La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
-23%
Le deal à ne pas rater :
SEB Friteuse classique Oleoclean 3.5L (2300W, 190°C)
99.99 € 129.99 €
Voir le deal

I want you to want me || Hope

@ Invité

avatar
   
#
Lun 14 Mar - 15:43


I want you to want me

Hope Fawkes & Soledad Castellano

◊ ◊ ◊

Elle jeta le téléphone un peu plus loin dans le lit et vint s’extirper des draps sans pour autant réveiller la rouquine qui ronflait doucement à ses côtés. Elle n’avait pas de temps à perdre, il fallait qu’elle se dépêche. C’était fou comme elle n’avait aucune raison lorsque le sujet portait sur cette blonde qu’elle aimait déjà follement. Devait-elle avouer avoir eu un sourire soulagé en apprenant qu’elle s’était débarrassée de son fiancé ? Devait-elle nier le fait qu’il lui était quasiment impossible de passer à autre chose tellement elle avait cette fille dans la peau ? Catra regarda sa maîtresse sautiller sur place alors qu’elle tentait d’enfiler un pantalon légèrement trop serré. Il n’était pas l’heure pour les détails. Son regard chercha désespérément ses clés de voiture avant qu’elle ne se souvienne qu’elle n’avait même pas le permis.

La porte se ferma derrière elle et la voilà qui se précipitait dans les escaliers, son cœur fou dans sa poitrine. Les lèvres tremblantes, l’hispanique traçait sa route dans les rues sombres de la ville, elle se foutait bien des gens étranges qu’elle pouvait croiser, son esprit était bien trop occupé à se remémorer la conversation qu’elle venait d’avoir avec Hope. Comment cette fille pouvait-elle avoir une telle emprise sur son cœur de pierre ? Comment avait-elle pu laisser une fille ainsi s’emparer de son âme après des années à briser celles de parfaites inconnues ? Soledad n’avait pas la réponse et elle ne pouvait nier la frustration que tout ceci faisait naître en elle.

Elle grimpa dans le premier taxi venu et s’affala sur la banquette, yeux clos, la respiration saccadée. Putain de Johanna qui lui avait fait promettre de ne plus toucher à une goutte d’alcool, elle en avait tant besoin à cet instant précis. Le visage de Hope dansait sous ses paupières fatiguées et elle dut se faire violence pour se concentrer sur autre chose pour une poignée de minutes. Penser à elle de la sorte n’allait pas l’aider à gérer ses émotions une fois face à elle. Il fallait qu’elle se calme, qu’elle parvienne à garder les idées claires et à ne pas jouer avec le feu.

Les minutes défilèrent et le véhicule finit par ralentir le rythme, la laissa quitter la banquette arrière non sans qu’elle ne lui laisse quelques billets à la volée. Son regard noisette se posa sur l’immeuble qui lui faisait face et ses doigts tremblant tentèrent de calmer les mèches rebelles qui lui chatouillaient le visage. Elle n’avait même pas pris le temps de changer son haut de pyjama, le chauffeur avait sûrement dû la prendre pour une folle à se balader dans un accoutrement pareil. Soledad sonna à l’interphone. « Hope ? It’s me, Soledad. » souffla-t-elle, encore essoufflée de sa course improvisée.

La porte s’ouvrir devant elle et il y eut un instant d’hésitation. Voulait-elle réellement faire ça ? Il était question de ruiner les efforts des dernières semaines sans réellement connaître de retour en arrière. Tout pouvait s’améliorer, tout pouvait s’empirer. Elle prit une profonde inspiration et franchit les derniers obstacles qui la séparaient de sa blonde.

Ce fut d’un poing toujours aussi tremblant qu’elle toqua à la porte et les secondes d’attente lui parurent interminables. Et lorsque la porte s’ouvrit enfin, Soledad crut bien entendre son cœur se briser violemment. Hope était dans un état pitoyable, elle ne rayonnait plus comme avant. Ses yeux étaient gonflés de larmes, son corps semblait hurler de fatigue. Qu’avait-elle fait à son ange ? « Hope… » Sa voix se brisa au fond de sa gorge et elle esquissa un bref pas pour engloutir la distance. Ses doigts chauds d’un amour inavoué se posèrent sur les joues fatiguées de la blonde et, sans attendre, elle vint s’emparer de ses lèvres dans un baiser empli d’espoir.

(c) oxymort

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 17 Mar - 15:57
i want you to want me
soledad castellano & hope fawkes
Est-ce que t’as fait une erreur monumentale ? La question te reste en tête un long moment alors que tu fixes ton téléphone. Peut-être que tu devrais lui envoyer un autre message pour lui dire de ne pas venir ? T’hésites. C’est idiot en soit, ce n’est même pas comme si tu n’as pas envie de la voir - c’est plutôt l’inverse. C’est juste que t’as l’impression d’abuser, de profiter de sa gentillesse alors que tu ne la mérites absolument pas. Mais au final, c’est aussi plus gros que juste l’idée qu’elle vienne te rejoindre ce soir-là. C’est aussi que t’aurais du te contenter d’accepter ce qu’elle t’annonçait - à savoir le fait que vous ne feriez plus d’enregistrement ensemble - sans insister pour t’excuser ou lui annoncer que tu n’es plus avec Owen. C’est peut-être là ton erreur monumentale, ce besoin qu’elle sache que tu t’es enfin décidée à faire la bonne chose.
Pourquoi était-ce si important qu’elle le sache ? La réponse est évidente en soit, mais tu préfères ne pas t’y attarder, de peur de ce que ça pourrait impliquer - comme si tu ne le savais pas déjà.
Tu décides finalement de rien faire, de rester en boule dans le lit que t’as à peine quitté depuis que t’es arrivée chez toi amie. T’as pas le courage de bouger, de faire quoi que ce soit d’autres que verser toutes les larmes de ton corps. T’as du mal à encaisser la rupture, à accepter que t’as peut-être gâcher ta vie en disant la vérité à Owen. C’est égoïste en soit, ça montre à quel point t’es une terrible personne de penser qu’à toi dans cette histoire - même si ton coeur aussi s’est retrouvé brisé. Tu crains tout particulièrement la réaction de tes parents, mais tu ne fais que repousser le moment fatidique où tu en parlerais avec eux.

T’as pas le choix de te relever lorsque l’interphone sonne. Croiser ton reflet sur le chemin vers la porte te tire une grimace : t’as une sale tête, mais t’as pas non plus le temps de rescaper ton apparence le temps que Soledad arrive devant l’appartement dans lequel tu te trouves. Comme de fait, t’as à peine le temps de rattacher tes cheveux avant qu’elle toque à la porte. T’hésites un instant, la crainte de faire une erreur revient te serrer les tripes. Peut-être qu’il vaudrait mieux que tu retournes te cacher dans le lit. Si seulement c’était vraiment une option, si t’étais assez égoïste pour ça
Ou plutôt, si t’avais moins envie de la voir.
T’ouvres donc la porte, sans parvenir à forcer un sourire sur tes lèvres. « Hey. » C’est tout ce que tu trouves à dire. Au moins t’arrives à retenir les larmes, à ne pas sangloter cette fois. T’as pas le temps de placer un autre mot que Soledad s’avance, que ses lèvres trouvent les tiennes. Tu ne la repousses pas cette fois, tu te laisses emporter par le moment. Tu ne penses pas que c’est un comportement correct de ta part que ce soit vis-à-vis d’elle ou vis-à-vis d’Owen, mais t’en as envie, ça te réchauffe le coeur. Après un moment, tu te recules. « I’m sorry. » Tu sais même pas pourquoi tu t’excuses en fait, peut-être un peu pour tout. Elle mérites des excuses sincères, autant de fois que nécessaire. Tu te décales pour la laisser rentrer. D’une petite voix, tu ajoutes : « Thank you for coming. » Tu retiens le commentaire qui brule tes lèvres, à savoir que ce n’était pas nécessaire. Ça te fait plaisir en soit, c’est juste que l’impression d’abuser est toujours présente.
(c) DΛNDELION

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 28 Avr - 15:54


I want you to want me

Hope Fawkes & Soledad Castellano

◊ ◊ ◊

Cette fois-ci, Hope ne vint pas la repousser alors qu’elle lui offrait un baiser tant désiré. Elle fut surprise de ressentir de la douceur dans cet échange comme s’il était question de demander pardon à l’autre pour les horreurs échangées quelques heures plus tôt. Soledad ne savait pas ce qu’elles faisaient, ce à quoi elles pensaient à ainsi tenter le diable mais qu’est-ce qu’elle s’en foutait, elle savait déjà que le mal était fait au moment même où elle s’était levée pour la rejoindre.

Elles rompirent le baiser et le regard ténébreux se posa sur la frêle silhouette qui lui faisait face. Il était si étrange, si douloureux de la voir dans pareil état. Elle se remémorait sans mal la première fois qu’elle avait vu cette fille dans les studios d’enregistrement. Cette crinière dorée qui avait capté son attention et ce sourire d’une innocence que l’on pensait impossible. Son cœur se serra à l’idée que son simple toucher fusse responsable de la perte d’éclat de son étoile, était-elle à l’origine de tout ceci ? Sûrement.

Après tout, c’était elle qui avait mordu dans le fruit défendu et qui l’avait tendu à Hope sans lui annoncer la moindre conséquence. Si elle s’était convenablement comportée, qu’elle s’était contentée d’une tendre amitié peut être que le rayonnant sourire serait toujours plaqué sur ses lippes, peut-être qu’elle ne serait pas là à errer comme une âme en peine.

« You’re welcome. » répondit-elle, avec une presque amertume envers elle-même. Elle entra dans la pièce et ôta sa veste qu’elle posa dans un coin de la pièce. Les doigts tremblant disparurent dans les poches de son pantalon alors qu’elle embrassait le refuge d’un regard inquiet. Elle qui avait été gonflée d’un élan de courage, là voilà qui se carapatait dans une carapace sans la moindre idée de ce qui allait se passer. C’était elle qui était venue lui parler pour lui dire que tout ceci était bel et bien terminé. Pourtant, c’était bel et bien ses lèvres qui s’étaient plaquées contre les siennes dans un appel à l’aide. « I… » commença-t-elle, mais les mots moururent prématurément contre son palais. « Can I help you with something ? Like, I don’t know, cooking? Washing?... Hugging?”

Qu’elle était bien ridicule à ne plus savoir quoi dire, elle qui jouait les filles ténébreuses. Hope continuait, encore et encore, à lui faire perdre ses moyens sans pourtant esquisser le moindre le mouvement. Soledad ne pouvait plus se voiler la face, cette fille possédait son cœur et il n’était guère question de le récupérer. Tout ce qu’elle voulait, c’était lui rendre son sourire, lui prouver qu’elle n’avait pas fait le mauvais choix. Mais avait-elle réellement fait un choix ? Après tout, la blonde l’avait simplement informé de sa rupture avec son fiancé et n’avait, en aucun cas, formulé une quelconque possibilité pour elles-deux.


(c) oxymort

@ Invité

avatar
   
#
Lun 9 Mai - 3:27
i want you to want me
soledad castellano & hope fawkes
Difficile de savoir ce que tu attends de cette visite de Soledad. On pourrait croire que c’est parce que tu n’attends rien - c’est un peu le cas - mais c’est un peu plus compliqué que ça. C’est aussi que t’as peur de ce que ça peut impliquer, de ce qu’elle veut tirer de ce moment. Tu te demandes un peu pourquoi elle est là au fond et cette question te taraude l’esprit. Elle a dit vouloir t’aider, ça semble évident, mais en même temps tu ne saurais dire ce que ça peut impliquer. Peut-être qu’il est plus simple de te contenter d’être reconnaissante et de ne pas chercher plus loin.
Pas que ça t’aide à savoir comment agir avec elle ou même agir tout court. L’envie d’aller te rouler en boule dans le lit que t’as à peine quitter ces derniers jours se fait sentir, toujours aussi forte. T’as la décence de ne pas le faire, de rester plantée là où tu es sans flancher. Tu ne peux pas - ou ne veux pas plutôt - t’effondrer en sanglots pour la millième fois des derniers jours.

Il vaut donc mieux te concentrer sur cette visite inespérée, sur Soledad qui vient rompre le silence cette fois avec une proposition, une question plutôt. Sans doute malgré elle, elle parvient à te tirer un mince sourire. Parce que son hésitation est adorable, parce ça te rassure de ne pas être la seule perdue dans cette situation. Ton réflexe premier serait de lui répondre qu’elle n’a pas besoin de t’aider, ne serait-ce que pour chasser cette impression d’abuser qui ne te quitte toujours pas, mais en même temps, elle s’est déplacée jusqu’à toi, ce serait idiot que ce soit pour rien. « I think I should eat something. » Parce que tu ne sais pas c’est quand la dernière fois que t’as fait l’effort de te nourrir. Surement quand ton amie était dans les parages et qu’elle t’a forcée à sortir du lit. Comme quoi tu n’es pas capable de prendre soin de toi-même en ce moment. « But you don’t have to cook, we can order something. » Comme si t’avais le budget pour ça, comme si ta séparation avec Owen n’avait pas des conséquences au niveau financier aussi. Qu’importe, c’est pour taire un peu ta culpabilité, pour compenser son déplacement en quelque sorte.

Mais au fond, t’as surtout une question à lui poser, une interrogation que tu n’arrives pas à chasser complètement de ton esprit. T’as au moins la décence de ne pas le faire dans l’entrée. Tu t’avances un peu plus dans l’appartement, la laissant te suivre jusqu’au salon. Au moins comme ça vous pourrez vous installer confortablement (ou pas) sur le canapé. « I need to ask… why did you come ? » Qu’est-ce qu’elle pourrait y gagner ? Pourquoi ne voudrait-elle pas que te laisser seule ?
C’est ce que tu mérites après tout, à tes yeux au moins.  
(c) DΛNDELION

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum