La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment :
Captive : où acheter le Tome Captive 1.5 en ...
Voir le deal
26.90 €

nice to meet you || Sope

@ Invité

avatar
   
#
Mer 7 Déc - 15:20
Nice to meet you
Hope & Soledad
Les yeux s’ouvrent au monde, l’esprit s’éveille doucement et le corps s’agite paresseusement sous les draps chauds d’un lit douillet. Soledad vint saluer son chat de quelques douces caresses sur le sommet du crâne avant de venir consulter son téléphone, vérifiant que personne n’avait appelé à l’aide lorsqu’elle se prélassait dans les bras de Morphée.

Quelques messages de sa cousine mais rien d’alarmant, elle lui répondrait plus tard, l’appel du café était bien plus important. Midi s’affichait à l’horloge de la cuisine et elle arqua un sourcil en voyant qu’une personne siégeait sagement sur l’une de ses chaises hautes. Victor lui offrit un large sourire et fit glisser une tasse dans sa direction. Elle le gratifia d’un grognement de remerciement et alla rejoindre directement la salle de bain. Madame ne pouvait être en retard pour son rendez-vous.

Elle s’était fait violence pour ne pas y penser de la soirée, allant jusqu’à jouer la carte Joker de l’ancien fiancé pour lui changer les idées. Et Victor avait bien fait son travail. Les deux anciens amants s’étaient livrés à de drôles d’expérience musicales jusqu’à que leurs doigts ne crient de douleur. Cela faisait bien longtemps que Soledad n’avait pas touché à une guitare.

L’eau brûlante de la douche vint détendre chacun de ses muscles dans un soupir de contentement alors que l’esprit commençait lentement à s’échauffer sur le sujet. Soledad en pinça quelque peu les lèvres, mais elle savait les pensées inévitables. Mais la jeune femme ne s’inquiétait pas, elle avait eu le courage de lui dire ce qu’elle pensait et ce qu’elle ressentait à son égard sans la moindre crainte ou appréhension. Encore une fois, certes, elles avaient grandi et avaient sur faire face à une réalité qu’elles avaient tenté de fuir pendant des mois ; les deux jeunes femmes ne pouvaient se passer l’une de l’autre malgré une relation défectueuse, chaotique.

Et après mûre réflexion, Soledad s’était fait à l’idée de l’intégrer de nouveau dans le paysage mais sans toutefois croire à l’utopique amitié que lui vendait Hope. Non, elle n’irait pas se jeter corps et âme dans les bras de cette dernière, mais elle ne viendrait pas non plus détruire son cœur à peine réparer en lui faisant croire que rien chez elle ne la rendait chèvre. « Victor ! Tu peux partir ? Je dois bientôt filer ! » lâcha-t-elle en sortant de la douche, se précipitant vers sa chambre pour se vêtir de la plus charmante des manières.

Il lui fallut une bonne trentaine de minutes pour parvenir à destination et elle ôta ses écouteurs avant de s’engouffrer dans le café, le regard fortement curieux de la trouver dans cette marée inconnue de visage. Là, à côté de la fenêtre, les yeux perdus sur un point imaginaire, elle l’attendait. Soledad fourra ses écouteurs dans sa poche et retira son bonnet promptement. « Hi Hope, nice to meet you, I’m Soledad. » clama-t-elle, la main tendue. Ne devaient-elles pas tout reprendre de zéro ?

code by exordium.


@ Invité

avatar
   
#
Ven 9 Déc - 3:40
Nice to meet you
Hope & Soledad
Dire que tu redoutais la rencontre avec Soledad serait sans doute l’euphémisme du siècle. Tu n’as pas peur d’elle, pas dans le sens direct, mais il est vrai que tu crains déjà l’effet que le fait de la voir aura sur toi. Les quelques échanges par sms ne t’ont pas aidé en ce sens. Est-ce qu’il est idiot de penser que tu pourrais être amie, qu’amie, avec l’autre jeune femme ? Oui, sans doute. Mais qu’est-ce que tu peux espérer d’autre ? Il y a bien des réponses que tu pourrais offrir à cette question hypothétique, mais aucune qui ne sonne parfaitement bien. Parce que tu ne sais pas, parce que tu ne veux pas admettre que même après tout ce qui s’est passé, ton coeur fait encore monts et misères dès qu’il est question de Soledad.

Mais qu’importe, tu ne vas certainement pas te défiler, surtout pas considérant que c’était ton idée. Tu prends donc un temps fou à te préparer, hésitant entre bons nombres de tenus pour avoir l’air de quelque chose. On pourrait se demander l’intérêt de la chose si le but c’était de recommencer à zéro, sans intention derrière, mais l’exercice est inutile. C’est évident que tu veux bien paraitre devant elle, autant pour prouver que tu n’es plus la loque que t’étais avant que pour qu’elle te trouve jolie. Oui, c’est un sens des priorités douteux, mais t’y peux rien, c’est plus fort que toi. Ta longue préparation apporte toutefois un problème supplémentaire : le temps que tu perds, le risque d’arriver passée l’heure du rendez-vous. C’est donc avec une anxiété ravivée que tu t’engouffres dans le métro. Tu regardes l’heure à tout moment, prête à envoyer un message pour l’aviser d’un éventuel retard.
Tout ça pour absolument rien parce que t’es la première arrivée sur place. Tu préfères ça comme ça, pour être honnête. Ça te permet de stresser sur place au moins, installée sur une chaise semi-confortable. Tu fixes le vide, retenant l’envie de rafraichir la conversation avec Soledad jusqu’à ce qu’elle arrive.

T’as pas à attendre très longtemps pour qu’une tête familière fasse son apparition.Tu te relèves prestement avant de faire face à sa main tendue avec un air sans doute un peu trop idiot pour ton bien dans le moment. « Oh. » Tu comprends par la suite et c’est un sourire qui remplace l’incompréhension alors que tu viens serrer sa main avec douceur. « So nice to meet you Soledad. » Comme si le seul contact avec sa main ne suffisait pas à déjà malmener ton coeur. « So what do you want to drink ? My treat. » Évidemment que c’est toi qui offre, c’est toi qui l’a invitée et tu sais faire preuve de bonne manière. C’est aussi une automatisme simple derrière lequel se réfugier. C’est bien plus simple que réfléchir à un sujet de conversation à aborder. Comme quoi c’est plus simple de flasher sur elle que d’être cohérente. « How are you ? You were saying that you’re on a break from filming ? » T’es réellement intéressée par la réponse, même s’il faut admettre que c’est plutôt bancal comme début.
code by exordium.


@ Invité

avatar
   
#
Jeu 15 Déc - 14:25
Nice to meet you
Hope & Soledad
Hope avait l’air surprise de sa démarche, mais se prêta rapidement au jeu. Les deux jeunes femmes vinrent se serrer la main et il fut on ne peut plus difficile de rester stoïque lorsque le chaud épiderme embrassa la sienne, les souvenirs étaient nombreux mais Soledad s’empressa de les réprimer d’un revers de main. Ce n’était point le moment de faillir, ça ne faisait même pas dix minutes qu’elles étaient là et Soledad avait déjà le cœur au bord des lèvres. Elle comprenait mieux pourquoi on ne cessait de lui dire loin des yeux, loin du cœur. Il avait été si facile de tourner la page lorsque la blonde n’était plus dans les parages, qu’il n’y avait plus ce risque de laisser le regard se perdre sur une silhouette, un sourire.  

Maintenant que la blonde était de retour, il lui était difficile de faire croire qu’elle était passée à autre chose. Ce simple contact avait éveillé bon nombre de sentiments qu’elle avait pensé perdus, oubliés, abandonnés. Entendre son prénom rouler sur ses lèvres eut le don de la propulser en un tout autre lieu, là où personne n’avait pu témoigner d’adieux déchirants entre elles. Propulsée en cet instant où les corps s’étaient perdus, enchevêtrés dans les draps, les âmes embrassées, désespérées. Ne pense pas à ça, mon dieu. « a coffee suits me fine ». répondit-elle alors, venant s’installer à table sans plus de cérémonie.

Soledad fut prise de court par la question de Hope, elle braqua un regard interrogateur dans sa direction avant de se passer une main dans ses cheveux -tic nerveux-. Etait-ce une question pour meubler une situation qui la mettait mal à l’aise ou était-ce une réelle curiosité de sa part ? Il était étonnant de voir la jeune femme s’intéresser à pareil aspect de sa vie après tout ce qu’elles avaient vécu, mais la latina accepta et se prêta au jeu. « I am fine. Yes, the shooting of the second season has just been completed, we have a few weeks before they start the promotional tours. I might as well tell you that I'm taking advantage of it to get some sleep and peace and quiet. »

Même si la jeune femme adorait son métier, elle ne pouviait nier les efforts physiques et mentaux à fournir constamment jusqu’à en devenir dingue. Mais ce qui la rendait dingue actuellement, c’était de ne pas succomber au fait qu’elle avait encore des sentiments pour la blonde et qu’ils devenaient difficiles à ignorer. « and you? what do you do when you are not at work? »


code by exordium.


@ Invité

avatar
   
#
Lun 16 Jan - 0:59
Nice to meet you
Hope & Soledad
Un café donc, t’hoches la tête avant d’aller commander pour vous deux. Ce n’est l’espace que d’un instant, rien de suffisamment long pour t’aider à rendre des pensées claires et limpides. Tu réalises bien vite que tu ne sais pas sur quel pied danser, même dans une fausse première rencontre. C’est Soledad après tout, peut-être que ça aurait du t’apparaitre évident, comme t’aurais du te douter que ce n’était pas l’idée du siècle de l’inviter, mais il est trop tard pour ça. Tu peux juste aller de l’avant et essayer de faire une conversation correcte entre vous deux. « Oh that’s nice. I can’t wait to see the second season then. » C’est sincère, bien que maladroit. T’es tombée sur le show par hasard, une recommandation de Netflix qui se foutait bien de ta gueule comme d’habitude, mais maintenant que t’as commencé, autant admettre que t’as hâte de voir la suite. « You deserve some rest. I know how hard you work. » C’est quelque chose qui s’applique à toi aussi, même si t’es loin d’un métier aussi demandant à présent.

C’est pour ça que tu devrais avoir plein de choses à répondre quand Soledad te retourne la question, mais différemment. Sauf que tu ne peux pas t’empêcher de pincer des lèvres et de longuement chercher une réponse. Ce n’est pas comme si tu n’as pas de hobby, mais plutôt que t’as pas l’impression d’avoir quoi que ce soit à offrir dans la discussion. « I bake, a lot. » Seule passion qui semble être restée dans ta vie malgré tout. « I clean also… and I sound like a housewife. » Ce qui te donne totalement l’envie de t’éclater la tête contre la table devant toi, mais tu te doutes que ce n’est pas exactement une option. Alors tu pinces les lèvres un peu plus dans l’espoir que ça chasse le terrible malaise que tu ressens. « I’m trying a lot of new stuff too, like rock climbing and paintball. » Toutes des choses que tu ne t’aurais jamais imaginé faire un jour, mais il faut bien commencer quelque part tu supposes. Alors t’essaies, comme dans l’espoir que ça te fasse sentir complète un jour.
code by exordium.


@ Invité

avatar
   
#
Lun 30 Jan - 15:26
Nice to meet you
Hope & Soledad
Ainsi Hope avait regardé la série dans laquelle elle jouait, Soledad ne put s’empêcher de sentir une pointe de fierté gonfler sa poitrine. Malgré son détachement, elle avait toujours eu ce petit espoir que la blonde glisse un regard curieux en direction de la série et voilà que c’était fait. Elle n’alla pas se risquer à lui demander si elle trouvait qu’elle jouait bien ou encore si elle appréciait son personnage, elle ne voulait pas forcer les choses non plus. Et puis le but n’était pas de rendre Hope mal à l’aise, simplement de tout reprendre à zéro pour mieux se retrouver. Soledad restait campée sur ses positions ; elles ne pourraient jamais se contenter d’une amitié ô grand jamais. Elles se bouffaient déjà suffisamment du regard pour savoir que c’était impossible.

Soledad se passa une main dans les cheveux et écouta la petite vie de son ancienne comparse de doublage. Un doux rire, bref, s’échappa d’entre ses lippes et elle lui offrit un regard amusé. « That's it, you're cooking?Did you almost set your kitchen on fire? » rien de méchant dans sa question, juste une question d’expérience voilà tout. « oh by the way, I'm afraid of heights. I discovered it during a shoot where I almost fainted from fear. You can totally make fun of me. » La latina sentait que la blonde n’était pas à l’aise de parler d’elle alors autant tourner la conversation faire de piètres anecdotes qui pouvaient la faire rire. Tout était dans l’improvisation aujourd’hui.

Alors qu’elle souhaitait croiser les jambes, son pied effleura la cuisse de la blonde et son cœur manqua de mourir sur place. Ce n’était pas le moment de lui faire croire à un rapprochement, Hope allait paniquer et sûrement prendre la fuite. Pourquoi penserait-elle à un rapprochement, hm ? Parce que Soledad n’avait cessé de lui faire du rentre dedans pendant les mois où elles fricotaient ensemble sans le vouloir, voilà pourquoi.


code by exordium.


@ Invité

avatar
   
#
Ven 17 Fév - 14:49
Nice to meet you
Hope & Soledad
Tu ne peux pas t’empêcher de te sentir toute petite lorsque Soledad rit à l’idée que tu passes tes journées à cuisiner. Tu sais qu’elle ne le fait pas méchamment, que ce n’est sans doute pas un jugement, mais t’as toujours été très prompte à te juger toi-même. T’es aussi pleinement consciente que c’est une manière un peu idiote d’occuper tes journées parce que ça donne la franche impression que t’es une femme au foyer des années cinquante. Pour ta défense… ouais non y’a pas vraiment de défense. Juste un petit air vexé à l’idée que ton interlocutrice pense que tu pourrais mettre feu à ta cuisine. « Excuse you, I’m a great cook. » Comme si c’était vraiment le point important dans l’histoire, comme si son commentaire importait tant que ça. Il n’en est rien et tu secoues la tête. « And I’m mostly baking, you know cake and stuff. » Que tu refiles à tes collègues et tes voisins comme si c’était la chose à faire parce que tu ne te vois pas manger tout ce que tu cuisines sous peine de faire une indigestion monstre et de te rendre malade.

Mais dans l’échange de platitude, il y a aussi une petite information partagée. Tu arques un sourcil, essayant de voir dans quelle scène elle aurait pu avoir besoin d’être suffisamment en hauteur pour découvrir sa peur. « I wouldn’t. » Te moquer d’elle, surtout pas pour quelque chose d’aussi compréhensible que le vertige et la peur des hauteurs. T’espères qu’elle le sait quand même, que jamais tu te moquerais d’elle. Tu t’apprêtes à faire un effort, tenter une plaisanterie pour ne pas risquer que ton sérieux rendre la conversation trop chargée.
Sauf que ton esprit court-circuite lorsque son pied effleure ta cuisse. C’est presque automatique comment ton coeur s’emballe d’un coup par ce bref contact. Tu figes un moment, comme si ça allait calmer les battements erratiques dans ta poitrine. Tu te dis qu’elle n’a surement pas fait exprès, que c’est un accident qu’il vaut mieux ignorer - tant pis pour l’espoir que tu dois écraser du même coup. Cet espoir n’a pas lieu d’être. Alors tu te racles la gorge, tu fais au mieux pour ne pas montrer à quel point ça t’affecte quand tu reprends la parole. « So I’m guessing you’re not the right person to invite to a rock climbing session ? » Tu pouffes doucement, bien consciente de la réponse que t’obtiendrais. Et si t’as envie de l’inviter malgré ça, c’est juste parce que t’es conne.
code by exordium.


@ Invité

avatar
   
#
Mar 21 Fév - 14:03
Nice to meet you
Hope & Soledad
Soledad devait se faire violence pour oublier ce geste ridicule de sa part et ne pas penser à plus. Cette fille avait le don de la rendre dingue sans rien faire, elle se sentait bien bête à avoir affirmer tourner la page. Peut-être l’avait-elle tourné oui, mais sans compter la revoir en chair et en os. Ça c’était une autre question. Et ça tournait en boucle, encore et encore, dans sa tête au point qu’elle perdit le fil de la conversation. Tentant de garder contenance, la latina vint boire une gorgée de sa boisson, jetant un regard autour d’elles avec une nonchalance sure jouée. « Always so nice, but you can always make fun with kindness » taquina-t-elle dans un sourire en coin.

Elle rit à sa remarque « if you're here to catch me, I'm willing to try ». Bordel de merde, Soledad. Ne pouvait-elle pas rester tranquille deux minutes ? Devait-elle tout de suite repartir dans ce jeu de compliments qu’elle avait adoré lors de leur première rencontre ? Il fallait qu’elle respecte la volonté de Hope de tenter une amitié, et ce même si elle n’y croyait pas. Elle avait déjà suffisamment forcé les choses dans le passé, elle ne pouvait se permettre de recommencer au risque de la faire souffrir de nouveau, elle s’y refusait. « I missed it you know? It's so natural to talk to you » Elle avait besoin de le dire, de mettre des mots sur ce moment entre elles.

code by exordium.


@ Invité

avatar
   
#
Jeu 23 Fév - 14:32
Nice to meet you
Hope & Soledad
Tu ne manques pas la fausse nonchalance dont Soledad fait preuve, mais tu ne soulèves pas la chose. Tu n’as pas envie de la mettre plus mal à l’aise que nécessaire. La situation est déjà assez particulière comme ça, déjà étrangement tendue malgré ton affirmation que vous pourriez être amies. T’aimerais que ton coeur comprenne la chose, accepte le message sans protester, sans se débattre du seul fait de sa présence. C’est pour ça que tu te concentres plutôt sur ce qu’elle dit. « I could, but I don’t want to mock you. » Tu tiens à ce qu’elle le sache, sans l’ombre d’un doute.
Même s’il reste difficile d’être sérieuse face à ce qu’elle ajoute. Tu ne peux pas t’empêcher de pouffer un peu plus. « Have you seen me ? I doubt I could. » T’es pas assez forte pour ça, pas vraiment. Tu t’échappes pourtant bien vite alors que tu ajoutes. « Not that I wouldn't try » Est-ce que ça changerait grand chose ? Non, sans doute pas, mais au moins, elle n’est pas la seule à s’échapper.

Tu te reprends quand même. T’essaies de temporiser en buvant une gorgée de ton café. Ça ne t’aide pas beaucoup à réfléchir, pour ne pas dire pas du tout. Encore moins quand Soledad fait preuve d’une sincérité que tu n’attendais pas. Elle n’est pas malvenue, loin de là, mais il faut admettre que ça te prend de court, que tu te retrouves à déposer ta tasse pour ne pas que tes gestes trahissent ton état d’esprit. C’est une précaution fort inutile puisque tu te permets aussi la même confiance. « I missed this too. » Parce que oui, ça a toujours été facile de parler à Soledad, il y a toujours eu cette connexion entre vous deux. « I missed you. » Que tu ajoutes finalement, avec plus de gêne. Au fond, ça n’a rien d’étonnant parce que tu ne lui aurais sans doute pas proposé ce rendez-vous (amical) si ce n’était de cette évidente réalité.
code by exordium.


@ Contenu sponsorisé

   
#

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum