La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment : -42%
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – ...
Voir le deal
699 €

Retour au bercail || Eryn

@ Invité

avatar
   
#
Ven 24 Fév - 14:48
Aiden était revenu d'une mini-tournée la veille et il était encore un peu fatigué, mais il n'allait pas laisser tomber son rituel de retour à Brooklyn : aller boire un verre à l'Overkill pour l'Happy Hour. C'était un mardi, l'un des jours où le bar était le moins fréquenté – ou, disons, pas complètement plein. Quasiment du calme, mais avec de la musique violente et des conversations en fond : exactement ce qu'il lui fallait.

"Salut Eryn" lança-t-il en s'installant au comptoir face à la brune qui était en train de servir une autre cliente, une blonde qu'Aiden ne connaissait pas.

Il n'eut pas besoin de réfléchir longtemps avant de commander, il connaissait la carte par cœur.

"Une pinte de Guiness s'il-te-plaît" demanda-t-il lorsque la gérante en eut fini avec la blonde.

Il réfléchit encore un instant. Non, il était trop tôt pour commander à manger, c'était quasiment encore l'heure du goûter et il avait pris un gros petit-déjeuner à midi en se réveillant. Les burgers de l'Overkill lui avaient manqué pendant ses seulement trois semaines d'absence ; mais lorsqu'il était à New York c'est la tournée qui lui manquait. La vie n'était qu'une suite de frustration, se dit-il, avant de réaliser que c'était sans doute sa fatigue qui parlait.

Un groupe qui avait son petit succès (certes moins que son ancien), un appartement confortable, un label en cours de lancement... Non, sa vie n'était pas si mal. Et tant pis s'il avait perdu l'amour de sa vie et que tout le monde le détestait un peu à cause de ses comportements passés.

@ Invité

avatar
   
#
Mer 8 Mar - 16:28
Là où une majorité de personnes travaillant dans le service vous diraient que les rush de clients étaient des moments souvent stressants, Eryn leur trouvait une dimension agréable. Certes, la pression n’était pas toujours une partie de plaisir, mais le temps passait vite, contrairement à un mardi habituel en début de soirée. Alors, pour se donner du courage, la brune profitait du calme pour se faire plaisir avec la playlist. Les quelques habitués présents n’y verraient pas d’inconvénient, de toute évidence. Aussi, le fond sonore était aussi violent que possible, bien loin des sons un peu génériques (ou plutôt passe-partout) qu’elle passait en général quand le bar commençait à se remplir d’une clientèle éclectique.

Une blonde entra, visiblement seule, certainement pas pour longtemps. Eryn ne se rappelait pas l’avoir déjà vue et elle tablait sur un date, une théorie qu’elle confirmerait ou non d’ici quelques minutes, probablement. Quitte à s’ennuyer, autant jouer aux devinettes avec la vie privée des inconnus.

Alors qu’elle servait la jeune femme, une voix familière l’interpella. Elle releva la tête du verre qu’elle servait et adressa un large sourire à Aiden, habitué s’il en était, qu’elle n’avait pas vu depuis quelques semaines. Une tournée avec son nouveau groupe, à en croire ce qu’elle avait entendu de sa bouche et ce qu’elle avait repéré sur les réseaux. « Yo Aiden ! Attends, j’arrive. », l’intima-t-elle avant de reporter son attention sur sa cliente. Quand elle eut terminé, elle se tourna vers le jeune homme. « Je te sers ? » Elle acquiesça ensuite à sa commande et tout en lui servant son verre, lui demanda : « Alors, ça roule ? C’était bien ? »

@ Invité

avatar
   
#
Ven 10 Mar - 11:31
Aiden attrapa sa Guinness et entreprit de mettre ses idées grises de côté pour répondre à Eryn.

"La tournée ? C'était super. Bonne énergie du public, bonne synergie du groupe. Mais je suis content d'être de retour. Bon, pour l'Overkill, bien sûr. Mais aussi parc que j'ai de gros projets avec d'autres groupes pour mon label."

Il but une gorgée de Guinness avant de continuer.

"Désolé je ne crois pas t'avoir déjà parlé de mon label, c'était très secret jusqu'à il y a peu. C'est un label de musique extrême, punk, metal, assez large en termes de genres musicaux mais centré sur les expériences minoritaires."

Il ne lui en avait jamais parlé... mais il avait beaucoup pensé à le faire, s'il était complètement honnête avec lui-même. La politique de l'Overkill se marierait déliciusement avec celle de son label.

"L'idée serait évidemment de produire mon propre groupe, mais j'ai aussi un groupe de metal intéressé, elles se définissent comme les riot grrrl du metal."

Les membres du groupe étaient même plus qu'intéressées, puisqu'Aiden avait déjà commencé à travailler sur leur musique. Elles étaient encore confidentielles, débutantes, même, mais Aiden leur prédisait une belle carrière. Elles avaient une petite vingtaine et il se sentait comme un parrain bienveillant pour elles. Bien sûr, il faudrait qu'il fasse attention au côté paternaliste.

@ Invité

avatar
   
#
Dim 26 Mar - 8:52
« Ton label ? », demanda-t-elle, mais avant qu’elle n’ait le temps de former une question plus précise, Aiden entreprit de lui expliquer toute la situation. La politique que le jeune homme voulait appliquer à son nouveau projet n’étonnait la brune qu’à moitié, mais une chose était sûre : elle suivrait chacun de ses pas dans cette direction. Par curiosité personnelle et musicale d’abord, bien évidemment, mais aussi parce qu’elle s’évertuait à remuer tout New York afin de trouver ce genre de groupes à faire jouer. Etre en relation avec le patron d’un label qui s’occupait exclusivement de ce qu’elle recherchait était une opportunité en or, pour dire vrai.

A la fin de son explication, Eryn se pencha vers l’avant, appuyée sur le comptoir. Elle fronça les sourcils d’intérêt et ses lèvres se pincèrent dans une moue amusée, indiquant presque la réflexion qui l’avait traversée. « Ouh, dis-m’en plus sur les riot grrrls du metal, elles ont déjà de quoi tenir un petit set ? Elles cherchent des endroits où jouer ? » A cet instant, un client passa la porte du bar et la brune pausa la discussion d’un petit signe de la main signifiant attends-moi, j’arrive et on en reparle. Et une fois l’homme servi, elle reporta son attention sur Aiden : « Je disais donc : si elles veulent un endroit où se produire, ça peut m’intéresser. Si t’as une demo ou quoi, ça m’intéresse aussi, mais ça c’est ma curiosité qui parle. »

@ Invité

avatar
   
#
Sam 1 Avr - 20:20
Bien qu'il n'en fut pas surpris, Aiden fut ravi de l'intérêt d'Eryn pour l'un des groupes de son label. Dès qu'il avait commencé à travailler avec elles, il s'était senti comme une sorte de responsabilité envers leur réussite. Il profita que la barmaid servait un autre client pour rassembler ses pensées – mais il avait déjà préparé son pitch dans sa tête des milliers de fois.

"Elles ont des textes engagés, féministes, assez typiques du punk, mais des sonorités beaucoup plus metal. Et beaucoup d'énergie en concert. Elles se sont surtout produites dans des squats jusqu'ici mais elles ont certainement de quoi tenir un set ! Quelques reprises – pense Sweet 69 de Babes in Toyland mais avec un son moins grunge – mais aussi beaucoup de compos originales, et elles y travaillent fort. Bref, je pense – non, je suis sûr – qu'elles seraient intéressées pour jouer ici."


Il s'arrêta pour s'hydrater un peu – dans la mesure où l'on pouvait s'hydrater avec de la Guinness.

"Elles ont déjà un Bandcamp avec quelques chansons très brutes, je travaille en ce moment sur des morceaux plus... ben, travaillés en termes de son. Je te ferai écouter avec leur accord quand j'aurai avancé un peu."

Une idée lui vint. Il ne savait pas à quel point c'était osé.

"Si tu me passes le contrôle de la musique je peux même te mettre un de leurs morceaux ! Un de ceux de Bandcamp, je veux dire."

@ Invité

avatar
   
#
Dim 9 Avr - 9:11
Eryn écouta avec un intérêt non dissimulé le jeune homme parler musique. Ce qu’elle entendait jusqu’à présent lui plaisait. Et pour dire vrai, la barmaid était plutôt du genre à soutenir assez inconditionnellement les groupes locaux. Si en plus de cela lesdits groupes ajoutaient une dimension engagée à leurs textes et leur présentation, Eryn était capable de tout claquer pour faire leur promo. Sans être the place to be – la brune ne se serait pas permise de parler de cette façon de son bar, c’était incroyablement pédant -, l’Overkill était un endroit sympa où se produire, et il n’était pas rare que certains petits noms du rock et du metal new yorkais passent la porte de l’établissement, ce qui en faisait un lieu de passage assez productif si les groupes jouaient le bon soir, au bon moment, avec les bonnes personnes.

Elle hocha la tête. Si elles le souhaitaient et que leur musique tenait la route (ce dont elle ne doutait pas la moindre seconde venant d’un gars comme Aiden), elle avait en effet quelque chose à leur proposer : « Ca peut se négocier, ça. J’ai justement une soirée punk en préparation pour le mois de juin, on a un headliner, mais on cherche deux groupes pour compléter l’affiche. » Elle offrit un sourire à Aiden qui émit l’idée de prendre le contrôle du son, et elle acquiesça : elle lui faisait suffisamment confiance pour accepter sans sourciller. Après tout, le jeune homme n’avait rien d’un poivrot qui ne lui rendrait jamais le contrôle. Aussi, elle coupa sa playlist et débrancha le câble qui reliait son ordinateur aux enceintes du bar, qu’elle tendit à Aiden. « Vas-y, fais-toi plaisir. T’as titillé ma curiosité, mec. »

@ Invité

avatar
   
#
Mar 18 Avr - 13:07
"Alors les B-word – c'est le nom du groupe – sont plus metal que punk... mais tu vas voir ça" précisa Aiden en branchant le câble du bar à son téléphone. Quelques instants plus tard, une chanson originale retentit dans les haut-parleurs. La chanteuse était aussi à l'aise sur du growl que sur des parties plus lyriques, mais toujours avec un côté un peu dérangeant.

"Sinon bien sûr Nervous Breakup est disponible. Je pense. Il faudra que je checke les dates." Nervous Breakup était son nouveau groupe de punk queercore. "Enfin je ne veux pas te forcer la main bien sûr, mais ça me ferait plaisir de jouer ici. C'est qui ton headliner, d'ailleurs ?"

Il sentit en lui une pointe de jalousie et tenta de la réprimer par une grande gorgée de bière. C'était l'ancien Aiden qui était si porté sur la compétition. Le nouveau Aiden ? Branché sur la solidarité.

La première chanson des B-word se termina, et Bandcamp enchaîna automatiquement sur la suivante, dont l'intro était un solo de batterie très énervé.

"Le son n'est pas idéal sur ces morceaux-là mais je suis en train de le retravailler" s'excusa-t-il. "Euh, tu veux peut-être que je te rende la musique ?"

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum