La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment : -23%
SEB Friteuse classique Oleoclean 3.5L (2300W, ...
Voir le deal
99.99 €

(isaac) the day you slipped away Was the day I found it won't be the same

@ Invité

avatar
   
#
Sam 3 Sep - 18:13
tw: deuil

Arya avait été incapable de remettre les pieds dans l'appartement depuis le jour fatidique. C'est épuisé qu'elle avait insérer les clés dans la serrure, c'est épuisé qu'elle avait allumé la lumière. Et le vide l'avait frappé. L'odeur de renfermé, la poussière, les plantes abîmées, la tasse de café encore sur la table, le mot de Jaden encore sur le placard de la cuisine. Elle avançait à tâtons et d'un coup, elle sentit une boule qui se formait au fond de sa gorge, si bien qu'elle prit le temps de s'asseoir un instant, à même le sol, dans le couloir, les yeux clos. Elle s'était crue capable de venir ici sans se mettre à pleurer, mais force est de constater qu'elle n'en était pas capable. Elle envoya un message à son frère, et se releva, essuya ses mains moites sur son jean et elle passa une main dans ses cheveux. Incapable d'entrer dans leur chambre, incapable de poser la main sur la poignée. Alors elle s'affaira dans la salle de bain, récupéra ses affaires pour les mettre dans des cartons, silencieuse. Puis, elle fit un tour dans son bureau, et son regard se posa sur le coin du bureau qui appartenait à Jaden. Elle décrocha les divers papiers qui trainaient sur son tableau en liège, les déposa sur le bureau et elle laissa courir ses doigts le long des photos qui ornaient le bureau. Des photos d'eux, leurs voyages, des photos de sa belle-famille et une photo de Jaden et son frère. Elle se sentit instantanément infiniment triste parce qu'elle n'avait pensé qu'à elle-même. Qu'à propre deuil. Elle n'avait pas pensé à Isaac, bien évidemment que c'était le contraire, bien évidemment qu'elle y avait pensé quelques fois. Mais elle n'avait jamais prit le temps de vérifier comment il allait, bien plus occupée à se lamenter sur son sort. A ne pas réussir à se lever, à ne pas réussir à s'alimenter. A n'être que l'ombre d'elle-même. Elle n'avait jamais réussi à aligner plus de trois mots sur ce qu'elle ressentait suite au décès de Jaden. Jamais. Ils n'en parlaient pas avec Charles, elle n'en parlait pas avec ses parents, parce que c'était rendre la chose plus réelle. Et elle ne voulait pas que la réalité la rattrape. Peu décidée à continuer de ranger, elle se leva, verrouilla de nouveau la porte, rien qui n'avait bougé réellement, le cadre rangé dans son tote bag et elle se dirigea jusqu'à Broadway, pas encore trop éveillé en cette fin d'après-midi en pleine semaine, elle poussa la porte du café et instantanément son coeur se réchauffa un peu. Elle ne put s'empêcher de sourire, un peu, en coin. L'ombre d'un sourire qui n'avait pas vu le jour sur ses lèvres depuis longtemps. Elle se rapprocha du comptoir et s'adressa à celui qui était et resterait son beau-frère au fond « Hey, it's been a while, I wanted to check on you » expliqua t-elle la voix tremblante « How you doin' ? »  Est-ce que tu vas mieux que moi ? Est-ce que toi, ça a cesser de creuser dans le creux de poitrine dès que tu penses à lui ? Arya aurait voulu lui demander tout cela, mais les mots étaient dérisoires et sa peine ne pouvait pas être graduellement plus haute qu'elle ne l'était actuellement. Son coeur battait bien trop vite, bien trop fort et les souvenirs lui venaient en mémoire, quand il l'avait emmené ici la première fois. Doing the best I can, like you, I guess? Which, not gonna lie, in my case, could actually be better but... you know. Elle soupira et lui adressa un petit sourire en coin, teinté d'une infinie tristesse et elle s'humidifia les lèvres. Want a drink? It's five o'clock somewhere. Elle rit un instant avant d'hocher positivement la tête, la photo qui pesait lourd dans le sac, les souvenirs qui tournoyaient comme une mélodie que l'on n'écoute que trop. La mélodie qui reste encore et encore dans l'esprit Yes, why not, I'm gonna take a Popular cocktail then. Ça avait toujours eu le mérite d'impressionner Arya, la façon qu'ils avaient eu de trouver des noms de cocktails inspirés de diverses comédies musicales. And I'm fine, I guess. I don't really know. Parce que c'était la vérité, elle ne savait pas vraiment comme ça allait, en surface ça allait, mais en profondeur, il fallait gratter pour aperçevoir la lumière. La lumière vacillante. I have something for you, I went to the apartment earlier and I found this on his- on his desk. Elle s'y reprit à deux fois avant de finir sa phrase et elle lui tendit la photo d'une main tremblante I thought you wanted it.

[uc]

@ Invité

avatar
   
#
Sam 1 Oct - 16:38

TRIGGER WARNING: DEUIL

Contre toute attente, la vie avait repris son cours. Ou, plutôt, elle avait continué. Et si Isaac n'avait pas retrouvé son jogging et son canapé — le canapé de Raf but whatever, semantics — pour sombrer doucement mais sûrement devant Real Housewives of New Jersey, il n'avait pas spécialement d'avoir repris une vie active. Passive, peut-être, spectateur sans grand entrain des jours qui passaient. Tout le monde, ses parents en tête, s'accordait à dire que conserver des habitudes aidait à aller de l'avant. So there he was, at work. Fidèle au poste, en pleine journée. Pas exactement un moment de rush quand on tenait une boîte de nuit et il était à peu près certain d'avoir déjà lavé et essuyé les mêmes verres qu'il astiquait consciencieusement la veille mais ce n'était pas important. C'était toujours mieux que végéter devant la télé ou s'arracher les cheveux sur les comptes. Et, de toute manière, il ne s'autorisait plus qu'un seul épisode de téléréalité par semaine et que les comptes étaient à jour. Les verres, eux, requéraient une attention journalière et fournissaient l'excuse parfaite pour ne pas penser, le temps de quelques heures.

Tout occupé qu'il était à s'assurer que le FDA ne leur tombe pas dessus pour une trace de rouge à lèvres, Isaac n'entendit pas la porte de la boîte s'ouvrir. Il réalisa qu'il n'était plus seul qu'une fois sa belle-sœur arrivée à sa hauteur. Ex-belle-sœur ? Comment devait-il appeler Arya maintenant ? Hey, it's been a while, I wanted to check on you, lança-t-elle d'une voix pas très assurée. Surpris, il manqua d'en lâcher son verre, qu'il reposa bien vite sur le comptoir avant de reporter son attention sur la jeune femme. How you doin'? Par réflexe, Isaac haussa une épaule, les yeux rivés sur son verre à moitié essuyé. Avec n'importe qui d'autre, il aurait feint d'aller bien, plus pour éviter le bavardage habituel qui sonnait si vide à ses oreilles. Mais s'il y avait bien quelqu'un qui pouvait comprendre, quelqu'un qui partageait sa peine, sa famille exceptée, c'était Arya. Doing the best I can, finit-il par répondre, like you, I guess? Which, not gonna lie, in my case, could actually be better but... you know. Il était encore trop sonné, trop perdu pour vraiment essayer d'aller mieux. Want a drink? It's five o'clock somewhere. Pas encore à New York cela dit mais personne n'était là pour les juger. Et il doutait que qui que ce soit les juge réellement de toute manière après ce qu'ils avaient vécu. Le rire d'Arya l'éloigna un instant des pensées un peu trop sombres qui l'avaient assailli à son arrivée et Isaac s'efforça de sourire, sincèrement cette fois. Yes, why not, I'm gonna take a Popular cocktail then. Un très bon choix mais après tout, toute la carte était excellente, le fond comme la forme. Et peut-être que c'était un rien prétentieux mais ils avaient travaillé dur pour la produire, Raf et lui. And I'm fine, I guess. I don't really know, reprit Arya tandis qu'il s'attelait à la préparation de son verre. Il murmura son assentiment, sans mot, incapable de vraiment en sortir ces derniers temps, hochant simplement la tête. Au moins, il avait quelque chose à faire, une tâche sur laquelle se concentrer, si rapide fut-elle. Il déposa le verre sur le comptoir au moment où sa belle-sœur rouvrit la bouche. I have something for you, I went to the apartment earlier and I found this on his- on his desk. Isaac s'immobilisa, pétrifié tant par ses mots que ce qu'elle tenait d'une main tremblante. La photo entra dans son champ de vision, plus nette, si terriblement lourde de souvenirs et d'émotions. Sa vue se brouilla une seconde, puis deux, son nez perclus des picotements familiers qui annonçaient l'arrivée du Sergent Sanglots. Il ravala pourtant ses larmes, battant des paupières pour les faire disparaître avant de se saisir du cliché. Thanks, couina-t-il, caressant la silhouette de son frère du bout des doigts, I mean it, thank you. I got no idea how long it's been since I saw this, pretty sure my mom doesn't even have it. Et pourtant, sa mère avait trois tonnes d'albums photos cataloguant chaque aspect de leur vie de famille. If, you know, if you need help going through all his stuff, I can help.

 

codes couleurs:

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

permissions de ce forum

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum