La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le deal à ne pas rater :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de Captive ?
26.90 €
Voir le deal

lost cause (jules)

@ Invité

avatar
   
#
Lun 25 Avr - 1:39
lost cause
@Jules Ainsworth & hope fawkes
Les derniers temps ont été difficiles pour ton petit coeur. T’aurais jamais cru avoir le courage de parler avec Owen de cette façon. Est-ce que ça s’était bien terminé ? Non, pas vraiment. Tu supposes qu’une conclusion positive aurait été impossible à avoir. Le pire c’est qu’il n’a pas été infect, il n’a pas si mal réagi pour la bombe que tu lui lâchais en plein visage, mais ça ne pouvait pas vraiment être mieux. Le mariage a été annulé, vous avez rompu et maintenant tu te retrouves seule. Certes, il y a toujours Soledad dans les parages comme un grand point d’interrogation, une question à laquelle tu n’as pas de réponse. Parce qu’elle mérite mieux, parce que tu ne sais pas si tu es prête à te lancer dans quoi que ce soit considérant que ta seule relation s’est terminée de façon plutôt dramatique.
Puis dans tout ça il y a ton appartement, celui qu’Owen a bien voulu te laisser et qui deviendra rapidement un problème. C’est en partie parce que ça ne fait que te rappeler tous les souvenirs que vous avez construits dans l’appartement, mais aussi parce que la facture dépasserait rapidement tes moyens. C’est toutefois un problème que tu repousses à plus tard, parce qu’il y a aussi la question de tes parents.
Quoi que ça aussi tu remets à plus tard. C’est d’ailleurs ce que tu fais très consciemment en décidant de passer ta journée de congé à faire quelque chose plus plaisant qu’affronter tes parents. En soit, tu vas quand même voir de la famille, juste pas celle qui te ferait la vie dure en raison de la fin de tes fiançailles. C’est Jules que tu vas rencontrer dans un café. Tu lui adresses un mince sourire lorsqu’elle arrive, essayant de ce fait de camoufler la fatigue qui t’habite depuis quelques temps. « Hey. Tu vas bien ? » Une question un peu bateau, mais ça semble être la moindre des choses. « Ça me fait plaisir de te voir. » De voir une tête familière qui, au moins, ne te jugerait pas pour ta rupture.
(c) DΛNDELION

@ Invité

avatar
   
#
Dim 1 Mai - 19:30
La sonnerie de son téléphone qui la tire de sa rêverie, Jules se tourne sur le côté pour pouvoir récupérer son téléphone et ainsi, éteindre cette chanson qui lui reste en tête une bonne partie de la matinée. Quand elle se remet sur le dos, elle tape la place à côté d’elle qui est froide et elle soupira un instant avant de se lever, pour récupérer la chemise de Charles qui trônait sur le sol de la chambre, et elle l’enfile en se dirigeant à pas de loup jusqu’à la cuisine, pensant naïvement qu’il était là, mais le mot qui trônait sur le comptoir de la cuisine la ramena à la réalité et lui indiqua qu’il avait dû partir au travail. Elle fit la moue, se servit un café et se décida à garder la chemise qu’elle accessoirisa avec une grosse ceinture et ses talons, elle le lui rendrait plus tard. Aujourd’hui, Jules ne travaillait pas, elle avait rendez-vous avec Hope, au fond d’elle, elle espérait qu’Hope soit en meilleure santé mentale que lors de leur dernière entrevue parce qu’elle avait décelé du désespoir dans le corps de sa demi-soeur et Jules n’aimait pas vraiment ça. Elle appela son chauffeur et attendit patiemment (ou pas) qu’il arrive en récupérant ses affaires qu’elle avait semé un peu partout la veille avant de claquer la porte de l’appartement du brun, et elle s’échappa direction Manhattan. Quand elle arriva chez Jojo’s, elle entra et salua les personnes qu’elle connaissait avant de rejoindre son rendez-vous de la journée avec un grand sourire sur le visage, elle lui offrit une accolade avant de s’installer et de déposer son sac sur le sol. « Hey, je vais merveilleusement bien et toi ? » Demanda t-elle avant de faire signe au serveur qu’elle n’avait pas envie d’attendre d’être servi « Moi aussi ça me fait plaisir de te voir. » Elle prit commande auprès du pauvre type tout paniqué et elle le laissa vaquer à ses occupations en reportant son attention sur Hope « Désolée de te dire ça comme ça mais t’as une sale gueule quand même, tu dors la nuit ? » S’enquit-elle avec une grimace « Depuis quand tu n'as pas fait une nuit complète ? »  

@ Invité

avatar
   
#
Lun 30 Mai - 14:29
lost cause
@Jules Ainsworth & hope fawkes
L’arrivée de Jules est une agréable distraction pour la vague de réflexions qui t’assaillent depuis les derniers temps. Tu sais que ça ne durerait pas, que le sujet tomberait sur la table à un moment ou un autre, mais pour l’instant, tu sais apprécier l’accalmie. C’est pour ça que tu réponds de façon vague lorsque la question t’est retournée. « Ça va… » Ce n’est pas le cas, ça n’a même pas l’air d’être le cas, mais ça te semble être la réponse la plus simple.
T’as pas non plus envie de t’effondrer dès le premier moment. Encore moins devant le pauvre serveur qui se ramène d’un air paniqué pour prendre vos commandes. Tu passes la tienne après Jules avant de repasser ton regard vers la table. C’est une vague façon de t’assurer que tu n’éclaterais pas en sanglots sans raison - pas encore en tout cas. Mais ça ne te protège pas du jugement de ta demi-soeur, jugement qui semble tiré d’une inquiétude. « Pas vraiment… » Le sommeil ne te trouve pas aussi facilement, tu rumines tes décisions la nuit, bien trop pour que ce soit bon pour ton moral. « Ça doit faire une semaine… » Si ce n’est pas plus. On ne peut pas dire que tu dormais très bien avant de te décider à avouer la vérité à Owen. Les choses se sont simplement empirée depuis, surtout que tu ne dors pas dans ton lit confortable, mais chez une amie. Tu baisses le regard à nouveau, incertaine de comment dire les choses. T’hésites un instant encore avant de décider de suivre simplement l’exemple de Jules et de lâcher la nouvelle telle qu’elle est. « C’est fini avec Owen. » Tu prends une grande inspiration, n’ayant aucune envie de pleurer (encore) là-dessus. Tu sais que c’était la bonne décision à prendre, mais ça ne la facilite pas pour autant. « Donc disons que c’est compliqué en ce moment. » Une façon simple de décrire une situation plus que complexe, mais au moins ça explique pourquoi tu ne dors pas ou pas bien.
(c) DΛNDELION

@ Invité

avatar
   
#
Lun 4 Juil - 20:19
Même si elles avaient mal commencé ce qu'on pouvait appeler leur relation fraternelle, Jules ne pouvait pas laisser Hope dans l'embarras ni même dans le flou. Alors elle l'avait aidé comme elle le pouvait, elle avait tenté de la rassurer, de lui dire que tout irait bien la dernière fois qu'elles se sont vues toutes les deux, mais non. Elle avait l'impression que ça n'avait servi à rien, que ce n'était que du vent. Mais, elle ferait en sorte qu'elle aille bien, en tout cas en sortant de cette entrevue. Et elle avait vu juste, Jules. Quand elle avait remarqué la tête un peu trop fatiguée d'Hope. Jules s'étonna alors de la révélation de sa demi-soeur « Une semaine ? Mais ton médecin ne peut pas te mettre sous anxiolytiques ? Ou sous somnifères ? Je te donne le nom de mon médecin si tu veux hein » Pas qu'elle voudrait absolument que sa belle soeur soit sous traitement, mais elle voulait simplement qu'elle se sente assez bien pour parvenir à dormir. « Tu veux venir dormir au penthouse ? J'ai une chambre d'amis » Peut-être que c'était l'endroit où elle dormait ? Elle voulait lui donner de multiples possibilités pour se sentir bien, Jules. Quitte à l'accueillir chez elle et devoir être silencieuse avec Charles. Le regard de la blonde qui s'attardait sur le serveur qui mettait un certain temps à faire ses consommations et qui commençait copieusement à l'agacer, Jules ouvrit la bouche en forme de O quand Hope balança la nouvelle « Tu l'as quitté ? » demanda t-elle, la voix emplie d'un étonnement mal déguisé. « Mais wow. » Est-ce qu'elle en était pour quelque chose ? Elle n'espérait pas. Bien que Jules n'était pas le centre du monde, elle n'était pas non plus la pro pour donner des conseils et elle se demandait bien si elle n'y était pas pour quelque chose. Lorsque le serveur s'approcha Jules le jaugea de haut en bas avant de secouer la tête et de ne pas prendre le temps de le remercier, c'était long, bien trop long. « Mais tu as un endroit où dormir au moins ? »

@ Invité

avatar
   
#
Mer 5 Oct - 3:39
L’inquiétude de Jules est presque surprenante, du moins, tu ne peux pas t’empêcher de ressentir un certain étonnement. Il faut dire que votre relation n’a pas si bien commencé et que tu n’aurais pas cru à un tel dénouement à vos débuts. C’est plaisant, c’est assurément une bouée de sauvetage dans le chaos qu’est ta vie actuelle. « J’ai une prescription d’anxiolytiques au besoin ouais… » Pas que tu veuilles en prendre plus que ça, tu doutes que ça règlerait ton problème considérant l’ampleur de ce que c’est. Mais ta demi-soeur a sans doute raison, ça te ferait du bien, voir ton médecin aussi d’ailleurs. « Ça ne te gênerait pas ? » Elle ne te l’aurait sans doute pas proposé si ça la dérangeait, mais tu le précises quand même. De toute façon ce ne serait que l’espace de quelques jours, que tu reprennes un certain contrôle sur ta vie.
Parce que la nouvelle que tu lances sans trop de détour est considérable. Ça se voit à la réaction de Jules, l’étonnement qui s’entend dans sa voix. « Oui. » Une confirmation qui se fait sous un ton bien fragile. Ça t’a tout pris de le laisser, c’est évident. « J’avais pas le choix. » Pas alors que ton coeur battait pour quelqu’un d’autre - que tu as embrassée par ailleurs - encore moins vus les questionnements que tu avais au sujet de ton orientation. Bref, une évidence que tu as essayé de retarder autant que possible.
Tu ne prêtes même pas attention au serveur qui revient vers vous, ton regard passant de Jules à tes mains. Tu n’es pas certaine de ce que tu veux répondre à la question qu’elle te pose. « Euh, je vis chez une amie en ce moment. Le temps de trouver une solution viable. » Parce que bon, tu ne peux pas rester dans l’appartement avec Owen, tu ne peux pas revenir vivre chez tes parents - ou du moins, tu ne te vois pas le faire - t’as pas l’argent pour déménager n’importe où sur un coup de tête sans un coup de main financier. « Je n’ai pas voulu l’annoncer à mes parents tout de suite donc ça complique un peu tout. » À vrai dire, Jules est la première personne de ta famille à qui tu en parles, une des rares tout court en fait. C’est presque sain.

@Jules Ainsworth

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum