La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le deal à ne pas rater :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le Coffret Cadeau Les Terres ...
Voir le deal

rp roulette : i've got 99 problems but a coffee machine ain't one

@ Dr Akopian

Dr Akopian
Messages : 1186
Pseudo : Confidential
Player's pronoun : d
Rythme de rp : Confidential
Multinicks : prénom nom - www
Avatar : Michael Hyatt
Trigger : *
Warning : *
rp roulette : i've got 99 problems but a coffee machine ain't one Tumblr_p3mk4iIBfa1v72s2uo1_540
Age : How dare you
Status : Married to another psy #ouch
Orientation : Confidential
Work : Psychiatrist
Home adress : Confidential
Communities : - ici vos communautés !
Summary : Résumé TRES COURT de votre personnage.
   https://99problems.forumactif.com/t235-fearless-child-broken-boy-tell-me-what-it-s-like-to-burnhttps://99problems.forumactif.com/t2692-instagram-jan_estrellahttps://99problems.forumactif.com/t2100-ask-alejandro-estrella#54718
#
Sam 10 Juil - 11:27
i've got 99 problems but a coffee machine ain't one

rp roulette : i've got 99 problems but a coffee machine ain't one 6640ad7360af8c37ca1467010b1fd6368a37a8fa
 


Il y a des matins où il vaut mieux rester au fond de son lit, bien au chaud. C'est sûrement ce que @Daisy O'Hare doit penser quand la machine à café du meow parlour décide de rendre l'âme après un cours de yoga. Sa boss ayant prit une journée exceptionnelle, elle n'ose pas l'appeler de peur de la déranger. Mais c'est sans compter sur la bienveillance d'@Alfred Forbes qui propose de l'aider en la voyant galérer derrière son comptoir. Galérer tout seul, c'est bof, galérer à deux c'est mieux. Mais Daisy va t-elle accepter ? That's the question.

--
À vous de jouer ! Et si vous avez besoin d'un peu de fun ajouté par le Dr Akopian, n'hésitez pas à nous le signaler  keur Vous pouvez sans soucis ouvrir un sujet de flood ici si vous avez besoin pour discuter !

@ Invité

avatar
   
#
Mar 13 Juil - 17:42
i've got 99 problems but a coffee machine ain't one
'And I never really will forget you. I'm sorry dear have I met you? All that you take from me...Is coffee and tea and sympathy.' -
@Daisy O'Hare


Mon reflet dans la glace me renvoie mon sourire. Ce matin, c'est l'un de ces matins. Le genre de matinée où l'on se lève avant le cadran, on ne sait trop pourquoi. Le genre de matinée où l'on sourit déjà alors que rien ne s'est produit. Le genre de matinée où l'on se sent capable de tout affronter. Je sors de la salle de bain tout préparé, attache mes souliers, puis prends mon sac de sport. Je salue Asgard. Le chiot renvoi cette salutation à sa manière, mordillant mes bouts de doigts. "Bonne journée à toi aussi vilain." Dans peu de temps, ta dogsitter sera là. La journée s'annonce magnifique. Un soleil comme il faisait longtemps que je n'en avais pas vu. Juste assez de lumière, pas trop aveuglante, une chaleur réconfortante, un petit vent frais. À mon entrée dans la voiture, je constate qu'elle se trouve presque à sec. La journée parfaite pour qu'une telle négligence soit constatée, puisque mon levé précoce m'a donné un bon trente minutes pour m'en occuper avant le cours de yoga. Je roule alors tranquillement entre les rues du quartier. Observe avec tendresse les quelques familles au coin de la rue. Un moment d'inattention qui me coûte, cependant, puisque j'en oublie le dos d'âne. Par chance, aujourd'hui, j'avais pris le temps de prendre mon café dans le confort de ma maison, m'évitant une belle brûlure au deuxième degré. Une fois la station atteinte, et rassasiée, l'automobile m'amène au ferry. Bien qu'elle soit gentiment dirigé par ma propre personne.

Le Meow Parlour, je le fréquente depuis un an maintenant, voir même un peu plus. Je crois en connaitre chaque recoins, chaque boules de poils. C'est mon endroit préféré, celui où je décompresse de tout. Entouré de quelques personnes, je me plonge à fond dans ce cours. Laissant le monde autour de moi se mettre sur pause, l'oubliant le temps d'une heure. Terminé, c'est à mon rituel de faire son entrée. Me prendre un bon petit café pour terminer la relaxation comme il se doit. Je ne suis pas le seul à avoir cette idée, et c'est ainsi qu'un groupe s'avance là où l'on peut commander et consommer. Une fois mon café en main, je vais m'installer sur la première table qui s'offre à moi. Prêt à observer les félins. Habituellement, c'est calme comme endroit, mais je peux commencer à entendre un certain brouhaha. Ma tête se tourne, et je peux constater que la masse de gens s'accumulent autour du comptoir, et que la demoiselle en charge du service semble.. Dans une galère. Mon sens de l'observation va rapidement m'amener la raison de tout cela. Déformation professionnelle ou forte sympathie, je me redresse pour me diriger au plus proche de l'employée, me frayant un chemin afin de lui faire signe pour attirer son attention. "Eh! Un coup de main?" Le petit sourire de compassion, pour poursuivre "Je suis gérant d'un restaurant, je connais les appareils capricieux. Je peux jeter un coup d'oeil si tu veux..." Ou aider autrement.

code by black arrow

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 5 Aoû - 10:53
Le bruit du réveil qui retentit dans mes oreilles me semble lointain, à des milliers de kilomètres de moi. C'est d'un geste machinal que je l'éteins, et d'une simplicité sans pareille que je me rendors instantanément. Quinze minutes, mais probablement quinze minutes de trop. Un sursaut, violent sursaut, horrible sursaut. Je suis en retard. Pas le temps de petit déjeuner, à peine le temps de me brosser les dents et de sauter rapidement sous la douche, et hop, me voilà partie pour le Meow Parlour, le seul boulot que j'ai décroché qui me donne envie d'y rester. Comme par hasard, je suis en retard le jour où je suis seule pour ouvrir le café, sinon ce n'est pas drôle. Alejandra a décidé de me faire confiance puisqu'elle a prit sa journée, et je me rendors après que mon réveil ai sonné. Par chance, non, par miracle, j'arrive pile à l'heure pour ouvrir le rideau de fer, et commencer tout ce que j'ai à préparer pour que la journée se passe bien. Pas de clients à l'heure pile de l'ouverture, parfait, cela me permet de me faire un petit café à moi, comme pour mettre en marche la machine de bon matin. Mais j'en ai besoin, je tiens à rappeler que je n'ai pas déjeuné.

Les clients commencent à arriver, et je sais qu'après le cours de yoga, la plupart d'entre eux viendront commander, alors je prépare tout comme il se doit pour mettre les chances de mon côté, pour que le service se passe bien. Un travail agréable, entourée d'adorables chats, en plus, que pourrait il arriver ? Que la machine à café tombe en panne, probablement. C'est exactement ce qu'il se passe, pile après le cours de yoga en plus. Elle marchait pourtant bien, mais je ne comprends pas pourquoi, elle décide de faire des siennes. Le monde s'accumule, les gens attendent leur café, et je suis seule et pas très dégourdie avec la machine. Je tente de respirer doucement, de ne pas paniquer, il est hors de question pour moi d'appeler Alejandra, elle me fait confiance, et pour une fois que j'aime mon boulot et ma boss, je refuse de la déranger pendant l'un de ses rares jours de congés.

Un homme déjà servit se fraye un chemin dans la petite foule, et quand il fait un signe pour m'interpeller, une petite voix dans ma tête ne peut pas s'empêcher de murmurer Oh, non, qu'est-ce qu'il veut, celui-là, probablement parce que je me dis que la journée commence assez mal et qu'il doit certainement être un de ces clients relous. Mais non, au contraire, il semble plutôt sympa puisqu'il me propose son aide. « Ca serait... génial, si vous savez comment la machine a café fonctionne. » Je lui fais signe de passer par la petite porte pour venir derrière le comptoir, et lui montre volontiers la bête rebelle. « Quand elle marche elle va super bien, je sais m'en servir... mais j'ai jamais eu ça, et quand j'appuie là... » pour illustrer le problème, je presse sur le bouton pour lancer le café, mais au lieu de marcher, un gros psshhit se fait entendre, l'homme et moi nous retrouvons aspergés de la boisson bouillante. « Han non, j'suis désolée, je pensais pas que... » Décidément, cette journée ne pouvait pas s'annoncer pire.

@ Invité

avatar
   
#
Sam 21 Aoû - 17:13
i've got 99 problems but a coffee machine ain't one
'And I never really will forget you. I'm sorry dear have I met you? All that you take from me...Is coffee and tea and sympathy.' -
@Daisy O'Hare

Je pourrais continuer à boire mon café en faisant mine de ne pas voir l'employée qui galère. Je pourrais réagir comme la plupart des clients assis, que je suis presque entrain d'assassiner du regard. Mais je ne peux pas. C'est comme une non-assistance à personne en danger à mes yeux. Bien qu'il ne soit pas dangereux d'avoir une machine en panne, il se peut que certains esprits s'échauffent d'ici peu. Et il faut donc calmer l'hémorragie avant d'en arriver là. Tel Moïse face à la mer, je viens me créer un chemin dans la foule pour atteindre le comptoir et proposer mon aide. Rapidement acceptée, je suis guidé d'un geste de ta main vers la petite porte qui va me conduire jusqu'à la bête. Je ne perds pas une minute, j'avance et je passe alors de l'autre coté. Un rapide coup d'oeil sur la troupe dans l'attente, et je reviens mettre ma concentration sur la raison de tout ce bordel. "Alors, qu'est ce qui lui arrive?" Les mains qui se positionnent sur les hanches, je t'écoute et je suis ton doigt qui actionne un bouton jusqu'à... L'explosion? Un réflexe sorti de nulle part me provoque un geste de recule, mais mon haut n'échappe pas aux éclaboussements de cette boisson, très chaude. "Il n'y a pas de problème.." Seulement une sensation de chaleur qui s'est fait sentir mais rien de plus grave que ça. Et puis, les tâches ça se lavent. Et si je ne suis pas assez doué pour faire disparaitre tout ça, le vêtement trouvera le chemin de la poubelle. Je ne suis pas matérialiste, ni facilement irritable. "Vous n'avez rien?" Que je prends le temps de vérifier, armé d'un sourire amical. Après la réponse, c'est vers l'appareil que je me tourne pour commencer à trifouiller. Pendant que mes menottes s'actionnent, je te propose une tâche sans vouloir te commander. "Il faudrait peut-être demander si certains désirent du thé ou des boissons fraîches. Ca permettrait de réduire un peu l'attroupement." Et peut-être que les buveurs de café se raviseront et opteront pour une autre boisson? Dans l'idéal, il faudrait que je trouve rapidement le souci pour le régler. Ainsi, ton service reprendrait comme si de rien n'était. "Je vais démonter le bec verseur, voir si ce n'est pas bouché." Que je m'explique en même temps que j'entreprends. Je ne veux pas te laisser dans l'ignorance, de cette manière, tu vois comment je procède et tu pourras peut-être t'en souvenir si un jour, ça recommence. J'ouvre le panneau de commande en le relevant, et je retire ce qui est logiquement enlever chaque soir pour l'entretien. Je me dirige vers le robinet le plus proche et je commence a nettoyer avec de l'eau chaude pour vérifier

code by black arrow

@ Invité

avatar
   
#
Lun 11 Oct - 15:51
Un début de journée qui a tout pour plaire: retard pour partir au travail, machine à café qui fait des siennes et foule en manque de caféine en colère. Heureusement qu'un client a décidé de jouer au sauveur et de venir jeter un coup d'oeil à la machine. Même si j'avais eu le temps, je ne suis pas certaine que j'aurais trouvé la source du problème toute seule (est-ce rassurant pour ma patronne qui me fait assez confiance pour me laisser faire tourner la boutique seule ? pas sûre, mais si mon sauveur règle le problème, elle n'aura jamais besoin de le savoir) Mon gentil sauveur courre à ma rescousse, et moi... je l'asperge de café avec la machine rebelle. Faut croire que c'est pas mon jour. Mais dans ma malheur j'ai un peu de chance, l'homme s'avère être plutôt sympa, puisqu'il ne bronche pas du tout. Au contraire, même, il me demande plutôt si je n'ai rien. « Non ça va ! Heureusement que j'ai pas mis de t shirt blanc, aujourd'hui... » je tente de plaisanter, parce que malgré mon tablier, mon haut gris est taché de café. Même si je n'en n'aurais eu rien à faire, les clients suivant se seraient posé des questions. Mais le café sur le gris ça se fond un peu mieux que sur du blanc. « Merci beaucoup ! Vous me sauvez la vie en tout cas... » je m'adresse à l'homme qui a décidé de m'aider.
N'empêche que je suis un peu paniquée, et je peux le dire sans avoir honte, j'ai encore un peu la tête dans le cul. Alors l'idée du brun me parait être révolutionnaire, et comme il me l'a proposé, je m'occupe donc des clients qui ne prennent pas de café pendant qu'il nettoie le réservoir et démonte le bec verseur. Mais je vois un homme un peu chiant qui commence à s'impatienter plus que les autres, et double quelques personnes dans la file pour venir me voir. « Euh, excusez moi, vous en avez encore pour combien de temps avec la machine ? Parce que y'en a qui bossent hein ! » Mon coeur bat plus vite, god, j'ai pas envie de m'engueuler avec une buisines man dès le matin. « On fait de notre mieux, Monsieur. Je suis désolée. Alors si c'est vraiment un café que vous voulez, je vais vous demander de patienter encore un petit p-  » « Non mais vous vous foutez de ma gueule ! Je patiente depuis dix minutes déjà... » et le quarantenaire un peu trop pressé se met à partir dans une tirade des plus intenses sur son besoin de caféine, et je n'arrive pas à en placer une. Alors je souris et hoche la tête, parce que de toute façon, je ne trouve rien d'autre à faire face à cet homme qui a décidé d'être le roi des cons du jour.

@ Invité

avatar
   
#
Lun 25 Oct - 21:32
i've got 99 problems but a coffee machine ain't one
'And I never really will forget you. I'm sorry dear have I met you? All that you take from me...Is coffee and tea and sympathy.' -
@Daisy O'Hare
Secourir une compère, c'est naturel et non un acte fait dans l'unique espoir de recevoir la gloire. Je me dis simplement que si je me retrouvais dans une situation similaire, j'aimerais que quelqu'un me vienne en aide. Une galère est plus supportable à deux non? Et malgré sa maladresse, ma gentillesse n'est pas ébranlée. A tel point que ton bien m'importe plus que le mien. Aucune douleur, alors je n'ai pas de quoi me faire passer en premier. Nos rires s'entremêlent, mes yeux qui quittent ton visage pour observer mon propre haut et reconnaitre que "Je n'ai pas été aussi intelligent..." Moi, et ma chemise blanche. Maintenant tachetée de marron, qui va s'éclaircir au fur et à mesure des minutes. Et avant de mettre mes mains sur la machine capricieuse, j'en place une en avant comme pour te stopper dans tes grâces "Ne me remerciez pas.. Du moins pas avant que ce soit réparé." Un sourire amusé, je me concentre dans ma tâche. J'ai réellement envie de trouver d'où vient le souci, parfois c'est un tout petit rien qui provoque une panne qui semble insurmontable. Je souhaite te débarrasser de tout embêtement. Et alors que le bec verseur me montre qu'il n'est pas bouché, et que je le replace, me vient à l'oreille une façon de parler qui ne me plait pas. Les sourcils se froncent automatiquement, pendant que mon visage se tourne lentement dans ta direction. Je vois rapidement qu'un homme se prend pour le roi de ce pays, voir de ce monde. Tu n'as pas de chance aujourd'hui, que ce soit avec l'électronique ou les humains. Bon... Je me dois d'intervenir. Je me fiches de perdre cinq minutes dans la réparation, il est hors de question que je laisse un abruti s'exprimer ainsi envers une femme. D'autant plus que tu me parais être une bonne personne, qui ne mérite pas ça. Je me redresse, silencieusement je fais le tour du comptoir pour revenir dans la partie 'clients' et je viens me frayer un chemin pour finir juste à coté de l'individu. Une main qui se pose sur son épaule pour attirer son attention et pour l'arrêter dans son monologue. Une fois l'effet obtenu, à moi de prendre la parole "Excuse moi de te dire ça mais, ce n'est pas en te comportant comme un gros con, que le problème va se résoudre." Car si ma complaisance n'est plus à prouver, on se retrouve rapidement surprit face à ma façon de mépriser. "Et si jamais t'es aveuglé par ton nombrilisme, laisse moi t'informer que tu n'es pas le seul, à attendre ton café." Un sourire, je sais que c'est ce qui agace le plus en général. "Est-ce que je peux retourner aider la jeune femme auprès de laquelle tu vas aller t'excuser immédiatement.. Ou est-ce que je vais devoir te montrer la sortir si tu te permets de refuser?" Maintenant dans l'attente de sa réaction, au milieu d'une foule qui est devenue aphone. Est ce que son égo va prendre le dessus, vexé d'être affiché, ou va t-il capter qu'il doit rapidement changer d'attitude?

code by black arrow

@ Invité

avatar
   
#
Lun 15 Nov - 15:38
Alors que l'univers semble m'en vouloir, le brun, quant à lui, fait du mieux qu'il peut pour m'aider. Il semblerait que j'ai un peu de chance dans mon malheur d'être tombé sur quelqu'un comme lui, parce que sans ça, j'aurais dû gérer les clients pressés et réparer la machine à café en même temps toute seule. Mais heureusement, ce scénario n'est que fictif, puisque l'homme a volé à ma rescousse. La pauvre d'ailleurs, qui se retrouve avec une chemise tâchée par ma faute. Pourtant, ça ne semble pas du tout le démotiver. Au contraire même, puisque quand je me retrouve face à un client désagréable qui a décidé de faire chier son monde, c'est encore le brun qui vient me défendre. Alors lui, je ne le connais pas, mais j'envie ses proches, qui ne veut pas d'un ami comme ça ? Sa tentative pour calmer l'homme a l'air de faire son effet, parce que celui ci soupire et fait demi tour pour prendre la porte en grommelant quelque chose dans sa barbe. « Merci encore, » je ne peux pas m'empêcher de remercier une nouvelle fois l'homme qui semble être mon chevalier servant ce matin.

Heureusement, le reste des clients ne sont pas comme le business man de tout à l'heure. Patients, souriant, voire même polis (incroyable, n'est pas ?), ils défilent et je leurs sers leurs commandes en moins de deux. Je vois du coin de l'oeil pendant ce temps le brun s'afférer à sa tâche et probablement trouver ce qui ne va pas avec la machine infernale. Une fois que j'ai fini de m'occuper des personnes qui attendaient (ceux qui voulaient un café sont soit partis, soit ils ont trouvé leurs bonheur dans une autre boisson), je me retourne pour m'approcher de l'homme à la chemise tâchée. « Alors, vous avez réussi ? C'était quoi ? » Je ne lui dis pas encore, mais j'ai déjà décidé que les prochaines fois où il viendra prendre son café pendant mon shift, cet homme aura toujours droit à quelque chose en plus. Un cookie, un deuxième café, une part de tarte, peu importe. Il m'a quand même pas mal sauvé la vie ce matin. Bien sûr, quelque chose que je repaierai moi-même à Alejandra, je ne permettrais pas d'offrir des trucs à gogo. Pour une fois que je tiens à mon boulot.

@ Invité

avatar
   
#
Mer 1 Déc - 17:38
i've got 99 problems but a coffee machine ain't one
'And I never really will forget you. I'm sorry dear have I met you? All that you take from me...Is coffee and tea and sympathy.' -
@Daisy O'Hare
De toutes les raisons que j'ai de me sentir en colère actuellement, la plupart sont tellement partagées et exprimées de toutes les façons possibles qu'il ne me semble pas opportun d'en rajouter davantage. Pourtant l'une d'entre elles me taraude suffisamment pour que je décide de me laisser aller. Posté devant cet abruti, je l'affiche lui et son manque de respect. Peut-être que monsieur a tout ce qu'il veut depuis la naissance, peut-être que tout lui tombe dans le bec sans avoir besoin de fournir le moindre effort... Mais ici, il n'est pas le roi. Ni lui, ni moi. Nous sommes dans un espace de méditation, et je crois qui lui en manque. Quoi qu'il en soit, j'ai gagné. Un con en moins dans ta clientèle. Ma main qui se pose tendrement sur ton épaule "C'est normal." Et non loin de moi l'envie de jeter un coup d'oeil à la foule pour leur dire par mon regard qu'il aurait dû intervenir aussi. A la place, je te souris et je retourne auprès de ma compagne capricieuse.

Du coin de la vision, je vois bien que tu te démènes et que tu gères à merveille. J'espère que ton employeur à conscience de ton potentiel, et qu'elle sera te remercier. En tout cas, de mon coté le problème semble réglé. Je me permets de faire couler un café afin de vérifier. "Yeah!" Que j'exclame dans mon coin, en signe de victoire. Et ça te fait venir à moi. "Oui je crois bien. En tout cas, ça semble fonctionner." Fier? Je reconnais que oui. Le sourire collé aux lèvres, tu demandes un briefing de ce que j'ai résolu "Le circuit hydraulique. Un des tuyaux était pincé, dont l'eau ne pouvait pas s'écouler correctement." Je ne sais pas si tu as tout capté. "Du coup, ca ne coulait pas. Et de l'autre coté, le café s'accumulait, ce qui a crée un bouchon." Que j'ai vidé, nettoyé et replacé. Maintenant que la situation s'arrange, ne me demandez pas pourquoi me vient une illumination. Celle que dans la précipitation, nous n'avons pas prit le temps de se présenter. Ca me fait doucement rire, et avant que tu ne me prennes pour un fou, j'avance ma main vers toi en disant "Au fait, moi c'est Alfred." Si tu le retiens, tu pourras utiliser ce prénom quand tu me verras, les prochaines fois.

code by black arrow

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 13 Jan - 15:11
La folie semble s'être stoppée, et celui qui s'apparente à un chevalier servant a l'air d'avoir trouvé la source du problème. Mieux que ça même, son cri de victoire me fait vite comprendre qu'il l'avait réglé, ce problème. Un sourire s'élargit sur mon visage, un sourire de soulagement, de délivrance. « Ouf... » je ne peux m'empêcher de lâcher. Toute seule, pas sûre que j'aurais été capable de trouver, je n'y comprends absolument rien à ces machines. Je hoche la tête à ses explications, et je pense avoir compris le gros du problème. Je tenterai de surveiller ce truc dorénavant, faire en sorte que ça n'arrive plus. « Okay... ben merci, c'est vraiment sympa de votre part de m'avoir aidé en tout cas.  »

Il se présente, et le sourire sur mes lèvres s'étire. « Alors j'te remercie Alfred ! Moi c'est Daisy... mais tu devais te douter puisque c'est écrit sur mon name tag.  » Je lui réponds, montrant d'un geste le petit badge accroché à la bretelle de mon tablier. « Tu m'as sauvé la vie aujourd'hui, je te revaudrai ça ! Déjà t'es plus quoi ? Muffin, cookie, tarte ? C'est pour moi ! » J'empoigne la pince qui me sert à attraper les pâtisseries de la vitrine. Et s'il s'avère que l'homme n'est pas très pâtisserie, je trouverai toujours un moyen de le remercier. Même s'il s'agit d'un simple café.

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 13 Jan - 18:18
i've got 99 problems but a coffee machine ain't one
'And I never really will forget you. I'm sorry dear have I met you? All that you take from me...Is coffee and tea and sympathy.' -
@Daisy O'Hare
"C'est normal." Il ne pouvait pas en être autrement. Quand je vois une âme en peine, je me refuse d'être dans le clan de ceux qui l'enterre. C'est naturel chez moi de venir en aide à mon prochain, de tendre la main. Je m'en réjouis tout autant quand le problème trouve sa solution. Non pas par narcissisme d'en être le héros, mais tout simplement pour que la personne soit en paix. Puis c'est carrément mieux quand tout le monde sourit non? "Oui j'avais remarqué." Que je laisse s'échapper dans un léger rire. Ton prénom écrit en toutes lettres sur ce badge. Ce qui ne m'empêche pas d'être "Enchanté Daisy." J'espère que tu es prête à souvent l'entendre de ma bouche. Étant un client fidèle, souvent présent, je ne manquerais pas de te saluer plus personnellement à l'avenir. "Oh tu n'es pas obligée tu sais..." Bien que je suis ravi de voir ta bonté. Une offrande pour me remercier, bien qu'un simple mot suffit à me combler. Après, si tu tentes le gourmand que je suis ... "C'est un cookie cheesecake framboise que je vois?" les lippes en coin, l'air malicieux, j'indique volontiers vers quoi je suis entrain de pencher. Et si jamais, mon regard se dirige vers ce je viens d'énoncer. Puis, je me montre reconnaissant de ta reconnaissance en te prévenant que "Si jamais quelqu'un vient se plaindre à tes supérieurs de cet incident, n'hésite pas à me prévenir quand tu me vois." Une petite pensée à ce crétin que j'ai précédemment dû remettre en place "Tu es une bonne employée, ce serait dommage qu'un truc te retombe dessus alors que tu n'as aucune part de responsabilités dans ce qu'il s'est passé." C'est la vilaine machine qui l'est.

code by black arrow

@ Invité

avatar
   
#
Lun 21 Fév - 19:49
L'homme qui se dresse en face de moi émane une aura solaire, il semble si gentil et si doux que j'en viens à me demander comme j'ai fait pour ne pas le remarquer auparavant. Parce que oui, je me souviens l'avoir vu venir prendre son café plusieurs fois, mais je n'avais jamais relevé sa présence plus que cela. En tout cas, il peut être sûr qu'il aura désormais droit au traitement VIP que je réserve seulement à ma soeur ou quand elle vient me voir. C'est à dire, un peu plus de café dans la tasse que j'en mettrais à d'autre, ou bien si il vient en fin de journée, un cookie gratuit qui, autrement finirait à la poubelle (ou au sans domicile fixe que je croise de temps en temps lorsque je fais la fermeture). « Ca me fait plaisir ! » Je lui réponds, tout sourire, alors que je le vois loucher sur le cookie. Je lui sers le biscuit dans une petite assiette pendant qu'il me demande de le prévenir si jamais il y a des soucis par la suite. « Mais où étais tu quand j'avais besoin qu'on me défende lorsque mes profs appelaient mon père parce que je ne rendais pas mes devoirs à temps ? » Je rigole, parce que ce Alfred a vraiment l'air d'être un type sympa. « Non, en vrai, ma boss est super sympa, et quand je lui raconterai tout ça, elle me croira certainement plus que le type de tout à l'heure.  » On ne pourrait pas rêver meilleure patronne que Alejandra, on ne va pas se le cacher. Ce n'est pas elle qui me donnerait du fil à retordre face à une situation pareille. « Tu viens souvent, non ? il me semble t'avoir vu plusieurs fois. » je lui demande, tentant de faire un peu la conversation à mon sauveur du jour. Non seulement pour qu'il ressente la reconnaissance que j'éprouve, mais aussi parce que je m'intéresse, j'aime en savoir un peu plus sur les nouvelles personnes que je rencontre ces derniers temps. Ca m'ouvre un peu les yeux sur le monde qui m'entourre.

@ Invité

avatar
   
#
Ven 4 Mar - 17:48
i've got 99 problems but a coffee machine ain't one
'And I never really will forget you. I'm sorry dear have I met you? All that you take from me...Is coffee and tea and sympathy.' -
@Daisy O'Hare
Je n'ai aucun doute sur la bonté de ton geste, ni sur la sincérité avec laquelle t'es entrain de me remercier. Mes doigts attrapent la petite assiette où trône ce cookie qui me fait fortement envie. "Encore merci." Que je souffle doucement avant d'être envahi par cette envie de rire que je ne retiens pas. "Certainement entrain de sauver un membre de ma famille du même problème?!" En grand frère aimant et adoré. "Je l'espère." Parce que c'est important de se sentir soutenir par son employeur. Je veille au bien être de chacun de mes employés, ainsi qu'a leur sécurité. Non, je ne vais pas prendre le dos de l'un d'eux si il est en tord, mais je veille à toujours rester juste et bon. Ce rôle de protecteur je l'ai toujours eu, auprès de mes soeurs, de mes amis et maintenant à l'égard d'une inconnue. Etrangère que je suis amené à souvent croiser pendant mes visites dans l'établissement. Il aura fallut un accroc de ce genre pour que l'on échange ces quelques mots. "Au moins une fois par semaine minimum." Impatient de me délecter du biscuit, je tape un croc dedans que je mâchouille rapidement afin de poursuivre poliment "C'est ici que je viens pour déconnecter un peu, pour me ressourcer et faire le plein de bonnes énergies." Le yoga m'y aide quand le temps ne me permet pas de faire une randonnée. "Et toi tu es là depuis combien de temps?" Pas que ma mémoire me fasse défaut, mais je préfère avoir la vraie information auprès de la principale concernée.  

code by black arrow

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum