La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment : -17%
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
Voir le deal
59.99 €

long & lost (olivia)

@ Invité

avatar
   
#
Dim 16 Jan - 11:20
Depuis que la saison de F1 est terminée, tu as l’impression d’avoir enfin un vrai moment de répit. Tu n’iras pas jusqu’à dire que ça va mieux – il ne faut pas exagérer non plus – mais tu réussis plus ou moins de sortir de ta taverne sans avoir l’envie de fusiller du regard chaque personne qui ose t’observer de près ou de loin. Tu as même accepté de te rendre chez un « ami » à toi à Staten Island pour une soirée improvisée du nouvel an (oui avec plusieurs jours de retard et alors ?). Tu pensais que ça irait plus ou moins… Et ça allait, vraiment. Jusqu’à ce que tu vois le prénom de Swann s’afficher sur ton portable. Un « bonne année » en retard mais c’est l’intention qui compte, non ? Le revoir t’a perturbé, tu ne vas pas le nier. Tu n’es même pas capable de dire ce que tu ressens réellement quand tu échanges ces quelques messages avec lui. Tu souris comme un con, ça c’est sûr. Mais en même temps, il y a cette pointe de tristesse en toi qui te rappelles le vide qu’il a laissé dans ta vie. Il te manque, ce crétin. Et soudain, tu te sens comme un étranger parmi tout ce beau monde. L’impression d’être de trop, de ne pas être avec la bonne personne, de perdre du temps. Tu ranges ton portable et vides ton verre d’alcool d’une traite avant de le poser sur le premier meuble à ta portée. Tu dois sortir d’ici. C’est quelque peu titubant que tu te fraies un chemin jusqu’à l’extérieur et l’air frais qui frappe ton visage te fait un bien fou… sans pour autant te permettre de retrouver tes esprits.

Et il aurait peut-être fallu que tu les retrouves. Cela t’aurait évité de sonner au portail des Hampton à une heure tardive, car en passant devant la maison, tu t’es rappelé que la marraine de Swann vit ici. N’est-ce pas le bon moment pour lui passer le bonsoir ? Non, certainement pas. Pourtant, quand tu vois la porte s’ouvrir et la silhouette d’Olivia apparaître, tu lui fais un signe de la main pour qu’elle remarque ta présence derrière le portail. « Bonsoir Olivia, c’est Liam. Le… L’ex… Le meilleur ami… de Swann. ». Ok, ça s’annonce déjà compliqué. T’es peut-être bourré mais tu as encore la présence d’esprit de te présenter, histoire qu’elle ne pense pas que tu es un inconnu dans la pénombre. Alors qu’elle s’avance, tu as l’impression que cela fait des années que vous ne vous êtes pas vus. « Toujours aussi charmante. » que tu lui lances lorsqu’elle est à ta hauteur, te tenant au portail comme tu peux histoire de tenir debout et de te donner une certaine contenance. Est-ce que tu es réellement en train d’essayer d’amadouer la marraine de Swann ? Peut-être qu’il lui a raconté ce qui s’est passé et tu n’as pas envie qu’elle te voit comme le dernier des cons – même si c’est ce que tu es à l’heure actuelle et tu ne préfères même pas imaginer l’image que tu renvoies à cet instant. « Je passais dans le quartier et… Ça fait longtemps. ». Awkward. T’es loin de paraître sûr de toi à cet instant, Liam. Tu donnes plus l’impression d’être un petit garçon paumé, qui ne sait pas ce qu’il fout ici et où est-ce qu’il peut aller. Si tu n'avais pas autant d'alcool dans le sang, sûrement que tu t'excuserais et ferais demi-tour. Le problème, c'est que tu es incapable d'agir avec clarté. Ou plutôt, le vrai problème, c'est que Swann te manque beaucoup trop.

@ Invité

avatar
   
#
Ven 21 Jan - 0:21
Vivre en solitaire était tout compte fait plutôt agréable. Olivia aimait la maison de Staten Island. C’est elle qui avait convenu des plans avec l’architecte, les lieux ne pouvaient donc pas être mieux agencés – de son point de vue, du moins. Seule ombre au tableau : cette baie vitrée que Benjamin avait tenu à ajouter à la pièce à vivre. Superflue, impossible à nettoyer et absolument terrifiante lorsque la nuit tombait et que les stores n'étaient pas baissés. Du pain béni pour les voisins trop curieux, qui pouvaient épier à leur guise ce qu’il se passait dans le salon de Mme Hampton. Malgré ça, Olivia s’y sentait bien. Son mari avait été tellement absent ces derniers temps que la brune ne pouvait même plus dire depuis quand elle habitait seule. Elle avait retiré ses chemises de la penderie, viré ses boutons de manchettes qui traînaient au fond du tiroir de la table de nuit, mis tout ça dans un carton au garage… Et pouf, évanoui, c’était comme si Benjamin n’avait jamais vécu ici.

Olivia s’était assoupie devant le film qu’elle avait lancé, à tel point qu’elle aurait été bien en mal d’en résumer l’histoire. Elle avait enfilé son pyjama le plus confortable, sur lequel elle avait rajouté un vieux sweat oversize à l’effigie de sa promo à Harvard. Et comme si ça ne suffisait pas, elle s’était emmitouflée dans un plaid, si bien que la chaleur légèrement étouffante la berçait doucement. Autant le dire : Olivia n’avait pas prévu de recevoir de la visite ce soir-là. Et pourtant. Tirée de son demi-sommeil par la sonnette du portail, elle poussa un soupir plaintif, mais se leva tout de même, au cas où le visiteur serait une Lizbeth embêtée à la recherche d’un coup de main. Après avoir mis un peu d’ordre dans ses cheveux bruns, Olivia sortit sur le perron. Ça n’était pas Lizbeth au bout de l’allée, mais l’inconnu se présenta avant qu’elle ne commence à s’inquiéter. Heureusement qu’il le fit d’ailleurs, car elle ne l’aurait certainement pas remis. Il avait tellement longtemps qu’elle n’avait pas vu son filleul, alors le meilleur ami de son filleul… « Liam, bien sûr. » Elle fit quelques pas pour le rejoindre, maudissant le froid qui venait mordre ses chevilles. En arrivant à sa hauteur, elle tilta. Oh, je vois. Il est carrément imbibé. Le compliment qui suivit fut malheureusement un peu entaché par le fait que Liam puait l’alcool à dix kilomètres (et par le fait que sa propre tenue était tout sauf charmante), mais Liv lui sourit quand même.  « Merci. Qu’est-ce que tu fais ici ? Swann est avec toi ? » Elle jeta un regard autour d’elle mais Liam semblait bel et bien seul. Bien entendu, elle ignorait que les deux s’étaient sérieusement disputés. Olivia reporta son attention sur Liam. Il chancelait à la manière des gens qui répètent “non, j’te jure, jsuis pas bourré !” et Olivia fut prise d’un élan d’hospitalité. « Ne reste pas dehors. Je crois que tu as besoin d’un café. Et d’une douche. Froide, la douche. » Elle l’invita à la suivre à l’intérieur. Peut-être qu’en plus d’être charitable envers une pauvre âme totalement beurrée, elle pourrait aussi en profiter pour grappiller des nouvelles de Swann, ce même Swann qui ignorait obstinément ses textos.

@ Invité

avatar
   
#
Jeu 16 Juin - 19:17
Tu essayes de garder une certaine contenance face à Olivia mais ta manière de marcher et de te tenir te trahit sur ton état fortement alcoolisé. Swann va te tuer s’il apprend que tu as débarqué chez sa marraine dans cet état-là, c’est sûr. Mais bon, il t’en veut déjà alors tu n’es plus à ça près, n’est-ce pas ? Alors lorsqu’Olivia te demande si tu es avec son filleul, tu regardes autour de toi comme pour t’assurer qu’il n’est pas là et secoues la tête négativement. « Ah… Non. Tout seul. J’ai fait de la merde. ». Comme d’habitude. Au sein de votre duo, tu as toujours été celui qui cherchait à l’entraîner dans tes conneries, à l’amener partout avec toi quitte à parfois redoubler voire tripler d’effort pour lui faire les yeux doux et qu’il accepte de te suivre. Puis comme si tu venais d’avoir un éclair de génie, tu te rappelles que tu devrais revoir ta façon de parler devant Olivia. Ce n’est pas n’importe qui après tout, et tu entends ta mère te crier d’ici fais attention à ton langage ! « Enfin, hm… des grosses bêtises. » dis-tu en fronçant légèrement les sourcils, ayant l’impression de retourner à l’enfance en utilisant ces mots. Bourré, mais tout de même un peu de lucidité.

Tu la remercies lorsqu’elle t’invite à entrer. « Toujours des douches froides, bien sûr. C’est bon pour le corps, mais vous l’avez remarqué visiblement. » répliques-tu avec un sourire en coin à sa remarque tout en montrant d’un geste de la main ton corps d’Appolon – à ton humble avis – caché par tes vêtements. Oui, tu es bien trop torché pour te rendre compte qu’elle fait allusion à ton état et non à tes muscles mais bon… A croire que tu oublies que tu as affaire à une femme mariée. D’ailleurs, il est où le mari ? « Vous êtes toute seule vous aussi ? » que tu lui demandes en jetant un vague coup d’œil dans le salon. A aucun moment, tu t’es dit que tu pouvais peut-être la déranger. C’est seulement maintenant que tu te rends compte qu’aux dernières nouvelles, elle a une vie de famille contrairement à toi qui débarque à n’importe quelle heure chez elle sans même la prévenir. Histoire de paraître à peu près normal devant elle, tu t’accoudes au premier meuble qui passe par là. Au moins, cela t'évitera de tituber. « C’est calme…. Comme chez moi. Vous arrivez à supporter ça ? ». Ce calme-là, tu le détestes. Il n’a rien d’apaisant pour toi. Tu es habitué aux bruits, à être entouré de monde autour de toi constamment… à ne jamais t’arrêter tout simplement. Le silence t’angoisse plus que tout. Peut-être que le regard d’Olivia sur toi n’arrange en rien les choses, parce que tu te demandes ce qu’elle peut penser de toi à cet instant. Toi qui as fait n’importe quoi avec son filleul, toi qui te plantes devant elle comme si elle pouvait arranger la situation. Demain, lorsque tu te réveilleras, tu peux être certain que tu vas mourir de honte.

@ Invité

avatar
   
#
Lun 1 Aoû - 16:14
Devant l’état de Liam, Olivia fronça un sourcil mi-moqueur, mi-blasé. Elle avait vaguement l’impression de faire face à un ado de seize ans qui essaye de cacher à sa mère qu’il a pris sa première cuite. Elle tilta lorsque Liam lui avoua avoir merdé, non pas à cause de la vulgarité du propos, mais plutôt parce qu’elle s’inquiéta aussitôt pour son filleul. « Qu’est-ce qu'il s'est passé avec Swann ? Il va bien ? » Si pour l’heure Liam semblait trop aviné pour répondre intelligemment à la question, Olivia comptait bien le cuisiner jusqu’à ce qu’il avoue tout. Et s’il se révélait qu’il avait volontairement fait du mal au jeune homme, Liv risquait de sortir les griffes : pas sûr qu’il ressorte en un seul morceau de la maison de Staten Island.

Le cinéma de Liam n’était que peu convaincant, mais il éveilla toutefois l’instinct maternel de la brune. Devant ses avances d’une délicatesse à faire pâlir un éléphant, elle resta de marbre. Tout juste ricana-t-elle en le poussant doucement vers l’entrée : « Oui, c’est ça, je suis contente de le savoir Liam, avance maintenant s’il te plaît. » Une fois à l’intérieur, elle entreprit de dénicher une serviette de bain propre au fond d’une armoire et la lui tendit, lui indiquant l’escalier : « La salle de bain est à l’étage, deuxième porte à droite. Rafraîchis-toi le temps que je prépare un café. » Mais avant de se diriger vers la douche, Liam aborda le sujet de son ex-mari. Depuis son divorce, Olivia avait l’impression qu’il s'agissait d’un passage obligé dans chacune de ses interactions avec autrui. « En fait, je ne vis plus avec mon mari. » À force d’y faire face, Olivia commençait à s’habituer à la question. Elle n’avait plus honte de la réponse, en tirait même une certaine fierté, bref : elle répondait avec la même simplicité que si on lui demandait où elle avait acheté son nouveau canapé. « Et pour être honnête, il n’y a rien de mieux que de ne plus l’avoir dans les pattes, alors disons que la solitude est largement compensée par cette satisfaction. »

Comme promis, tandis que Liam se débarbouillait, Olivia mit en marche la cafetière. Elle attendit patiemment qu’il ait terminé et lorsqu’il apparut en haut des marches, avant même de lui avoir servi un grand bol, elle s’empressa de mettre sur le tapis le sujet de son filleul : « Tu parlais de Swann, tout à l’heure… »

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum