La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache
64.99 € 129.99 €
Voir le deal

(debbie) hello, nice to meet you, you seem really cool

@ Invité

avatar
   
#
Mer 11 Mai - 17:51


Si la perspective d’avoir quarante ans avait procuré en Rico un sentiment d’angoisse prégnant, le lançant sans vergogne dans la quête de ses premiers cheveux blancs – qu’il s’estime chanceux de n’avoir pas encore repérés, ou peut-être se voile-t-il la face, après tout -, ce n’est rien en comparaison de ce qui l’attend depuis qu’il en a quarante-et-un. Il est incapable de s’expliquer le pourquoi du comment. Après tout, un cap semble bien plus impactant qu’une simple petite année de plus. Personnellement, je pense que la raison est toute bête, et qu’elle réside dans le manque de petites tapes dans le dos compatissantes qu’il a reçues par dizaines l’année dernière et pas cette année. Que voulez-vous ? Ricardo est un émotif, et il a besoin d’amour et d’affection.

Pour noyer sa peine, et puisqu’il lui faut une excuse, donc, il sort en solo. Puisqu’il fait partie de ces êtres qui n’ont aucun mal à adresser la parole à de parfaits inconnus, il n’est pas rare qu’il s’adonne à l’exercice. Ce soir, donc, il papillonne de bar en bar, n’en trouvant aucun qui le satisfasse suffisamment pour y rester plus que le temps de siroter une margarita. Il fait connaissance avec des tas de gens dont il aura oublié jusqu’à l’existence demain, boit son verre, change de lieu, recommence.

Dans l’un d’eux cependant, alors qu’il se faufile à la sortie des toilettes, il manque de bousculer une jeune femme. « Sorry about that, are you okay ? » Alors qu’il lève les yeux, il reconnaît tout de suite un visage familier : Debbie. Autrement dit, une pétillante jeune femme avec qui il a passé une ou deux nuits quelques semaines plus tôt. Un être humain sans histoire aurait mis quelques secondes, voire quelques minutes à réaliser, je ne vais pas vous mentir, peut-être même n’aurait-il compris que trop tard. En toute honnêteté, un être humain sans histoire aurait laissé cette Debbie tranquille même s’il l’avait reconnue tout de suite, conscient qu’ils avaient passé du bon temps, mais que l’histoire est derrière eux et qu’il s’agit à présent de retourner à leurs vies respectives. Mais c’est de Rico qu’on parle, et Rico n’a ni filtre, ni discrétion, et certainement pas la moindre envie de laisser filer quelqu’un qu’il connaît alors qu’il est seul dans un bar. « Oh, hi Debbie ! Good to see you ! », il s’exclame donc. « How are you ? »

@ Debbie Sinclair

Debbie Sinclair
Messages : 553
Pseudo : tara
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : en théorie, 1 fois par semaine
Multinicks : Jessica Doyle / Madison Reed
Avatar : nicola coughlan + nocreativejuiceleft (avatar) + plume (gifs) + aeairiel (code) + dolly parton (lyrics)
Trigger : ras mais j'apprécie un MP si une situation potentiellement difficile se présente
Warning : rapports à l'alcool difficiles, abandon familial, lgbt-phobie
(debbie) hello, nice to meet you, you seem really cool F5567b133e339e4547b97765b4854c273cc863f8
Age : 36 ans
Nationality : américaine
Origins : 50 shades of white
Religion : élevée Southern Baptist (courant évangélique) mais aujourd'hui agnostique
Status : célibataire avec un crush
Orientation : bisexuelle
Work : comédienne à Broadway, actuellement on vocal rest
Home adress : vinegar hill, brooklyn
Communities : broadway, lgbt center, the outpost
Summary : Debbie a grandi au coeur de la Caroline du Sud, dans une famille conservatrice et pauvre. Autant dire que rien ne la prédestinait à fouler les planches de Broadway. Mais elle a eu de la chance dans son malheur: elle s'avère être le fruit de l'union extra-maritale d'un politicien républicain influent, qui a donc payé pour ses frais de scolarité. Un rêve et une guitare en poche, la blondinette a débarqué à New-York pour intégrer la prestigieuse Tisch School of the Arts, où elle a trimé à l'école et dans une foule de petits boulots. Bientôt 15 ans plus tard, Debbie vit à peu près bien de son art et sa personnalité pétillante fait qu'elle s'en sort plutôt bien dans sa vie sociale. Sentimentalement, c'est peut-être un rien plus compliqué, éternellement condamnée à devenir potes avec ses exs ou ne plus jamais leur parler.
   https://99problems.forumactif.com/t7623-debbie-sinclair-backwoods-barbie
#
Mar 17 Mai - 22:40
Plus que deux petites semaines, même pas, avant son entrée officielle dans le cast de Six on Broadway. Encore quelques longues heures de répétition intense, pour parfaitement maîtrisée la chorégraphie et s'approprier de a à z sa chanson, qui dure presque sept minutes, ironiquement. Et si Debbie a été très studieuse et très raisonnable, quand la perspective de quelques jours de congés s'est présenté, elle a abandonné tout professionnalisme. Il lui faut évacuer la pression - qu'elle s'est largement imposée toute seule, même si ce rôle est un gros morceau - et elle ne connaît qu'une manière de le faire efficacement. Est-ce bon pour sa voix, son organisme, sa dignité? Pas vraiment, mais elle a deux jours pour récupérer et n'a commis aucun excès depuis des lustres. Tout l'avantage d'avoir été accaparée par les répétitions et avoir travaillé de manière quasi ininterrompue pendant plus d'un an avant ça. Quand elle travaille, elle fait attention, elle se mesure.

Mais, aujourd'hui, elle est en long weekend/mini vacances. Ce soir, elle danse sur des chansons au rythme électronique qu'elle ne connaît pas vraiment, sue sur une piste de danse tamisée et un peu trop bondée, plutôt que de répéter les mêmes pas sur des mélodies qu'elle connaît maintenant par cœur. Et si la blonde a maintenant un verre d'eau à la main, son sang lui véhicule encore une bonne quantité d'alcool au reste de son organisme. Il faut dire qu'elle s'est fait payer des coups par une très jolie demoiselle. Un peu plus jeune qu'elle, de longs cheveux blonds vénitiens, un sourire renversant. Mais elle a disparu, Dieu sait pourquoi. Sans doute lui a-t-elle dit, mais Debbie a oublié.

Alors elle danse joyeusement, au point de percuter un pauvre homme, qui a la politesse de s'excuser, alors qu'il n'y ai pour rien. Elle lui offre un large sourire, passant une seconde de trop à dévisager son visage de mannequin GQ avant de répondre. « It's all good handsome! » Il l'interpelle alors par son prénom, lui demandant comment elle va et le cerveau de la comédienne court circuite légèrement. Sans doute que cela lui reviendra, mais là, tout de suite, elle ne saurait dire d'où elle connaît ce beau garçon. En plissant les yeux, il lui dit un peu quelque chose. Ca pourrait être le beau gosse avec qui elle a passé une superbe nuit il y a quelques temps. « Hi honey, I'm great as you can see, enjoying life! How are you? » Debbie hésite à attendre que sa mémoire revienne d'elle même, mais son alcoolémie l'aide à poursuivre sa tendance naturelle à mettre les pieds dans le plat et elle ajoute. « No offense, but what's youre name again? Sorry, I'm a bit drunk! »

@ Invité

avatar
   
#
Mer 22 Juin - 10:07
Rico Diaz ne connaît ni la gêne, ni la honte. Aussi, lorsqu’il tombe nez à nez – et complètement par hasard, vraiment, ça rend la chose encore plus folle à son avis – sur la jolie blonde avec qui il a passé une nuit quelques semaines auparavant, il ne manque pas de la saluer avec moult entrain. Pas parce qu’il a quelque chose derrière la tête, loin de là, ils sont tous les deux visiblement très éméchés. Et Rico doit bien avouer qu’il a d’autres choses en tête depuis quelques temps, à commencer par Ana qui, clairement, ferait passer n’importe qui au second, troisième, vingtième plan dans son esprit depuis qu’elle avait eu la bonne idée de lui faire son numéro de charme. Bref, le mexicain n’a rien derrière la tête sinon de bonnes intentions, à savoir : prendre des nouvelles d’une demoiselle avec qui il lui est arrivé de passer du bon temps.

Alors lorsqu’elle lui répond sur le même ton – son cerveau embrumé n’analysant qu’avec quelques secondes de retard les mimiques confuses de Debbie -, un large sourire éclaircit son visage. « I’m good, actually, I’m… », il commence avant de se faire couper au vol. What’s your name again ? Aoutch. Rico réprime une grimace, somme toute un peu vexé. Dans sa tête, les conclusions sont déjà en train de se tirer : elle ne se souvient pas de son prénom, ce qui veut dire qu’elle l’a oublié, ce qui veut dire qu’au-delà de toute performance (à ce sujet, le brun n’a pas vraiment de fierté mal placée, bless his soul), elle a probablement dû s’ennuyer royalement en sa compagnie. Tellement qu’elle l’a oublié aussi vite, du coup. « It’s okay love. », il commence, persuadé qu’il est bien plus doué pour cacher sa petite crise d’ego qu’il ne l’est réellement. Puis, un peu trop rapidement, sans articuler comme il le devrait, il enchaîne : « Ricardo ? Rico ? We met a few weeks ago in… well, it probably was this bar, I’m not sure anymore. Well, we, we did meet already, and I’m not a creepy stalker, promise. » On ne sait jamais, il vaut mieux le préciser. Le mexicain a toutes les peines du monde à comprendre comment se comporter dans cette situation et l’alcool qu’il a déjà consommé ne l’aide pas à y voir plus clair. Alors, il se laisse porter par son esprit qui divague, et ça donne… well, pas grand-chose de très sérieux.

@ Debbie Sinclair

Debbie Sinclair
Messages : 553
Pseudo : tara
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : en théorie, 1 fois par semaine
Multinicks : Jessica Doyle / Madison Reed
Avatar : nicola coughlan + nocreativejuiceleft (avatar) + plume (gifs) + aeairiel (code) + dolly parton (lyrics)
Trigger : ras mais j'apprécie un MP si une situation potentiellement difficile se présente
Warning : rapports à l'alcool difficiles, abandon familial, lgbt-phobie
(debbie) hello, nice to meet you, you seem really cool F5567b133e339e4547b97765b4854c273cc863f8
Age : 36 ans
Nationality : américaine
Origins : 50 shades of white
Religion : élevée Southern Baptist (courant évangélique) mais aujourd'hui agnostique
Status : célibataire avec un crush
Orientation : bisexuelle
Work : comédienne à Broadway, actuellement on vocal rest
Home adress : vinegar hill, brooklyn
Communities : broadway, lgbt center, the outpost
Summary : Debbie a grandi au coeur de la Caroline du Sud, dans une famille conservatrice et pauvre. Autant dire que rien ne la prédestinait à fouler les planches de Broadway. Mais elle a eu de la chance dans son malheur: elle s'avère être le fruit de l'union extra-maritale d'un politicien républicain influent, qui a donc payé pour ses frais de scolarité. Un rêve et une guitare en poche, la blondinette a débarqué à New-York pour intégrer la prestigieuse Tisch School of the Arts, où elle a trimé à l'école et dans une foule de petits boulots. Bientôt 15 ans plus tard, Debbie vit à peu près bien de son art et sa personnalité pétillante fait qu'elle s'en sort plutôt bien dans sa vie sociale. Sentimentalement, c'est peut-être un rien plus compliqué, éternellement condamnée à devenir potes avec ses exs ou ne plus jamais leur parler.
   https://99problems.forumactif.com/t7623-debbie-sinclair-backwoods-barbie
#
Dim 17 Juil - 19:16
Oops. Vu la tête du garçon et le ton de son it's okay, ça ne l'est clairement pas. Il semblerait qu'il ai été un peu piqué dans son ego d'avoir été oublié. En même temps, avec un visage et un corps pareils, ça ne doit pas lui arriver souvent. Debbie peut comprendre que ce soit un rien vexant, quand on a passé toute sa vie à attirer les foules et obtenir tout ce qu'on veut. Tire-t-elle des conclusions hâtives entièrement fondées sur le pretty privilege dont ce bel homme bénéficie indéniablement? Oui, tout à fait. Mais est-ce que ça veut dire qu'elle a tort? Elle en doute. Pour être honnête, la blonde pense rarement avoir tort, mais elle est tout de même prête à l'admettre quand c'est le cas. Et puis surtout, elle a pas mal bu, donc on peut lui pardonner son absence de nuance.

D'ailleurs, l'idée de blesser un ego masculin procure un certain plaisir à sa cervelle éméchée. Elle hésite un instant, le nom lui étant en effet quelque peu familier et se souvenant très bien d'avoir passé une excellente nuit avec un pur beau gosse il n'y a pas si longtemps. Et quand elle sort, même pour un mocktail après une répétition avec ses collègues, c'est souvent ici. Et plus elle le regarde, plus les pièces du puzzle se remettent en ordre dans sa mémoire, entièrement occupée à retenir paroles et chorégraphies en ce moment. Elle fait même une rapide association d'idées entre ce Ricardo et la danse, les détails sur ce point lui reviendront sûrement.

Alors, autant pour gagner du temps que pour le taquiner, le pauvre chou, Debbie choisit la voie de l'oubli et du sarcasme. « Hmm, I'm pretty sure that's exactly what a stalker would say though. » Elle rit, ne voulant pas non plus trop le torturer et ajoute. « No, but seriously, I am having trouble putting two and two together, I'm really sorry. You sure it was me? » Après tout, ne serait-il pas ironique que ce soit lui qui se trompe de petite blonde en robe à sequins. Peut-être ne portait-elle pas de paillettes la dernière fois, mais ça l'étonnerait beaucoup. Quel est l'intérêt de sortir danser si on ne porte pas une tenue scintillante? Cela dit, la blonde n'a pas l'intention de trop faire traîner la mascarade, elle ajoute donc. « Tell me a few things about yourself, see if it gets my old brain going. » Et ça l'aiderait réellement, à départager les souvenirs des inventions de son imagination empreinte de vapeurs d'alcool.

@ Invité

avatar
   
#
Dim 4 Sep - 18:10
Qu’on se le dise, Rico n’est pas totalement abruti. Un petit peu juste ce qu’il faut, oui, probablement. Mais s’il n’avait pas déjà trop bu pour son propre bien, il est plausible qu’il ne soit pas tombé dans le panneau aussi facilement. Ou, du moins, qu’il n’ait pas pris la mouche à ce point, laissant libre court à sa petite crise d’ego mal placé. Il tente vraiment du mieux qu’il peut de ne rien en montrer, mais à cet instant, Ricardo n’arrive à rien d’autre qu’à penser que vraiment, il ferait mieux de s’abstenir d’embêter des gens qui visiblement ne se rappellent pas de lui, et que la prochaine fois, il se rappellera qu’il est sans aucun doute bien plus doué pour retenir les visages des autres que les autres du sien. Il fait la moue, pris d’une envie soudaine de s’enfoncer six pieds sous terre sans en ressortir, et pique un fard au fil des paroles de Debbie. Soudain, lorsqu’elle lui demande s’il est sûr de ne pas s’être trompé de personne, il acquiesce frénétiquement. « I’m pretty sure I… yeah, of course it was you. I think? » Parce que tout d’un coup, il n’est plus très sûr. « I apologize if I’m wrong, but I, I don’t believe I am? »

La voix de Rico s’éteint petit à petit, à présent convaincu que sa mémoire lui joue des tours. Vraiment, il faut qu’il arrête de sortir autant, son cerveau en prend un coup, enfin, en tout cas, il y a un problème quelque part. Debbie cependant lui demande plus de précisions à son sujet et il s’exécute sans trop broncher, prenant cela dit quelques secondes pour réfléchir aux sujets de conversations qu’ils ont bien pu avoir le soir de leur rencontre. A vrai dire, il ferait n’importe quoi pour avoir la certitude qu’il ne perd pas complètement la tête. « I teach Spanish and French in high school, I’m, ehm, I come from Tepito, Mexico, but I’ve been in New York for, like, 30 years or so now? I also teach salsa? » Les basiques. Il y aura bien une ou l’autre info qu’elle aura grapillée au passage, en tout cas il faut l’espérer. Après un léger blanc (parler de silence au milieu d’un bar serait bien ironique), il precise cependant : « It’s okay if you don’t remember, I just, I, I obviously remember you, so I truly hope I don’t look like a creep. » S’il est, il faut l’avouer, un peu vexé, ça n’est en aucun cas le problème de cette pauvre Debbie qui ne devrait pas se sentir obligée de le rassurer. Même si en cet instant, il est un peu difficile pour Rico d’avoir l’air totalement détendu.

@ Debbie Sinclair

Debbie Sinclair
Messages : 553
Pseudo : tara
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : en théorie, 1 fois par semaine
Multinicks : Jessica Doyle / Madison Reed
Avatar : nicola coughlan + nocreativejuiceleft (avatar) + plume (gifs) + aeairiel (code) + dolly parton (lyrics)
Trigger : ras mais j'apprécie un MP si une situation potentiellement difficile se présente
Warning : rapports à l'alcool difficiles, abandon familial, lgbt-phobie
(debbie) hello, nice to meet you, you seem really cool F5567b133e339e4547b97765b4854c273cc863f8
Age : 36 ans
Nationality : américaine
Origins : 50 shades of white
Religion : élevée Southern Baptist (courant évangélique) mais aujourd'hui agnostique
Status : célibataire avec un crush
Orientation : bisexuelle
Work : comédienne à Broadway, actuellement on vocal rest
Home adress : vinegar hill, brooklyn
Communities : broadway, lgbt center, the outpost
Summary : Debbie a grandi au coeur de la Caroline du Sud, dans une famille conservatrice et pauvre. Autant dire que rien ne la prédestinait à fouler les planches de Broadway. Mais elle a eu de la chance dans son malheur: elle s'avère être le fruit de l'union extra-maritale d'un politicien républicain influent, qui a donc payé pour ses frais de scolarité. Un rêve et une guitare en poche, la blondinette a débarqué à New-York pour intégrer la prestigieuse Tisch School of the Arts, où elle a trimé à l'école et dans une foule de petits boulots. Bientôt 15 ans plus tard, Debbie vit à peu près bien de son art et sa personnalité pétillante fait qu'elle s'en sort plutôt bien dans sa vie sociale. Sentimentalement, c'est peut-être un rien plus compliqué, éternellement condamnée à devenir potes avec ses exs ou ne plus jamais leur parler.
   https://99problems.forumactif.com/t7623-debbie-sinclair-backwoods-barbie
#
Sam 17 Sep - 20:43
Debbie est si éméchée et étourdie que le pauvre gars en vient à douter lui-même. Après tout, ce n'est pas complètement impossible que ce soit lui qui se trompe, d'autant qu'il avait l'air si sûr de lui il y a quelques minutes et il ne lui en pas fallu beaucoup pour se remettre en question. Problème de mémoire ou de confiance en soi, c'est ce qui reste à élucider. La blonde se contente d'hausser les épaules et de répondre avec un large sourire innocent. « Let's find out! »

Elle est déjà en train de replacer quelques souvenirs dans l'ordre, mais la bonne volonté du charmant garçon l'aide à confirmer qu'ils se sont en effet déjà rencontrés. Et plus si affinités. Il lui rappelle son métier, ses origines et surtout ses passe-temps et la vague association entre le brun et la danse prend tout son sens. « Yeeees, salsa guy! No, I do remember, it's coming back to me. » Elle ne pourrait pas exactement lui détailler leur dernière interaction, surtout la partie au bar, mais Debbie se souvient. Après tout, ils ont passé une très bonne nuit. « Don't worry, you're not a creep at all, it's just that I use all my brain cells for work so I have an awful memory. And I've been drinking, in case you couldn't tell. »

D'humeur magnanime, du moins dans sa tête, elle ajoute. « Don't let it bruise your ego babe, you're incredibly hot and you seem lovely. And I had a great time. » Un sourire plus si innocent illumine le visage de la blonde, qui poursuit le plus naturellement du monde « What are you doing out around these parts then, you work here? » Sans doute ont ils déjà eu cette discussion, mais pour le coup, elle n'a sincèrement pas retenu où il travaille. Il ne lui reste donc qu'à espérer que ça ne dérange pas Ricardo de se répéter. Il doit avoir l'habitude après tout, s'il a la patience d'enseigner, il peut se montrer indulgent envers les actrices pompettes.

@ Invité

avatar
   
#
Dim 16 Oct - 19:51
Rico en viendrait presque à douter de ses propres souvenirs. Il n’est cependant pas si confus. Eméché, oui, assurément. Mais de là à mélanger les informations et accoster une inconnue en pensant la reconnaître ? Non, il n’en est pas là. Il n’a jamais fait ça. Il ne reste qu’une seule solution, donc : elle l’a oublié, plain and simple. Et le brun ne peut s’empêcher d’en être un peu vexé. Aussi, il tente le tout pour le tout et lui balance autant d’informations sur lui qu’il n’est possible de le faire à quelqu’un qu’il ne connaît – finalement – pas. Et après avoir (à nouveau) pris soin de s’excuser au cas où il ait vraiment merdé, enfin, la pièce tombe chez Debbie.

Rassuré, Ricardo n’étouffe même pas son soupir de soulagement. « It’s okay, it’s okay. », commence-t-il avant de la laisser continuer. La blonde panse un peu son ego tristement malmené (ce pauvre enfant), et un sourire un peu niais se dessine sur son visage. « Thank you. You too, really. » Il hausse les épaules, incapable de réagir autrement, feignant donc la désinvolture. « And I’m sorry I attacked you like that, I never thought… well, I’m sorry, that’s all. » Son sourire se mute, illuminant son visage d’une gentillesse pure.

« Oh, no, no », commence-t-il à répondre alors qu’elle lui demande ce qu’il fait dans cette partie de la ville. S’il s’est parfois pris d’envies de grandeur, Rico est finalement très heureux à Staten Island. Son compte en banque face à son loyer l’en remercie. « I’m just here to drink and have some fun away from home. And definitely from work. I mean, I’d hate to meet some parents in a bar, then I’d lose the little esteem they have for me. » Il rit un peu et se noie dans son verre. « What about you, then ? You’re, like, a comedian, right ? Not sure I remember correctly, sorry. »

@ Debbie Sinclair

Debbie Sinclair
Messages : 553
Pseudo : tara
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : en théorie, 1 fois par semaine
Multinicks : Jessica Doyle / Madison Reed
Avatar : nicola coughlan + nocreativejuiceleft (avatar) + plume (gifs) + aeairiel (code) + dolly parton (lyrics)
Trigger : ras mais j'apprécie un MP si une situation potentiellement difficile se présente
Warning : rapports à l'alcool difficiles, abandon familial, lgbt-phobie
(debbie) hello, nice to meet you, you seem really cool F5567b133e339e4547b97765b4854c273cc863f8
Age : 36 ans
Nationality : américaine
Origins : 50 shades of white
Religion : élevée Southern Baptist (courant évangélique) mais aujourd'hui agnostique
Status : célibataire avec un crush
Orientation : bisexuelle
Work : comédienne à Broadway, actuellement on vocal rest
Home adress : vinegar hill, brooklyn
Communities : broadway, lgbt center, the outpost
Summary : Debbie a grandi au coeur de la Caroline du Sud, dans une famille conservatrice et pauvre. Autant dire que rien ne la prédestinait à fouler les planches de Broadway. Mais elle a eu de la chance dans son malheur: elle s'avère être le fruit de l'union extra-maritale d'un politicien républicain influent, qui a donc payé pour ses frais de scolarité. Un rêve et une guitare en poche, la blondinette a débarqué à New-York pour intégrer la prestigieuse Tisch School of the Arts, où elle a trimé à l'école et dans une foule de petits boulots. Bientôt 15 ans plus tard, Debbie vit à peu près bien de son art et sa personnalité pétillante fait qu'elle s'en sort plutôt bien dans sa vie sociale. Sentimentalement, c'est peut-être un rien plus compliqué, éternellement condamnée à devenir potes avec ses exs ou ne plus jamais leur parler.
   https://99problems.forumactif.com/t7623-debbie-sinclair-backwoods-barbie
#
Dim 22 Jan - 13:04
Si le bel inconnu - pas si inconnu, du coup - semble toujours un rien froissé, il se satisfait que la blonde se souvienne de lui, non sans efforts. Si on expression chafouine est adorable, elle se transforme vite en un sourire chaleureux, bien plus agréable. Les hommes, aussi gentils et sexuellement libérés soient-ils, restent prévisibles. Un peu de flatterie sincère, une robe assez décolletée pour qu'ils ne réfléchissent pas trop et hop, la voilà pardonnée pour sa terrible mémoire et son taux d'alcoolémie grandissant. Si tout pouvait être aussi simple dans la vie.

Délaissant un peu la piste de danse, où Debbie sue depuis un bon moment, ils se trouvent pris dans le flot humain pour atterrir dans une zone un peu plus calme à proximité du bar. Ils doivent toujours parler un peu plus fort pour être entendu au dessus des basses, mais la cohue ne vient pas ajouter un obstacle supplémentaire à ce qui se transforme en une vraie conversation. Pas tout à fait dans les plans de la blonde pour ce soir, mais soit. Elle ne doute pas du jugement dont elle a fait preuve par le passé et peut donc supposer que c'est un garçon sympathique. Et sa réaction à tout ce quiproquo va également dans ce sens.

Debbie hoche la tête quand il explique ne pas vivre par ici, mais simplement vouloir éviter de croiser un parent d'élèves au bar. Dans une ville de cette taille, ça semble tout à fait faisable sans changer de borough, mais elle comprend son appréhension. Les rares fois où elle est retournée dans sa bourgade d'enfance, elle n'a jamais réussi à éviter les commères du coin. Elle répond donc, compatissante. « I get that yeah, although, I'm lucky I work in an industry where it's pretty expected of you to be seen at parties, even though I probably shouldn't be this drunk while on a contract, but well. » Rico ayant une meilleure capacité d'attention qu'elle se souvient vaguement de son métier, bien qu'il la confonde avec le fléau du show business, stand up comedians. « Ew no, I'm only the second worst kind of entertainement business professionnal, I'm a Broadway actor and singer. » Elle rit un peu, clarifiant sa plaisanterie. « Comedians have a bad rep, mostly male ones though. The ones I know are great but again, they are women, so it helps. » Se demandant si l'heure de demander un verre d'eau au bar n'est pas venue, elle demande à son tour, mi-distraite, mi-séductrice. « What are you plans for the night Ricardo? » Notons l'usage de son prénom, qu'elle n'est pas prête d'oublier de si tôt.

@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum