le deal

the more you look, the less you see (teddy)

@ Invité

avatar
   
#
Dim 15 Jan - 11:34
Il y a encore quelques temps, quand Lewis était encore marié et n’avait pas été promu comme head writer au SNL, il passait régulièrement à The Outpost le soir, après avoir fini sa journée d’écriture. C’était un peu son repère, l’endroit qu’il aimait fréquenter, là où il retrouvait ses amis autour d’un verre à rire entre eux ou des blagues des personnes passant sur la scène. L’humour a toujours guidé sa vie, il a toujours préféré rire de ses malheurs que d’en pleurer, même si au fond il s’agit d’avantage d’un mécanisme de défense que de quelque chose de réellement sain. Mais depuis que sa vie amoureuse a fait les gros titres suite aux infidélités de sa femme et dans le même temps au lancement de sa procédure de divorce, il s’est plongé corps et âme dans son travail jusqu’à obtenir une promotion, plongeant un peu plus encore. Il y a passe bien trop de temps, dormant parfois sur place certains soirs pour éviter le trajet jusqu’à chez lui. Mais ça n’étonne pas vraiment les gens autour de lui, ses collègues étant aussi du genre à faire passer leur travail avant le reste, un peu trop. Pour quelqu’un travaillant dans une entreprise classique, ça serait vu comme quelque chose de malsain, comme un problème sans doute, mais comme là il s’agit de divertissement, ça n’affole personne. Après tout, c’est sa passion alors qu’est-ce qu’il y aurait de malsain à passer son temps à faire sa passion ?

S’il se rend moins souvent à The Outpost, Lewis s’y rend tout de même certains soirs, non plus vraiment pour discuter avec ses amis, dont il s’est éloigné, sans vraiment s’en rendre compte au fil du temps, ne demandant que peu de nouvelles et tout ne tournant qu’autour du travail, mais pour voir les futurs talents de demain. L’endroit est un véritable vivier de futurs humoristes et l’auteur se plaît à aller dénicher de futurs talents, à les aider, leur donner des conseils et les produire pour certains, s’il juge leur potentiel suffisamment fort. Il a même recommandé certains et certaines au SNL, jugeant qu’ils pourraient tout à fait s’épanouir dans cet univers et lancer leur carrière. Ce soir-là il découvre sur scène un jeune homme au spectacle original puisqu’il ne se contente pas seulement de blaguer en tenant un micro, non, il fait également des tours de magie, de quoi allier émerveillement et rire. La formule fonctionne, il est doué dans les deux domaines et Lewis n’a pas vu le temps de sa prestation passer. Il n’oublie jamais son objectif de dénicher des talents et ne peut s’empêcher de décortiquer les numéros à travers l’œil de celui qui sait en écrire. Il voit au delà du simple rire, du simple moment de surprise au clou du spectacle, il voit la construction du numéro et tout le reste que seul quelqu’un ayant déjà été sur scène et écrivant des sketchs peut comprendre. A la fin du numéro, tandis qu’un nouveau va démarrer, il se lève pour aller discuter avec ce jeune homme fort talentueux. Se dirigeant vers les coulisses qu’il connaît bien et auxquels il a accès grâce à son statut d’habitué depuis toutes ces années, il cherche du regard le magicien, se dirigeant vers lui. « Salut ! » dit-il en guise d’introduction, enchaînant immédiatement. « Ton passage était vraiment génial. Je suis pas le plus grand fan de magie qui soit mais tu m’as emporté. »

@Teddy Edwards

@ Invité

avatar
   
#
Lun 30 Jan - 17:07
A chaque fois qu'on m'appelle pour me faire revenir sur une scène que j'ai déjà foulé, je suis plus heureux encore que la fois d'avant. Je pars du principe que si on veut bien de moi une deuxième fois, c'est que j'ai été bon la première, et il n'y a pas de meilleur compliment qu'on puisse me faire. Le comedy club duquel je fais parti comprend plusieurs artistes très différents, et l'outpost n'est pas un petit bar inconnu de tous, alors je me dis que si on me redemande pour jouer là, c'est plus que bon signe.
Ce n'est donc pas la première fois que je performe sur cette scène, je commence d'ailleurs à reconnaître quelques visages familiers qui n'ont pas l'air de louper un comedy club. Mais c'est un autre visage familier que me noue l'estomac ce soir, parce qu'il s'agit de celui de Lewis Turner. Un homme dont je connais le travail, puisqu'il écrit régulièrement pour le SNL, et God ce que je rêverais de passer au Saturday Night Live un jour. Un a l'air de rire à certaines de mes blagues, et sa mine est joyeuse pendant mon passage, ce qui me booste encore plus d'énergie pour finir mon sketch. Mais dix minutes, ça passe vite, et me voilà à retourner derrière la scène après avoir annoncé le comédien suivant.

Le présentateur du comedy club m'offre un hug quand je m'approche de lui, et je souris après lui avoir rendu sa brève étreinte. C'était super! qu'il me dit, et je hoche la tête avant de m'emparer de ma gourde pour boire un peu d'eau. Le coup de coude qu'il me donne manque de me faire me renverser de l'eau sur la figure, et il me fait signe de la tête de regarder derrière moi. Alors que je me retourne, mon coeur loupe un battement. Turner lui-même, qui marche dans ma direction. La seconde d'après ? Il me complimente, et je ne peux rêver meilleur moment pour conclure ma soirée. « Bonsoir ! Euh... merci ! Ca fait plaisir... surtout venant de vous ! » Je n'avais jamais vu le comédien en vrai, et autant dire que sa présence est impressionnante.« J'adore ce que vous faites... votre travail et tout, vous êtes unes des personnes les plus drôle sur la planète, alors vous vous imaginez même pas... » Je reprends une gorgée de mon eau, tout d'abord parce qu'il faut que je me force à me taire deux secondes pour ne pas déblatérer des âneries trop longtemps, mais aussi parce qu'après un sketch, on a toujours la bouche particulièrement pâteuse. « C'est grâce à des gens comme vous que des petits noobies comme moi sommes inspirés... alors merci pour tout. » je lui dévoile, alors que mon coeur bat plus fort et plus vite que quand je monte quatre étages en escaliers.
Alors que je suis fumeur.

@ Invité

avatar
   
#
Lun 8 Mai - 19:27
Dénicher des talents, c’est une occupation pour Lewis qui aurait pu devenir un job. S’il n’était pas autant à fond dans son boulot, il aurait probablement changé pour devenir agent d’humoristes qu’il aurait déniché dans des comédies clubs de New-York. Mais comme il n’a pas le temps, il se contente de booster un peu ceux qu’il aime à The outpost. Le lieu ne manque pas de talents c’est certain, il est rare qu’un passage ne le fasse pas rire, il est plutôt bon public. Il aime rire et s’il a quelques préférences, comme tout le monde, niveau humour, il reste ouvert à tous les styles. Bon peut-être que tout ce qui est humour un peu limite où on ne sait pas trop s’il s’agit d’humour noir ou de moquerie pure et simple d’une catégorie de personnes, il est un peu moins fan. Mais à part ça, que ce soit les jeux de mots plutôt débiles, l’absurde ou les story time, il trouve son bonheur. Mais le faire rire ne suffit pas à ce qu’il franchisse le pas de vouloir échanger avec l’artiste et éventuellement lui proposer quelque chose. Il faut quelque chose en plus, quelque chose qui ne le touche pas seulement lui dans son humour, mais également l’auteur en lui, qui n’est pas là pour rigoler. Et c’est ce que ce jeune humoriste magicien a fait sur scène avec son spectacle original. Il en a déjà vu passer des magiciens sur scène, c’est le genre qui flop complètement ou qui est génial, celui-là était génial. Alors après son passage, il fonce dans les coulisses pour échanger un peu avec lui. Souvent il oublie que s’il admire déjà un peu la personne avec qui il va parler, en retour la personne l’admire d’autant plus, parce qu’il n’est pas n’importe qui, encore plus dans le milieu de l’humour où il est une tête bien connue du SNL depuis des années. Mais il se la joue amical et détendu pour inciter le jeune humoriste à ne pas paniquer en le voyant. Même s’il est habitué, les compliments font plaisir, surtout vu tout le temps qu’il met dans son travail. Lewis lui sourit pour l’encourager. « C’est gentil merci. » dit-il en acceptant le compliment avant que Teddy n’ajoute que c’est grâce à des gens comme lui qu’il est sur scène aujourd’hui. « En tout cas tu t’es pas inspiré de mes talents en magie pour ton numéro, ça aurait été beaucoup moins impressionnant ! » Parce que s’il a pu faire un ou deux numéros de magie dans des sketchs au SNL, c’était bien souvent des trucs foireux où on voit tout, rien de sérieux avec un vrai effet wahou. « Si j’peux aider un peu des gens talentueux à se lancer c’est un plaisir. » Et c’est ce qui lui donne encore plus envie de continuer son boulot, qu’à travers ce qu’il écrit et ce qu’il joue, il puisse inspirer des personnes à se lancer dans la comédie et à vivre leur rêve. « C’est la première fois que tu passes ici ? »

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum